Devenir entrepreneur : Top 6 des conseils pour réussir

par
5
Je crée mon entreprise

Sommaire

  1. Faire un bilan personnel
  2. Avoir une idée à développer
  3. Confronter votre idée au marché
  4. Chiffrer votre projet
  5. Choisir la structure juridique la plus adaptée
  6. Bien s'entourer
Je crée mon entreprise

Si avoir une entreprise est le rêve de nombreuses personnes, tout le monde ne devient pas entrepreneur, et pour cause !

Projet non abouti, démarches administratives longues, formalités juridiques complexes, difficultés à obtenir des financements, ont raison de nombreuses bonnes volontés.

Alors, pour mettre toutes les chances de votre côté et vous aidez à porter votre projet entrepreneurial jusqu'au bout, voici quelques-uns de nos conseils.


Faire un bilan personnel

Avant de se lancer dans l’entrepreneuriat, prenez le temps de vous interroger sur votre projet, votre personnalité, vos contraintes et les raisons qui vous amènent à penser à la création d'une entreprise.

 

Vos motivations pour entreprendre sont-elles durables ?

Envie d'indépendance, besoin de concrétiser une idée, de mener à bien un projet, votre volonté d'entreprendre ne doit pas être liée à une situation difficile et à un ras-le-bol temporaire dans votre travail, mais bien à une vision à long terme de votre activité professionnelle.

Quelles sont vos contraintes personnelles ?

Qu'il s'agisse de limites financières ou d'obligations dues à l'organisation de votre famille, identifiez les éventuels freins et blocages dans la réalisation de votre projet afin de mieux les surmonter ou d'adapter votre projet en fonction.

Quel entrepreneur êtes-vous ?

S'il existe autant de personnalités différentes que de créateurs d'entreprises, certains traits de caractère peuvent vous aider dans l'entrepreneuriat. Dès les démarches de création et tout au long de la vie de votre société, il vaut mieux être déterminé, persévérant, avoir une bonne résistance physique et psychologique, et être un bon gestionnaire.

Avoir une idée à développer

Pour passer d'une simple volonté d'entreprendre à la création d'une entreprise, encore faut-il que vous ayez une idée.

Pour clarifier votre projet, faites le tour de vos souhaits, de vos centres d'intérêts, de vos expériences personnelles, associatives et/ou professionnelles précédentes, et de vos éventuelles contraintes. Difficile par exemple d'envisager l'ouverture d'un commerce si vous n'aimez pas le contact humain, ou d'ouvrir un établissement hôtelier si vous ne voulez pas travailler le week-end. 

Si l'idée peut être amenée à évoluer au fur et à mesure de vos démarches, vous devez fixer le domaine d'activité dans lequel votre entreprise interviendra, et en déduire les éventuelles formations qui vous seront nécessaires pour compléter vos connaissances et/ou pour exercer une activité réglementée.

Confronter votre idée au marché

Une fois l'idée trouvée, assurez-vous qu'elle répond à un besoin pour vos futurs clients. Pour cela, faites une étude de marché en vous posant les bonnes questions :

  • Quelle est la clientèle visée ? Particuliers, professionnels, enfants et/ou adultes, etc.
  • Quels sont les concurrents sur le marché ? Quels tarifs pratiquent-ils ? Ont-ils la même clientèle ? Qu'apportez-vous sur ce marché ?
  • Si votre idée est une innovation, répond-elle à des besoins non assouvis, et est-elle utile ? Comment la protéger ?
  • Où développer votre activité ? Internet et/ou boutique par exemple.
  • Envisagez-vous la possibilité de reprendre une entreprise déjà existante ?

Grâce à toutes ces interrogations, votre idée de base a peut-être évoluée, mais vous savez désormais qu'elle a un potentiel pour le marché visé.

Chiffrer votre projet

Pour justifier la création d'une entreprise votre idée doit être financièrement rentable et vous permettre de vivre de votre activité.

Il s'agit alors d'approfondir votre étude de marché concernant votre clientèle, vos concurrents et les biens ou prestations de services proposés, tout en développant le volet financier :

 

Grâce à ces éléments vous serez en mesure de faire des prévisions financières et de déterminer si vous avez besoin de financements extérieurs.

Qu'il s'agisse de faire appel à du crowndfunding, à des prêts bancaires ou familiaux, l'ARCE, ou encore à des aides de l’État, un business plan clair et complet présentant vos produits et/ou services, votre analyse de marché et votre stratégie de développement, vous aidera à  mettre en valeur votre projet.

À côté des finances de votre société, cette analyse vous permettra également d'anticiper l'impact de la création d'entreprise sur vos finances personnelles, l'absence de rémunération étant fréquente dans les premiers mois d'activités.

Les chômeurs pourront cependant, sous certaines conditions, maintenir leurs allocations durant une certaine période.

Choisir la structure juridique la plus adaptée

En fonction notamment du domaine d'activité de votre entreprise, des capitaux nécessaires au démarrage de l'activité, des éventuels besoins de financements et de la présence de partenaires, le choix de la forme juridique de votre entreprise sera différent.

Alors que les entreprises individuelles (EIRL, micro-entreprise, EI) sont plus adaptées à des idées de moindre envergure, les sociétés unipersonnelles comme l'EURL ou la SASU conviennent aux entrepreneurs se lançant seul. Au contraire, et sans qu'elles soient réduites à cela, des sociétés pluripersonnelles telles que la SAS ou SARL répondent aux besoins des projets comprenant plusieurs associés/actionnaires et nécessitant des capitaux plus importants.

Qu'il s'agisse de faire le choix de la forme de votre entreprise et d'effectuer les démarches de création appropriées à chaque structure (rédaction des statuts, immatriculation de la société, etc.) l'accompagnement de professionnels est conseillé afin d'assurer une base solide à votre entreprise.

Bien s'entourer

Même si vous entreprenez seul, la création d'entreprise n'est pas et ne doit pas être un projet solitaire. Non seulement il est tout à fait possible, et parfois indispensable, que vous soyez amené à vous associer avec d'autres personnes (associés ou actionnaires), pour bénéficier de compétences complémentaires aux vôtres par exemple, mais il est également nécessaire d'être assisté par des professionnels dans la réalisation de votre projet.

Choix de la forme juridique de votre entreprise, rédaction de vos statuts, de vos conditions générales de vente et/ou d'utilisation, des mentions légales de votre site internet, des contrats de travail, ou dépôt de brevets et de marques, il est important de savoir déléguer à des professionnels expérimentés.

Vous bénéficiez ainsi des meilleures compétences dans chaque domaine, et développez sereinement votre activité en étant soulagé des démarches administratives qui peuvent vous faire perdre du temps.

Prêt à vous lancer ? 

Pour mener à bien votre projet entrepreneurial et pour développer votre entreprise, notre équipe vous propose de nombreux services juridiques ayant pour objectif de faciliter votre vie d'entrepreneur. Nous vous accompagnons dans les étapes de création de votre entreprise ainsi que tout au long de son développement. 

 

 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Entreprise en nom propre : comment se lancer ?

Lorsque vous vous lancez dans l’entrepreneuriat, l'une des premières questions à se poser est celle ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

J’ai une idée d’entreprise : avec qui en parler ?

Depuis quelques temps, une idée vous trotte en tête. Vous pensez avoir trouvé un bon filon et vous ...

Amélie Bernard

Amélie Bernard

Un salarié peut-il cumuler plusieurs emplois ?

 Le multisalariat est une pratique motivante pour les personnes qui souhaitent obtenir plus de ...

Amélie Bernard

Amélie Bernard

Erreur sur le code APE : Implications et solutions ?

Le code APE est défini en début d’activité une fois l’entreprise enregistrée. Fourni par l’INSEE, ...

Maxime

Maxime

Auto-entreprise et chômage : peut-on cumuler les deux ?

Vous bénéficiez actuellement du chômage et vous souhaitez devenir auto-entrepreneur ? Vous ne savez ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment cumuler son mandat de dirigeant et sa retraite ?

Dirigeant d’entreprise, l’heure de la retraite arrive à grand pas et vous souhaitez l’anticiper ! ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Devenir indépendant : quelles sont les démarches ?

Si vous rêvez de vous affranchir de toute hiérarchie, que vous avez soif de nouveaux projets et de ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Cumul mandat social et contrat de travail en SARL : comment le mettre en place ?

Il existe au sein de la même entreprise différents statuts, chacun implique des responsabilités ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Code APE : quelle est son utilité ? Comment le trouver ?

Lorsque l’on démarre le projet de la création de son entreprise, il est normal de ne pas connaître ...

Maxime

Maxime

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier