Vous êtes avocat ? 👋 Pour rejoindre notre réseau, c'est par ici !

Comment ouvrir un kebab ?

Ouvrir un kebab
Ouvrir un kebab

Vous le savez sans doute, le kebab est l’un des sandwiches préférés des Français. Vous souhaitez en profiter pour vous lancer et ouvrir un kebab ? Bonne idée ! Mais sachez que la concurrence est rude. Pour que votre projet se transforme en success story, vous devrez suivre certaines étapes essentielles. Quelles sont-elles ? Comment ouvrir son restaurant ? Le point avec cet article.

 

 

Assurez-vous d'avoir les qualités nécessaires pour ouvrir un kebab

 

Pour ouvrir un snack ou un kebab, vous n’avez pas besoin d'être titulaire d'un diplôme professionnel ou de posséder des compétences professionnelles spécifiques. En outre, depuis la loi Pacte du 22 mai 2019, vous n’êtes plus obligé de suivre un Stage Préalable à l’Installation (SPI). En revanche, il est préférable de posséder certaines qualités et compétences comme :

  • Une forte motivation : comme bon nombre de restaurateurs, vous devrez supporter des horaires à rallonge, des conditions de travail souvent difficiles, une forte concurrence et l'humeur changeante des clients ;
  • Des compétences commerciales : vous devrez négocier les contrats avec vos fournisseurs, attirer vos premiers clients et les fidéliser ;
  • Des compétences managériales : si vous recrutez une équipe, vous devrez savoir la diriger et faire en sorte d’optimiser le travail pour assurer une meilleure rentabilité ;
  • Des connaissances comptables : vous devrez au minimum tenir à jour un livre de recettes et de dépenses, voire une comptabilité complète (bilan, annexes et comptes de résultat).

 

Réalisez une étude de marché

 

La réalisation d'une étude de marché est une étape indispensable à la création de votre commerce. Celle-ci vous permet de connaître le marché dans lequel vous allez vous insérer.

Pour cela, vous devez identifier les acteurs déjà présents sur le marché, analyser la concurrence, repérer les produits et/ou services déjà proposés par vos concurrents, cibler votre future clientèle en fonction de ses habitudes de consommation, de ses revenus moyens, etc, identifier la zone géographique dans laquelle vous souhaitez vous implantez.

Grâce à tous ces éléments, vous augmentez vos chances de réussir la création et le développement de votre projet d'entreprise.

Pour être sûr de mener à bien cette étape, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel ! 

 

Etablissez un business plan

 

La deuxième étape pour ouvrir votre restauration rapide ou kebab consiste à rédiger un business plan. Ce document sert à convaincre vos investisseurs, vos banques et vos autres partenaires de vous suivre dans votre aventure entrepreneuriale. Ce document est rédigé selon une structure rigoureuse et doit mettre en avant les atouts de votre projet en terme d'équipe, de produits, de marché, de modèle économique, de concurrence, etc. À nouveau, un expert peut vous aider à rédiger votre business plan.

 

Définissez le concept de votre kebab

 

Il existe près de 11.000 kebabs en France aujourd'hui, autant de potentiels concurrents pour vous. D’où l’intérêt de bien définir votre concept en amont. Vous devrez vous poser un certain nombre de questions comme :

  • Quel nom donner à votre restaurant ?
  • Quelles recettes proposer ? Uniquement des kebabs ou bien d’autres sandwiches, burgers, desserts, etc ? Souhaitez-vous introduire de l’originalité dans vos recettes (par exemple, avec un pain spécial, des ingrédients bio, etc) ?
  • Proposez-vous des kebabs sur place, à emporter, en livraison ? 
  • Comment voulez-vous décorer votre restaurant ?

 

Sélectionnez l'emplacement géographique de votre local commercial 

 

Vous le savez sans doute déjà, mais l’un des critères de réussite d'un commerce est son emplacement géographique. Vous veillerez à sélectionner un local commercial à proximité d’une zone de chalandise avec une forte clientèle, comme un bassin d’emploi, une université ou une rue piétonne. Une belle vitrine et une terrasse constituent également un atout certain pour vous démarquer.

Ensuite, trois options s’offrent à vous :

  • L’achat d’un local commercial : c’est la solution la plus onéreuse, mais aussi la plus souple. Vous pouvez aménager le local comme bon vous semble et le faire évoluer en fonction des contraintes de votre activité ;
  • La location d’un local commercial : cela vous permet de vous lancer avec un investissement moins élevé que l’achat, mais vous devrez vous soumettre aux règles du bail commercial ;
  • L’achat d’un fonds de commerce : dans cette hypothèse, vous rachetez un restaurant existant, qui possède déjà sa clientèle.

 

Etablissez vos prévisions financières

 

Il vous faut maintenant déterminer les sommes dont vous aurez besoin pour ouvrir votre kebab. L’ouverture d’un restaurant suppose en effet un investissement conséquent : achat du matériel, du mobilier, de la décoration, du stock, recrutement du personnel, achat ou location du local commercial, éventuel droit d’entrée en cas de franchise, frais de constitution d’entreprise, etc. Autant de postes de dépenses qu’il vous appartient de bien évaluer en amont.

 

Choisissez le mode d'exploitation de votre activité : la franchise ou l'exercice en indépendant ?

 

Vous pouvez ouvrir votre kebab en rejoignant un réseau de franchise ou en étant indépendant. Les deux modèles présentent des avantages et inconvénients :

  • La réputation de votre franchiseur est déjà acquise quand vous devrez passer du temps à bâtir votre propre notoriété ;
  • La franchise impose le respect de son concept (charte graphique, recettes, emplacement, etc) alors que le statut d'indépendant offre une grande liberté de fonctionnement ;
  • Le franchiseur assure une formation et une assistance pendant toute la durée du contrat, quand vous devrez vous débrouiller seul en indépendant.
  • Vous devrez verser un droit d’entrée et des redevances à votre franchiseur : il vous faut donc prévoir une mise de départ plus importante par rapport au statut d'indépendant et déduire les royalties de votre chiffre d’affaires.

Choisissez une structure juridique adaptée à votre activité 

 

Voici une des étapes les plus importantes dans votre processus de création de votre kebab : le choix de la structure juridique de votre entreprise. Il en découle de nombreuses conséquences notamment par rapport à votre statut fiscal, votre statut social, au montant du capital social, à la nature de votre responsabilité en cas de dettes, à la complexité du formalisme de création, etc.  

Sachez que votre choix est dicté principalement par votre volonté de vous lancer seul ou à plusieurs (avec des associés) dans votre projet. 

Si vous préférez vous lancer seul

La micro-entreprise

Quelle déclaration pour ouvrir un restaurant ? Le régime de la micro-entreprise vous permet de vous lancer rapidement et simplement, via une déclaration de début d'activité en ligne sur le site de l'Urssaf. 

Surtout, vos obligations comptables et sociales sont allégées. En effet, vous payez vos cotisations sociales en fonction du chiffre d'affaires que devez déclarez chaque mois ou chaque trimestre et après application d'un abattement fiscal forfaitaire. Vous n'êtes pas contraint d'établir des comptes annuels mais devez au moins tenir à jour un livre de vos dépenses et de vos recettes.

Ceci étant, le statut de micro-entrepreneur n'est possible que si votre chiffre d'affaires annuel ne dépasse pas 176.200 € (pour la vente de marchandises). De plus, vous ne pouvez déduire, ni facturer de TVA.  

L'entreprise individuelle

Vous pouvez choisir de créer une Entreprise Individuelle (EI) ou une Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL).

Le formalisme de création est très simple. Aucun capital social minimum n'est exigé et vous n'avez pas à rédiger de statuts. Vous devez toutefois immatriculer votre entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). 

Aussi, vous n'êtes pas soumis à un plafond de chiffre d'affaires, contrairement à la micro-entreprise.

Ceci étant, en cas de dettes, vos créanciers professionnels peuvent se payer sur votre patrimoine personnel. Vous pouvez toutefois y échapper en optant pour l'EIRL. Cette structure vous permet de protéger vos biens personnels, en affectant une partie de votre patrimoine à votre activité professionnelle.

Une société unipersonnelle

Vous avez également la possibilité de créer une entreprise sous forme de société unipersonnelle comme une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) ou une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU).

L'avantage est que vos patrimoines personnel et professionnel ne sont plus confondus, la personne morale faisant écran entre les deux. Autrement dit, votre responsabilité est limitée à votre apport dans le capital social, ce qui veut dire que vous risquez de perdre uniquement votre mise de départ en cas de dettes. Aussi, aucun seuil de chiffre d'affaires n'est fixé. 

L'inconvénient est la complexité et le coût du formalisme de création. En effet, vous devez rédiger des statuts, remplir un formulaire cerfa de création, publier une annonce légale dans un journal habilité et déposer votre dossier de demande d'immatriculation auprès du greffe compétent. 

S'agissant du régime social, il faut distinguer selon la situation :

  • si vous êtes à la fois gérant et associé unique en EURL, vous relevez du régime des travailleurs non-salariés (TNS) ;
  • si vous êtes associé unique en EURL sans être gérant, vous êtes affilié au régime du dirigeant assimilé salarié ;
  • si vous êtes président associé unique ou non de SASU, vous dépendez du régime assimilé salarié. 

Une société pluripersonnelle

Si vous ouvrez votre kebab en vous associant à une ou plusieurs autres personnes, vous devrez choisir une structure dite pluripersonnelle comme la Société A Responsabilité Limitée (SARL) ou la Société par Actions Simplifiée (SAS).

Les règles applicables sont les mêmes que celles évoquées précédemment dans le cadre de l'EURL et de la SASU. 

Respectez les réglementations applicables à l’ouverture d’un kebab

 

Il reste une dernière étape avant de pouvoir ouvrir votre kebab. Prenez le temps de consulter et de suivre les différentes réglementations applicables. Par exemple :

  • Vous devez suivre une formation (environ 2-3 jours) pour obtenir un permis d’exploitation ;
  • Vous devez (ou bien de de vos salariés) suivre une formation de 14 heures sur l’hygiène alimentaire ;
  • Vous devez obtenir une licence spécifique si vous vendez des boissons alcoolisées ;
  • Votre restaurant doit répondre aux normes de sécurité en matière d’incendie et d’accessibilité au public.

 

Alors, vous êtes prêt à vous lancer ? Nos experts Captain Contrat peuvent vous conseiller et vous accompagner dans les différentes étapes nécessaires à la création de votre kebab

Retrouvez aussi nos guides pour : 

 

Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

3 min
Ouvrir un gîte : les étapes et les questions les plus posées

Vous envisagez d'ouvrir un gîte ? Découvrez les démarches administratives à effectuer pour créer votre entreprise et lancer votre activité d'hébergement.

5 min
Comment ouvrir un restaurant : les démarches à effectuer

Découvrez comment ouvrir un restaurant : formalités, déclaration, réglementation, rédaction des statuts et exploitation de l'activité.

3 min
Convention collective restauration : quelles sont les règles spécifiques ?

Le droit social permet à certains secteurs d'activité de prévoir des règles de fonctionnement spécifiques. Quelques mots sur la restauration.

5 min
Comment ouvrir un snack ?

Découvrez comment ouvrir un snack : on vous explique les 7 étapes pour créer votre entreprise de restauration avec Captain Contrat !

5 min
Ouvrir un bar à chicha : comment faire ?

Ouvrir un bar à chicha impose des démarches : choix de forme juridique, législation, obtention d'un Kbis. Captain Contrat vous guide pour lancer votre projet.

4 min
Ouvrir un hôtel en 5 étapes : les démarches

Ouvrir un hôtel implique une procédure stricte : choix de la forme juridique, obtention des licences et autorisations d'exploitation, respect des règles de sécurité et accessibilité...

5 min
Ouvrir un bar à chat : les démarches à suivre

Découvrez comment ouvrir un bar à chat : réglementation, choix d'un local, business plan, création et immatriculation de la structure juridique...

4 min
Ouvrir un camping : zoom sur les étapes à remplir

Découvrez comment ouvrir un camping, de la création du camping, à sa gestion en passant par la réglementation et l'achat d'un terrain.

3 min
Ouvrir une pizzeria : le guide pour se lancer (2022)

Découvrez comment ouvrir une pizzeria : franchise ou création, choix du local, formation, réglementations. On vous explique comment créer votre entreprise.

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier