Contrat de logiciel SaaS : les clauses à y faire figurer ?

par
5
Rédiger un contrat de logiciel SaaS

Sommaire

  1. Définition du contrat de logiciel SaaS
  2. Les clauses indispensables à y faire figurer
Rédiger un contrat de logiciel SaaS

Le logiciel « Software as a Service », SaaS, est un logiciel qui s’utilise directement en ligne et fonctionne comme un service à la carte ou comme un abonnement. Il s’agit d’un service flexible et adapté à vos besoins où différents acteurs interviennent : Editeurs, vendeurs, hébergeurs, clients… Le contrat de logiciel SaaS doit donc se pencher sur chacun de ses acteurs pour être effectif.

Cette fiche pratique vous guide donc dans la rédaction d’un contrat de logiciel SaaS.


Définition du contrat de logiciel SaaS

 

L’intérêt d’un logiciel SaaS est de pouvoir l’utiliser directement en ligne sans avoir à l’acheter et à l’installer sur un ordinateur. Toutes les données du logiciel sont stockées dans un cloud.

Le contrat de SaaS vient donc formaliser les relations commerciales entre les différents acteurs du logiciel (éditeur, opérateur, hébergeur, assureur, formateur, développeur…).

Au-delà de son aspect technique, le contrat de logiciel doit également prendre en compte les modalités d’abonnement, la maintenance du logiciel, la sécurité, la disponibilité du service…

 

Les clauses indispensables à y faire figurer

 

Si vous souhaitez avoir recours à un contrat SaaS, voici les clauses indispensables à insérer pour mieux se protéger.

Clause relative à la performance du service

Pour que le service soit optimal, il est possible d’insérer une clause venant garantir un temps de réponse court des applications.

Ainsi, il est possible d’imposer au prestataire qui fournit la connexion, d’avoir recours à plusieurs connexions réseaux avec l’application Saas, afin de garantir l’absence de ralentissement ainsi que des temps de réponse réduits.

Il est aussi recommandé d’avoir recours à une clause venant avertir le client des aléas inhérents à internet et des interruptions d’accès qui peuvent en résulter. Cela a pour but de protéger le prestataire qui ne sera pas responsable en cas d’interruption ou ralentissement des services.

Clause relative à la disponibilité du service

Si vous souhaitez être libre dans l’utilisation du logiciel, il est possible de prévoir une clause de disponibilité du service. Cette clause force le prestataire à assurer au client une connexion à tout moment, c’est-à-dire 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, y compris les dimanches et jours fériés.

Cette clause peut prévoir que « si les services applicatifs sont suspendus ou interrompus pour maintenance, le prestataire pourra être tenu responsable de toutes les conséquences qui en découlent si ce dernier n’a pas averti le client suffisamment à l’avance afin de lui permettre d’anticiper l’interruption ».

Par ailleurs, une assistance technique doit être assurée au client en cas d’interrogation ou de plaintes concernant le logiciel. Il est important de mentionner les horaires d’assistance téléphoniques.  

Clause relative à la sécurité du service et des données

Pour une sécurisation optimale du service et des données, cette clause doit contenir :

 ·      Obligations incombant au prestataire en matière de sécurité des données et, lorsque celui-ci est sous-traitant, faire mention du fait qu’il ne peut agir que sur instruction du client ;

·      Politique de sécurité et de confidentialité ;

·      Certification ;

·      Réversibilité ou portabilité des données : le prestataire et ses éventuels sous-traitants s’engagent à fournir, sur demande du client, une copie de l’intégralité des données ;

·     Traçabilité : le prestataire tient à la disposition du client les traces de connexion aux données traitées par les personnels autorisés des parties ;

·    Continuité du service, sauvegarde et intégrité : engage les parties à respecter l’intégrité des données et description du système de sauvegarde des données.

Clause relative à la possibilité d’évolution du service


 ·    Clause de maintenance évolutive : mise à jour des antivirus, corrections des systèmes d’exploitation, interventions d’urgence en cas de cyber attaque, mises à jour des fonctionnalités des Services applicatifs ;

·      Clause de formation : elle a pour but de former le client à l’utilisation du logiciel SaaS en cas de mise à jour importante nécessitant de nouvelles qualifications.

Clause relative au traitement des données

Cette clause du contrat de logiciel SaaS mentionne :

 ·      Le respect des principes français en matière de protection des données personnelles : les parties s’engagent à collecter et à traiter toute donnée personnelle en conformité avec toute règlementation en vigueur ;

·      L’existence d’un système de remontée des plaintes et des failles de sécurité : le prestataire doit s’engager à porter à la connaissance du client toute faille de sécurité ayant une conséquence directe ou indirecte sur le traitement des données.

·     Le modèle de traitement : indique au prestataire par quel moyens logiciels et techniques le traitement des données doit être réalisé ;

·      La sous-traitance : indiquer le nom des sous-traitants s’il y a lieu et déterminer la responsabilité du prestataire dans la chaine contractuelle.

Maxime

Écrit par

Maxime

Après avoir travaillé en finance à l'international puis dans la grande distribution en France, Maxime est devenu dirigeant d'entreprise. En contact avec de nombreux entrepreneurs, sa mission est de simplifier l'accès au droit grâce au numérique et favoriser le développement de l'entrepreneuriat en France.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Contrat de licence d’utilisation de logiciel : les éléments à connaître

Vous avez créé un logiciel que vous souhaitez mettre sur le marché. Félicitations ! Avez-vous pensé ...

Maxime

Maxime

Différences entre contrat de licence logiciel et contrat SaaS

 La plupart des rédacteurs de contrats IT savent faire la différence entre un contrat de licence ...

Maxime

Maxime

Copyright © : définition, explications et exemples incontournables en droit de la propriété intellectuelle

La mention copyright se retrouve dans le langage courant français sans que l’on ne sache vraiment ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Protection des biens personnels : l’importance de la responsabilité limitée

La responsabilité limitée implique des personnes physiques, au sein d’une société. En outre, il ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

5 minutes pour tout savoir sur la cession de droits

 

Maxime

Maxime

La procédure à suivre pour changer l'adresse d'une entreprise

Le siège social d’une société détermine l’adresse officielle d’une entreprise, son domicile ...

Maxime

Maxime

La responsabilité civile professionnelle de l'avocat : 3 points essentiels à retenir

Contrairement aux idées reçues, la profession d’avocat ne consiste pas uniquement à plaider devant ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

La cession de propriété intellectuelle dans un contrat de travail

Vous êtes employeur et souhaitez vous renseigner au mieux en matière de cession de propriété ...

Maxime

Maxime

Les 5 logiciels de paie les plus simples et les pratiques pour les PME

De nos jours, utiliser un logiciel de paie est incontournable et obligatoire pour gérer la paie de ...

Philippe

Philippe

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier