Comment devenir coach de vie ?

Devenir micro-entrepreneur
Devenir micro-entrepreneur
Philippe Wagner
Écrit par Philippe Wagner
Cofondateur de Captain Contrat, Philippe a fait ses armes au sein du cabinet de Gilles Babinet, figure de proue de l'entrepreneuriat français. Il est diplômé d'HEC Paris.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Le coaching de vie est de plus en plus répandu en France tant du côté des particuliers en demande d’un accompagnement personnalisé que des professionnels en reconversion. Vous aimez aider et conseiller les autres pour les aider à atteindre leurs objectifs personnels et professionnels ? Alors pourquoi ne pas vous lancer en tant que coach de vie et créer votre entreprise ?

Découvrez en détail les points essentiels de la profession de coach de vie !

 


Qu’est-ce qu’un coach de vie ?

 

Définition et missions

Également appelé life coach ou coach personnel, le coach de vie est un professionnel qui accompagne des personnes tout public (enfant, adulte ou personne âgées) à atteindre leurs objectifs de vie personnels et/ou professionnels.

Pour cela, le coach de vie aide son client à identifier ses problèmes et objectifs professionnels et personnels et à rechercher des solutions pour les résoudre et les atteindre.

Le rôle du coach de vie est d’aider l’individu à prendre conscience de son potentiel, souvent inexploité, à prendre confiance en lui, à mieux gérer son stress et, in fine, avoir une image réellement positive de lui-même.
Ainsi, le coach de vie peut intervenir pour plusieurs thématiques :

  • Manque de confiance en soi : il aide alors le coaché à développer une meilleure estime de lui-même ;
  • Troubles relationnels dans le foyer : il accompagne familles et couples dans la résolution de leurs problématiques ;
  • Perte de poids ;
  • Changement professionnel : il oriente les personnes actives dans leur évolution ou
    reconversion professionnelle ou encore les personnes au chômage pour leur recherche d’emploi,..


Le nombre de séances varie selon les problématiques de l’individu.

Le coach de vie n’a pas pour rôle de résoudre lui-même les problèmes de ses clients mais il a pour rôle de leur donner des clés afin qu’ils puissent prendre confiance en eux et évoluer. Pour cela, le life coach interroge son client et écoute ses réponses puis les reformule pour que le coaché trouve de lui-même les solutions à ses problématiques ou encore les étapes pour atteindre son objectif.

Le but est de permettre au client de prendre du recul sur sa situation et relativiser puis établir un plan d’action pour résoudre les difficultés et prendre la bonne décision à sa situation.

✍️ A noter

 

le métier de coach de vie, qui accompagne un individu, ne doit pas se confondre avec la profession de coach professionnel qui intervient en entreprise afin d’accompagner un ou plusieurs salariés.

Par ailleurs, un coach de vie n’est pas un thérapeute ni un professionnel de santé et ne peut donc en aucun cas traiter les troubles psychiques ou psychiatriques.

 


Les qualités requises


Un coach de vie doit présenter plusieurs qualités et compétences tels que le fait d’apprécier les relations humaines et de savoir être à l’écoute. Le coach de vie est amené à intervenir auprès de personnes en situation plus ou moins difficiles, il est donc essentiel qu’il sache écouter et comprendre ses clients en vue d’établir une vraie relation de confiance tout en gardant ses distances professionnelles avec le client.

Le coach personnel doit être en mesure de savoir motiver les coachés pour leur permettre de retrouver confiance en eux. Cela suppose de la patience à toute épreuve car certains objectifs peuvent être longs à atteindre. Le life coach doit alors rapidement repérer les obstacles qui empêchent un individu d’atteindre son objectif pour reformuler ces blocages.

Enfin, il est évident que le professionnel doit savoir faire preuve de discrétion pour ne pas divulguer tout ce qui se passe pendant les séances de coaching.


Formation


Pour devenir coach de vie, aucun diplôme n’est nécessaire en France, vous pouvez donc exercer légalement cette profession sans diplôme d’Etat.

Toutefois, il est recommandé de suivre des études de psychologie voire même une formation spécialisée théorique et pratique afin d’acquérir les bonnes pratiques.

En plus de la formation, il est conseillé d’effectuer un travail d’introspection personnel pour mieux vous connaître et adopter la bonne attitude lors des séances de coaching.


Quelle forme juridique choisir pour exercer en tant que coach de vie ?


Exercer une activité de coach de vie signifie que vous exercerez seul et donc en indépendant. Ainsi, selon votre situation actuelle, vos ressources et vos besoins, il est important d’opter pour un statut juridique adapté.

Entreprise individuelle

La micro-entreprise : il s’agit d’un statut simplifié, facile à gérer et sans prises de risques majeures. C’est un bon parti pour débuter et voir si votre activité peut prendre de l’ampleur sans engager de gros investissements.

Comment créer votre micro entreprise ? C'est simple : vous pouvez vous enregistrer directement en ligne. Tant que vous n’excédez pas un chiffre d’affaires annuel de 72 600 euros, vous bénéficiez indéfiniment du statut du micro-entrepreneur ainsi que du mécanisme de franchise TVA qui vous dispense de la facturer à vos clients. Cela simplifie également votre comptabilité.

Sous ce statut micro entreprise, vous pouvez opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu et donc vous acquitter de vos obligations sociales et fiscales en un prélèvement unique directement sur votre chiffre d’affaires.
Vous êtes directement rattaché à la sécurité sociale des indépendants qui présente un régime social moins protecteur que le régime général de la sécurité sociale.

Toutefois, être coach de vie en micro-entreprise peut vous décrédibiliser face aux établissements bancaires voire même face à vos clients. Le plafond de chiffre d’affaires annuel peut également vous empêcher de faire croître votre activité, ce qui s’avère délicat en tant que professionnel à temps plein.

Ainsi, il peut être davantage opportun d’opter pour l’entreprise individuelle qui présente les mêmes avantages que la micro-entreprise sans l’inconvénient des plafonds de chiffre d’affaires.

Vous êtes soumis par défaut au régime réel de l’impôt sur le revenu. Pour cela, votre bénéfice net (diminué des charges réelles) est alors ajouté aux revenus de votre foyer pour déterminer le montant de votre impôt.

Sous ce statut, vous êtes obligé de tenir une véritable comptabilité d’entreprise. En effet, vous êtes soumis à la TVA et devez procéder à des déclarations auprès de l’administration.

Sachez toutefois que ces deux formes juridiques ne vous offrent aucune protection de votre patrimoine personnel puisque celui-ci est confondu avec votre patrimoine professionnel.

Sur ce point, l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) est plus pertinente. En effet, l’EIRL permet la création d’une entreprise en votre nom propre et protège votre patrimoine personnel.

Vous devez alors constituer et déclarer votre patrimoine d’affectation professionnelle, c’est-à-dire lister les biens destinés à votre activité professionnelle afin de scinder vos patrimoines personnel et professionnel.

Par défaut, l’EIRL est soumis à l’impôt sur le revenu mais offre la possibilité d’opter pour l’impôt sur les sociétés.

La création d’une EIRL est identique à la création d’une entreprise individuelle s’agissant des formalités. Néanmoins, en raison de l’isolement du patrimoine professionnel, des formalités annexes sont à effectuer notamment l’évaluation des biens.

La société unipersonnelle


L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), cette société gérée par un associé unique exige, des procédures juridiques plus lourdes à accomplir qu’une EI ou une micro-entreprise, ainsi que des investissements financiers plus importants. En effet, il vous faut rédiger des statuts et déposer un capital social. En tant que dirigeant physique, vous êtes affilié à la sécurité sociale des indépendants.

Ce niveau de protection sociale de base est peu avantageux, il est ainsi recommandé de souscrire des contrats complémentaires (retraite, santé,..) pour bénéficier d’une protection plus satisfaisante.

Néanmoins, c’est un statut qui reste à privilégier pour un coach de vie. Votre patrimoine personnel est protégé car votre responsabilité n’est engagée qu’à hauteur de vos apports. Ce statut vous permet une croissance rapide de votre affaire. En termes fiscal, le régime d'imposition d'une EURL vous permet de choisir entre impôt sur le revenu et impôt sur les sociétés.

Sachez que la création d’une EURL est assez coûteuse tout comme dans son fonctionnement quotidien. Vous devez tenir une comptabilité très soignée supposant d’être externalisée auprès d’un comptable.

La société par actions simplifiées unipersonnelle (SASU) est constituée d’un associé unique, son avantage principal réside dans la grande souplesse laissée à son gérant. Il s’agit cependant d’un statut juridique relativement onéreux.

Sa création nécessite la rédaction de statuts et la constitution d’un capital social par des apports en numéraire et en nature.
Les bénéfices que vous réalisez par la SASU sont soumis à l’impôt sur les sociétés. Plusieurs régimes sont envisageables pour la TVA en fonction du chiffre d’affaires réalisé (franchise de TVA, réel simplifié, réel normal, mini réel). La tenue comptabilité soignée est nécessaire.


Comment bien vous lancer


Le métier de coach de vie étant essentiellement libéral, vous serez en mesure de travailler à votre domicile, à celui de vos clients ou dans votre propre cabinet.

Pour établir votre clientèle, soyez actif sur internet : site web, réseaux sociaux, blog, etc. Vos potentiels clients vous trouveront sur le net !
Pensez également à vous créer un profil sur des plateformes connues comme Doctolib par exemple ainsi qu’à éditer des cartes de visite. Pour décrocher vos premières consultations, n’hésitez pas à prospecter.

Il faut généralement deux ans pour construire votre clientèle, soyez patient et persévérant !

N’oubliez pas d’établir votre grille tarifaire. Pour déterminer vos tarifs, basez vous sur des critères objectifs tels que le budget moyen de votre cliente type, la localisation de votre cabinet, les tarifs appliqués par les coachs de la même zone que vous.

Vous êtes désormais prêt à vous lancer et débuter votre formation de coach de vie !

 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

3 min
Ouvrir un centre de massage : les démarches

Découvrez comment ouvrir un centre de massage ou de bien être : étude de marché, business plan, réglementation et création d'entreprise.

5 min
Ouverture d'un institut de beauté : ce qu'il y a à savoir

Tout ce qu'il faut savoir pour l'ouverture d'un institut de beauté, de la conception du projet au choix de la forme juridique de votre société.

4 min
Comment ouvrir un spa ?

Vous souhaitez ouvrir un spa ou un hammam public ? Découvrez les formations à suivre et les démarches à effectuer pour créer votre entreprise.

5 min
Comment ouvrir une salle de sport ?

Découvrez comment ouvrir une salle de sport : de la préparation du projet au choix de la forme juridique. Tous les conseils pour se lancer !

4 min
Céder sa patientèle : toutes les étapes à suivre

La patientèle représente la richesse principale d'un cabinet médical. Quelle est sa valeur, et comment la céder ? Voici toutes les étapes à suivre.

3 min
Le marché du bien-être en vogue chez les entrepreneurs

Le marché du bien-être est en plein essor. Découvrez pourquoi, les secteurs dans lesquel se lancer et comment créer une société sur ce marché.

2 min
Comment devenir médium ?

Devenir médium demande la création d'une structure juridique. Découvrez comment créer votre entreprise, la forme juridique à choisir et les démarches à réaliser.

3 min
Devenir taxi ambulancier : comment faire ?

Découvrez comment devenir taxi ambulancier à son compte, les formalités à remplir et la forme juridique à choisir pour créer votre entreprise.

3 min
Comment devenir sexologue ou sexothérapeute ?

Vous souhaitez devenir sexologue ? Choix du local, de formation, du statut juridique... Découvrez toutes les étapes pour créer votre société.

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier