01 83 81 67 25 (N° Gratuit)

Création d'une SARL en ligne : vos formalités effectuées avec nos experts

 

La Société à Responsabilité Limitée (SARL) est la forme d’entreprise la plus simple à créer et à gérer, ce qui explique son grand succès. Comme son nom l’indique, la responsabilité des associés est limitée au montant de leurs apports. Le nombre d’associés s’étend de 2 à 100 maximum et les conditions pour être associé d’une SARL sont relativement souples. Le régime juridique de la SARL est particulièrement adaptée aux TPE-PME car aucun capital minimum n’est exigé pour sa création. Le capital social est ainsi librement fixé dans les statuts et est divisé en parts sociales. Fiscalement, la SARL est soumise à l’impôt sur les société et sa gestion quotidienne est obligatoirement assurée par un ou plusieurs gérants.

Il est possible de créer une SARL avec un seul associé, il s’agit alors d’une EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée).

    Je démarre >   

Avis clients

Création d'une SARL en ligne : rédaction de vos statuts en quelques clics Créez votre SARL directement en ligne : obtenez vos statuts en quelques clics. Notre équipe de juristes se charge ensuite de gérer les formalités et de vous envoyer votre Kbis. Vous économisez ainsi votre temps et votre argent. Captain Contrat

Concentrez-vous sur votre activité, nous nous occupons des démarches juridiques

  1. Décrivez votre projet en répondant à un court questionnaire de 3 minutes
  2. Lancez seul la création de votre SARL ou échangez avant avec un avocat
  3. Nos juristes s'occupent d'immatriculer votre SARL auprès des institutions
  4. Félicitations ! Votre SARL est officiellement créée et votre Kbis est en chemin

3 bonnes raisons de créer votre SARL en ligne avec Captain Contrat

Expérience client

L'expérience et l'efficacité dans nos relations de travail avec les greffes et les institutions

Plus de 95 % de nos dossiers transmis au greffe sont validés du 1er coup

Technologie
Des prix plus accessibles grâce à notre technologie qui automatise les démarches simples
 
Plus de 10 000 entreprises nous ont fait confiance
Avocat en ligne partenaire
Des documents rédigés par des avocats experts, triés sur le volet et sélectionnés avec soin
 
Plus de 100 avocats partenaires de notre réseau

Ils parlent de nous

BFM Business
BPI France
Forbes
Les Echos
Maddyness

Les entrepreneurs nous recommandent

Création d'une SARL en ligne : ce qu'il faut savoir avant de se lancer

Qu'est-ce qu'une SARL ?

Conçue pour les petites et moyennes entreprises, la SARL constitue la forme sociale la plus utilisée et représente plus de la moitié des sociétés crées. Optez pour la création d’une société avec une responsabilité limitée à hauteur de vos apports, dont le principe est celui de la liberté ; toute activité économique est possible sous la forme d’une SARL. Ce document vous accompagnera de la rédaction de vos statuts et la constitution du capital jusqu’à l’immatriculation de votre société. 

Ce contenu vous accompagnera dans toutes les étapes de création de votre entreprise et dans l'accomplissement des formalités associées.

Une SARL correspond à l’acronyme Société à Responsabilité Limitée. Cette structure est très adaptée aux PME disposant de capitaux peu importants. En effet, elle peut être créée avec seulement deux associés, et avec un capital social choisi librement.

Elle a pour caractéristique d’être une société où les associés ne sont responsables des dettes sociales qu’à hauteur de leurs apports. Ces derniers peuvent se livrer à une activité commerciale, sans avoir à engager leur patrimoine personnel, si ce n’est le risque de perdre leur apport. 

Quelles sont les conditions pour créer une SARL ?

La constitution d’une SARL suppose plusieurs conditions :

  • Les associés doivent être 2 au minimum, et 100 au maximum. Ils peuvent être des personnes physiques ou morales (une autre société peut être associée par exemple).
     
  • Le capital social peut être librement fixé par les statuts. C’est-à-dire que les associés peuvent décider du montant que constituera leur capital social. La SARL peut donc être créée avec un capital d’1€ !
     
  • Les apports des associés sont les biens qui composent le capital social et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts sociales). Ils peuvent être en numéraire (somme d’argent), en nature (bien mobiliers, immobiliers). Les apports en industrie (compétences, connaissances techniques, savoir-faire) sont possibles mais n’entrent pas dans le capital social.
     
  • L’objet d’une SARL peut concerner tout type d’activités, civiles ou commerciales. Mais certaines activités réglementées ne peuvent être exercées sous forme de SARL (ex : entreprises d’assurances, de capitalisation et d’épargne).

Quels sont les avantages de créer une SARL ?

La responsabilité des associés de la SARL est limitée au montant de leurs apports dans le capital social. Si la société a des dettes qu’elle ne peut honorer, les créanciers de cette dernière ne pourront saisir les biens personnels des associés, car le patrimoine des associés est dissocié du patrimoine professionnel de la société.

Les dirigeants minoritaires de la SARL bénéficient du régime social des assimilés salariés : ils ont le droit au régime de sécurité sociale et de retraite attribués aux salariés.

Aucune obligation n’incombe aux associés qui souhaitent faire un apport en numéraire en apportant l’intégralité de la somme dès la création de l’entreprise. Ils doivent apporter au minimum un cinquième du montant de l’apport, et peuvent ajouter le surplus dans les 5 ans de l’immatriculation de la SARL.

Quelle est la procédure à suivre concernant la rédaction des statuts de la SARL ?

Les statuts de la SARL doivent être obligatoirement écrits et contenir des mentions obligatoires telles que la durée maximale de la société (99 ans), le siège social, l’objet social et le montant du capital social. Ils doivent aussi mentionner la répartition des parts sociales de la SARL entre les associés et préciser l’évaluation de chaque apport en nature.

Il est très important de passer par des avocats pour la rédaction des statuts car ils sont les seuls à pouvoir vous protéger pleinement contre tous les risques d’omission ou d’erreur liés à la rédaction de statuts. Par exemple, si un apport en nature est évalué dans les statuts à un montant supérieur à sa valeur réelle, cet acte risque d’être assimilé comme une surévaluation frauduleuse commise par l’associé.

Le Code de commerce prévoit dans ce cas une condamnation de 5 ans d’emprisonnement et une amende pouvant s’élever jusqu’à 375.000€ d’amende !

Comment est organisée la direction dans une SARL s'il y a plusieurs associés ?

La SARL est dirigée par un ou plusieurs gérant(s). Le gérant de la SARL est désigné par les associés dans les statuts lors de la création de la société, ou à posteriori lors d’une assemblée générale des associés. Il peut être choisi parmi les associés ou être un tiers, mais doit obligatoirement être une personne physique et ne doit pas être frappé d’incapacité ou d’une interdiction de gérer.

Le gérant exerce sa fonction pendant toute la durée de la société, sauf si une clause insérée dans les statuts prévoit le contraire.

Lorsque les statuts prévoient que la SARL est dirigée par plusieurs gérants, les décisions sont alors prises collectivement. 

Comment est rémunéré le gérant d'une SARL?

Le gérant non associé qui reçoit une rémunération au titre de son mandat social est assujetti au régime de la sécurité sociale (assimilé salarié).

Le gérant associé rémunéré est également affilié au régime de la sécurité sociale si la société est soumise à l’IS, et s’il ne possède pas la moitié du capital social.

Le gérant non rémunéré ne relève d’aucun régime s’il est minoritaire ou égalitaire, et relève du régime des travailleurs non-salariés (TNS) s’il est gérant majoritaire. Ce dernier régime est moins protecteur puisque le gérant ne bénéficie pas des avantages octroyés aux salariés (assurance chômage, assurance maladie…). 

Est-ce que le gérant d'une SARL peut cumuler son mandat de gérant avec un contrat de travail ?

Oui, le gérant d’une SARL peut devenir salarié. Le salariat est recherché par les gérants des SARL car il permet notamment de profiter de l’assurance chômage, et d’avoir une garantie en cas de liquidation judiciaire de la société.

Mais trois conditions doivent être respectées : 

  • Le contrat de travail doit correspondre à un véritable travail et ne pas être un emploi fictif ;
     
  • Les missions en tant que gérant d’une part, et de salarié d’autre part doivent être clairement distinguées dans le contrat de travail et ne pas être confondues ;
     
  • Comme tout salarié, le gérant doit être placé sous un lien de subordination (l’employeur est ici la SARL). Ainsi, un gérant qui est associé majoritaire de la société dispose de pouvoirs tels qu’il ne peut être salarié.

Le recours à un commissaire aux comptes est-il obligatoire dans une SARL ?

Le commissaire aux comptes est une personne chargée de contrôler très strictement la régularité, la sincérité, et la fidélité des comptes sociaux. Il certifie les comptes, et informe les organes de direction en cas de d’irrégularités.

Dans une SARL, le recours au commissaire aux comptes est obligatoire seulement lorsque la société dépasse 2 des 3 seuils prévus par la loi : 1 550 000 € de bilan, 3 100 000 € de chiffre d’affaires HT ou 50 salariés.

Même si ces seuils n’ont pas été atteints, la nomination d'un commissaire aux comptes peut être demandée en justice par un ou plusieurs associés représentant au moins le dixième du capital.

Quel est le statut le plus avantageux entre la SARL la SA et la SAS ?

La SA est souvent choisie par les grandes entreprises car elle dispose d’une capacité à recourir aux marchés financiers, et donc à accueillir des flux très importants de capitaux. Elle facilite le contrôle des groupes de sociétés. C’est une forme moins adaptée pour les petites structures : 7 actionnaires minimum, un capital social de 37 000€ minimum, des formalités de convocations aux assemblées générales contraignantes, etc.

En revanche, la structure de la SARL est mieux adaptée pour la petite entreprise familiale : si vous êtes peu d’associés dans la société (deux associés suffisent), que vous avez un capital de départ assez peu élevé, que vous souhaitez créer une entreprise avec un fonctionnement assez simple, que vous ne voulez pas prendre de risque et limiter votre responsabilité, la SARL répond davantage à vos critères.

A noter : certaines activités comme les sociétés d’assurance, de capitalisation ou d’épargne ne peuvent être exercées par le biais de la SARL. Il faut alors créer une SA sous peine de voir sa société frappée de nullité.

Il n’existe aucune différence entre la SAS et la SARL du point de vue de la rédaction des statuts, de la qualité des associés, de la durée de vie de la société, des activités possibles et de l’apport en capital social. De même, les formalités de la création d'une SAS et de le SARL sont quasiment identiques.

Elles sont en revanche soumises à un régime différent, notamment en ce qui concerne leur mode de direction, les statuts sociaux de leurs dirigeants et leur fiscalité.

Quelle est la différence entre une SARL et une EURL ?

Ces deux sociétés sont similaires en termes de création et de fonctionnement. Il s’agit de la même forme de société, mais la SARL est créée lorsqu’il y a plusieurs associés et l'EURL est la forme choisie lorsqu’un associé unique souhaite diriger la société.

Si vous créez une EURL et que vous voulez passer en SARL, (ou inversement), vous n’avez donc pas besoin de procéder à une transformation de société. Il suffit seulement de modifier les statuts en précisant que vous souhaitez intégrer des associés dans la société.

Je décide de créer une SARL en ligne, que dois-je faire concrètement ?

  1. Vous répondez à un questionnaire en ligne selon le besoin juridique dont vous avez besoin.
  2. Un avocat spécialisé dans le domaine que vous sollicitez répond à toutes vos questions juridiques et apporte sa valeur ajoutée à vos documents.
  3. Notre équipe se charge de toutes les formalités administratives et des documents indispensables à l’immatriculation de votre future société.
Création SARL - sans avocat Statuts seuls + Immatriculation avec un formaliste 129 € HT + frais administratifs*     Je démarre >   
  • Statuts générés automatiquement
  • Vérification de vos pièces par un expert
  • Réalisation du Cerfa M0
  • Publication d'une annonce légale
  • Dépôt au Greffe de votre dossier complet
  • Assurance anti-rejet du Greffe
  • Assistance continue : téléphone & email

*Frais administratifs : publication d'annonce légale + dépôt au greffe

Création SARL - avec avocat Statuts avec un avocat + Immatriculation avec un formaliste 519 € HT + frais administratifs*     Je démarre >   
  • Recommandation du bon avocat
  • Rappel de l'avocat dans les 24h
  • Conseils adaptés sans limite de temps
  • Statuts rédigés sur-mesure
  • Vérification de vos pièces par un expert
  • Réalisation du Cerfa M0
  • Publication d'une annonce légale
  • Dépôt au Greffe de votre dossier complet
  • Assurance anti-rejet du Greffe
  • Assistance continue : téléphone & email

*Frais administratifs : publication d'annonce légale + dépôt au greffe