1. Préparer sa création d'entreprise
  2. Préparer sa création - les démarches
  3. La convention de stage, passeport de l'étudiant en entreprise

La convention de stage, passeport de l'étudiant en entreprise

Je pose mes questions à un juriste 
Je pose mes questions à un juriste 
Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Tout stage, qu’il soit réalisé en France ou à l’étranger, nécessite une convention de stage, un document qui lit par écrit le stagiaire à son employeur.

 

 

Qu’est-ce qu’une convention de stage ?

 

Une convention de stage est un engagement signé entre le stagiaire, l’organisation qui accueille le stagiaire et l’établissement du stagiaire : c’est un contrat spécialement dédié aux stages.

Dans l’entreprise qui l’accueille, le stagiaire n’a pas le statut de salarié. En temps normal, le stage est une occasion pour les étudiants d’appliquer de manière pratique ce qu’ils apprennent à l’université ou dans leurs écoles.

Les stages sont encadrés par des lois visant à protéger les stagiaires et encadrer les relations stagiaires - dirigeant d’entreprise.

Quelle rémunération pour le stagiaire ?

 

C’est la convention de stage qui va déterminer si le stagiaire sera rémunéré.

A noter que si le stage est d’une durée inférieure à 2 mois, l’employeur n’est pas obligé de le rémunérer.

En revanche, si le stage dure du 2 à 6 mois (durée maximale d’un stage), l’employeur est contraint de rémunérer le stagiaire. Cette rémunération peut faire l’objet d’une négociation entre les deux parties.

Le taux horaire minimal de la gratification obligatoire des stagiaires au-delà de deux mois de stage est de :

  • 3,30 € entre le premier janvier 2015 et le 31 aoput 2015, en franchise de cotisations sociales dans la limite de ce minimum horaire.
  • 3,60€ entre le 1er septembre et le 31 décembre 2015, en franchise de cotisations sociales dans la limite de ce minimum horaire.
  • Le gouvernement a mis à la disposition des employeurs un simulateur de calcul de la gratification minimale du stagiaire, que vous trouverez ici !

La gratification doit être versée chaque mois (et non pas en fin de stage), et est due dès le premier jour.

Que contient une convention de stage ?

 

La convention de stage doit notamment indiquer :

  • Les coordonnées des trois parties : stagiaire, entreprise d’accueil et établissement d’enseignement.
  • L’objet du stage.
  • Son cadre.
  • Sa durée.
  • Les modalités de rupture du stage.
  • Les modalités de suivi et d’évaluation du stage.
  • Le nom de maître de stage.
  • Le nom du responsable dans l’établissement.
  • Le montant de la gratification éventuelle, ainsi que les avantages en nature.
  • L’assurance en responsabilité civile destinée à couvrir les dommages que le stagiaire pourrait causer.
  • Les horaires du stagiaire.
  • Les dispositions du règlement intérieur de l’établissement d’accueil.
  • Evidemment, vous êtes libre de rajouter d’autres éléments qui vous paraîtraient importants.

Doit aussi être mentionné le régime de protection sociale dont bénéficie le stagiaire. Le stagiaire reste ainsi affilié au régime de sécurité social d’assurance maladie dont il bénéficie déjà : régime étudiant, ayant droit du régime de ses parents ou bénéficiaire de la couverture maladie universelle (CMU). Enfin, la convention doit notifier les conditions de résiliation de la convention de stage.

 

Rompre la convention de stage

 

Le stage peut être traversé par des difficultés menant à une rupture.

La convention de stage est soumise au droit commun des contrats, et non au code du travail. Par conséquent, il n’est pas possible de démissionner en tant que tel. Les co-contractants doivent ainsi par principe respecter la convention de stage, ou ils risquent d’engager leur responsabilité contractuelle et de devoir verser des dommages et intérêts sur le fondement de l’article 1147 du code civil.

  • Il est possible d’effectuer une rupture amiable d’un commun accord entre le stagiaire et l’entreprise, qui doit être écrite et notifiée à l’établissement scolaire.
  • La rupture à l’initiative du stagiaire est autorisée, pour des motifs rendant impossible la continuité du stage, la réussite d’un concours ou la signature d’un CDI. Le stagiaire doit informer par écrit l’employeur et son établissement scolaire des raisons de la rupture. Attention cependant, la réalisation complète du stage fait parfois partie des conditions de validation de l’année scolaire ou du diplôme de l’étudiant.
  • L’entreprise d’accueil, enfin, peut rompre le stage en cas de manquement du stagiaire à ses obligations. Le représentant de la société doit faire part de sa décision au stagiaire par lettre recommandée avec accusé de réception, et en informer l’établissement scolaire ainsi que le tuteur.

 

 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

4 min
Société en nom propre : comment se lancer ?

Vous envisagez de vous créer votre société en nom propre et vous lancer à votre compte ? Cet article vous livre les étapes pour vous lancer sereinement.

3 min
Un salarié peut-il cumuler plusieurs emplois ?

Sous quelles conditions un salarié peut-il cumuler plusieurs emplois ? Quelles professions sont concernées ? Qu'est ce que cela implique pour l'employeur ?

5 min
Erreur sur le code APE : Implications et solutions ?

Vous estimez que le code APE attribué à votre entreprise n'est pas le bon. Quelles sont les conséquences directes et indirectes d'une telle erreur ? Solutions.

2 min
Création d'entreprise par un fonctionnaire : ce qu'il y a à savoir.

Créer un entreprise lorsque l'on est fonctionnaire, c'est possible ! Découvrez les spécificité du statut d'entrepreneur fonctionnaire.

3 min
Être auto-entrepreneur au chômage : peut-on cumuler les deux ?

Vous souhaitez lancer votre auto-entreprise tout en conservant vos droits au chômage ? Découvrez les démarches à respecter pour cumuler les deux.

4 min
Comment cumuler son mandat de dirigeant et sa retraite ?

Cumuler son mandat de dirigeant et sa retraite, c'est possible 🖐 Oui, mais sous certaines conditions. Devenez un pro de la question en 3 minutes. A lire sans attendre !

3 min
Comment transformer son idée en produit

Vous avez une idée ? Faîtes en un prototype commercialisable. Le produit prêt vous permettra la création de votre entreprise pour développer votre activité.

3 min
Fonctionnaire et auto-entrepreneur : le cumul est-il possible ?

Vous êtes fonctionnaire et souhaitez devenir auto-entrepreneur ? Cet article vous explique les exceptions pour pouvoir cumuler les deux statuts.

5 min
Code APE : c'est quoi ? Quelle est son utilité ?

Le code APE, c'est quoi, et à quoi sert-il ? Découvrez comment l'obtenir et être sûr qu'il soit bien adapté à votre entreprise.

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier