Créer une SCI pour un investissement locatif : les éléments à connaître

par
5
Créer une SCI

Sommaire

Vous souhaitez créer une Société Civile Immobilière (SCI) pour un investissement locatif ? En effet, cela vous permettrait d’avoir un capital plus important, de bénéficier d'avantages fiscaux ou encore de faciliter la transmission du capital. Alors comment créer votre SCI pour un investissement locatif ? Quelles sont les démarches à effectuer ? Les précautions à prendre ? Captain Contrat vous accompagne tout au long des démarches de création de votre société. Pour en savoir plus sur notre prestation, rendez-vous à la fin de l'article. 

 

L’intérêt de créer une SCI pour un investissement locatif

 

Un investissement à plusieurs

La création d'une SCI vous permet d’investir à plusieurs dans l’immobilier.

Ce faisant, vous augmentez vos capacités d’investissement et renforcez votre crédibilité auprès des banques. Il est en effet plus facile d’obtenir un emprunt bancaire conséquent à plusieurs.

Chacun va effectuer un apport au capital social et obtenir des parts sociales en contrepartie.

En outre, la SCI vous permet aussi d’augmenter la rentabilité de vos investissements en générant des revenus plus importants.

 

Une fiscalité avantageuse

Si vos charges sont supérieures aux revenus générés par la SCI soumise à l’Impôt sur le Revenu (IR), vous pouvez déclarer un déficit foncier. Il va venir en déduction de vos revenus fonciers, puis celui-ci pourra venir diminuer votre revenu global à hauteur de 10.700 €. Il est ensuite reportable sur les revenus fonciers pendant 10 ans.

De plus, vous pouvez profiter du régime des plus-values des particuliers et être exonéré lors de la cession de vos parts de SCI si vous les avez gardées pendant une certaine durée.

La création d’une SCI pour un investissement locatif vous permet également de profiter de nombreux régimes fiscaux avantageux pour obtenir une réduction d’impôt, et notamment bénéficier des dispositifs Pinel, Denormandie ou Malraux.

 

Une grande souplesse d’organisation

Il ne faut pas oublier que la SCI a une grande souplesse d’organisation contrairement à l’indivision. Vous pouvez par exemple aménager les modalités de prise de décisions alors qu’en indivision, les décisions les plus importantes doivent être prises à l’unanimité.

 

Une relation bailleur/locataire dépersonnalisée

Louer avec une SCI vous permet aussi d’avoir des relations plus simples avec vos locataires. En effet, c’est l’assemblée qui va prendre les décisions, et non vous personnellement, ce qui permet d’avoir des rapports moins tendus. Le contrat de location se fait entre la SCI et le locataire.

 

Des avantages successoraux

Il est également possible de transmettre les parts de la SCI, par exemple à vos enfants.

Cette solution vous permet de diminuer les charges au moment de la succession et évite les problèmes liés à l’indivision. En effet, vous pouvez profiter de certains abattements fiscaux.

De plus, la création d’une SCI permet de diminuer le montant des droits de donation/succession puisque la valeur des parts sociales cédées profite d’une décote d’environ 10% par rapport à la valeur de l’immeuble.

Par ailleurs, la valeur des parts sociales est calculée sur l’actif net de la SCI, c’est-à-dire que s’il y a des dettes, elles diminuent le montant de l’actif.

Vous pouvez également avoir recours au démembrement des parts de la SCI en donnant la nue-propriété des parts à vos enfants tout en conservant l’usufruit des parts de la SCI pour percevoir les bénéfices. Vos enfants récupéreront l'entière propriété à votre décès.

 

L'imposition à l’IS

Vous pouvez faire le choix d'imposer votre SCI à l’Impôt sur les Sociétés (IS)

En clair, la SCI est imposée directement. Vous ne serez imposé que lorsque qu'un dividende vous sera distribué et vous profiterez d’un abattement de 40%.

L'imposition à l'IS vous permet de déduire du résultat de la SCI les frais d’acquisition des biens ou de les amortir. La rémunération du gérant est quant à elle déductible du résultat ainsi que les déficits.

 

Les démarches à effectuer pour créer une SCI pour un investissement locatif

 

Il vous faut d'abord rédiger les statuts de la SCI. Ceux-ci ont vocation à régir le fonctionnement de la SCI et les relations entre les associés. Il est fortement recommandé de vous faire assister par un professionnel dans cette étape.

Ensuite, vous devez publier un avis de constitution au sein d’un Journal d'Annonces Légales (JAL).

Après cela, il vous faut déposer un dossier de demande d’immatriculation de la SCI auprès du greffe du tribunal de commerce compétent. Celui-ci doit comprendre notamment :

  • le formulaire cerfa M0 dûment complété ;
  • un exemplaire des statuts de la SCI datés et signés ;
  • l’avis de publication dans le JAL ;
  • une copie de la pièce d’identité du gérant.

Il vous faudra ensuite ouvrir un compte bancaire au nom de la SCI afin d'y verser les apports en numéraire et d'acheter le bien immobilier qui fera l’objet d’un investissement locatif. Le contrat de location sera conclu entre le locataire et la SCI.

 

Créer une SCI pour investissement locatif seul

 

Il est impossible de créer une SCI seul. Ceci étant, vous pouvez tout à fait répartir inégalement le capital social de la SCI, c’est-à-dire faire en sorte que l’autre associé ne détienne qu’une seule part dans la SCI. Ainsi, vous prenez les décisions seul. D’ailleurs, si celui-ci vous revend sa part sociale, ou s'il décède, vous serez le seul associé, ce qui n’est pas autorisé en principe. 

Cela dit, sachez que les risques sont peu élevés dans ce cas. Si la SCI risque la dissolution, celle-ci n’est pas automatique puisqu'une personne intéressée doit saisir le tribunal de commerce. Surtout, vous aurez 1 an pour régulariser la situation. Ainsi, vous pourrez trouver un nouvel associé et lui vendre une part sociale.

 

Les précautions à prendre avant de se lancer

 

Si vous avez d’importants revenus, vous pouvez être tenté d’imposer la SCI à l'IS. Cependant, sachez que vous perdrez le bénéfice des dispositifs fiscaux d’investissement locatif et du déficit foncier sur vos propres revenus.

De plus, vous devez être minutieux dans la rédaction de vos statuts car ils vont régir le fonctionnement de votre SCI. Il est important d'avoir des statuts personnalisés afin qu'ils collent au mieux à votre activité, d'où l'intérêt de faire appel à un professionnel.

 

Les contraintes de la SCI

 

La constitution de la SCI impose un formalisme lourd, notamment avec la rédaction des statuts, la publication d’un avis de constitution et l’immatriculation de la société.

De plus, il vous faut respecter les obligations qui vous incombent en cours de vie sociale, comme l’organisation d’une assemblée générale annuelle et la tenue d'une comptabilité rigoureuse.

Enfin, en tant qu'associé de SCI, sachez que vous êtes indéfiniment responsable sur vos biens propres des dettes de la SCI. Vous engagez donc votre patrimoine personnel à proportion de vos parts sociales dans le capital de la SCI.

 

Vous souhaitez créer votre SCI ? Nos experts Captain Contrat s'occupent d'accomplir toutes les démarches nécessaires et vous accompagnent tout au long de votre projet !

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Capital social de SCI : comment déterminer le montant ?

Le choix du montant du capital social de votre Société Civile Immobilière (SCI) dépend ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Apport d'immeuble à une SCI : notre guide étape par étape

Vous êtes sur le point de créer une Société Civile Immobilière (SCI) et envisagez d'apporter un ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Démembrement de SCI : avantages et fonctionnement

Le démembrement d’une Société Civile Immobilière (SCI) est utilisé pour optimiser la gestion d’un ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

SCI décès d'un associé : conséquences et formalités

La société civile immobilière (SCI) est une société fortement marquée par l'identité des associés. ...

Maxime

Maxime

Résidence principale en SCI : est-ce une bonne idée ?

Vous allez acquérir votre résidence principale et vous vous interrogez sur la façon la plus ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

SCI: Tous les avantages et les inconvénients de ce statut

La Société Civile Immobilière (SCI) est une société dont l’objet est immobilier et non commercial. ...

Philippe

Philippe

Fiscalité et SCI familiale : Tout savoir en 4 minutes

Vous possédez un immeuble ou souhaitez en acquérir un et vous envisagez de créer une société civile ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Imposition de la SCI avec l'IR ou l'IS : Tout savoir en 4 minutes

Vous souhaitez confier la gestion votre patrimoine immobilier à une entreprise, vous avez donc ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

SCI et succession : comment léguer ses biens ?

La transmission du patrimoine immobilier au moment de la succession soulève plusieurs ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier