BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    HOME > CREER VOTRE SOCIETE > CREATION STARTUP > FICHE STARTUP > Startupper : comment bien choisir son bureau ?

    Startupper: quels locaux choisir ?

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Lorsque vous créez votre startup, vous pouvez travailler sur le projet pendant plusieurs mois depuis votre salon. Cependant, arrive le moment où l’entreprise grandit (du moins on vous l’espère de tout cœur) et où il est temps d'installer votre start-up quelque part plutôt que de vous serrer, vous et vos employés, sur votre canapé. Or, les finances restent un sujet compliqué à gérer et, même si vous venez de faire une levée de fonds au montant mirobolant, il est important de savoir développer sa startup à mesure qu’elle grandit et donc de maîtriser son loyer.

     

    Aujourd’hui l’offre la plus courante sur le marché est le bail commercial, ou Bail 3/6/9. Cette solution implique que vous vous installiez dans vos propres locaux. Il faut alors prévoir une trésorerie importante liée à l’emménagement, au dépôt de garantie, aux frais d’agence, aux frais juridiques et aux éventuels travaux. Si bien que pour une startup dont la taille de l’équipe peut souvent varier, la solution du bail 3/6/9 manque de flexibilité et est bien plus coûteuse. On estime le coût d’un bail 3/6/9 1,5 fois supérieur au prix d’un poste en coworking.

    C’est pourquoi nous vous présentons les alternatives au bail 3/6/9 pour vous loger de manière plus flexible et moins cher.

    Le télétravail : la solution la moins coûteuse

    Travailler chez soi présente plusieurs avantages dont le principal est le coût du loyer. De plus en plus d’entreprises acceptent cette nouvelle tendance. En effet, avec l’apparition des nouvelles technologies et la multiplication d’outils de messagerie instantanée (Slack, Skype,…) on peut communiquer aussi facilement qu’au bureau. Cependant, dans le cadre d’une jeune entreprise, il faut savoir s’entourer de gens de confiance si vous choisissez de les faire travailler depuis chez eux. Il faut aussi penser au fait qu’il est beaucoup plus compliqué de créer une culture d’entreprise forte, et de fidéliser ses employés, en les faisant travailler à distance.

    Où choisir son bureau pour une startup?  

    Les couveuses, les incubateurs et les pépinières d’entreprises : accompagner les créateurs d’entreprise

    Les couveuses, incubateurs et pépinières sont plus que des lieux de travail et souhaitent accompagner les entrepreneurs sur leur projet, chacune avec sa particularité. Les points communs de ces différentes offres sont de proposer des locaux, des ateliers pouvant guider les entrepreneurs et permettre d’agrandir son carnet d’adresses.

    Les couveuses d’entreprises vous proposent de tester votre projet. Pendant un maximum de 12 mois, vous pouvez être salarié d’une couveuse et mettre en place votre projet pendant que la couveuse prend en charge les parties commerciales et juridiques de votre société. Elles se rémunèrent au pourcentage sur vos contrats.

    Les incubateurs sont des structures qui peuvent être liées à des organismes publics ou para-publics et être accessibles gratuitement, notamment pour les incubateurs liés aux grandes écoles de commerce ou les incubateurs liés à la recherche publique. Il existe aussi des incubateurs privés, qui recherchent de la rentabilité et se proposent d’accompagner les startups en échange de parts sur les entreprises hébergées. Les incubateurs s’intéressent beaucoup aux nouvelles technologies et à l’innovation, en hébergeant généralement les start-ups du numérique.

    Les pépinières d’entreprises sont semblables aux incubateurs sur la partie accompagnement des entrepreneurs. Cependant, les incubateurs sont plus axés sur l’innovation et se focalisent sur la période de gestation du projet quand les pépinières proposent un accompagnement d’un projet abouti pouvant s’étaler sur une période de 5 ans. Elles sont généralement le fruit d’une volonté de développement régional.

    Ainsi, les couveuses, incubateurs et pépinières sont des lieux d’échange et de développement d’entreprises pouvant créer un environnement très favorable au lancement d’une startup. Cependant, si vous ne souhaitez que des locaux et ne pas être accompagné, notamment pour des questions de liberté et de devoir envers ces organismes, il existe d’autres alternatives.

     Téléchargez gratuitement votre guide pour tout savoir sur la création d'une  startup Je télécharge mon guide

    Les espaces de coworking : des espaces design et accueillants

    Ce qui était considéré comme une tendance est devenue une véritable solution. Une fois qu’on réalise qu’on peut tout à fait travailler en openspace avec des collègues qui ne remplissent pas les mêmes fonctions que nous, il devient concevable de travailler avec des colocataires qui ne travaillent pas dans la même entreprise que nous. Sur le modèle des pépinières, ces espaces prônent l’échange entre les différentes entreprises, sans accompagnement particulier. Si, officieusement, les espaces de coworking se voient accompagner certains entrepreneurs, cela n’est pas dans leur cahier des charges. La plupart des espaces de coworking se veulent attractif grâce à leur design ou à leurs tiers-lieux originaux. Les espaces de coworking se démarquent entre eux sur l’ambiance qu’ils veulent créer, le confort de l’espace, les services proposés (salle de sieste, walking desk, cafétéria).

    L’idée est aussi de rendre le travail nomade et de changer d’espace dès que vous vous êtes lassé du papier-peint. Cette solution est pratique pour les très petites structures et idéale pour les personnes allergiques aux cadres de bureaux « classiques ». A l’inverse, certains ont besoin d’un espace de travail qui soit le leur, même partagé, et les espaces de coworking ont souvent une identité qui leur est propre, et pas forcément celle des entreprises qu’ils hébergent. Cependant, c’est de loin la meilleure des solutions pour les freelances, qui peuvent choisir un espace de proche de leur domicile et ainsi réduire leurs temps de trajet.

     

    Partager ses bureaux : une solution flexible qui permet de personnaliser ses espaces de travail

    Enfin, une nouvelle tendance est en marche : le partage de bureaux. Plusieurs entreprises ont souvent des locaux vacants et n’utilisent pas la totalité de leur surface de bureaux. Or, certains entrepreneurs ressentent le besoin de travailler dans un espace qu’ils considèrent comme étant le leur tout en gardant une flexibilité sur la location et le partage de bureaux remplit ses deux conditions. Pour l’entreprise logeuse, cela lui permet de rentabiliser ses espaces vacants et pour les locataires, cela leur permet un accès facile et rapide à des bureaux, tout en pouvant déménager rapidement si l’une des deux entreprises s’agrandit. Le site

    La société BAP (Bureaux A Partager) propose ainsi de mettre en relation des entreprises à la recherche d’espaces avec des entreprises en possession de bureaux vacants, une sorte d’airbnb du bureau. En plus des bureaux, Bureaux A Partager propose aussi des salles de réunion et des espaces de coworking. Cette solution permet un accès à un bureau, de pouvoir aménager son espace de travail et de renforcer la culture d’entreprise tout en gardant de la flexibilité en évitant le passage par un bail 3/6/9. 

    Créez votre startup en ligne en quelques clics Je crée ma startup
     
    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      Création_Entreprise_Charges_A_Prévoir

      coûts

      Création d'entreprise : les charges à prévoir

      coûts

      Quel est le coût de création d’une SASU ?

      cout-de-creation-d'une-societe

      coûts

      Combien coûte la création d'une SASU, SAS, EURL, SARL ?

      Maxime
      A propos de Maxime

      Après avoir travaillé en finance à l'international puis dans la grande distribution en France, Maxime est devenu dirigeant d'entreprise. En contact avec de nombreux entrepreneurs, sa mission est de simplifier l'accès au droit grâce au numérique et favoriser le développement de l'entrepreneuriat en France.

      COMMENTAIRES