BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    HOME > CATÉGORIE CRÉER ENTREPRISE > FICHE CREATION-ENTREPRISE > 5 erreurs à ne pas commettre avant de lancer son business en ligne

    Lancer son business en ligne : quelles sont les 5 erreurs à éviter ?

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Vous êtes commerçant et vous souhaitez vous engager dans la vente en ligne ?

    Sachez que ce choix implique quelques responsabilités et des choses à gérer qui ne sont pas toutes faciles.

    Beaucoup de gens désireux de se lancer dans ce domaine se précipitent et font des erreurs qui finalement stoppent l’activité. Pour lancer votre business en ligne, vous ne devez négliger aucune étape et rien ne doit être fait au hasard. Dans cet article, nous tenons à tirer votre attention sur 5 erreurs à ne pas commettre avant de lancer son business en ligne.

    Ne pas prévoir de business plan

    Il est obligatoire de prévoir un business plan pour votre e-commerce, au risque de voir votre projet échouer. En effet, le projet d'une affaire en ligne diffère peu des autres. Le fait qu’il n’y a pas de local physique ne doit pas inciter à croire à la facilité. Votre activité en ligne va générer des coûts comme par exemple la conception du site, son hébergement, sa sécurité, son entretien ou son amélioration. Des coûts variables peuvent également s'ajouter selon le nombre de commandes et les imprévus que vous allez rencontrer (par exemple des retards de livraison qui vous obligeront à acheter ou à livrer plus cher que vous ne pensiez).

    De même, le business en ligne ne vous exempt pas d'avoir besoin de personnel entrainant des charges. Dans tous les cas, vous devez évaluer les dépenses, les recettes et la manière dont le bénéfice ou le déficit vont se créer. Vous devez imaginer plusieurs hypothèses de développement, optimistes mais surtout pessimistes pour être parés à toute mésaventure et prévoir éventuellement les financements dont vous aurez besoin (sans parler du fait qu’avec un business plan, vous aurez la base des éléments à fournir à d’éventuels investisseurs si votre affaire évolue dans cette direction). Tester la faisabilité et la viabilité de votre projet est primordiale.

    Business en ligne : les erreurs à ne pas faire

    Ne pas réfléchir à son site internet

    «Pas de site web, pas de business en ligne».

    Le site web est l’outil indispensable du commerce en ligne. Vous devez donc commencer à y travailler avant ou pendant même que vous élaborez votre business plan. Notez qu’à l’instar de tous les autres sites internet, le site e-commerce est régi par une réglementation claire de l’Union Européenne et doit comporter des mentions obligatoires du e-commerce. Celle-ci doit donc être respectée pour ne pas engager votre responsabilité ou celle de votre entreprise.

    En ce qui concerne les fonctionnalités, notez qu’elles doivent répondre à vos besoins réels (et non à la mode en cours) et vous devez penser plus loin que la simple ouverture de votre boutique. Avant même de plonger dans les aspects techniques ou de croire qu’un prestataire va tout résoudre, vous devez réfléchir aux aspects fonctionnels de votre site : 

    - Quels objets ou prestations vend-on ? Comment les organise-t-on sur le site ? Par exemple dans le cas de vêtement, a-t-on UN produit avec des déclinaisons en couleurs, tailles, etc.. ou fait-on UN produit pour CHAQUE couleur par exemple ou CHAQUE taille..

    - Comment organise-t-on en catégories ? Sous-catégories ? A-t-on pour chaque objet une ou plusieurs images, de différente taille et de poids réaliste pour le web ?

    - Où vend-on ? France ou ailleurs ?

    - Combien coûte le transport ? - Quelle est la logistique ? (Et quelles informations doit-on envoyer à ce sujet aux clients ?) - Quels sont les moyens de paiement ? (à la livraison, chèque ? cb ? etc..)

    - Quels sont les échanges entre un client et le site : quels mails envoie-t-on, comment et quand - Quelles cgv doit-on rédiger ?

    Décidez de ceci à l’avance, « sur le papier » et vous aurez alors la base indispensable pour un éventuel cahier des charges ou du moins pour que le prestataire avance vite. Vous devez aussi penser mettre en place un site ayant un certain dynamisme afin de vous permettre de l’adapter facilement au fur et à mesure que vous évoluez. Demandez-vous ce que vous voudrez faire dans 6 mois, dans un an… et tenez compte de ceci pour mettre en place votre site web. Par ailleurs, comme vous devez déjà le savoir, il faut prévoir son référencement naturel mais aussi de la publicité en ligne et des mécanismes éventuels de fidélisation tels que les offres promotionnelles, les newsletters, la possibilité de vente flash...

    Ne pas prévoir la propriété du code de votre site

    Dans le domaine de l’internet, la question de propriété intellectuelle se pose souvent. En effet, les sites web, à partir du moment où ils sont originaux, sont considérés comme des œuvres de l’esprit au sens du Code de la propriété intellectuelle. Le droit français confère à leurs créateurs le monopole d’exploitation sur ces sites.

    Autrement dit, lorsque vous faites appel à un professionnel qui développe votre site, il est par principe titulaire des droits sur le site et peut à tout instant s’opposer à son fonctionnement ou à des sa modification. Ce n’est donc pas parce que vous avez acheté son travail que vous en êtes propriétaire. Pour jouir de tous les droits sur votre site, vous devez donc les acquérir. La loi prévoit des clauses que vous devez insérer dans le contrat qui vous lie avec le prestataire, en vue de faire la cession des droits. Mais retenez que dans la pratique, ce n’est pas toujours évident. Le mieux c’est de solliciter un professionnel de droit pour vous accompagner.

    étapes de création

    Ne pas prévoir la protection des données personnelles

    En tant que commerçant exerçant en ligne, vous êtes amené à collecter sur votre site web, beaucoup de données personnelles de vos clients. Il est donc indispensable de prévoir une mesure de protection de ces données. En effet, vous devez mettre en œuvre des systèmes qui empêcheront les tiers non autorisés d’avoir accès à ces données. Votre responsabilité serait engagée si vous ne respectez pas cette exigence. Vous devez donner la possibilité à vos clients de modifier leurs données à tout instant et ils doivent être informés de cette possibilité. Par ailleurs, avant tout usage commercial, vous devez demander une autorisation d’utilisation. Vous êtes donc tenu d’informer vos clients de l’objectif que vous poursuivez en collectant leurs informations. N’oubliez pas que le non-respect du droit des personnes est puni d’une amende pouvant atteindre jusqu’à 3000 euros par infraction.

    Ne pas déclarer ses données personnelles à la CNIL

    Parmi les obligations juridiques à respecter pour créer son business en ligne, nous avons la déclaration à la CNIL. En effet, la CNIL — Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés — a été créée par la loi informatique et libertés en 1978. Cette commission est chargée de protéger la vie privée des citoyens en protégeant leurs données personnelles. Plus simplement, la CNIL contrôle l’utilisation que font les sites de ces données.

    Avant 2006, il fallait déclarer un site quand il est créé. Mais depuis 2006, les formalités de déclarations sont réduites aux données personnelles que collecte le site. Et la CNIL définit ces dernières comme «toute information relative à une personne physique identifiée ou susceptible de l’être, directement ou indirectement.» Cela regroupe donc les informations telles que les noms, les adresses, les photos, les numéros de sécurité, les photos d’identité, etc. Lorsque vous ne faites pas la déclaration des données à la CNIL, vous encourez une peine de 5 ans d’emprisonnement et un paiement d’amende de 300 000 euros. Il ne faut donc pas faire l’erreur de négliger cette déclaration. En résumé, vous devez retenir qu’un commerce en ligne n’est pas une « petite affaire ». C’est une affaire à part entière qui nécessite le même sérieux qu’une affaire « classique » avec en plus des obligations spécifique au domaine d’Internet qui de par sa nature même, est à l’origine de nouveaux problèmes juridiques.

     

    Pour aller plus loin : "Les étapes indispensables pour créer son business"

     

    Créez votre E-business en quelques clics Je créé mon E-business 

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      Julien Saint-Flour
      A propos de Julien Saint-Flour

      Diplômé d'école de commerce et avocat, Julien s'efforce de traduire le droit dans un langage pratique et accessible à tous les entrepreneurs pour qu'il devienne un moteur de leur réussite

      COMMENTAIRES