Ouvrir un bar à thème : les étapes

par
5
J'ouvre un bar à thème

Sommaire

  1. Ouvrir un bar à thème
  2. Quelle règlementation respecter pour ouvrir un bar à thème
  3. Quelle structure juridique créer pour un bar à thème ?
J'ouvre un bar à thème
Vous souhaitez ouvrir un bar à thème, vous avez votre concept. Quelles sont les étapes à respecter pour ouvrir un bar ? Quelle formation détenir ? Comment créer une structure juridique ? Quelle forme juridique choisir ? Captain Contrat vous explique la procédure à suivre pour ouvrir un bar à thème.

 

Ouvrir un bar à thème

Vous avez votre thème et souhaitez ouvrir un bar. Vous devez d’abord réaliser un business plan pour étudier la fiabilité de votre projet. Ce document est un élément indispensable avant toute création d’entreprise.

Il faut faire une étude de marché, analyser la tendance du secteur, les comportements des clients et les offres existantes.
Vous devez ensuite trouver votre local. L’emplacement de votre bar est un élément fondamental. La négociation de votre bail commercial est fondamentale. L’idéal est de trouver un endroit fréquenté, dans une rue passante et animée. Son accès doit être facile et votre bar doit pouvoir être vu depuis la voie publique.

Après cette étude de marché, vous allez analyser vos besoins financiers pour monter votre projet. Il s’agit de savoir comment financièrement vous allez pouvoir ouvrir votre bar, quel sera le montant de l’emprunt dont vous avez besoin et quelles seront vos prévisions de rentabilité après l’ouverture.

Vous allez faire un budget prévisionnel, avec un compte de résultat prévisionnel et un bilan prévisionnel. Une fois ce plan de financement réalisé vous pouvez le présenter à des investisseurs, des établissements bancaires. Il faut que votre document soit le plus clair possible et le plus réaliste possible. Il doit démontrer la viabilité de votre projet.

Une fois ce business plan fait vous devez analyser vos besoins en matériels pour pouvoir faire fonctionner votre activité. Vous devez acheter tout l’équipement nécessaire. Il faut aussi savoir si vous allez faire un peu de restauration et si vous avez besoin de personnel. Tout ce matériel doit être bien défini et chiffré.

Quelle règlementation respecter pour ouvrir un bar à thème

Lorsque vous avez réalisé votre business plan, trouvé votre financement, votre local, vous devez respecter certaines règles avant de pouvoir ouvrir votre établissement.

Les règles relatives aux restaurants s’appliquent. Au moins une personne travaillant dans votre bar doit avoir suivi une formation en hygiène alimentaire. Vous devez vous déclarer auprès de la Direction Départementale en Charge de la Protection des Populations (DDCPP).

En ce qui concerne la sécurité et l’hygiène, des normes sanitaires doivent être respectées et des normes de sécurité relatives aux établissements accueillant du public.

Vous aurez besoin d’une licence de débit de boissons vous permettant de servir de l’alcool. Il existe plusieurs licences selon l’alcool que vous souhaitez servir. Pour détenir une telle licence vous devez avoir préalablement obtenu un permis d’exploitation. Ce permis s’obtient en suivant une formation d’exploitation sur la règlementation applicable aux débits de boissons, à la santé publique et à l’ordre public. La formation initiale nécessaire est d’au moins 20 heures pour les personnes ayant moins de 10 ans d’expérience. Cette formation vise à sensibiliser les professionnels du secteur restauration, bars et hôtellerie sur leurs droits et leurs obligations. Elle a aussi pour objectif de prévenir et lutter contre les dangers addictifs et autres liés à la consommation d’alcool. La durée de validité de ce document est de 10 ans. Passé ce délai il faut renouveler le permis en suivant une formation de 6 heures.

N’oubliez pas également de prendre une assurance afin de sécuriser votre bar en cas de sinistre ou autre.

Après avoir effectué toutes ces démarches, vous devrez déposer le nom de votre bar auprès de l’INPI. Ce dépôt permet de protéger votre marque contre, notamment, des actes de contrefaçons.

Quelle structure juridique créer pour un bar à thème ?

Différentes structures juridiques existent. Leur choix va dépendre de votre volonté de vous lancer seul ou à plusieurs.

Les structures pour se lancer seuls

La micro-entreprise vous donne le statut de microentrepreneur (anciennement auto-entrepreneur). Cette structure est avantageuse lorsque vous débutez une activité. Elle vous permet de tester votre activité à peu de frais. La création est simple, rapide et peu coûteuse. Vous n’avez pas de statut à rédiger et pas de capital social à déposer. Votre comptabilité est simple. Mais, vos revenus ne doivent pas dépasser 176 200 € par an pour les prestations de service et 72 500 € pour l’activité d’achat revente. Un autre inconvénient tient dans la responsabilité illimitée de l’auto-entrepreneur.

La microentreprise est un régime particulier de l'entreprise individuelle. Vous pouvez également opter pour l'entreprise individuelle classique ou l'EIRL

Si vous préférez profiter des avantages offerts par les sociétés, vous pouvez opter pour l'EURL ou la SASU

L’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) est la forme unipersonnelle de la SARL. L’avantage de cette entreprise et que vous êtes seul gérant de votre bar et que vous pouvez décider de votre rémunération. Votre responsabilité est limitée et votre patrimoine personnel est dissocié du patrimoine professionnel. Vous avez aussi le choix entre être soumis au régime de l’impôt sur le revenu (IR) ou de de l’impôt sur les sociétés (IS). Vous pouvez cotiser également à la Sécurité Sociale. En revanche, vos cotisations sociales seront élevées.

Dans le cadre d’une SASU, société par actions simplifiée unipersonnelle (forme unipersonnelle de la SAS), vous êtes toujours gérant unique mais considéré comme un dirigeant salarié. Le capital social peut être d’un montant minimum de 1€. Vous pouvez percevoir des dividendes en votre qualité d’associé et une rémunération en tant que président. Les dividendes ne supportent pas de charges sociales. Vous êtes affilié à la sécurité sociale.

En revanche, les cotisations sur la rémunération du président de la SASU seront encore plus importantes que celles du gérant d’une EURL.

La SAS et la SARL pour se lancer à plusieurs

Dans le cadre de ces sociétés, les formalités de création sont plus lourdes que celles des entreprises individuelles. Les statuts sont plus longs à rédiger.

La gestion de la SAS est plus souple et son fonctionnement est simple si les statuts sont bien rédigés. Votre responsabilité est limitée à vos apports. De nouveaux associés peuvent facilement faire partie de la SAS. Ainsi, la SAS peut être un choix pour débuter une activité à plusieurs. Mais vous devrez payer des cotisations sociales élevées.

Dans le cadre d’une SARL la rédaction des statuts est plus simple. Votre responsabilité est limitée à vos apports. En outre, il est possible de faire entrer son conjoint dans l’entreprise, comme conjoint collaborateur. La SARL peut venir d’une transformation d’une EURL lorsque vous décidez d’être plusieurs associés. Mais le fonctionnement de la SARL est strictement encadré par la loi. Vous aurez ainsi moins de souplesse dans la gestion.

Vous souhaitez vous lancer et ouvrir votre bar à thème ? Captain Contrat vous accompagne dans les démarches de création de votre société.

Ouvrir un bar à thème en quelques clics J'ouvre mon bar

 

Maxime

Écrit par

Maxime

Après avoir travaillé en finance à l'international puis dans la grande distribution en France, Maxime est devenu dirigeant d'entreprise. En contact avec de nombreux entrepreneurs, sa mission est de simplifier l'accès au droit grâce au numérique et favoriser le développement de l'entrepreneuriat en France.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Comment ouvrir un gîte : les 9 questions les plus posées

Le secteur du meublé de tourisme est en plein essor. Vous désirez en profiter pour ouvrir un gîte ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un restaurant : quelles sont les démarches ?

Ouvrir votre restaurant est certes un beau projet, il n'en demeure pas moins que la liste des ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Convention collective restauration : quelles sont les règles spécifiques ?

Dans une entreprise, les rapports entre employeurs et salariés sont régis par le code de travail. ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un snack, quelles sont les étapes ?

La restauration hors domicile est très en vogue, à notre époque où les français consacrent de moins ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir un bar à chicha : comment faire ?

Les bars à chicha se sont bien développés en France. Vous souhaitez ouvrir un bar à chicha mais ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un hôtel ? Les 5 étapes à suivre

Lâcher son train-train quotidien pour ouvrir un hôtel sur une plage dorée, ça fait rêver… Vous ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir un camping : zoom sur les étapes à remplir

Du classique emplacement pour tente au mobil-home, en passant par l'hébergement dans des yourtes, ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir une pizzeria : le guide pour se lancer 

Félicitations, vous avez enfin décidé de vous lancer et d’ouvrir votre propre restaurant ! Plus ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Auto entrepreneur dans la restauration

Ouvrir un restaurant peut sembler compliqué aux vues du nombre d'autorisations à obtenir. Des ...

Philippe

Philippe

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier