Ouvrir un café : quelles sont les démarches à réaliser ?

par
5
J'ouvre un café

Sommaire

Vous rêvez d’ouvrir un café, et vous vous demandez comment faire pour mener à bien votre projet ? Captain Contrat vous aide à faire le point. Des questions à se poser avant la création de l'entreprise, le choix de la forme juridique de sa société, en passant par la rédaction d’un business plan, nous vous guidons à travers les étapes à suivre pour ouvrir un café

Quelles sont les questions à se poser avant de se lancer ? 

Les cafés font partie intégrante du paysage français. A priori, on pourrait penser qu’il s’agit là d’un marché porteur. Pourtant, le marché du café est en baisse depuis plusieurs années. Il est donc important de se poser les bonnes questions avant de se lancer : quel concept aimeriez-vous proposer ? Comment vous démarquerez-vous de la concurrence ?  Voulez-vous ouvrir un café indépendant ou bien une franchise ? Quelles sont vos sources de financement ? Intéressez-vous également aux concepts qui marchent, comme les coffee shops ou la vente de café à emporter. 

Une fois votre idée affinée, c’est le moment de passer à l’étape supérieure : la réalisation d’une étude de marché et la rédaction d’un business plan. L’étude de marché vous permet d’analyser le secteur, les attentes des consommateurs, ainsi que vos concurrents locaux, tandis que le business plan a pour but d’analyser la viabilité financière de votre projet. Vous pouvez bien sûr vous faire accompagner dans cette étape. 

Enfin, il vous faudra terminer par le choix d’un local commercial et négocier un bail commercial. Attention : ce choix peut être déterminant dans la réussite de votre projet.  Appuyez-vous sur les résultats de votre étude de marché pour faire votre choix : en fonction de la clientèle que vous visez, vous pourrez décider d’une implantation en centre-ville ou dans un lieu excentré.  

Quelles sont les réglementations propres aux cafés ?

Les cafés sont des commerces strictement réglementés. C’est notamment le cas si vous avez l’intention de vendre des boissons alcoolisées. Pour cela, il est nécessaire de disposer d’une licence d’exploitation pour débit de boissons. Il existe deux types de licences pour servir de l’alcool : 

  • la licence III permet de servir des boissons dont le pourcentage d’alcool est inférieur à 18% : bières, vins, cidres… ;
  • la licence IV permet de servir tout type d’alcool.

Ces licences peuvent être obtenues par tout titulaire d’un permis d’exploitation, délivré après la réalisation d’une formation spécifique sur les droits et obligations en matière de vente d’alcool. Ce permis d’exploitation s’obtient dans des organismes de formation accrédités. Il est valable 10 ans. 

Si vous n’avez pas l’intention de vendre de l'alcool, la réglementation est plus souple, mais vous devrez néanmoins prévoir dans vos effectifs un membre qualifié maîtrisant les normes d'hygiène et la méthode HACCP qui vise à prévenir les risques en matière d’hygiène alimentaire. Vous devrez également respecter les normes de sécurité applicables aux établissements accueillant du public (normes d’évacuation notamment). 

Quelle forme juridique choisir ?

Le choix de la forme juridique de votre société est essentiel. En effet, ce choix aura des conséquences directes sur votre fiscalité, votre revenu, et parfois même sur votre patrimoine personnel

De manière générale, vous aurez le choix entre société commerciale et entreprise individuelle. A vous de voir quelle forme convient le mieux à votre projet et à vos besoins. 

Les sociétés commerciales (SARL, SAS, EURL, SASU…) vous apportent une certaine sécurité, en ce qu’elles limitent votre responsabilité à vos apports. Votre patrimoine personnel est distinct de votre patrimoine professionnel, ce qui vous protège si vous contractez des dettes professionnelles. Par ailleurs, les cotisations sociales sont prélevées sur la base de la rémunération du dirigeant. 

Les entreprises individuelles (EI, EIRL) sont quant à elles beaucoup plus souples, mais aussi moins protectrices. Elles pourront intéresser les entrepreneurs qui souhaitent bénéficier d’un statut flexible et peu formel (pas de statuts à rédiger, coûts de création moindres que pour une société). Néanmoins, la responsabilité de l'associé est ici illimitée, c’est à dire que son patrimoine personnel n’est pas protégé en cas de dettes liées à son activité professionnelle. En outre, si vous décidez un jour de vous associer, ce statut d’entreprise individuelle ne vous le permettra pas. Il vous faudra alors créer une société. De plus, les cotisations sociales sont prélevées sur la base des bénéfices réalisés, ce qui n’est pas toujours avantageux. 

Enfin, la micro entreprise intéressera les entrepreneurs qui souhaitent bénéficier de formalités de création d’entreprise allégées et d’obligations comptables, sociales et fiscales simplifiées. Cependant, devenir auto entrepreneur n’est pas forcément la solution idéale, car ce régime est soumis à des plafonds de chiffre d’affaires (176 200 euros pour une activité de vente en 2020). Ce seuil peut constituer un frein à la croissance de l’entreprise. 

Ouvrir un café : quels sont les éléments à ne pas négliger ? 

Vous avez franchi toutes les étapes préalables à l’ouverture d’un café, et il ne vous reste plus qu’à faire immatriculer votre société au Registre des commerces et des sociétés (RCS) ? Pas si vite ! Les formalités de création de votre entreprise ne doivent pas vous faire oublier certains points essentiels. Il en va ainsi de l’établissement d’une stratégie marketing, très importante pour faire connaître votre café et ainsi gagner votre clientèle. Quels canaux souhaitez-vous mobiliser pour faire la publicité de votre café ? Comptes sur les réseaux sociaux, distribution de flyers, publicité dans la presse locale... ? Ne négligez pas l’importance d’une bonne communication : cela peut faire la différence dans la réussite de votre projet. Le bouche à oreille seul ne suffit plus pour gagner en notoriété. 

Vous pouvez également créer un site Internet pour faire connaître votre établissement, et pourquoi pas proposer de la vente à distance. Mais attention : un site Internet n’a d’utilité que s’il propose un contenu de qualité et qu’il bénéficie d’un bon référencement. 

Enfin, n’oubliez pas de déposer la marque de votre café à l’INPI, l’institut national de la propriété industrielle en France. Pour rappel, une marque n’est protégée juridiquement que lorsqu’elle est enregistrée. Le dépôt de marque permet donc de capitaliser sur le nom de votre entreprise (notamment si celle-ci gagne en notoriété) et d’éviter qu’un concurrent n’exploite votre nom de manière déloyale. 

Créez votre café en quelques clics J'ouvre mon café

 

Philippe

Écrit par

Philippe

Diplômé d'HEC et bras droit d'un célèbre entrepreneur, Philippe a aidé plusieurs startups dans leur développement. Il accorde une grande importance à conseiller les entrepreneurs dans leurs problématiques juridiques pour les aider à faire les meilleurs choix.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Comment ouvrir un gîte : les 9 questions les plus posées

Le secteur du meublé de tourisme est en plein essor. Vous désirez en profiter pour ouvrir un gîte ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un restaurant : quelles sont les démarches ?

Ouvrir votre restaurant est certes un beau projet, il n'en demeure pas moins que la liste des ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Convention collective restauration : quelles sont les règles spécifiques ?

Dans une entreprise, les rapports entre employeurs et salariés sont régis par le code de travail. ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un snack, quelles sont les étapes ?

La restauration hors domicile est très en vogue, à notre époque où les français consacrent de moins ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir un bar à chicha : comment faire ?

Les bars à chicha se sont bien développés en France. Vous souhaitez ouvrir un bar à chicha mais ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un hôtel ? Les 5 étapes à suivre

Lâcher son train-train quotidien pour ouvrir un hôtel sur une plage dorée, ça fait rêver… Vous ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir un camping : zoom sur les étapes à remplir

Du classique emplacement pour tente au mobil-home, en passant par l'hébergement dans des yourtes, ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir une pizzeria : le guide pour se lancer 

Félicitations, vous avez enfin décidé de vous lancer et d’ouvrir votre propre restaurant ! Plus ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Auto entrepreneur dans la restauration

Ouvrir un restaurant peut sembler compliqué aux vues du nombre d'autorisations à obtenir. Des ...

Philippe

Philippe

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier