1. Exercer un métier
  2. Artisanat
  3. Les étapes à suivre pour créer son entreprise de menuiserie

Les étapes à suivre pour créer son entreprise de menuiserie

J'ouvre mon entreprise de menuiserie
J'ouvre mon entreprise de menuiserie
Sabrina Ait El Hadi
Écrit par Sabrina Ait El Hadi
Diplômée d'un Master II Juriste d'Affaires et spécialisée en droit des entreprises, Sabrina est juriste au sein de Captain Contrat depuis 2018.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Les Français sont nombreux à vouloir se faire construire une maison en bois ou des meubles de qualité. Et pour les réaliser, ils font appel à un menuisier. Vous souhaitez profiter de cet engouement pour vous lancer sur ce secteur ? Nous vous expliquons pas à pas comment créer votre entreprise de menuiserie.

 

 

Les compétences et qualités à posséder pour créer son entreprise de menuiserie

 

Puisque vous souhaitez ouvrir une entreprise de bâtiment, vous savez sans doute déjà en quoi consiste cette activité. Vous allez vous consacrer au travail du bois pour réaliser des meubles ou tout autre type de structures.

La profession de menuisier est réglementée, au même titre que l'ouverture d'une entreprise de plomberie, ce qui signifie que pour pouvoir ouvrir votre entreprise dans ce secteur, vous devez être titulaire d’un diplôme professionnel dans ce domaine (CAP, BEP, BTS) ou justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans.

En outre, il vous faut posséder certaines qualités, comme :

  • Une certaine créativité pour proposer des œuvres originales ;
  • Connaître le calcul et la géométrie pour concevoir vos plans ;
  • Être précis et minutieux pour réaliser des structures en bois de qualité ;
  • Savoir vous vendre auprès de vos clients et vous adapter à leurs demandes ;
  • Être un bon négociateur, notamment pour obtenir vos matières premières au meilleur prix auprès de vos fournisseurs.

 

Bon à savoir : Bien que le Stage de Préparation à l'Installation soit facultatif depuis la loi Pacte du 22 mai 2019, il est fortement conseillé à ceux qui lancent leur activité de le suivre. Il vous permet d'acquérir des bases en matière fiscale, sociale, administrative et comptable.

 

La définition des contours de son concept

 

Le secteur de la menuiserie regroupe des segments très divers : création d'une construction immobilière, pose, agencement, arts du bois, menuisier-constructeur,... De plus, si le bois est le matériau de base du métier, certains professionnels font aussi le choix d’utiliser l’aluminium ou le verre. Ainsi, vous devrez vous poser les questions suivantes :

  • Préférez-vous demeurer généraliste ou bien vous spécialiser dans un domaine précis, par exemple dans la restauration d’ouvrages d’art ? 
  • Avec quel type de clientèle préférez-vous être en contact ? Les particuliers, les entreprises, les administrations ? 
  • Souhaitez-vous travailler en direct ou bien faire appel à des entreprises sous-traitantes ?
  • Dans quelle zone géographique envisagez-vous d'intervenir ? Vous limitez-vous à une région, un département, une ville ?

 

La réalisation d'une étude de marché et d'un business plan

 

Avant de vous lancer dans la phase de création pure et dure de votre entreprise de menuiserie, vous devez d’abord déterminer s’il existe bel et bien une clientèle pour votre activité et s'il y a suffisamment de place sur le marché pour un nouvel acteur. C’est précisément l'objectif d'une étude de marché. Elle vise à obtenir des données précises sur :

  • les tendances du marché de la menuiserie ;
  • l'étendue de la concurrence, le chiffre d'affaires qu'elle réalise, ses forces et ses faiblesses, etc ;
  • votre clientèle cible, notamment en terme de catégories socioprofessionnelles, de revenus, d'habitudes de consommation, etc.

 

Autre document incontournable pour créer votre entreprise de menuiserie : le business plan. Il va reprendre pour partie les résultats de l’étude de marché, mais également présenter les données économiques et financières de votre projet entrepreneurial (dépenses au démarrage, charges, compte de résultat prévisionnel, bilan prévisionnel, plan de trésorerie prévisionnel, etc). Vous vous en servirez notamment pour obtenir un prêt professionnel auprès d’une banque ou pour convaincre un partenaire de s’associer avec vous.

 

Le choix de l'emplacement de son local commercial

 

En tant que menuisier, vous allez partager votre temps de travail entre votre local commercial, où vous réaliserez les commandes, et les chantiers où vous poserez les produits. Et dans les affaires, rien n’est plus important que l’emplacement ! Selon votre concept, vous privilégiez :

  • Une implantation en centre-ville, pour être à proximité d’une clientèle de passage et bénéficier d’une bonne visibilité ;
  • Une implantation en périphérie urbaine, qui vous permet de bénéficier d'une surface plus grande car les loyers y sont moins élevés.

 

Ensuite, vous pouvez soit acheter votre local, soit le louer. Dans le premier cas, vous pourrez l’agencer comme vous l’entendez et le revendre à la fin de votre activité commercial. Dans le second cas, vous serez limité par les clauses du bail commercial, mais l’investissement de départ sera moins élevé.

 

La détermination de son investissement de départ

 

Ouvrir une entreprise de menuiserie suppose un investissement de départ que vous ne devez pas sous-estimer. L’important est en effet d’emprunter ou d’épargner suffisamment pour faire face aux frais d’acquisition et aux besoins en trésorerie. Prenez en compte les dépenses liées à :

  • la location ou l'acquisition des machines et outils nécessaires à la réalisation de vos produits ;
  • l'achat d'un véhicule professionnel pour pouvoir vous déplacer chez vos clients ;
  • l'acquisition des matières premières ;
  • la constitution de votre EURL/SARL ;
  • la location ou l'achat d'un local commercial ;
  • le recrutement si vous prévoyez d’embaucher une équipe ;
  • l'ouverture d'une entreprise de nettoyage ou la création d'une entreprise de metallerie par exemple si vous prévoyez de diversifier vos activités ;
  • votre campagne de communication : création d'un site Internet, impression des cartes de visite, etc.

 

Bon à savoir : Renseignez-vous sur les aides financières à la création auxquelles vous pouvez prétendre, comme l'ACRE, l'ARCE, le dispositif NACRE, le dispositif CAPE, etc.

 

Tout savoir sur la création de son EURL/SARL de menuiserie

 

Avant de rentrer dans les détails et de voir toutes les démarches de création d'entreprise, connaissez-vous la différence entre l’EURL et la SARL ? Il y a une différence entre le statut juridique à choisir pour ouvrir une entreprise de menuiserie et le statut juridique pour un bar. L’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) est la forme juridique à privilégier si vous envisagez de vous lancer seul et donc d'être associé unique. La Société A Responsabilité Limitée (SARL) est la structure juridique à choisir si vous souhaitez vous associer dans votre projet avec une ou plusieurs autres personnes.

 

Les avantages de l’EURL/SARL  

 

L'EURL et la SARL sont très sollicitées par les menuisiers qui se demandent comment devenir entrepreneur. Ils présentent en effet de nombreux avantages comme :

  • La responsabilité limitée de l’associé

En tant qu'associé, votre responsabilité, en cas de dettes contractées par la société, est limitée au montant de vos  apports . En clair, vos créanciers sociaux (banques, fournisseurs, etc) ne pourront pas se payer sur votre patrimoine personnel. Vous risquez de perdre uniquement votre mise de départ.

 

  • L'absence de capital social minimum

La création d'une EURL/SARL ne vous impose pas d'apporter un minimum d'argent au capital social. Dans les faits, vous êtes même libre d'apporter 1€ si vous le désirez. Ceci étant, pour avoir un minimum de crédibilité aux yeux de vos clients et pour rassurer vos partenaires, il est fortement recommandé d'apporter au moins 1.000 €.

 

  • Le régime social du dirigeant

Si vous enfilez la double casquette associé unique et gérant de l’EURL, vous serez affilié au régime social des  Travailleurs Non-Salariés (TNS) . Idem si vous devenez gérant majoritaire de la SARL. En revanche, si vous êtes gérant minoritaire ou égalitaire de la SARL, vous dépendrez du régime social du  dirigeant assimilé salarié . Quelle différence ? Un assimilé salarié a droit à une protection sociale plus étendue en cas d’accident du travail ainsi qu’à une protection chômage.

 

  • Le régime fiscal

L’EURL relève normalement du régime fiscal des sociétés de personnes, ce qui signifie que l’imposition des bénéfices est soumise au dispositif de l’Impôt sur le Revenu (IR). En revanche, la SARL est soumise à l’Impôt sur les Sociétés (IS). 

Bon à savoir : Vous avez la possibilité de soumettre votre EURL à l’IS ou bien votre SARL à l’IR. N’hésitez pas à demander l’avis d’un expert pour être sûr de faire le bon choix.

 

Les formalités à accomplir pour créer son EURL/SARL

 

Une fois la décision de votre forme juridique prise, comment créer son entreprise ? La création de votre EURL/SARL de menuiserie requiert l'accomplissement de nombreuses formalités. Vous devez en effet :

  • rédiger vos statuts, c'est-à-dire le document régissant l’organisation et le fonctionnement de votre société ;
  • publier une annonce légale de constitution dans un journal spécialisé, en n'omettant pas de préciser toutes les mentions obligatoires ;
  • remplir le formulaire cerfa de constitution de votre société ;
  • déposer au moins 1/5ème du capital social sur un compte bancaire bloqué ;
  • déposer le dossier au greffe pour immatriculation de votre société, avec toutes les pièces justificatives nécessaires ;
  • procéder à la nomination du gérant de votre EURL/SARL.

 

A noter : Au cours de la vie de votre société, vous devrez tenir une comptabilité rigoureuse et convoquer une assemblée générale une fois par an pour approuver les comptes sociaux.

 

Les assurances à souscrire pour ouvrir son entreprise de menuiserie 

 

Ultime conseil pour finaliser la création de votre entreprise de menuiserie : la souscription des assurances.

Au minimum, vous devez prendre une assurance responsabilité civile professionnelle. Celle-ci couvre les dommages qui peuvent affecter vos clients ou des tiers.

Si vous intervenez sur des travaux de construction, vous devez également souscrire une assurance décennale. Elle sert à couvrir les dommages compromettant la solidité du bâti ou qui le rendent inutilisable ou impropre à sa destination pendant les 10 ans suivant l’achèvement des travaux. 

Enfin, pour être dans les clous, vous devez appliquer les règles relatives à l’information des particuliers sur les prix et, si besoin, suivre la réglementation sur la sécurité des travailleurs et l’accessibilité au public.

Bon à savoir : L'obtention du label Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) est nécessaire pour réaliser certaines prestations qui permettent à vos clients d’obtenir des aides d’État. Il constitue également un gage de qualité qui vous permettra sans doute de décrocher de nouveaux contrats.

Vous savez désormais comment créer votre entreprise de menuiserie ! Captain Contrat vous accompagne à chaque étape de la création de votre EURL/SARL.

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Comment créer une entreprise de froid et climatisation ?

Découvrez comment créer une entreprise de froid et climatisation : formations, matériel, choix de la forme juridique, assurances, création d'entreprise...

5 min
Créer une entreprise de construction immobilière : les étapes à suivre

Vous souhaitez ouvrir votre entreprise dans le BTP et avez opté pour une EURL ou SARL ? Cet article est fait pour vous ! Captain Contrat vous indique toutes les étapes à suivre et vous propose son aide !

5 min
Comment devenir dessinateur indépendant ?

Envie de vous lancer en tant que dessinateur indépendant en freelance ? Découvrez comment choisir sa forme juridique, les formalités administratives...

5 min
Devenir artiste indépendant : comment faire ?

Découvrez comment devenir artiste indépendant : on vous explique ce qu'il y a à savoir sur ce statut et comment lancer votre activité.

5 min
L’EARL : avantages et inconvénients

Découvrez l'EARL et les avantages et inconvénients de cette forme de société. On vous explique ce qu'il faut savoir sur cette société civile à objet agricole.

5 min
Auto-entrepreneur dans le bâtiment : les démarches à suivre

Vous souhaitez devenir auto-entrepreneur dans le bâtiment ? Découvrez les avantages d'une création de micro-entreprise et les démarches à effectuer.

3 min
Ouvrir une biscuiterie artisanale : les 9 étapes à respecter

Prêt à ouvrir une biscuiterie ? On vous explique comment créer votre entreprise, devenir auto entrepreneur et lancer votre projet de vente de gateaux.

7 min
Comment créer sa marque de vêtements ?

Découvrez comment créer une marque de vêtements : on vous explique comment créer votre entreprise, protéger votre marque et lancer votre ligne de vêtements.

5 min
Micro entreprise agricole : définition et fonctionnement

Micro entreprise agricole : découvrez le régime micro-bénéfice agricole (BA), ce régime fiscal simplifié et comment en bénéficier.

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier