1. Créer son entreprise
  2. Créer son entreprise - les démarches
  3. French Tech Visa : la France ouvre ses portes aux talents étrangers

French Tech Visa : la France ouvre ses portes aux talents étrangers

Créer une startup
Créer une startup
Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Le programme «French Tech Visa» destiné à faciliter l’installation en France des entrepreneurs étrangers et leurs familles a été lancé.

Emmanuel Macron a profité de sa visite au salon Viva Tech le 15 juin dernier pour annoncer la nouvelle. Par ce programme, la France ouvre une fois de plus, ses portes aux personnes désireuses de s’installer sur son territoire pour créer une entreprise.

 

 

Un soutien au «Passeport Talents»

 

Le lundi 16 janvier 2017, se tenait à Paris la Demo Day des startups internationales de la French Tech Ticket. Étaient présents à ce rendez-vous le président François Hollande encore en fonction à l’époque, Michel Sapin, alors ministre de l’Économie et des Finances et Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique et de l’innovation. C'est ainsi que le gouvernement annonçait le programme «French Tech Visa», programme s'appuyant sur le titre de séjour «Passeport Talent» mis en place en fin 2016.

La guerre des talents est une guerre mondiale désormais. Partout, les entreprises investissent pour recruter les meilleurs talents en vue de récupérer et développer les meilleurs idées, les meilleurs projets, les meilleures startups. Et la France a bien compris l’enjeu. Depuis trois ans, elle affiche une réelle ambition de créer de grandes entreprises du futur.

Le pays met donc en œuvre une politique active avec la French Tech, à travers laquelle elle soutient la croissance des startups en s’appuyant sur les diverses initiatives des entrepreneurs eux-mêmes. Le «Passeport Talents» est un des programmes créés dans ce cadre.

Cette carte de séjour d’une durée maximale de quatre ans, et incluant le cas échéant la famille du bénéficiaire, "a pour objectif de rendre plus lisible le droit au séjour des talents que la France souhaite accueillir en plus grand nombre" expliquait le ministère de l’Intérieur à la création du programme.

 

Une procédure accélérée par «French Tech Visa»

 

«French Tech Visa» est un programme qui s’inscrit dans le même processus pour attirer des talents internationaux de la Tech et faciliter leur accueil en France.

Il s’agit en réalité d’une «procédure prioritaire» qui permettra aux étrangers d’obtenir en accéléré leur titre de séjour «Passeport Talents».

Trois catégories de talents sont visées par la French Tech Visa.

On distingue :

Les fondateurs de startups internationaux souhaitant créer une entreprise en France ; notamment ceux qui ont été sélectionnés par les incubateurs. David Monteau qui est le directeur de la French Tech précise que «s’ils rejoignent l’un des incubateurs, ils bénéficieront d’un processus accéléré et prioritaire. L’idée est d’être le soutien des incubateurs pour attirer d’autres startups internationales». Le projet de ces fondateurs doit être économiquement innovant et reconnu par un organisme public (comme la DIRECCTE).

Les talents internationaux (salariés) souhaitant rejoindre une startup ou une «scale-up» française en croissance. Pour être éligibles, ces salariés doivent avoir au minimum, un diplôme de master. Ils doivent signer un contrat de travail à durée indéterminée ou à durée déterminée d’au moins 3 mois avec une entreprise lauréate du programme Pass French Tech.

Les investisseurs qui s’installent en France. Pour être éligibles, ces investisseurs doivent miser 30 000 euros en immobilisation corporelle ou incorporelle et doivent investir directement par le biais d’une société dont il détient au minimum 30 % du capital. Ils doivent également détenir au moins 10 % de l’entreprise qui bénéficie de l’investissement. Par ailleurs, ces investisseurs doivent s’engager à créer ou sauvegarder de l’emploi dans les quatre années qui suivent l’investissement.

Depuis le lancement de ce dispositif, des milliers de personnes se sont déjà manifestées. On espère que c'est la preuve que ce dispositif connaitra un succès certain.

Pour en savoir plus : découvrez notre article sur le statut fiscal de non résident pour créer sa société en France lorsqu'on est étranger

 

 
✍️ En résumé
  • Le programme « French Tech Visa » a pour but la facilitation de l’installation en France des entrepreneurs étrangers et de leurs familles.
  • Ce programme s’appuie sur le titre de séjour « Passeport Talent » mis en place en 2016 et destiné à récupérer et développer les meilleurs idées et projets
  • Cette carte de séjour est d’une durée maximale de 4 ans et peut inclure, le cas échéant, la famille du bénéficiaire
  • Le programme French Visa tech vent accélérer cette procédure et vise à attirer les talents internationaux de la Tech.
  • Il s’agit d’une procédure prioritaire, concernant 3 catégories de talents : les fondateurs de start-up internationaux, les talents internationaux, les investisseurs qui s’installent en France.

 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Kbis : c'est quoi et comment l’obtenir ?

Découvrez ce qu'est le Kbis, sa durée de validité, la possibilité d'obtenir un Kbis provisoire dans notre guide sur la création d'entreprise.

5 min
Créer son entreprise : 7 étapes pour réussir (2022)

Vous souhaitez ouvrir votre entreprise ? Trouver une idée, choisir une forme juridique, déposer sa marque et encadrer vos relations commerciales futures ? Le point dans cet article

5 min
Remboursement du compte courant d’associés : quand et comment procéder ?

L'associé d'une société a la possibilité de consentir un compte courant au profit de cette dernière en cas de difficulté de trésorerie. Il arrive cependant que l'associé souhaite céder ses titres. Comment peut-il alors se faire rembourser de ce prêt ? Quelles sont les formalités à respecter ?

5 min
Application pour l'organisation au travail : les 10 meilleures apps

De nombreuses applications d'organisation conçues pour aider les chefs d'entreprise existent. Découvrez maintenant notre top 10 !

5 min
Comment obtenir un numéro SIRET ?

A quoi sert ça sert ? Comment obtenir un numéro Siret ? Quelle différence avec le SIREN, le code NAF ? Captain Contrat vous répond.

5 min
Régime social MSA ou Urssaf : les spécificités des régimes sociaux

MSA ou Urssaf : découvrez les spécificités de chaque régime social et auquel vous serez assujetti en tant que chef d'entreprise.

5 min
Comment créer une société (SARL) au Luxembourg ?

Créer une société au Luxembourg suit la même procédure que la création d'une SARL en France avec tout de même une réglementation particulière. Le point.

5 min
Quelles clauses mettre dans un pacte d'associés ?

Le point sur les clauses du pacte d'associés : tout comprendre pour sécuriser tant votre projet, que votre situation personnelle. 👩‍⚖️On vous explique tout dans cet article pour vous éviter bien des obstacles.

5 min
Créer une société de conseil: avantages et inconvénients

Qu'est ce qu'une société de conseil ? Découvrez les avantages et inconvénients à la création d'une société de conseil et le statut juridique à choisir.

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier