1. Gestion
  2. Fiscalité
  3. Récupération de la TVA : quels sont les différents moyens ?

Récupération de la TVA : quels sont les différents moyens ?

Consulter un avocat spécialisé
Consulter un avocat spécialisé
Maxime Wagner
Écrit par Maxime Wagner

Cofondateur de Captain Contrat, Maxime a débuté en analyse de risque financier et a évolué sur des enjeux d'innovation dans la distribution. Il est diplômé de Centrale Lille et l'ESSEC.


Si votre société est assujettie à la TVA ou Taxe sur la valeur ajoutée, vous pouvez l’encaisser auprès de vos clients (TVA collectée) ou le payer à vos fournisseurs (TVA déductible). En contrepartie, il est aussi envisageable de bénéficier de la récupération de TVA, sous certaines conditions. C’est une opportunité pour votre enseigne, notamment si vous avez des problèmes de trésorerie.

Alors, voici les solutions qui s’offrent à vous et les démarches que vous devez respecter.

 

 

Quelles sont les options possibles ?

 

Si le montant de la TVA déductible est supérieur à celui collecté, vous profitez d’un crédit de TVA. Selon le montant et la durée de récupération du crédit, vous pouvez soit :

  • L’imputer sur vos prochaines déclarations,
  • Le faire rembourser,
  • L’affecter à une échéance future pour régler un autre impôt professionnel.

Si vous choisissez l’imputation, vous devrez donc faire un report de crédit de TVA, c’est-à-dire que vous allez le conserver dans votre comptabilité jusqu’à vos prochaines déclarations.

Si vous optez pour le remboursement total ou partiel, vous devrez déposer une demande auprès du Service des Impôts.

Au cas où ce serait votre première demande de remboursement, il faudra joindre à celle-ci certaines pièces justificatives sur lesquelles figure le montant que vous souhaitez déduire.

 

Les démarches à suivre pour récupérer la TVA

 

Le remboursement dépend du rythme auquel vous réalisez votre déclaration de TVA.

  • D’une part, vous pouvez faire une déclaration annuelle. Ainsi, vous devez vous référer à l’imprimé n° 3519 pour rédiger votre demande au moment où vous déposez votre déclaration de TVA annuelle. Cette dernière peut se faire dans les 4 mois suivants la clôture de votre activité annuelle (31 décembre) ou dans les 3 mois, selon le cas. La TVA qui vous sera reversée doit dans ce cas être au moins égale à 150 euros.
  • D’autre part, il vous est possible de faire une demande de remboursement semestriel lors du dépôt de l’avis d’acompte, en vous basant sur le formulaire 3514. Cette alternative concerne uniquement la TVA applicable sur les immobiliers et son montant doit être au moins égal à 760 euros.
  • Enfin, si vous préférez réaliser une déclaration mensuelle ou trimestrielle, vous devez donc envoyer l’imprimé n° 3519-SD dans le mois suivant la période choisie. Dans ce cas, la somme à récupérer doit être au moins égale à 760 euros.

Pour finir, rappelons que la gestion et la récupération de TVA est un domaine complexe qui requiert des compétences particulières. Il est donc recommandé de confier cette tâche à un cabinet d’expertise-comptable si vous voulez éviter les mauvaises surprises.

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Optimiser sa rémunération de dirigeant de SAS grâce aux dividendes

L'optimisation de la rémunération des dirigeants de SAS est un enjeu majeur. Quel type de rémunération choisir ? Mensuelle ou annuelle ? Laquelle implique de payer plus de cotisations sociales

5 min
Deux façons de faire entrer un nouvel associé dans une société

Il existe plusieurs façons de faire entrer un nouvel associé au sein d’une société. Découvrez rapidement quelles sont leurs modalités d'intégration

2 min
Distribuer les dividendes d'une SARL entre associés : procédure

Comment effectuer la distribution des dividendes d'une SARL entre ses associés/actionnaires ? Cet article vous explique comment répartir les bénéfices et la distribution des dividendes.

5 min
Différences entre associé gérant, et associé majoritaire ou minoritaire

Découvrez toutes les différences entre associé gérant, minoritaire et majoritaire : quelle responsabilité ? Quel régime fiscal et social ?

3 min
L'imposition des dividendes en SARL

Les dividendes perçus par un associé de SARL sont soumis à imposition. Prélèvement forfaitaire unique ou imposition au barème progressif de l'impôt sur le revenu : pour quel mode de taxation opter ?

5 min
Que faire en cas de décès d’un associé ?

La société peut-elle continuer à fonctionner, à exister lors du décès d'un associé ? Les héritiers de l'associé décédé récupèrent-ils leurs parts ?

3 min
EURL à l'IS ou à l'IR : quel régime d'imposition choisir ?

Il existe deux régimes d’imposition pour l'EURL : l’impôt sur le revenu (IR) et l'impôt sur les sociétés (IS). Comment choisir ? Est-il possible de passer de l'IS à l'IR ou inversement ?

5 min
Régime fiscal : la fiche compléte pour tout comprendre

Lors de la création de votre entreprise, vous allez devoir choisir votre régime fiscal. Découvrez les différents types de régimes et comment faire ce choix.

4 min
Le régime fiscal de la SARL : IR ou IS ?

Comment choisir le meilleur régime fiscal pour une SARL ? Découvrez comment optimiser la fiscalité de l’entreprise en choisissant entre IS et IR.

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier