Matériel professionnel : comment le protéger ?

par
5
Je découvre l'accompagnement juridique

Sommaire

Les accidents sont fréquents dans le milieu entrepreneurial. Après un accident, il est nécessaire que vous, entrepreneur, puissiez reprendre votre activité au plus vite. Protéger votre matériel professionnel est donc nécessaire. Il vous faut une assurance adaptée, garantissant votre équipement et la poursuite de votre activité. Face à la multitude d’offres, comment choisir l’assurance la plus adaptée à vos besoins ?

  1. Matériel professionnel : comment choisir le bon type d'assurance ?
  2. Matériel professionnel : l'assurance est-elle obligatoire ?
  3. Quel type de contrat pour protéger son activité professionnelle ?
  4. Quand s'applique l'assurance tout risques matériels ?

Matériel professionnel : Comment choisir le bon type d'assurance ?

Quel que soit le type d’assurance auquel vous souhaitez souscrire, vous devez vous interroger en premier lieu sur la nature de votre activité et les risques spécifiques auxquels vous êtes confronté. Cet audit vous sera également utile pour répondre aux questions des assureurs au moment de la souscription du contrat.

Dans le cas de l’assurance de votre matériel professionnel voici quelques questions à vous poser :

  • Quel type de matériel professionnel avez-vous en votre possession ? (appareils photos, ordinateurs, caméra …), identifiez le montant de votre stock et de votre marchandise.
  • Dans quelle zone géographique exercez-vous votre activité ? Les territoires d’application des garanties varient en fonction des contrats d’assurance. Si vous voyagez régulièrement dans des pays étrangers vous devez vérifier les conditions d’application des garanties souscrites. 

Votre activité pouvant être nomade, vos équipements doivent être protégés, et ce, quel que soit le lieu : dans vos bureaux, hors de vos locaux ou encore lors de vos trajets. En effet, les risques ne s’arrêtent pas aux portes de votre entreprise. Vous êtes constamment exposés à des risques divers et variés.

L’assurance choisie doit vous protéger de tous les dommages auquel votre matériel est exposé :

  • Les risques de casse
  • De vol
  • De vandalisme
  • Les dégâts des eaux
  • Les incendies
  • Les dommages électriques
  • Les catastrophes naturelles
  • Les catastrophes technologiques
  • Les risques d’attentats
  • Les actes de terrorisme
Matériel professionnel : comment bien le protéger ?

Matériel professionnel : l'assurance est-elle indispensable ?

Après un incident, votre matériel peut être inexploitable pendant une longue période. Cette interruption d’activité serait inévitablement néfaste au bon fonctionnement de votre entreprise et mettrait en péril votre rentabilité. Une bonne assurance vous permet ainsi de réduire ou supprimer cette période de latence. Par conséquent, l’image et le revenu de votre entreprise ne seront pas affectés par la non réalisation d’une tâche ou d’une prestation pour laquelle un client aurait fait appel à vous.  L’impact du dit sinistre serait alors amoindri par l’assureur, qui emploierait tous les recours en sa possession pour garantir le bon déroulement de votre activité.

Le choix de l’assurance professionnelle est donc très important et doit être étudié méthodiquement, l’avenir de votre activité pouvant en dépendre. Cependant les nombreuses clauses et exclusions qui façonnent un contrat d’assurance en rendent la sélection complexe.

Quels types de contrats pour protéger son activité professionnelle ?

L’assurance multirisque, protège des risques explicitement listés dans le contrat. Un travail en amont, de recherche et d’analyse est donc nécessaire pour pouvoir établir tous les risques susceptibles d’entacher le bon déroulement de votre activité.

A l’inverse l’assurance tous risques, comme son nom l’indique, vous protège dans toutes les situations, sauf celles stipulées comme n’obéissant pas au contrat. Ce contrat est donc beaucoup plus compréhensible et les risques couverts plus nombreux.

Il est par ailleurs important de vérifier le montant des franchises (partie du capital non couverte par l’assurance), qui sont établies au cas par cas. Leurs montants sont fixés en fonction de la valeur du bien à assurer et du degré de risque auquel vous êtes soumis.

Certains contrats d’assurance proposent une indemnisation en valeur d’usage, c’est-à-dire avec la valeur de remplacement de votre matériel, vétusté réduite. Si votre équipement est récent, optez pour une indemnisation en valeur de remplacement à neuf (avec la souscription de la garantie des frais supplémentaires d’exploitation).

En cas de sinistre, le montant de l’indemnisation dépend de la valeur des biens garantis. Si le périmètre des biens garantis évolue au fil de la vie de votre entreprise (achat de nouvelles machines,  outils et équipements) il est essentiel de prévenir votre assureur.

L’assurance en « tous risques sauf » d’Hiscox (« Tous Risques Matériels by Hiscox ») est un contrat qui vous protège dans toutes les situations, exceptées celles identifiées et listées comme n’étant pas couvertes. Ce contrat protège votre matériel à tout moment. Les biens possédés depuis moins de trois ans sont indemnisés en valeur à neuf, sans dévaluation par rapport à l’investissement initial.

Quand s’applique l’assurance Tous Risques Matériels ?

Le vol ou la casse de votre équipement pourraient survenir dans l’exercice de votre activité. Dans ce cas, l’assurance indemnise votre client et couvre les frais de remplacement du matériel endommagé, détruit ou volé.

Les clauses spécifiques souscrites lors du choix de votre assurance permettront ainsi de  protéger votre société et votre matériel dans de nombreuses de situations.

Protégez votre matériel professionnel en seulement trois minutes en réalisant un devis gratuit sur Hiscox.fr

Les équipes de Captain Contrat sont là pour vous accompagner dans la protection de votre société et de vos biens. N'hésitez pas à contacter un professionnel afin d'éviter tout futur litige. 

 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Contrat de licence d’utilisation de logiciel : les éléments à connaître

Vous avez créé un logiciel que vous souhaitez mettre sur le marché. Félicitations ! Avez-vous pensé ...

Maxime

Maxime

Différences entre contrat de licence logiciel et contrat SaaS

 La plupart des rédacteurs de contrats IT savent faire la différence entre un contrat de licence ...

Maxime

Maxime

Copyright © : définition, explications et exemples incontournables en droit de la propriété intellectuelle

La mention copyright se retrouve dans le langage courant français sans que l’on ne sache vraiment ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

5 minutes pour tout savoir sur la cession de droits

 

Maxime

Maxime

Auto-entrepreneur informatique : toutes les démarches

Auto-entreprise et informatique ne sont pas du tout incompatibles. Au contraire, ce régime offre ...

Philippe

Philippe

La procédure à suivre pour changer l'adresse d'une entreprise

Le siège social d’une société détermine l’adresse officielle d’une entreprise, son domicile ...

Maxime

Maxime

La responsabilité civile professionnelle de l'avocat : 3 points essentiels à retenir

Contrairement aux idées reçues, la profession d’avocat ne consiste pas uniquement à plaider devant ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

La cession de propriété intellectuelle dans un contrat de travail

Vous êtes employeur et souhaitez vous renseigner au mieux en matière de cession de propriété ...

Maxime

Maxime

Les 5 logiciels de paie les plus simples et les pratiques pour les PME

De nos jours, utiliser un logiciel de paie est incontournable et obligatoire pour gérer la paie de ...

Philippe

Philippe

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier