1. Préparer sa création d'entreprise
  2. Financement
  3. Prêt professionnel : quelles sont les solutions en 2022 ?

Prêt professionnel : quelles sont les solutions en 2022 ?

Consulter un avocat en droit du travail
Consulter un avocat en droit du travail
Maxime Wagner
Écrit par Maxime Wagner
Cofondateur de Captain Contrat, Maxime a débuté en analyse de risque financier et a évolué sur des enjeux d'innovation dans la distribution. Il est diplômé de Centrale Lille et l'ESSEC.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Pour financer le bon développement de son activité, le professionnel peut avoir recours à plusieurs solutions, plusieurs types de financement en fonction des besoins.
Nous aborderons ici les solutions de financement de l'activité.Les dettes bancaires non adossées à un actif particulier suivent une logique de taux, qui intègre le risque de votre entreprise. Des solutions existent également en s'appuyant sur les actifs de votre entreprise, en l'occurrence vos factures clients.

 

 

Les financements à court terme

 

La facilité de caisse et le découvert

En premier lieu, la facilité de caisse et le découvert permettent de pallier à des décalages ponctuels de trésorerie. Très fréquents, ils constituent une vraie sécurité pour l'entreprise dans la mesure où leur utilisation ne devient pas structurelle.

En effet, le coût est élevé pour ces modes de financement réservés à des besoins à court-terme.

  • La facilité de caisse correspond à un crédit à court-terme non confirmé par la banque,
  • Le découvert est un crédit confirmé, encadré par un contrat.

Ainsi, si la facilité de caisse accordée est résiliable à tout moment par la banque (dans un délai de 30 jours après avoir prévenu le dirigeant d'entreprise), le découvert fait l'objet d'un contrat entre l'entreprise et la banque. Du fait de ce contrat, le taux du découvert est souvent plus élevé que celui de la facilité de caisse, on parle alors de commission d'engagement, ou encore de confirmation.

Le montant du découvert et de la facilité de caisse est généralement calculé en terme de jours de chiffre d'affaires (10 jours de chiffre d'affaires en moyenne, adapté en fonction de l'activité de l'entreprise), et valable sur une année: il est revu annuellement en tenant compte de l’évolution du chiffre d'affaires.

Le crédit «spot»

Le crédit «spot » et le crédit de campagne permettent de pallier à des décalages de trésorerie encore plus ponctuels sur une période de l'année, et sont utilisés généralement par des entreprises ayant une activité saisonnière.

 

Les financements à moyen terme

 

Le prêt amortissable

La solution la plus classique est le recours à un prêt amortissable. Pour une durée supérieure à 12 mois, et en général jusqu'à 5 ans (ou 7 ans), il est destiné à financer des investissements directement liés à l'acquisition de matériel pour votre activité. Typiquement, il vise par exemple à financer une machine, un camion, une voiture, ou encore du matériel informatique en fonction de l'activité de l'entreprise.

Selon le matériel financé et la structure financière de l'entreprise, il sera assorti ou non d'un différé de remboursement. Pour l'obtenir, il vous faudra vérifier et démontrer la capacité de votre entreprise à faire face aux échéances de prêt. Son avantage non négligeable réside dans l'avantage fiscal qu'il confère. En effet, les frais financiers sont déductibles de l'assiette de l'impôt sur les sociétés.

Le crédit-bail

Le crédit-bail mobilier se situe à mi-chemin entre la location et le prêt amortissable. Il prend la forme d'une location avec une option d'achat à l'issue de la période de location.

Les enveloppes «cadre» ou réserves de crédit

Les enveloppes «cadre », ou réserves de crédit sont des enveloppes de crédit classiques et crédit-bail que vous pouvez solliciter auprès de votre établissement bancaire lors du renouvellement annuel de vos lignes de financement. Une enveloppe d'investissement permet d'obtenir un accord valable sur une année pour réaliser un ou plusieurs financements, en crédit classique ou crédit-bail en fonction de vos besoins.

Vous gagnez en rapidité au cours de l'année pour réaliser vos investissements.

Le rachat de crédit

Si vous avez des crédits en cours, et souhaitez effectuer de nouveaux investissements, vous pouvez également avoir recours au rachat de crédit, qui diffère de la simple renégociation de taux.

La renégociation se passe avec l'établissement bancaire qui vous a accordé le prêt initial, le rachat consiste à solliciter une autre banque pour procéder au rachat et souvent, effectuer un prêt complémentaire. Cette manœuvre peut s'avérer intéressante dans un contexte de baisse de taux et de conquête de marché entre les établissements bancaires. Il faudra néanmoins vérifier le montant des indemnités de remboursement anticipé inscrites au contrat initial. Dans ce cas, pensez à demander à l'établissement procédant au rachat d'intégrer à l'enveloppe de financement le montant de ces indemnités de remboursement.

Le rachat de crédit peut également permettre de rallonger la durée de la dette. En réalité, le rachat de crédit intervient surtout dans le cadre d'une entrée en relation avec un nouvel établissement bancaire, et est conditionné à une certaine part de flux de l'entreprise sur le compte nouvellement ouvert.

 

Les financements adossés au poste clients

 

Pour financer votre activité, et faciliter la gestion de votre trésorerie au quotidien, vous pouvez opter pour des financements basés sur les actifs de votre entreprise, en l'occurrence votre poste clients.

L'escompte

En premier lieu, l'escompte consiste en la remise d'un effet de commerce non échu à votre banque, contre réception du montant de l'effet, diminué d'intérêts et de commissions prélevés par la banque. Ainsi, même si le montant de l'effet se retrouve diminué, il permet à l'entreprise de profiter tout de suite de la trésorerie, au lieu d'attendre les délais de règlement habituels.

Comme il s'agit d'un financement court terme, le taux de l'escompte est généralement inférieur à celui du crédit classique. Autre intérêt de l'escompte, la banque étudie le risque de votre entreprise, mais également le risque de votre client: si vous travaillez avec de grands donneurs d'ordre, cette solution peut donc être très intéressante en vous permettant d'obtenir un taux réduit du fait de la solvabilité de votre client.

L'affacturage

L'affacturage consiste à céder vos factures à une société d'affacturage. Si ce mode de financement dispose d'une mauvaise presse, sa réputation n'est pas justifiée puisque les sociétés d'affacturage ont pour la plupart revu leurs offres et proposent désormais des services vendus seuls ou combinés:

  • le financement de factures,
  • l'externalisation du recouvrement,
  • une assurance contre les impayés,
  • une déconsolidation, c'est à dire en normes de comptabilité française, une sortie du poste clients de votre bilan.

L'affacturage n'est pas réservé aux grandes entreprises et peut être intéressant si vous émettez des factures auprès de grands donneurs d'ordre.

Pourquoi penser à l'affacturage? Il permet de bénéficier immédiatement du montant de votre facture, diminué des intérêts et de la commission d'affacturage.

L'externalisation du recouvrement et de la gestion des impayés peut être intéressante pour permettre à l'entreprise de se décharger de cette tâche, souvent coûteuse en terme de temps et d'argent. Effectuer un comparatif avec/sans recours à l'affacturage permet d'évaluer véritablement le coût de ce mode de financement.

 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

4 min
7 subventions en Ile-de-France pour la création d’entreprise

Vous souhaitez créer votre entreprise et cherchez une subvention en Île-de-France ? Découvrez les 7 subventions auxquelles vous pourriez être éligible.

1 min
Crédit professionnel sans apport : comment obtenir le meilleur crédit ?

Découvrez nos conseils pour obtenir un crédit professionnel sans apport pour monter votre entreprise ou financer un projet professionnel...

4 min
Prêt d’honneur pour création d'entreprise

Découvrez le prêt d'honneur pour création d'entreprise, uneaide aux entrepreneurs leur permettant de bénéficier d'un crédit pour le lancement de leur projet.

3 min
Emprunt en SCI : les solutions pour financer sa SCI

Emprunt par la SCI ou apport des associés ? Que choisir ? Quelles sont les solutions de financement possibles lors de la création de votre SCI ? 

5 min
Le guide pour tout savoir sur le financement de la société

La création d'une société nécessite un investissement important, ainsi différentes sources de financement existent et permettent aux entrepreneurs de maximiser leurs chances. Il y a quatre sources de financement : interne, externe, bancaire et gouvernemental. Explications et détails sur chacune.

3 min
Cautionnement des dettes sociales pour le dirigeant

Le dirigeant est amené à demander une participation de la part d’un organisme de crédit. Quels conditions et risques du cautionnement des dettes sociales ?

4 min
Comment financer une nouvelle entreprise : 10 solutions

Découvrez comment financer une nouvelle entreprise pour pouvoir développer votre activité. Apport personnel à la création d'entreprise, prêts, business angel... le point sur les aides disponibles.

4 min
Comment monter un dossier de financement ?

Monter un dossier de financement est essentiel pour créer une entreprise. Découvrez comment le constituer et où l'envoyer pour tenter d'obtenir des financements.

2 min
Refus de crédit professionnel, quelles alternatives ?

Que faire lorsqu'on est confronté à des refus de crédit ? Découvrez notre panorama des alternatives de financement à votre projet professionnel.

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier