Médiation : un mode de règlement de conflits en augmentation en 2017

par
5
Consulter un avocat en droit des sociétés

Sommaire

  1. Une hausse de 20% par rapport à 2016
  2. Médiation des entreprises : quels avantages ?
  3. Médiation des entreprises : qui peut saisir et comment cela se passe-t-il ?
Consulter un avocat en droit des sociétés

La médiation des entreprises est un service mis en place en vue de favoriser le règlement à l’amiable des litiges entre entreprises ou entre elles et les entités et organisations publiques. Depuis sa création en 2010, des milliers d’entreprises ont eu recours à ce service pour résoudre leurs différends. En 2017, leur nombre a considérablement augmenté selon les statistiques et les informations données par le médiateur des entreprises.

Une hausse de 20 % par rapport 2016

 

Le 14 décembre dernier, Pierre Pelouzet, désigné par décret du 14 janvier 2016 comme le médiateur des entreprises, présentait son rapport pour l’année 2017. Selon ledit rapport, le nombre de saisines pourrait bien atteindre les 1 200 à la fin de l’année. Le constat est passé d'une centraine de saisines en 2010 à 1070 en 2016.

Si la plupart des saisines sont relatives à des litiges entre entreprises ou des différends liés à l’innovation – principalement ceux concernant l’obtention du CIR (crédit impôt recherche) –, le rapport du médiateur révèle que 31,5 % des saisines concernent aujourd’hui des litiges « privé-public ».

Pour ce qui concerne les entreprises saisissant le médiateur, le rapport montre que la grande majorité d’entre elles sont les TPE-PME. De 2016 à 2017, elles représentent 93 % des demandeurs (48,2 % pour TPE et 45 % pour PME). Tous les secteurs d’activité sont concernés. A part les services publics évoqués précédemment – représentant 31,5 % des saisines – c’est le secteur des services qui est surtout concerné en représentant 28,5 %. Il est suivi par l’industrie représentant 19,7 % des litiges. Quant au commerce et la construction, ils représentent respectivement 12,1 et 8 %.

Médiation des entreprises : Quels avantages ?

 

Il existe de nombreux avantages à choisir la médiation pour le règlement de ses différends. En effet, étant un des « modes amiables de résolution des différends » (MARD), la médiation vous évite de passer devant des tribunaux pour des procès longs et coûteux. Ici, la saisine est totalement gratuite et le processus aboutit en moyenne, en 3 mois.

La médiation est en effet basée sur une démarche volontaire qui implique la responsabilité de chacune des parties. L’idée, c’est de restaurer la confiance et les relations d’affaires qui existent entre les entreprises ou entre elles et les acheteurs publics. De ce fait, lorsque la démarche réussit, les parties débouchent sur un accord « gagnant-gagnant ». Et étant donné qu’elles ont co-constuit ce dernier, elles maîtrisent parfaitement quels sont ses contours et gains ou limitations des pertes qu’elles peuvent en obtenir.

Toujours concernant l’aboutissement de la médiation, le médiateur a noté dans son rapport que « parmi les 10 000 entreprises qui sont venues autour de la table, trois quart d'entre-elles sont reparties avec un accord ». Cela signifie donc que le processus réussit dans 75 % des cas.

Médiation des entreprises : Qui peut saisir et comment cela se passe-t-il ?

 

Comme vous pouvez le comprendre à travers nos explications, la médiation des entreprises peut être saisie pour tout type de litige. Que cela soit dans le cadre d’un contrat de droit privé - même tacite – ou encore pour une commande publique, le médiateur peut être saisi.

Notons qu’initialement la médiation était réservée aux différends à l’égard d’une autre entreprise. Mais, le périmètre d’intervention a été élargi en 2015 avec l’intégration des litiges relatifs à la commande publique. Depuis lors, les acteurs de la commande publique ont vu en ce service, une réelle opportunité pour régler leurs différends de façon efficace.

Le médiateur des entreprises est présent sur toute l’étendue du territoire, à travers un réseau de 60 médiateurs, dont 44 médiateurs régionaux au sein des DIRECCTE. La saisine se fait via un formulaire à remplir sur le site economie.gouv.fr/mediateur-des-entreprises

Ledit formulaire comprend 6 parties :

• le cadre de saisine ;

• les informations sur la société ;

• l'objet du litige ou du signalement ;

• les informations sur la partie adverse ;

• une partie pour joindre les documents utiles au dossier ;

• la reconnaissance de la confidentialité pour la validation de la saisine.

Après remplissage du formulaire, il faut valider définitivement son dossier en cochant la case relative à la confidentialité. Le médiateur n’aura connaissance de l’affaire qu’une fois le formulaire validée. Un mail de confirmation est envoyé au demandeur après validation.

Suite à cette saisine, un médiateur entre en contact avec le demandeur dans les sept jours afin qu’ensemble, ils définissent le plan d’action à suivre. Le médiateur va ensuite réunir les deux parties et participer au rapprochement de leurs intérêts divergents. Les parties vont-elles-mêmes élaborer des solutions et si tout se passe bien, un protocole d’accord sera signé entre les deux pour marquer la résolution du différend.

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Modèle de contrat de collaboration commerciale : quels sont les dangers ?

Télécharger un modèle de contrat de collaboration commerciale, trouvé gratuitement sur internet, ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Contrat d'apport d'affaires : tout comprendre en 4 minutes

Pour accroître leur clientèle et augmenter leur chiffre d’affaires, certaines entreprises ...

Me Justine Ouazan-Bouhours

Me Justine Ouazan-Bouhours

Qu'est-ce qu'une prestation de services ? Le guide 2020 pour rédiger vos contrats

Les activités de prestation de services ont le vent en poupe. Vous souhaitez en profiter pour vous ...

Maxime

Maxime

Contrat de prestation de services : ce qu’il faut savoir

Un des contrats les plus répandus dans le monde entrepreneurial est le contrat de prestation de ...

Me Marc Berberian

Me Marc Berberian

Bail commercial : les éléments à connaitre avant de signer un bail 3 6 9

Un bail commercial est un contrat de location de locaux utilisés pour l’exploitation d’un fonds ...

Me Baptiste Robelin

Me Baptiste Robelin

Apporteur d'affaires : ce qu'il faut savoir

L’appel à un apporteur d’affaires permet de booster ses activités à long terme, ou peut être ...

Maxime

Maxime

Contrat de sous-traitance : définition et fonctionnement

Couramment utilisée dans le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP), la sous-traitance ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Les 6 points clés d’un contrat de partenariat commercial

Vous envisagez de collaborer avec une autre entreprise ? Une entreprise propose un service ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Rédaction de la convention de partenariat : mode d'emploi

La convention de partenariat est un outil juridique extrêmement utilisé dans le domaine des ...

Maxime

Maxime

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier