Ouvrir un compte en tant qu’auto-entrepreneur : est-ce une obligation ?

par
5
Devenir micro-entrepreneur

Sommaire

Ouvrir un compte en tant qu’auto-entrepreneur : est-ce une obligation ?

Si vous optez pour le statut d’auto-entrepreneur qui offre une certaine simplicité de création, vous devez quand même respecter certaines conditions notamment l’ouverture d’un compte bancaire même si vous avez un régime avec une comptabilité simplifiée.

Attention : La loi Pacte va peut-être modifier cette obligation.


Actualités 2020 pour les microentrepreneurs 

  • Les nouveautés de l'ACRE : Alors qu'elle était ouverte à tous depuis le 1 er janvier 2019, l'ACRE va être à nouveau soumise à des conditions à compter du 1 er janvier 2020 : parmi ces conditions : être demandeur d'emploi, bénéficier de minima sociaux, avoir moins de 25 ans, etc.
    Les nouveaux bénéficiaires de l’ACRE profiteront de cette aide pendant seulement 1 an (contre 3 ans auparavant).
    Le taux de l’exonération sera de 50 % (contre 75 % jusqu’en 2019). Pour ceux qui bénéficiaient de l’ACRE avant 2020, les taux d’exonération seront revus à la baisse : ils seront de 25 % la 2ème année (contre 50 % actuellement) et de 10 % pendant la 3ème année (contre 25 % actuellement).
  • Le prélèvement libératoire : l'autoentrepreneur pourra opter pour ce versement à condition que son revenu ne dépasse pas 27 519 € par part du quotient familial (27 086 € en 2019). Soit 55 038 € pour un couple sans enfant.
  • Revalorisation des seuils de chiffre d'affaires : il est d'usage de revaloriser ces seuils tous les 3 ans. Le projet de loi de finances 2020 prévoit de réhausser ces seuils sur 2020, 2021 et 2022  à :
    - de 170 000 € à 176 200 € pour les activités d’achat-revente et de fourniture de logement (micro-BIC) ;
    - de 70 000 € à 72 500 € pour les autres prestations de services commerciales, les prestations de loueurs en meublé (micro-BIC) et les prestations de services libérales (micro-BNC)
  • Revalorisation de certains seuils applicables en matière de TVA :
    La revalorisation des seuils de chiffre d'affaires s'accompagne naturellement d'une revalorisation des seuils permettant de bénéficier de la franchise de TVA : 
    - seuils classiques de la franchise en base de TVA : 85 800 € pour négoce (achat-revente) et fourniture de logement (82 800 € en 2019) et 34 400 € pour prestations de services et loueurs en meublé (33 200 € en 2019).
    - seuils majorés de la franchise en base de TVA : 94 300 € pour négoce et fourniture de logement (91 000 € en 2019) et 36 500 € pour prestations de services et loueurs en meublé (35 200 € en 2019).
    Le régime simplifié d’imposition réel de TVA pourrait s’appliquer aux microentreprises dont les recettes ne dépassent pas 818 000 € pour les activités de négoce et fourniture de logement (789 000 € en 2019) et 247 000 € pour les prestations de services et locations en meublé (238 000 € en 2019).

 

Rappel sur le régime de la micro-entreprise

 

Pour pouvoir bénéficier du régime de la micro-entreprise, vous ne devez pas dépasser les seuils suivant :

  • 170 000 € pour les activités de vente de marchandises, d’objets, de fournitures et de denrées à emporter ou à consommer sur place, ou de fourniture de logement (hôtels, chambres d’hôtes, meublés de tourisme),
  • 70 000 € pour les autres activités de prestations de service relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et les professionnels libéraux relevant des bénéfices non commerciaux (BNC).

Ce régime vous permet de bénéficier du régime micro-social simplifié. En effet, vos cotisations sociales sont alors calculées par l’application d’un taux fixe sur le montant de vos recettes encaissées. De plus, vous n’avez pas à établir de compte annuel. Vous devez juste tenir un livre des recettes et un registre des achats lorsque votre activité résulte de la vente de marchandises, fournitures et denrées à consommer sur place ou à emporter ou la fourniture de prestations d’hébergement.

Concernant vos impôts en tant que micro-entrepreneur, vous êtes imposé sur un bénéfice calculé forfaitairement. Vous avez le droit à un abattement forfaitaire pour frais et charges sur le montant de vos recettes encaissées. Vous pouvez également opter pour le versement fiscal libératoire.

 

L’ouverture d’un compte bancaire dédié à l’activité de l'auto-entrepreneur

 

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 a instauré l’obligation pour les auto-entrepreneurs d’avoir un compte bancaire dédié à leur activité. 

Attention : Le compte dédié ne vous permet pas de bénéficier d’une carte bancaire business ou d’un prêt bancaire professionnel.

Il n’y a pas de séparation juridique entre votre activité auto-entrepreneur et vos finances personnelles, cependant cette loi et cette obligation d’avoir un compte bancaire dédié sont surtout là pour éviter la fraude et pour rendre plus claire la gestion des auto-entreprises.

Ouvrir un compte auto-entrepreneur est très simple, vous devez simplement choisir un établissement bancaire. Certains vont même proposer des comptes spéciaux pour les auto-entrepreneurs, c’est-à- dire, un compte bancaire basique, mais avec des offres adaptées aux différents besoins de l’auto- entrepreneur.

L’ouverture de votre compte dédié auto-entrepreneur doit intervenir au plus tard un an après la création de votre activité. Attention : Cette obligation d’avoir un compte bancaire dédié pour l’auto-entrepreneur va peut-être changé.

Actualité : La loi PACTE envisage de supprimer cette obligation pour les auto-entreprises dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 5 000 € hors taxes. C’est souvent le cas pour les auto-entrepreneurs qui exercent leur activité qu’à titre complémentaire. En revanche, l'obligation d'ouvrir un compte bancaire dédié demeure si vous dépassez le seuil de 5 000 € deux années consécutives. 

 

La différence avec le compte bancaire professionnel

 

Les sociétés ont l’obligation d’avoir un compte bancaire professionnel, c’est-à-dire, un compte bancaire utilisé par la société pour gérer ses flux financiers. Ce compte professionnel sert de domiciliation bancaire à l’entreprise pour disposer d’un Relevé d’Identité Bancaire (RIB) et encaisser les ventes et payer les fournisseurs.

Le compte professionnel permet d’obtenir un conseil spécialisé et des accès à des offres spécialement pour les professionnels. Cependant, les frais bancaires sont plus élevés que sur un compte dédié. En tant qu’auto-entrepreneur, vous avez l’obligation d’avoir un compte dédié, mais pas un compte professionnel !

Attention : Si vous avez opté pour le régime de l’entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL), vous devez avoir un compte professionnel.

Cependant, en tant qu’auto-entrepreneur, si vous le souhaitez, vous pouvez demander l’ouverture d’un compte professionnel notamment si vous souhaitez avoir :

  • une autorisation de découvert plus élevée,
  • les prêts professionnels,
  • un conseiller spécialisé,
  • un terminal de paiement.

 

L’utilisation du compte bancaire dédié par l’auto-entrepreneur

 

Ouvrir un compte bancaire d’auto-entrepreneur, vous sert à gérer les flux financiers liés à votre activité, c’est-à-dire :

  • encaisser vos recettes,
  • régler vos dépenses d’exploitation,
  • effectuer des prélèvements pour votre rémunération,
  • obtenir un crédit
  • etc.

Cependant, il sert surtout à séparer votre compte personnel de votre compte lié à votre activité. Bien entendu, vous ne devez pas utiliser ce compte dédié pour vos dépenses personnelles.

 

Les avantages liés à l’ouverture d’un compte dédié auto-entrepreneur

 

Ouvrir un compte auto-entrepreneur permet d’obtenir des transactions financières plus lisibles, ce qui peut être avantageux si vous avez un contrôle de l’administration. De plus, vous ne pourrez plus faire d’erreur avec vos dépenses personnelles puisque ce compte ne doit servir qu’aux dépenses liées à votre activité auto-entrepreneur.

Ce compte dédié vous permet également de gagner du temps lors de la recherche d’une opération puisque celle-ci ne sera plus mélangée à toutes vos opérations personnelles.

D’une manière générale, ce compte va vous permettre d’y voir plus clair dans vos dépenses et dans vos gains et de pouvoir prendre une juste rémunération.

Si vous souhaitez opter pour le régime auto-entrepreneur, Captain Contrat peut effectuer votre déclaration d’activité pour vous. Un professionnel spécialisé sera mis à votre disposition. Celui-ci pourra répondre à toutes vos questions notamment si vous hésitez à ouvrir un compte professionnel à la place d’un compte dédié à votre activité d’auto-entrepreneur.

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Comment créer une micro entreprise ?

La micro-entreprise (anciennement "auto-entreprise") est un régime simplifié, qui permet à chacun ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Redevenir autoentrepreneur après une radiation / cessation d’activité : les conditions

Dépassement du plafond de chiffre d’affaires, pas d’encaissement pendant deux ans, changement ...

Philippe

Philippe

La première année de l'auto-entrepreneur

Vous voulez créer une micro-entreprise pour exercer une activité en tant qu’auto-entrepreneur. ...

Maxime

Maxime

La différence entre auto-entrepreneur et micro-entrepreneur

Auto-entrepreneur, micro-entrepreneur, auto-entreprise, micro-entreprise.... Quelle différence ? ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Dépassement des seuils pour un auto-entrepreneur : et après ?

Le régime du micro-entrepreneur offre des avantages importants : l’auto-entrepreneur est soumis à ...

Maxime

Maxime

Comment devenir auto entrepreneur ?

Devenir son propre patron est une voie de plus en plus empruntée pour les personnes voulant fonder ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Auto-entrepreneur multi-services : comment cumuler les activités ?

Vous avez plusieurs talents, vous souhaitez proposer différentes prestations à vos clients et êtes ...

Philippe

Philippe

Auto-entrepreneur libéral : les caractéristiques de ce statut

Vous vous êtes inscrit en tant qu’auto-entrepreneur et avez déclaré avoir une activité libérale ? A ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Travailleur indépendant et auto-entrepreneur : comment choisir ?

Les termes de micro-entrepreneur ou de travail indépendant sont souvent confondus car utilisés dans ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier