Ravis de vous revoir ! Votre démarche a été enregistrée 🚀 Reprendre ma démarche
  1. Ressources
  2. Gestion
  3. Comptabilité
  4. Expert comptable ou avocat pour gérer le juridique de son entreprise ?

Expert comptable ou avocat pour gérer le juridique de son entreprise ?

Sofia El Allaki
Sofia El Allaki Diplômée d'un Master II en Droit des affaires Relu par Pierre-Florian Dumez, Diplômé en droit

Si le rôle de l'expert-comptable est connu et reconnu par les dirigeantes et dirigeants d'entreprises, le recours à un avocat est moins systématique et semble être cantonné à un soutien juridique dans un cadre contentieux.

 

 

Pourquoi faire appel à un professionnel du droit ? 

 

Faire appel à un avocat semble onéreux et compliqué, et la dirigeante ou le dirigeant fait souvent appel à son expert-comptable pour toutes les questions d'ordre juridique. Or, si celui-ci peut être particulièrement informé en matière d'évolution réglementaire en droit des sociétés, l'étendue des domaines juridiques couverts par l'avocat est à la fois plus large et plus précis.

Voyons donc ci-après les avantages de faire appel aussi à un avocat.

Selon une étude Kantar TNS pour Rocket Lawyer, 71 % des TPE ont déjà été confrontées à un problème juridique. Pourtant, 62 % des dirigeants n'ont jamais eu recours à un avocat. Lorsque ces problèmes surviennent, ils préfèrent, à 47 %, se tourner vers leur expert-comptable.

Obligatoire en cas d'externalisation de la comptabilité, l'expert-comptable a pour mission, en plus de la tenue de la comptabilité, d'apporter de la visibilité au dirigeant, de lui permettre de savoir où il se trouve par rapport à ses objectifs de croissance.

A chaque étape de la vie de l'entreprise, l'expert-comptable a ainsi un rôle à jouer :

  • En phase de création, il apportera un éclairage sur les contraintes relatives à chaque statut juridique en termes d'obligations légales et aidera ainsi à choisir le plus avantageux, notamment fiscalement, au regard de l'activité de son client.
  • En phase de développement, il pourra guider le dirigeant dans l'approche de la stratégie en lui faisant des retours sur la réalisation des objectifs de ventes. Il peut apporter des conseils pour optimiser l'imposition, et réduire les dépenses en surveillant des postes clés.

Enfin, l'expert-comptable décharge la dirigeante ou le dirigeant de l'aspect comptable de son activité, en lui apportant son expertise et son expérience. Acteur indispensable lors de la finalisation du bilan comptable de l'entreprise, il assiste également la dirigeante ou le dirigeant dans les prises de décision structurantes, notamment la réalisation d'investissements.

Avocat et expert-comptable : 2 rôles différents

 

Si l'avocat peut sembler moins indispensable que l'expert-comptable, il convient toutefois de ne pas confondre le rôle de ces deux intervenants.

Le sondage de Kantar TNS le montre bien, les chefs d'entreprise ont plutôt tendance à se tourner vers leur expert-comptable que vers un avocat en cas de problème. En effet, l'expert-comptable bénéficie d'une position particulière aux côtés de l'entreprise. Interlocuteur privilégié et tiers spécialisé sur les aspects comptables, la confusion est facile, d'autant que le recours à un avocat de manière ponctuelle est souvent bien plus onéreux.

Par ailleurs, déjà présent dans l’entreprise, l’expert-comptable se propose souvent naturellement pour résoudre les problèmes juridiques.

L'avocat a pourtant une expertise plus pointue pour assister le dirigeant, particulièrement en matière contentieuse.

De manière générale, l'avocat peut aider la dirigeante ou le dirigeant dans toutes ses relations avec des tiers tout au long de la vie de l'entreprise. Ainsi, il pourra aider au niveau commercial dans le cadre des contrats commerciaux avec clients ou fournisseurs, mais également au niveau des ressources humaines avec les signatures et les ruptures de contrats de travail.

Enfin, il assistera la dirigeante ou le dirigeant pour des projets d'investissements structurants pour aider à prendre en considération les aspects juridiques et fiscaux. Ce travail peut intervenir pour l'acquisition de locaux commerciaux, mais également pour l'acquisition de filiale, transmission, ou cession de l'entreprise.

En général, en France, on peine à payer un avocat en prévention ou en préparation et on en a l'image plutôt d'un intervenant d' "après problème". Cette attitude néglige l'intérêt principal qu'a un avocat.

En effet, son rôle n'est pas cantonné à aider à résoudre un problème existant.

Son rôle, comme celui de l'expert-comptable, est d'aider le dirigeant à se focaliser sur le développement de son activité, et de le guider dans le lancement sur de nouveaux marchés en lui indiquant les contraintes réglementaires à respecter. Ainsi, quand l'avocat guidera la dirigeante ou le dirigeant dans la formalisation de nouveaux contrats commerciaux, il garantira l'intégration des contraintes réglementaires inhérentes au marché ou au produit proposé.

Par ailleurs, et c’est là un de ses avantages souvent peu mis en avant, l’avocat permet de ne pas entrer en conflit facial avec des tiers. En effet, passer par un avocat permet de ne pas s’affronter directement et de confier à un professionnel, le soin de trouver un arrangement car l’avocat et son confrère pourront savoir et se dire jusqu’où chacune des parties est prête à aller pour éviter un affrontement coûteux en terme de temps, d’énergie allant parfois jusqu’en justice.

Que ce soit pour des problèmes entre associés, au niveau des ressources humaines, avec des fournisseurs ou des clients, passer par un avocat permet de continuer à maintenir le dialogue et d’avoir un paravent.

Différents, mais complémentaires, l'avocat et l'expert-comptable deviennent peu à peu des acteurs et partenaires incontournables pour le chef d'entreprise, à tous les niveaux et stades de la vie de l'entreprise.

Si le recours à un expert-comptable est beaucoup plus systématique, le soutien d'un avocat est précieux dans de nombreux cas et ne concerne pas que les grandes entreprises.

Des solutions d'accompagnement clef en main se sont développées depuis quelques années pour permettre aux micro-entrepreneurs de se concentrer sur le développement de leur activité tout en bénéficiant de conseils d'experts. Ces offres ont été développées pour répondre aux besoins grandissants des entrepreneurs dans un environnement de plus en plus réglementé. Elles permettent l'accès à des ressources extrêmement précieuses, à des prix adaptés à la réalité de la création d'activité. Ces solutions permettent non seulement au chef d'entreprise, au micro-entrepreneur, au freelance, de se décharger des tâches administratives pour se focaliser sur son activité, mais également d'éviter des écueils qui pourraient nuire au bon développement de celle-ci.

 

Une question ? Laissez votre commentaire

Vos coordonnées sont obligatoires afin que l’on puisse vous répondre

Besoin de conseils juridiques ?
Je pose mes questions à un juriste 
Sofia El Allaki
Ecrit par Sofia El Allaki

Diplômée d'un Master II en Droit des affaires de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Sofia a travaillé en cabinet d'avocats et en Maison d'édition juridique. Après avoir développé sa plume et ses compétences en édito, elle rejoint une agence de production de contenus parisienne en tant que Content manager senior, puis Account manager director. Aujourd'hui, elle est responsable contenu.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Expert-comptable : quelles sont ses responsabilités ?
3 min
Expert-comptable : quelles sont ses responsabilités ?
Créer son entreprise : les étapes pour réussir (2024)
10 min
Créer son entreprise : les étapes pour réussir (2024)
Quelles sont les sources de financement d'une société ?
7 min
Quelles sont les sources de financement d'une société ?
Guide de la gestion d'entreprise : pilotez votre succès de A à Z
5 min
Guide de la gestion d'entreprise : pilotez votre succès de A à Z
Fermeture d’entreprise : les causes, la procédure, les points d’attention à avoir - Webinar
14 min
Fermeture d’entreprise : les causes, la procédure, les points d’attention à avoir - Webinar
Relations commerciales : comment les encadrer ?
11 min
Relations commerciales : comment les encadrer ?
Nouveau dirigeant dans une entreprise : quelle procédure ?
3 min
Nouveau dirigeant dans une entreprise : quelle procédure ?
Immatriculation de sa société : toutes les démarches
10 min
Immatriculation de sa société : toutes les démarches
La modification des statuts : le mode d'emploi
10 min
La modification des statuts : le mode d'emploi
Les risques de gestion de fait en private equity
4 min
Les risques de gestion de fait en private equity