1. Protéger vos créations
  2. Protéger ses créations
  3. Inventeur salarié et employeur : qui possède l'invention ?

Inventeur salarié et employeur : qui possède l'invention ?

Je consulte un avocat en propriété intellectuelle
Je consulte un avocat en propriété intellectuelle
Maxime Wagner
Écrit par Maxime Wagner
Cofondateur de Captain Contrat, Maxime a débuté en analyse de risque financier et a évolué sur des enjeux d'innovation dans la distribution. Il est diplômé de Centrale Lille et l'ESSEC.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Rares sont les personnes qui réalisent des inventions brevetables sans les moyens financiers et techniques d'une société, et plus rares encore sont les sociétés capables d'innover sans salariés !

A la croisée de ces deux réalités se trouve la question de savoir qui, de l'inventeur salarié ou de son employeur, est en droit de déposer un brevet sur l'invention afin de l'intégrer dans son patrimoine, de la valoriser et de la protéger ?

Cette question concerne directement les start up, véritables pépinières de l'innovation, c'est pourquoi Captain Contrat se propose de vous exposer synthétiquement le règles de répartition des droits sur l'innovation entre l'employé et l'employeur.

Ainsi, il est possible de catégoriser trois situations dans laquelle peut se retrouver l'inventeur salarié, qui vont chacune aboutir à des droits différents : l'invention de mission (I), l'invention hors mission attribuable (II) et l'invention hors mission non attribuable (III).

 

 

L'invention de mission 

 

  • L'invention de mission est celle réalisée par le salarié dans le cadre de son contrat de travail, lorsque celui-ci comporte une mission d'invention permanente ou ponctuelle, explicite et correspondant aux fonctions effectives qu'il exerce dans la société.

Par excellence, le salarié travaillant en R&D qui réalise une invention dans le cadre de ses recherches verra celle-ci tomber dans la catégorie des inventions de mission.

  • Dans ce cas l'invention appartient à l'employeur, c'est à lui d'aller déposer le brevet. Le salarié a le droit d'être cité en tant qu'inventeur, mais peut refuser de l'être : le choix lui appartient !
  • Le salarié inventeur a droit à une rémunération supplémentaire, définie dans son contrat de travail, ou bien dans l'accord d'entreprise ou la convention collective. Celle-ci pourra prendre la forme d'un montant forfaitaire global et définitif, ou bien d'un intéressement sur le chiffre d'affaire ou des bénéfices générés grâce à l'invention.

 

L'invention hors mission attribuable

  • L'invention hors mission est celle qui n'est pas réalisée dans le cadre des missions confiées au salarié dans son contrat de travail, mais qui présente un lien avec l'entreprise : elle correspond à son domaine d'activité, et a été faite par le salarié dans l'exécution de ses fonctions ou grâce aux moyens, aux technologies et aux connaissances mises à sa disposition par l'entreprise.

Par exemple, l'invention d'un procédé innovant de traitement des déchets réalisé par un employé qui était simplement chargé de réaliser ce traitement, mais qui a utilisé ses fonctions et les moyens de sa société (données, laboratoires...) pour mettre au point le procédé, est une invention hors mission attribuable.

  • Cette invention appartient par principe au salarié, qui est celui en droit d'aller déposer la demande de brevet.
  • Néanmoins, l'employeur peut demander l'attribution de l'invention (droit d'attribution) ou sa jouissance (droit de licence), en échange du paiement du 'juste prix'. Celui-ci pourra être une somme forfaitaire globale et définitive, ou un intéressement sur une partie des bénéfices générés par l'invention.

 

L'invention hors mission non attribuable 

 

  • Par opposition avec les deux catégories d'inventions précédentes, l'invention hors mission non attribuable est celle qui n'a pas été réalisée dans le cadre des missions du salarié et sans les moyens mis à sa disposition par l'entreprise.
  • Dans ce cas, l'invention est évidemment dévolue au salarié, qui est seul en droit d'aller déposer sa demande de brevet.

Pour faire le point sur les conditions de brevetabilité d'une invention et les modalités de dépôt d'une demande de brevet à l'INPI, n'hésitez pas à consulter notre article dédié à la question !

 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Différences entre contrat de licence logiciel et contrat SaaS

Les logiciels SaaS sont de plus en plus présents dans les entreprises. Pourtant les différences entre contrat SaaS et licence sont souvent mal appréhendées

5 min
Copyright © : définition, explications, fonctionnement

Copyright © ou droit d’auteur ? Quelles différences ? Le copyright n'a pas de valeur juridique en France. Quelles conséquences pour la protection des oeuvres ?

5 min
Liquidation judiciaire de l'EURL et biens personnels

Lors d'une liquidation judicaire d'EURL, il est important de protéger ses biens personnels. Découvrez le fonctionnement de la responsabilité limitée.

5 min
Les différences entre un avocat et un juriste

Les professions d’avocat et de juriste d’entreprise sont souvent confondues. Pourtant il existe des différences importantes entre ces deux métiers.

5 min
5 minutes pour tout savoir sur la cession de droits

Quelle est la procédure pour céder ses droits d'auteurs, dessins, modèles ...? Quelle rémunération pour l'auteur ? Nos conseils et astuces pour céder ses droits.

5 min
Changement d'adresse d'une entreprise : comment faire ?

Découvrez comment changer l'adresse de votre entreprise facilement : on vous explique toute la procédure pour transférer votre siège social.

5 min
La responsabilité civile professionnelle de l'avocat : 3 points essentiels à retenir

Les obligations de l'avocat ne se limite pas à rédiger vos actes juridiques ou vous conseiller. Ce faisant, il engage sa responsabilité civile professionnelle (RCP) en cas de manquements ou d'erreurs.

5 min
Qu’est-ce que la cession de propriété intellectuelle ?

Tout dirigeant est confronté à un moment ou un autre à des problématiques de cession de propriété intellectuelle. Mais que recouvre la propriété intellectuelle concrètement ? Et comment gérer les cessions ? Me Kouhana vous accompagne

5 min
Les 4 logiciels de paie les plus simples et les pratiques pour les PME

La gestion de la paie des salariés peut s'avérer extrêmement lourde pour les entreprises, au regard du nombre de formalités et de déclarations obligatoires. Les logiciels de paie permettent de s'en décharger facilement. Il en existe aujourd'hui beaucoup, comment s'en sortir en les distinguant ?

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier