Tout savoir pour protéger ses collaborateurs et ses proches

par
5
En parler avec un expert 

Sommaire

  1. La complémentaire santé des salariés
  2. A qui s'adresser pour protéger ses salariés ?
En parler avec un expert 

Au titre de la loi, l'employeur doit respecter un certain nombre d'obligations à l'égard de ses salariés, afin d'assurer leur protection. Ainsi, depuis le 1er janvier 2016, proposer une mutuelle d’entreprise à ses salariés est obligatoire. Cette protection est non seulement obligatoire pour les employés, mais également pour l’employeur.

Néanmoins, si l’adhésion est de fait obligatoire pour les salariés, celle-ci demeure facultative pour ses ayants-droits. Ainsi, le conjoint et les enfants de l’employé ne seront pas automatiquement protégés. Leur adhésion reste facultative, et c’est à l’employé de faire la demande auprès de son employeur. La grande majorité des complémentaires santé d’entreprise, permettent l’adhésion du conjoint et des enfants de l’employé.

La complémentaire santé des salariés

Si la proposition de la complémentaire santé aux salariés est une obligation légale pour les employeurs du secteur privé, ceux-ci ne sont nullement tenus de prendre en charge le coût intégral de cette mutuelle. En effet, la loi ne les oblige qu’à prendre financièrement en charge, au minimum 50% des cotisations servant à financer la mutuelle d’entreprise. Par ailleurs, il est important de préciser qu’un salarié peut refuser la protection sociale proposée par son employeur. Les raisons d’un refus sont multiples: le salarié a déjà souscrit une complémentaire santé individuelle, il bénéficie déjà d’une mutuelle collective, il bénéficie de la CMUC...

Dans un environnement de travail de plus en plus flexible et compétitif, la fidélisation des salariés par le biais d’avantages sociétales, semble être un impératif à la rentabilité et au bon développement des entreprises contemporaines. La généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés du secteur privé, s’inscrit dans un mouvement global de bien être au travail. Ces avantages peuvent se traduire par le biais d’un comité d’entreprise efficace, mais également par une protection individualisée et pertinente des salariés. La protection des salariés est un sujet incontournable que toute entreprise doit s'approprier.

Au delà de cette seule considération, ce système permet d’adapter chaque complémentaire santé, aux particularités de chaque emploi, en proposant ainsi des garanties adaptées aux risques suscités par l’emploi. D’autre part, la complémentaire santé doit comporter un niveau dit minimal de garanties, fixé par la loi. Néanmoins, au-delà de ces obligations légales, nombreuses sont les grandes, comme les plus petites structures, à mettre en œuvre les moyens nécessaires, afin d'apporter à leurs salariés, toute la protection dont ils ont besoin.

Par protection, on pense naturellement aux mutuelles et autres produits d'assurance, proposés en fonction des besoins des salariés, mais pas seulement. Émergents sur le marché de la vente en ligne, certaines start-up et entreprises proposent des solutions logicielles modernes, répondant à des besoins spécifiques ciblés. La dématérialisation des services liés à l’assurance et au droit, s’observe de plus en plus, au travers de sites internet spécialisés. Si au commencement de ce phénomène, cette attaque au bastion des professions réglementées, pouvait effrayer et sembler complexe, les sites se font aujourd’hui de plus en plus rassurant. Accompagnés de professionnels expérimentés, ces sites internet vulgarisent des mécanismes complexes, les rendant ainsi accessibles au plus grand nombre. Bénéficiant d’interfaces ludiques, ces starts-up démocratisent l’accès à la protection sociale, en le simplifiant drastiquement.

A qui s'adresser pour protéger ses salariés ?

Dans cette perspective, il n'est pas rare d'observer des partenariats, principalement entre des courtiers et ces fameuses start-up ou entreprises. Les premiers ayant besoin de proposer à leurs salariés et collaborateurs, des solutions adaptées à leurs besoins, les dernières commercialisant leur solution, et s'ouvrant à une nouvelle clientèle. Ainsi, l'objet de ces partenariats consiste à apporter aux salariés ou collaborateurs, des solutions simples et performantes, pour protéger leurs activités.

Pour exemple, Testamento, start-up spécialisée dans l'édition de logiciel lié au droit des successions, déployé à la fois en B2C, B2B, et B2B2C, déploie des logiciels à destination des banques et assurances, notamment. Permettant d’organiser sa succession en toute légalité, le site a pour vocation la protection de ses clients et de leur famille. Professionnel indépendant, Testamento permettra de renseigner les salariés en toute objectivité, et de leur proposer un package successorale adapté.

Au travers d’un questionnaire simple, intuitif, et présentant de manière pédagogue les méandres de la succession, l’utilisation de la plateforme Testamento permet à l’utilisateur de créer son testament en deux temps trois mouvements ! Le site offre également la possibilité de faire authentifier et conserver son testament auprès d’un notaire, assurant ainsi une protection maximale aux proches de l'utilisateur.

Les propositions de partenariats affluent de plus en plus chez Testamento, ce qui permet de proposer aux salariés d'entreprises partenaires, d'anticiper au mieux leur succession, et ainsi protéger leurs proches. De l'aide à la rédaction de testament olographe, en passant par la génération de clauses bénéficiaires, cette solution logicielle rend l'organisation d'une succession simple comme un clic ! Cette start-up permet d’envisager de nouvelles perspectives, liées à la protection des salariés, grâce à un service de protection du patrimoine et d’anticipation successorale.

 

 

Maxime

Écrit par

Maxime

Après avoir travaillé en finance à l'international puis dans la grande distribution en France, Maxime est devenu dirigeant d'entreprise. En contact avec de nombreux entrepreneurs, sa mission est de simplifier l'accès au droit grâce au numérique et favoriser le développement de l'entrepreneuriat en France.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Lettre d’avertissement : 7 raisons pour avertir son salarié

En France, le droit du travail prévoit divers moyens permettant à l’employeur de sanctionner son ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Mise à pied conservatoire : la procédure

Du fait de son pouvoir disciplinaire (ou pouvoir de sanction), l’employeur peut prononcer des ...

Maxime

Maxime

Dépôt d’un accord d’entreprise : quelle procédure ?

Portant sur les conditions de travail et les garanties sociales des salariés, l’accord d’entreprise ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Congés payés : quelles obligations pour l’employeur ?

C’est bientôt la fin de la période légale de prise de congés payés. Et comme vous le savez, en ...

Maxime

Maxime

Lettre d’avertissement : quand et comment l'envoyer

Le contrat de travail implique la réalisation d’un travail effectif sous les directives (lien de ...

Maxime

Maxime

Lettre de démission sans préavis : exemple et enjeux

La démission a été définie par la jurisprudence comme la manifestation d'une volonté claire et non ...

Maxime

Maxime

Vol en entreprise : entraine-t-il le licenciement d'un salarié ?

Bien souvent, la première réaction dans une situation où le salarié a volé ou détourné l’argent de ...

Maxime

Maxime

Le calcul des congés payés en CDD

Vous avez recruté un CDD et la fin du mois approchant, vous vous demandez s’il a droit à des congés ...

Maxime

Maxime

Harcèlement moral au travail : que doit faire l'employeur ?

On estime que trois salariés sur dix ont été au moins une fois victimes de harcèlement moral dans ...

Me Camille Smadja

Me Camille Smadja

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier