Comment devenir hypnotiseur ?

par
5
Devenir hypnotiseur

Sommaire

Devenir hypnotiseur ne s’improvise pas, et de nombreuses démarches sont nécessaires à la création de votre cabinet. Captain Contrat vous éclaire sur le parcours qui mène à la concrétisation de votre projet professionnel.  

Au sommaire de cet article :

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Apparue au 19e siècle sous l’égide du docteur Jean-Martin Charcot dans le domaine de la psychiatrie, l’hypnose a toujours fasciné et à la fois interrogé. Elle ne fait pas l’objet d’une reconnaissance scientifique, mais est, aujourd’hui, une médecine douce aux vertus thérapeutiques reconnues. Certains médecins en font d’ailleurs usage dans le cadre du suivi thérapeutique de leur patient.

L’hypnose est une discipline plurielle. Elle compte de très nombreux courants parmi lesquels :

  • l’hypnose traditionnelle ;
  • l’hypnose Ericksonienne ;
  • l’hypnose onirique ;
  • l’hypnothérapie analytique.

Leur point commun est de proposer une approche thérapeutique reposant sur un état de conscience modifié comme on pourrait le voir en sophrologie.

Quelles formations suivre pour être hypnotiseur ?

L’hypnose n’est pas une discipline réglementée en France. Il n’existe pas de voie spécifique pour exercer ce métier. Cependant, suivre une formation est vivement conseillé afin de pouvoir mener à bien le suivi de vos futurs patients.

Il existe une grande variété d’écoles pour se former aux différentes approches thérapeutiques de l’hypnose. Elles délivrent un diplôme d’hypnothérapeute. Certaines sont réservées uniquement aux médecins ou professionnels de santé comme l’Institut français d’hypnose.

Le coût d’une formation en hypnose est très variable, les instituts étant libres de fixer leurs tarifs. Il dépend grandement du temps de la formation.

etapes devenir hypnotiseur

Quelle forme juridique choisir pour lancer votre activité d’hypnotiseur ?

Vous avez le choix entre de nombreux statuts juridiques : microentrepreneur (auto-entrepreneur), entreprises individuelles, sociétés unipersonnelles… Sachez que les formalités de création seront distinctes selon que vous choisissiez d’exercer sous le statut juridique de l’entreprise ou que vous optiez pour la création d’une société. Voici un petit aperçu des options qui s’offrent à vous.

La micro-entreprise

La microentreprise est un régime de l'entreprise individuelle. Ce régime professionnel permet de lancer rapidement votre activité sans avoir besoin de constituer un capital. Vous pouvez choisir d’exercer votre activité d’hypnotiseur sous ce statut si votre chiffre d’affaires hors taxe annuel ne dépasse pas 72 600 € sur une année.

Pour commencer votre métier, il vous faudra remplir une déclaration en ligne auprès du service Guichet entreprises ou du centre de formalités des entreprises (CFE) dont vous dépendez. Cela vous permettra d’obtenir votre numéro Siret et votre code APE. Ils sont indispensables, sans eux vous ne pouvez pas commencer votre activité.

En tant que micro-entrepreneur, vos obligations comptables sont réduites. Vous n’avez pas besoin de recourir à un expert-comptable ni de publier de comptes de résultat en fin d’année. Vous devez simplement tenir un livre des recettes encaissées. Votre responsabilité peut être engagée dans le cadre de l’exercice de votre activité professionnelle, sur votre patrimoine professionnel et personnel, à l’exception de votre résidence principale.

Concernant la déclaration de vos revenus d’entrepreneur, sachez que l’administration fiscale applique un abattement forfaitaire pour frais professionnels. Vous ne pourrez donc pas déduire vos frais professionnels au réel comme cela est possible dans d’autres statuts juridiques3.

L’entreprise individuelle

Tout comme la micro-entreprise, la création d’une entreprise individuelle ne nécessite pas la constitution d’un capital de départ. Elle doit être effectuée auprès du service Guichet entreprises ou auprès de votre CFE.

En tant qu’entrepreneur individuel, vous pourrez opter pour le régime fiscal de la micro-entreprise, le régime réel simplifié ou normal en fonction de votre chiffre d’affaires. Les obligations comptables en entreprise individuelle sont plus élevées qu’en micro-entreprise, mais relativement restreintes. Il vous faudra tenir à jour :

  • un livre-journal enregistrant tous les mouvements affectant le patrimoine de l’entreprise  ;
  • un grand livre qui reprend les mouvements du livre-journal et les rattache au compte correspondant  ;
  • un livre d’inventaire reprenant l’ensemble des éléments d’actifs et de passifs possédés par l’entreprise.

Vous êtes responsables des dettes de l’entreprise sur votre patrimoine professionnel et personnel. Pour limiter votre responsabilité, sachez que vous pouvez constituer une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL).

Bon à savoir : Les avantages de créer une entreprise individuelle à responsabilité limitée ( EIRL) : L’EIRL vous permet de limiter votre responsabilité par la constitution d’un patrimoine dédié à votre activité professionnelle. Seul ce patrimoine sera saisissable si votre responsabilité professionnelle était un jour engagée.  

Les sociétés unipersonnelles

Les formalités nécessaires à la constitution d’une société sont plus complexes que celles relatives à la création d’une micro-entreprise ou d’une entreprise individuelle. Elles requièrent davantage d’éléments comme le dépôt des statuts et la constitution d’un capital social.

Deux formes de sociétés peuvent être adaptées pour exercer votre profession d’hypnotiseur :

Pour créer une SASU, vous devrez rédiger au préalable les statuts de la société et constituer un capital social. L’immatriculation de la société ne peut avoir lieu sans cette étape préalable. Un exemplaire des statuts doit être obligatoirement déposé au centre de formalités des entreprises (CFE) ou au greffe du tribunal de commerce. La création de la SASU fait l’objet d’une publication auprès d’un journal d’annonces légales. Les démarches sont sensiblement identiques pour la constitution d’une EURL.

Créer une SASU ou une EURL pour exercer votre activité d’hypnotiseur nécessite des démarches importantes, mais elle vous permet de bénéficier d’un statut protecteur. Vous n’engagez votre responsabilité professionnelle qu’à hauteur de l’apport que vous aurez fixé dans vos statuts.

Quelques informations complémentaires pour devenir hypnotiseur

La création d’une entreprise ou d’une société n’est pas la seule étape pour démarrer votre activité d’hypnotiseur. D’autres éléments sont à prendre en considération dans le cadre du lancement de votre future profession.

Le respect de la protection des données personnelles de vos clients

En tant qu’entreprise recueillant des données à caractère personnel, vous devrez assurer une protection des informations recueillies au cours des consultations d’hypnose. Il peut s’agir de l’identité, des coordonnées téléphoniques ou encore de l’adresse de vos patients. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) est garante de cette protection. Vous devrez élaborer un registre recensant les données en votre possession et leur emplacement.

Le respect de la loi relative aux établissements recevant du public (ERP)

Si vous choisissez d’exercer votre métier dans un local professionnel, ce dernier doit être conforme à la réglementation relative aux établissements recevant du public. Il doit être accessible aux personnes à mobilité réduite ou porteuses d’un handicap conformément à la loi du 11 février 2005. Elles doivent pouvoir y accéder et circuler avec la plus grande autonomie possible. Les locaux neufs intègrent les normes en matière d’accessibilité aux personnes handicapées prévues à l’article R111-8 et suivants du Code de la construction et de l’habitation. L’obligation d’accessibilité porte sur les circulations intérieures et extérieures du bâtiment où se situe le local.

Si vous optez pour un local ancien, des travaux de mise aux normes en matière d’accessibilité seront peut-être à prévoir. La Bpifrance peut, sous certaines conditions, participer à cette réhabilitation.

Captain Contrat peut vous accompagner pour créer votre entreprise ou votre société, pour exercer une activité particulière, comme pour devenir médium par exemple.  N’hésitez pas à consulter nos services. Ils peuvent vous permettre de gagner du temps et de l’énergie dans le lancement de votre entreprise ou société.

 

 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Ouvrir un salon de massage de bien être : les démarches

Le marché de la relaxation, du bien-être, ne cesse de se développer. Vous voulez ouvrir un salon de ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un institut de beauté ?

Ouvrir son institut de beauté est une bonne opportunité, si l’on s’y prend de la bonne manière. Il ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un spa : les étapes à suivre ?

Le spa est très tendance ces dernières années. On en compte plus de 3 000 en France aujourd’hui. De ...

Philippe

Philippe

Comment ouvrir une salle de sport : les étapes pour se lancer ?

Passionné de fitness, de bien-être, de sport, vous aimez que ça bouge ! Vous rêvez d'ouvrir une ...

Maxime

Maxime

Céder sa patientèle : toutes les étapes à suivre

Quand on possède un cabinet médical, on peut légitimement se demander quelle est sa valeur et ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment devenir médium ?

Vous voulez devenir medium. Qu’est-ce qu’un medium professionnel ? En quoi consiste ce métier ? ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Devenir taxi ambulancier : comment faire ?

Être taxi ambulancier vous intéresse ? Comment faire pour devenir taxi ambulancier ? Quels diplômes ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Les points essentiels à connaître pour créer son cabinet médical

Ouvrir un cabinet médical peut vite s’avérer complexe. Outre les étapes indispensables de création ...

Me Amélie Robine

Me Amélie Robine

Comment devenir sexologue ou sexothérapeute ?

Près de 500 000 personnes consultent un sexologue chaque année. De plus en plus sollicité, le ...

Amélie Bernard

Amélie Bernard

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier