Création du médiateur des entreprises : quel est son rôle ?

par
5
Consulter un avocat en droit des sociétés

Sommaire

  1. La médiation en entreprise
  2. Comment se passe le règlement des litiges dans les entreprises ?
  3. Le rôle du médiateur des entreprises
Consulter un avocat en droit des sociétés

Le Médiateur des entreprises est un service gratuit mis en place par le ministère de l’Economie français. Il a pour but d’aider toute entreprise ou organisation en difficulté dans ses relations commerciales avec un client ou un fournisseur. Focus sur un service et un concept grandement utiles à l’économie nationale.

La médiation en entreprise

La médiation en entreprise consiste en l’intervention d’une tierce personne dans le cadre d’un différend. Cette dernière est neutre, est a pour mission de resserrer les liens ou de réconcilier des entreprises entre elles. En général, le médiateur intervient pour améliorer la relation acheteur-fournisseur.

Confidentialité, neutralité, indépendance et impartialité sont les quatre as du médiateur. La mission implique par ailleurs la responsabilité de chacune des parties, et leurs échanges s’opèrent en toute discrétion. Aussi, les parties sont libres de mettre fin à la médiation à tout moment.

 

Comment se passe le règlement des litiges dans les entreprises ?

Lors de l’exécution de marché public, une procédure est prévue dans les documents de la consultation en cas de litige. Si le différend persiste, il est possible de saisir un tribunal. Néanmoins, il s’agit de l’ultime étape.

Afin de trouver une solution à l’amiable, il est possible de recourir à la médiation, à l’intervention d’un comité de règlement amiable des différends, à la conciliation, à la transaction ou encore à l’arbitrage.

Cela dit, quelle que soit la solution choisie, les entreprises ont tout intérêt à avoir rédigé une documentation solide afin de faire valoir leurs arguments respectifs. Les termes seront, bien entendu, pris en considération par le médiateur afin d’aboutir à un accord viable.

 

La médiation : dans quelle mesure ?

La médiation des entreprises peut être sollicitée lorsqu’un conflit découle de l’application d’une clause du contrat, ou du déroulement d’un marché public. Elle peut aussi intervenir durant la procédure de passation du marché.

 

Le rôle du médiateur des entreprises

Concrètement, le site du Médiateur des entreprises fait ressortir que le médiateur intervient dans les cas suivants :

· Clauses contractuelles déséquilibrées

· Modification unilatérale ou rupture brutale du contrat

· Non-respect d’un accueil verbal

· Conditions de paiement non respectées

· Non-conformité au niveau des services ou des marchandises

· Vol ou détournement de la propriété intellectuelle

· Non-versement du Crédit d’Impôt Recherche ou du Crédit d’Impôt Innovation

Ces cas expliquent la nécessité d’une documentation précise et encadrée dès le début, et ce, pour les deux parties.

 

Les possibilités offertes aux acteurs économiques

Le Médiateur des entreprises intervient sur demande pour toute entreprise, groupement professionnel ou acteur public. Ce, peu importe la taille ou le secteur d’activité de l’établissement.

Les acteurs économiques peuvent bénéficier de trois modes de saisine :

· Médiation individuelle

· Médiation collective

· Médiation de branche

En outre, la médiation individuelle concerne une entreprise qui souhaite engager une seule médiation afin de trouver un terrain d’entente avec un prestataire, un client ou un fournisseur.

La médiation collective, quant à elle, offre la possibilité à plusieurs entreprises ou entités, de se regrouper afin de trouver un terrain d’entente avec un seul client ou fournisseur. Dans ce cas, le Médiateur des entreprises peut être sollicité par un syndicat ou une fédération professionnelle.

Enfin, la médiation de branche permet à un secteur d’activité d’entrer en médiation face à une autre branche professionnelle dans sa globalité.

 

La mission du Médiateur des entreprises

Soulignons par ailleurs que le Médiateur des entreprises porte trois principaux objectifs : rétablir la confiance au sein de la relation entre le client et le fournisseur, assurer l’indépendance stratégique et la croissance des entreprises, et enfin renforcer la responsabilité des leaders de filières. Le tout, dans un délai de trois mois maximum.

Quels sont ses droits ?

Le médiateur mandaté pour intervenir entre les deux parties se voit affecter un dossier. Il est alors en droit de contacter l’autre partie afin de lui proposer d’entrer en médiation. Il a tout à fait le droit de ne pas proposer des solutions. En effet, son rôle est de faciliter la négociation.

Lorsqu’il estime que cela est utile, le médiateur peut aussi solliciter des entretiens séparés avec l’une ou l’autre des parties.

 

Quelles sont ses obligations ?

Enfin, en ce qui concerne les obligations, le Médiateur des entreprises est soumis à la confidentialité. Secret des affaires et notoriété des entreprises et organisations publiques sont deux aspects à respecter à tout prix. Aussi, lorsqu’une personne est désignée en qualité de médiateur, elle est obligée de refuser toute fonction d’arbitre, d’expert, de conseil ou de représentant d’un médié dans le cadre d’une procédure portant sur l’objet de la médiation en question.

Compte tenu de l’impartialité imposée lors de l’intervention d’un médiateur dans le cadre d’un différend entre deux entreprises, il est important que chacune des parties fasse valoir des conditions bien établies. En confiant la rédaction de vos contrats, vous anticipez toute éventuelle procédure chronophage, à l’instar de la médiation. Le cas échéant, vous multipliez également vos chances de trouver rapidement un terrain d’entente en parfaite cohérence avec vos conditions et le mode d’opération de votre entreprise. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur les solutions développées par Captain Contrat.

 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Modèle de contrat de collaboration commerciale : quels sont les dangers ?

Télécharger un modèle de contrat de collaboration commerciale, trouvé gratuitement sur internet, ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Contrat d'apport d'affaires : tout comprendre en 4 minutes

Pour accroître leur clientèle et augmenter leur chiffre d’affaires, certaines entreprises ...

Me Justine Ouazan-Bouhours

Me Justine Ouazan-Bouhours

Dépôt de garantie de bail commercial : montant et conditions de restitution

Le dépôt de garantie du bail commercial ne fait l’objet d’aucune disposition légale contraignante. ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Contrat de prestation de services : les clauses et obligations

Le contrat de prestation de services est une convention conclue à titre onéreux entre deux parties ...

Maxime

Maxime

Apporteur d'affaires : ce qu'il faut savoir

L’appel à un apporteur d’affaires permet de booster ses activités à long terme, ou peut être ...

Maxime

Maxime

Pas de porte : comprendre les différences avec le droit au bail

Pour la location de son local commercial, un entrepreneur peut être amené à verser un pas de porte ...

Maxime

Maxime

Contrat de sous-traitance : définition et fonctionnement

Couramment utilisée dans le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP), la sous-traitance ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Les 6 points clés d’un contrat de partenariat commercial

Vous envisagez de collaborer avec une autre entreprise ? Une entreprise propose un service ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Rédaction de la convention de partenariat : mode d'emploi

La convention de partenariat est un outil juridique extrêmement utilisé dans le domaine des ...

Maxime

Maxime

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier