Comment changer de convention collective ?

par
5
J'obtiens ma convention collective

Sommaire

  1. Quand changer son rattachement à une convention collective ?
  2. Quelle procédure suivre ?
  3. Transition lors d’un changement de convention collective
J'obtiens ma convention collective

Une convention collective est un accord définissant un ensemble de règles de droit (contrat de travail, salaires, licenciement…) applicables à des entreprises appartenant à un secteur d’activités donné. Elle est conclue suite à des négociations entre représentants de salariés et d’employeurs et vient compléter les dispositions du code de travailLorsque votre entreprise fait partie d’une organisation signataire d’une convention collective, vous êtes contraint d’appliquer ladite convention. Cependant suite à une évolution de votre activité, vous pouvez ressentir le besoin de changer la convention collective donnée et de la rattacher à une autre.

Cette alternative est bien prévue par la loi et se fait en plusieurs étapes.

Quelle démarche faut-il suivre donc ? Nous vous fournissons quelques éclaircissements dans le présent article. 

Quand changer son rattachement à une convention collective ?

Si un entrepreneur peut être contraint dans certains cas de se soumettre à l’application d’une convention collective, le choix lui est également donné, dans certaines situations, de définir la convention à appliquer.

Sur cette base, tout entrepreneur peut changer une convention lorsqu’il la juge inadéquate avec son entreprise. On parle de dénonciation de convention collective. C’est le cas par exemple lorsqu’il y a une erreur d’immatriculation, une fusion avec une autre entreprise, une cession ou une scission d’entreprise, ou naturellement, lorsqu’il y a changement de l’activité principale.

Notons cependant que la dénonciation ne concerne que les conventions collectives à durée indéterminée (article L2261-9 du code de travail). Lorsqu’une convention a une durée déterminée, elle ne peut faire objet d’une dénonciation. L’entreprise qui est soumise à une telle convention se doit de l’appliquer jusqu’à terme.

Quelle procédure suivre ?

Pour changer son rattachement à une procédure collective, vous devez :

  • notifier la dénonciation aux signataires de la convention : il s’agit d’une obligation consacrée par l’article L2261-9 du code de travail. En effet, pour que la procédure de dénonciation soit valable, la partie qui a pris l’initiative doit l’avoir notifiée à tous les autres partis signataires de la convention.
  • demander l’attribution d’un nouveau code APE : le code APE (Activité Principale Exercée) est celui qui vous permettra d’identifier les conventions applicables à votre activité. La demande se fait au niveau de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).
  • observer une durée de préavis : les parties signataires d’une convention collective peuvent avoir prévu dans ses dispositions les conditions de dénonciation notamment la durée de préavis. Dans ce cas, ladite durée doit être impérativement observée. Par ailleurs, l’article L2261-9 du code de travail dispose à son 2e alinéa « En l’absence de stipulation expresse, la durée du préavis qui doit précéder la dénonciation est de trois mois ».
  • déposer la déclaration de dénonciation : la déclaration se fait auprès de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) du lieu de conclusion de la convention objet de dénonciation. Il est conseillé de la faire par lettre recommandée avec accusé de réception. Cela permet de disposer d’une preuve en cas d’opposition.
  • informer les salariés du changement de convention collective : cette information se fait avec un préavis d’un mois. Sans elle, la convention ne peut être opposable aux salariés. L’ancienne convention va donc rester applicable.

Transition lors d’un changement de convention collective

Une transition intervient lors de la dénonciation des conventions collectives. En effet, l’article L.2261-11 du code de travail indique que les dispositions de la convention faisant objet de dénonciation demeurent applicables jusqu’à l’entrée en vigueur de la convention de substitution.

À cet effet, la loi prévoit deux cas de figure si l’entrepreneur ayant engagé la dénonciation n’entend pas appliquer volontairement un nouveau dispositif conventionnel. Le premier est relatif au cas où la convention objet de dénonciation est d’application volontaire. Ici, la convention cesse de produire des effets dès la dénonciation.

En revanche, si elle est d’application obligatoire, ses effets persistent encore pendant une durée de douze mois après l’expiration des trois mois de préavis. Pendant cette période de 15 mois — donc le préavis inclus — les parties peuvent engager une négociation en vue de mettre en place une nouvelle convention. L’initiative de négociation n’est pas spécialement à la charge de l’auteur de la dénonciation. Toute partie intéressée peut l’engager (article L. 2261-10, alinéa 2 du Code du travail).

Si une fois la durée de quinze mois passée, aucune convention de substitution n’a été retenue, « les salariés des entreprises concernées conservent, en application de la convention ou de l’accord dénoncé, une rémunération dont le montant annuel, pour une durée de travail équivalente à celle prévue par leur contrat de travail, ne peut être inférieur à la rémunération versée lors des douze derniers mois » (Article L2261-13 du Code du travail).

Par ailleurs, il peut arriver qu’une stipulation prévoie que la convention dénoncée ne puisse plus être valable pendant une durée supérieure à 12 mois suite l’expiration de la durée de préavis. Dans ce cas, l’article L2261-13 prévoit que le maintien de la rémunération intervient à l’expiration de la durée prévue. 

En résumé, notons que tout entrepreneur a la possibilité de changer le rattachement de son entreprise à une convention collective donnée. La loi prévoit une démarche rigoureuse à suivre dans ce cadre. Il est important de respecter ces exigences afin de rendre le changement opposable aux différentes parties concernées.

 

Maxime

Écrit par

Maxime

Après avoir travaillé en finance à l'international puis dans la grande distribution en France, Maxime est devenu dirigeant d'entreprise. En contact avec de nombreux entrepreneurs, sa mission est de simplifier l'accès au droit grâce au numérique et favoriser le développement de l'entrepreneuriat en France.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Accord de branche et convention collective : quelles différences ?

En droit social, il est fréquent d’entendre les termes «  accord de branche » et «  convention ...

Maxime

Maxime

Convention collective métallurgie : quel texte spécifique ?

Une convention collective est un texte réglementaire qui précise, pour une branche professionnelle ...

Maxime

Maxime

Accord d’entreprise et accord de branche, lequel prime sur l’autre ?

L’accord d’entreprise et l’accord de branche sont deux types de règlements encadrant le ...

Maxime

Maxime

La Convention collective des entreprises du bâtiment de plus de 10 salariés

Les conventions collectives sont un ensemble de règles complétant les dispositions de la loi et ...

Maxime

Maxime

Droit d’opposition à un accord collectif : quels sont les délais obligatoires ?

Parallèlement aux dispositions du code du travail, les chefs d’entreprises ont la possibilité de ...

Maxime

Maxime

Validité d’un accord d’entreprise : quelles sont les conditions ?

Durée de travail, rémunération, mobilité… l’accord d’entreprise donne les règles applicables à tous ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Convention individuelle de forfait jours : quel fonctionnement ?

Le Code du travail prévoit trois types de conventions de forfait : la convention de forfait en ...

Maxime

Maxime

Accord d’entreprise : définition et fonctionnement

L’accord d’entreprise structure les conditions de travail comme les garanties sociales des salariés ...

Maxime

Maxime

La convention collective : définition et fonctionnement

Une convention collective de travail est un accord écrit conclu entre des organisations patronales ...

Me Louise Milbach

Me Louise Milbach

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier