Obtenez votre contrat de sous-location

Après un premier échange gratuit, obtenez le devis forfaitaire d'un avocat spécialisé en moins de 24h.

checkProfitez de la recommandation d'un avocat spécialisé pour votre besoin

checkBénéficiez d'un premier échange gratuit avec cet avocat

checkObtenez un devis forfaitaire en moins de 24h 

checkRecommandation d'un avocat spécialisé

checkPremier échange téléphonique gratuit 

checkDevis forfaitaire obtenu en moins de 24h 

J'obtiens mon contrat
Contacter un coach
J'obtiens mon contrat
Visuel-SCI-main-section-490x426px

Les 4 étapes pour obtenir votre contrat de sous-location

🚀 Vous développez votre activité, nous gérons votre juridique !

1. Questionnaire en ligne

Notre questionnaire permet de comprendre votre besoin. Commencer

🕐 5 min

2. Échange téléphonique

Notre coach choisira l'avocat le plus adapté à votre situation.

🕐 2 min

3. Appel et obtention du devis

Après un échange gratuit, l'avocat vous propose un devis forfaitaire.

🕐 24h

4. Échanges illimités

Votre avocat réalise votre prestation. 

🕐 Variable

Votre projet est entre de bonnes mains


Des devis sur-mesure à prix juste

Nos avocats partenaires proposent un forfait personnalisé pour chaque dossier à un tarif préférentiel*, fixe, sans frais additionnel, pour un projet sans mauvaise surprise.

En ligne


Une prestation en ligne et rapide

Votre avocat assure une première prise de contact et l'envoi d'un devis sous 24h. Vos échanges sont illimités pour garantir la réalisation de la prestation sous 72h.

Équipe dispo


Un avocat choisi spécifiquement pour vous

Nos 100 avocats partenaires sélectionnés répondent à chaque besoin juridique grâce à leur expertise dans les différents secteurs d'activités.

Partenaires
En ligne Équipe dispo Partenaires
J'obtiens mon contrat
Je prends rendez-vous

Ils ont fait confiance à Captain Contrat

0
entreprises créées grâce à nos juristes
0
projets réalisés avec Captain Contrat
0
entrepreneurs abonnés et accompagnés au quotidien
Mélissa Lemariey
Entrepreneur individuelle
Organisatrice de mariages
Un retour très rapide
J'ai eu un retour très rapide, la personne de chez Captain Contrat que j'ai eu a été très agréable, professionnelle et compréhensive. L'avocate qui m'a ensuite contacté a pris le temps d'échanger pour cerner mes besoins, son retour a été rapide et le prix est un énorme avantage pour les petites structures comme la mienne.
Hugues Jacquette
Co-fondateur @Sitactus
Plateforme digitale
Le côté humain
Le côté humain, en apparence paradoxal avec la notion de services proposés à travers le web : interlocutrice très sympa, réactive, compétente (Tatiana !). Les deux avocates spécialistes qui ont traité mes dossiers sont tout aussi réactives et compétentes, et la relation humaine est également au coeur de leurs préoccupations ! Oui, je recommande pleinement !
Kenji Adaniya
Fondateur @Créa Dojo
Programmation informatique
Très satisfait !
L'avocat a la fois proposé une stratégie pour être autonome pour l'usage du contrat produit, a exécuté la prestation dans un délai très court et a su comprendre rapidement notre projet un peu technique. Très satisfait !
Sébastien Albou
Fondateur @Datafed
Société de conseil
Le coût abordable
Le coût abordable, la réactivité des interlocuteurs, ainsi que la facilité du processus de création d'entreprise.

Nos soutiens de longue date

logo_bnpparibas logo_google logo_lesechoslegal (1) BPI France logo_maif

Une question ? Nos coachs sont à votre écoute !

Carole

Besoin de conseils sur votre projet ?

Carole et tous nos coachs entrepreneuriaux seront ravis de répondre à vos questions 🙂

Horaires: Du lundi au vendredi de 9h30 à 18h00

Découvrez les questions fréquentes d’autres entrepreneurs

  • 📌 Qu’est-ce qu’un contrat de sous-location ?


    Le contrat sous-location correspond à l’action permettant à un locataire de mettre tout ou partie du logement ou de bureaux loués à la disposition d'un sous-locataire, moyennant le versement d'une contrepartie financière. Cette pratique très populaire depuis quelques années a pour avantage le financement du loyer dû par le locataire quand celui-ci s'absente de son logement ou de ses bureaux ou ne les utilisent pas en totalité.

    Le contrat de sous-location est celui qui est signé entre le locataire et le sous-locataire.

    Le propriétaire n’est pas tenu d'y participer, dès lors qu'il a été dûment informé de la sous-location, et qu’il a donné son accord écrit.  

     

  • Pourquoi est-il nécessaire de formaliser cette sous-location dans un contrat ?


    Il est nécessaire d’établir un contrat de sous-location entre le locataire et le sous-locataire : en effet, d’une part ce contrat va contenir des éléments importants de l’engagement des parties (tels que le montant du loyer, la date du paiement du loyer, la durée de la sous-location, les obligations des parties, etc.) et d’autre part, ce contrat pourra être utilisé comme une preuve entre les parties en cas de litige.  

    Toutefois, ce contrat ne dispense pas le locataire de ses obligations à l’encontre du bailleur prévues dans le contrat de bail et sa validité peut être remise en cause si la sous-location est interdite par le bailleur principal ou s’il n’en a pas été avisé.

     

  • Quelles sont les clauses essentielles du contrat de sous-location ?


    Le contrat de sous-location doit obligatoirement contenir le montant du loyer, la durée de la sous-location (ne pouvant excéder celle du bail principal), les obligations des parties ou encore la répartition des charges, et doit évidemment mentionner que le bailleur a donné son autorisation.

  • Je souhaite sous-louer : dois-je obtenir l’accord de mon bailleur ?


    L’article 8 de la loi du 6 juillet 1989 interdit la sous-location, sauf si le propriétaire donne son accord. L’accord de bailleur est donc obligatoire et indispensable pour la signature du contrat de sous-location (sauf dans les rares cas de location meublée d’avant mars 2014 qui n’auraient pas dans le contrat l’interdiction de sous-louer)

    Pour que la sous-location soit légale, il convient alors tout d’abord d’informer le propriétaire par lettre recommandée avec accusé de réception (ou par tout autre moyen reconnu) des modalités et conditions de la sous-location (notamment le montant du loyer et la durée de la sous-location)

    Le bailleur doit ensuite donner son accord écrit sur la possibilité de sous-louer ainsi que sur le montant du loyer de sous-location (qui ne peut pas excéder celui payé par le locataire principal)

    C’est seulement lorsque toutes ces conditions sont remplies que le contrat de sous-location peut être signé entre le locataire et le sous-locataire.

  • Si je n’obtiens pas l’accord de mon bailleur, quelles sont les sanctions qui peuvent s’appliquer ?


    Le bailleur peut librement refuser la demande de sous-location, sans invoquer un quelconque motif. S’il a effectivement refusé la sous-location, ou s’il n’a pas été informé de la sous-location et qu’aucune demande d'autorisation ne lui a été adressée, la sous-location est illégale, et peut amener la résiliation du bail principal par le propriétaire ou un refus du renouvellement du bail mais aussi la possibilité pour le sous-locataire de demander réparation au locataire.

    Le sous-locataire est dans ce cas considéré comme un occupant illégal et pourra être redevable d’une indemnité d’occupation, déterminée par le juge.

    Toutefois, cette sous-location irrégulière ne permet pas au propriétaire d'expulser directement le sous-locataire. Le propriétaire est en effet considéré comme un tiers et non une partie au contrat de sous-location liant uniquement le locataire au sous-locataire, il ne peut donc pas agir directement en vertu d'un contrat qu'il n'a pas signé.

  • Quels sont les risques de la sous-location ?


    Du côté du sous-locataire : le risque principal réside dans la cessation du contrat de bail principal : en effet, si le contrat de bail initial cesse, le sous-locataire ne peut se prévaloir d'aucun droit à l'encontre du bailleur, ni d'aucun titre d'occupation. 

    La sous-location s’interrompt alors immédiatement, sans préavis et le sous-locataire ne peut exiger de rester dans les locaux. Si le sous-locataire reste dans les lieux, le propriétaire peut lui réclamer une indemnité d'occupation.

    Cependant, si ce contrat cesse avant le terme prévu dans le contrat de sous-location, le sous-locataire peut engager la responsabilité du locataire, sauf clause dans le contrat de sous-location prévoyant que la cessation du bail principal pour quelque cause que ce soit entrainerait automatiquement la cessation du sous-bail.

     

    Du côté du locataire : le risque principal est le risque de défaut de paiement du loyer par le sous-locataire car le locataire demeure responsable vis-à-vis du bailleur des manquements de son sous-locataire. Toutefois, il existe un recours du bailleur contre le sous-locataire, qui n’est possible que si la sous-location est régulière et dans la limite du montant du sous-loyer. 

    En cas de défaillance de paiement du locataire, le bailleur dispose également d’un recours contre le sous-locataire. 

     

    Les deux parties au contrat de sous-location sont fortement liées et une action ou un manquement aux obligations de l’une des parties aura dans plusieurs cas, d’importantes répercussions sur l’autre partie au contrat de sous-location.

    Malgré le fait que les deux baux (contrat de bail principal et le bail de la chose louée) soient en principe indépendants l’un de l’autre, il existe des exceptions (action directe du bailleur contre le sous-locataire en cas d’impayé). 

     

    Du côté du propriétaire, le risque est bien évidemment de voir son bien usé ou abimé par un sous-locataire qu’il n’a ni choisi ni souhaité, comme ça a pu être le cas pour le locataire. 

  • Quels sont les droits et obligations du sous-locataire ?


    Le contrat de sous-location est un véritable contrat de bail. Les droits et obligations sont donc les mêmes que dans un bail classique, à la différence que la résiliation du bail principal entraine automatiquement la fin de la sous-location.

    Le sous-locataire est alors tenu aux mêmes obligations relatives au prix et à la chose louée (obligation de bon usage de la chose, toutes les obligations que le locataire a à l'égard du bailleur) mais le bailleur ne peut invoquer à l'encontre du sous-locataire la présomption de responsabilité qui pèse sur le locataire en cas de dégradations ou pertes causées par un incendie.

    Cependant, dans la relation entre le locataire et le sous-locataire, cette présomption de responsabilité pèse sur le sous-locataire qui occupe exclusivement les lieux.

     

  • La sous-location d’un bail commercial ou d’un bail professionnel est-elle autorisée ?


    Le bail commercial concerne la location d’un bien immobilier commercial pour l’exercice d’une activité commerciale ou artisanale.

    La sous-location de ce bail commercial est autorisée mais uniquement avec l’accord du propriétaire. 

    Cet accord peut être tacite mais il vaut mieux qu’il y ait une attitude claire et non équivoque car la seule connaissance et la tolérance de la sous-location ne valent pas acceptation tacite.

    Pour ce type de sous-location, le locataire doit également prévenir le propriétaire de son intention de sous-louer. Le bailleur a ensuite 15 jours pour répondre, son silence valant acceptation.

    En cas de sous-location illégale (absence de l’autorisation du bailleur), la cessation du bail du locataire par le propriétaire est possible, tout comme le refus de son renouvellement, sans la moindre indemnité d'éviction. Le sous-locataire ne peut toujours pas dans ce cas faire valoir un quelconque droit.

    Il est important de noter que le locataire principal ne peut pas consentir plus de droits qu'il n'en a lui-même : en effet, le sous-locataire bénéficie des droits du bail commercial dans la limite de ceux du locataire principal, c’est à dire que, sauf autorisation expresse du bailleur, le sous-locataire doit respecter la destination des locaux établie dans le contrat du bail principal.

    Le bail professionnel est celui qui porte sur la location de biens affectés à l’exercice d’une activité non commerciale (professions libérales ou assimilées) ou artisanale lorsqu’aucun fonds artisanal n’est exploité dans les locaux loués.

    La sous-location de ce bail est également possible si cela n’a pas été interdit au locataire par une clause du bail. 

     

  • Comment conclure un contrat de sous-location ?


    1. Vous répondez à un questionnaire sur notre site, correspondant à votre besoin
       
    2. Un avocat prend contact avec vous et vous conseille puis vous propose un devis personnalisé
       
    3. Une fois le devis accepté, l'avocat rédige votre contrat de sous-location
  • Comment vos avocats partenaires proposent-ils des tarifs préférentiels ?


    Les tarifs préférentiels sont justifiés par un coût de gestion plus bas pour les avocats qui utilisent la plateforme Captain Contrat.
  • Afficher plus de questions

Approfondissez vos connaissances grâces à nos guides gratuits

contrats-commerciaux-389x485px
Besoin d'aide ? Recevez immédiatement notre guide dans votre boite mail

Vous souhaitez faire rédiger vos contrats de sous location ?

Captain Contrat vous accompagne. C’est simple, facile et rapide.

Recevoir mon guide

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier