Vous êtes avocat ? 👋 Pour rejoindre notre réseau, c'est par ici !
  1. Contrats commerciaux
  2. Mentions légales
  3. Quels sont les risques de prendre un exemple de mentions légales pour son site internet ?

Quels sont les risques de prendre un exemple de mentions légales pour son site internet ?

J'obtiens mes mentions légales
J'obtiens mes mentions légales

Les mentions légales doivent obligatoirement apparaître sur votre site internet. Leur rédaction ne doit pas être prise à la légère car elles ont pour objectif d’informer le public sur votre entreprise ou votre société. Il existe sur internet de nombreux exemples de mentions légales pour renseigner votre site Internet. Rédiger ces mentions légales sur la base de modèles-types comporte des risques qu’il faut mieux connaître.

 


Les mentions légales : qu’est-ce que c’est ?


La loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique a posé le principe de l’obligation de la présence de certaines mentions sur le site internet d’une entreprise ou d’une société. Elle s’applique à tous les sites internet, qu’ils soient réalisés à titre professionnel ou non-professionnel. Les mentions obligatoires varient selon ces différents cas de figure et la forme juridique de l’entreprise ou de la société ainsi que l’activité exercée.


Les mentions légales communes à tous les sites internet


Pour un site internet réalisé par une personne physique, les mentions légales sont les suivantes :

  • Le nom de la personne physique ;
  • L’adresse du domicile ;
  • L’adresse du courrier électronique ;
  • Le numéro de téléphone.



Si le site internet appartient à une personne morale, les mentions légales obligatoires suivantes doivent apparaître :

  • La raison sociale de la société ;
  • La forme juridique choisie ;
  • Le montant du capital social ;
  • L’adresse du siège social.


D’autres mentions légales doivent figurer sur le site internet en fonction de l’activité de l’entreprise ou de la société.


Les mentions légales spécifiques


Si vous exercez une activité commerciale, vous devrez, en outre, indiquer les éléments suivants :

  • Le numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS) ;
  • Le numéro individuel d’identification ou numéro de TVA intracommunautaire, le cas échéant.
  • S’il est possible de réaliser des achats directement sur votre site, vous êtes également tenus d’indiquer les conditions générales de vente (CGV).


En cas d’exercice d’une activité artisanale, en plus des mentions communes à tous les sites internet, vous devrez mentionner le numéro d’immatriculation au répertoire des métiers (RM).

S’il s’agit d’un site d’information, les mentions suivantes doivent également être prévues :

  • Le nom du directeur de la publication ;
  • Le nom du responsable de la rédaction ;
  • Les coordonnées de l’hébergeur du site.


Si votre activité est réglementée, vous devrez :

  • Faire référence aux règles professionnelles qui s’appliquent à votre profession ;
    Indiquer votre titre professionnel ;
  • Mentionner le nom de l’Etat membre dans lequel ce titre vous a été attribué ;
  • Faire figurer le nom de l’organisme ou de l’ordre professionnel auprès duquel vous êtes inscrit.


Enfin, si votre activité professionnelle est soumise à autorisation, il vous faut indiquer le nom et l’adresse de l’autorité qui vous l’a délivrée.


Quel est le rôle des mentions légales ?


Les mentions légales ont pour objectif d’informer le public sur :

  • le nom du responsable du site ;
  • l’identité de l’hébergeur du site.


Elles ont été créées pour rassurer les internautes sur l’identité de la personne, physique ou morale, à l’origine du site internet. Cela est d’autant plus important si des transactions peuvent être effectuées directement sur internet. Dans ce cas, des mentions spécifiques, appelées les conditions générales de vente, s’ajoutent aux mentions ordinaires.


Qu’en est-il des conditions générales de vente (CGV) d’un site de e-commerce ?


Des obligations spécifiques s’imposent à l’entreprise qui crée un site de e-commerce. En plus des mentions légales traditionnelles, le site internet doit comporter un certain nombre d’informations complémentaires.

La particularité de ces sites consiste à collecter des informations personnelles et le propriétaire du site doit tout faire pour garantir leur sécurité dans le cadre de la protection des données personnelles édicté dans le règlement général européen de protection des données (RGPD).

Le commerçant en ligne doit notamment :

  • Informer les clients de leur droit d’accès, de modification et de suppression des informations collectées au moment de la commande ;
  • Indiquer une durée de conservation des données.
  • Il doit, en outre, recueillir l’accord des clients et veiller à la sécurité et à la confidentialité des données.

 

✍️ Bon à savoir : Les préconisations de la CNIL en matière de consentement au démarchage commercial

 

La CNIL assure la protection des consommateurs contre l’utilisation abusive de leurs données personnelles. A ce titre, elle conseille aux commerçants de mentionner sur leur site une case à cocher pour que le consommateur puisse faire état de son accord ou opposition à la publicité commerciale.

 


Quelles sont les sanctions prévues en cas d’absence des mentions légales ou de mentions inadaptées ?


De nombreux sites internet proposent des modèles de mentions légales pour la création d’un site internet. Il peut être tentant de les utiliser ou encore de récupérer des mentions légales présentes sur un autre site. Cette stratégie apparaît risquée à plusieurs points de vue. Tout d’abord, elle est source d’erreur et d’inexactitude. De plus, vous vous exposez aux condamnations possibles pour :

  • Violation du droit d’auteur pour plagiat ;
  • Concurrence déloyale si le plagiat peut être apparenté à un acte de parasitisme.


Celui-ci a été défini par la jurisprudence par l’ensemble des comportements par lesquels un agent économique s’immisce dans le sillage d’un autre afin d’en tirer profit sans effort et savoir-faire particulier.

De plus, en cas de manquement à vos obligations d’information légale sur votre site internet, vous pouvez être condamné :

  • Jusqu’à 1 an d’emprisonnement ;
  • 75 000 € d’amende pour une personne physique ;
  • 150 000 € d’amende pour une personne morale.


Concernant la protection des données personnelles, les sanctions prévues par la loi en cas de manquement sont les suivantes :

  • 1500 € en l’absence d’une information obligatoire ;
  • 5 ans et 300 000 € d’amende pour tout traitement informatique non accepté.


Il apparaît donc essentiel de rédiger des mentions légales adaptées et fiables afin d’assurer aux visiteurs de votre site une parfaite information et éviter de vous retrouver dans une situation délicate qui vous expose à des sanctions pénales potentielles. C’est pourquoi Captain Contrat vous propose son accompagnement pour la rédaction de ces mentions légales obligatoires. N’hésitez pas à vous rendre sur notre site et compléter un court questionnaire pour une parfaite sécurité juridique des mentions légales figurant sur votre site internet.

 
✍️ En résumé
  • Des mentions légales doivent obligatoirement figurer sur tout site internet.
  • Elles ont pour objectif d’informer le visiteur du site sur l’identité du responsable du site et de son hébergeur.
  • En cas d’absence de mentions légales ou de mentions inexactes, le propriétaire du site s’expose à des sanctions pénales importantes.

 

Maxime Wagner
Écrit par Maxime Wagner
Cofondateur de Captain Contrat, Maxime a débuté en analyse de risque financier et a évolué sur des enjeux d'innovation dans la distribution. Il est diplômé de Centrale Lille et l'ESSEC.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Comment rédiger vos mentions légales sur Shopify ?

Pour bien rédiger vos mentions légales Shopify, Captain Contrat dispose d’outils informatiques et de relecteurs experts en contrats commerciaux en ligne.

5 min
Focus sur les différences entre les mentions légales et les CGV

Vous devez rédiger des mentions légales et des CGV ? Cet article vous explique les différences principales entre ces deux documents et vous propose l'aide de nos experts Captain Contrat.

1 min
Comment trouver et choisir le bon journal d'annonces légales ?

Les publications officielles sur un journal d’annonce légale ont un coût variable en fonction du support sur lequel elles sont publiées. Comment bien choisir ?

1 min
Formalités d’entreprise : que sont les annonces légales ?

Création, modification, dissolution d'une société... ces moments de la vie d'une société ont en commun la publication dans un journal d'annonces légales.

1 min
Factures : les nouvelles (et les anciennes) mentions obligatoires

A compter du 1er octobre 2019, deux nouvelles mentions viennent s'ajouter à la longue liste de mentions obligatoires à faire figurer dans vos factures. Le point dans cet article.

2 min
Annonces légales : les nouvelles tarifications pour 2018

Afin de mieux connaitre les tarifs des annonces légales en 2018, découvrez dans cet article leur fluctuation selon les départements. Quels sont ceux qui seront impacté par une augmentation de prix ?

2 min
Les mentions légales d'un site internet sont-elles obligatoires ?

Vous souhaitez créer votre site Internet, les mentions légales sont obligatoires. Obtenez toutes les informations sur les mentions qu'elles doivent contenir.

5 min
Mentions obligatoires sur un devis : tout ce que vous devez savoir

Quelles mentions obligatoires doivent apparaitre sur vos devis ? De quoi s'agit-il ? Risques encourus... Captain Contrat fait le point dans cet article.

3 min
Les sanctions applicables en cas de factures impayées 

Si vous faites face à des factures restant impayées par vos clients, des procédures juridiques amiables et judiciaires existent. ✅ Cet article revient sur la procédure à suivre en cas de défaut de paiement et vous explique les diverses sanctions applicables à vos clients.

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier