Ravis de vous revoir ! Votre démarche a été enregistrée 🚀 Reprendre ma démarche
Accès client
  1. Ressources
  2. Exercer un métier
  3. Métiers du commerce
  4. Comment ouvrir son magasin de jouets ?

Comment ouvrir son magasin de jouets ?

Sofia El Allaki
Sofia El Allaki Diplômée d'un Master II en Droit des affaires Relu par Pierre-Florian Dumez, Diplômé en droit

Vous souhaitez ouvrir une boutique de jouets. Quelles sont les étapes à préparer avant de se lancer ? Faut-il créer une entreprise ou rejoindre un réseau de franchise ? Quels sont les avantages de chacune de ces méthodes ? Pourquoi ouvrir une franchise ? Quelle forme juridique choisir pour ouvrir une boutique de jouets : entreprise individuelle (microentreprise, EI classique ou EIRL) ou société unipersonnelle (EURL, SASU) ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ces statuts ? Quelles sont les démarches à réaliser pour obtenir son Kbis ? Captain Contrat vous explique.

 

 

Comment ouvrir son magasin de jouets ?

 

Comment devenir entrepreneur ? Vous souhaitez ouvrir un magasin de jouets. Le secteur est très porteur, l’univers des enfants restant toujours très plébiscité par les ménages. Ainsi, si vous respectez bien les étapes nécessaires avant de vous lancer dans cette activité votre entreprise devrait être rentable.

Avant de commencer vous devez réaliser une étude de marché. Cette étape est indispensable afin de bien cerner le périmètre que vous souhaitez développer et de définir si votre projet est viable financièrement et commercialement. L’étude de marché doit :

  • analyser la concurrence : les concurrents implantés dans la ville où vous souhaitez installer votre activité
  • définir comment vous différencier de vos concurrents. En effet, le commerce de jouets est très développé et donc la concurrence peut être forte. Une solution est de se spécialiser dans un certain type de jouets, comme par exemple, les jouets en bois, les jeux éducatifs, les jouets pour une certaine tranche d’âge, etc. Vous devez cibler votre future clientèle, connaître quels sont les univers du jouet qui sont très demandés et apporter un concept de magasin un peu novateur. Se différencier des concurrents est un moyen d’attirer la clientèle. Pour cela vous devez avoir bien étudier le marché du jouet tant sur le plan national qu’international.

Il est aussi possible de créer une franchise ou de vous tourner vers une franchise de jouets. Intégrer un tel réseau de franchise vous permet de commencer votre activité. La Grande récré est un exemple de ces franchises ou Éveil et jeux, Autour de bébé, etc…

Lorsque votre étude de marché est faite, il faut réaliser un business plan. Le business plan est un document incontournable lorsque l’on veut monter une entreprise. En effet, ce document doit :

  • réaliser un bilan prévisionnel de votre future activité ;
  • définir le financement dont vous allez avoir besoin pour créer votre entreprise ;
  • réaliser un budget prévisionnel avec un compte de résultat prévisionnel.

C’est avec le business plan que vous allez pouvoir convaincre les établissements financiers de croire en votre projet afin d’obtenir un emprunt. Pour cela vous devez être le plus réaliste possible. N’essayez pas d’être trop optimiste sur les résultats attendus de votre activité. Il faut rester prudent et être le plus censé possible. Ce business plan doit démontrer la viabilité de votre projet.

Une fois le business plan fait, il faut trouver un local pour exercer votre activité et négocier un bail commercial. L’emplacement de votre magasin doit être stratégique. Il faut être vu et être implanté dans un endroit fréquenté par les passants. Plus vous aurez pignon sur rue, plus votre activité pourra se développer. Pensez également à pouvoir stocker votre marchandise dans une pièce destinée à cela. Il ne suffit pas d’avoir la boutique de jouets. Il faut pouvoir stocker ceux-ci.

Il est aussi possible de créer un magasin de jouets uniquement en ligne. Dans ce cas, il faut créer son site web marchand et respecter les conditions légales. Un e-commerce est en effet bien encadré par la loi. Il faut tout d’abord protéger votre nom de domaine ou marque. Puis, vous devez déclarer auprès de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) votre e-commerce. En outre, si votre site lit des cookies sur l’ordinateur de vos clients, internautes, vous devez les informer de leur finalité, obtenir leur consentement ou non. Les conditions générales de vente doivent apparaître sur votre site. Celles-ci doivent comprendre les prix TTC, les délais et frais de livraison, les modalités de paiement en ligne et le droit de rétractation. Vous devez aussi respecter le règlement général sur la protection des données (RGDP). Il faut de même obligatoirement écrire des mentions légales. Celles-ci comprennent l’identité et les coordonnées du professionnel, le nom de l’hébergeur du site, le nom de domaine, l’adresse, etc. Enfin, vous devez informer vos clients qu’ils ont un droit de rétractation et leur expliquer les modalités de retour du produit.

 

Quelle structure juridique choisir ? 

 

Lorsque toutes ces étapes sont réalisées, il faut choisir de quelle manière vous allez exercer votre activité. Il faut une structure juridique pour votre activité. Vous pouvez opter pour une entreprise individuelle ou unipersonnelle. Tout dépend de vos objectifs.

La micro-entreprise

La microentreprise est adaptés pour débuter une activité. Il est, en effet, assez facile et rapide de vous inscrire en tant qu’auto-entrepreneur. Vous allez remplir un formulaire sur le site de l’URSSAF. Une fois cette inscription réalisée vous recevrez sous quelque jours un numéro SIRET. L’avantage de ce régime est donc sa simplicité. Les coûts d’inscription sont quasiment nuls. Les inconvénients de l’auto-entreprise sont :

  • un chiffre d’affaires plafonné à 176 200 € par an pour les prestations de service et à 72 600 € pour l’activité d’achat revente et les professions libérales.
  • une responsabilité illimitée.

En revanche, si vos revenus sont inférieurs à 85 800 € vous êtes affranchis de la TVA.

L'entreprise individuelle ou l'EIRL

L’EI (entreprise individuelle) est également un choix possible pour débuter. Les formalités de création sont un peu plus contraignantes que pour la micro-entreprise. Mais votre chiffre d’affaires n’est pas plafonné. Cependant vos biens et ceux de l’entreprise seront également confondus. Votre responsabilité est illimitée.

Vous pouvez également opter pour l'EIRL vous permettant d'exercer en entreprise individuelle tout en protégeant votre patrimoine personnel. 

Toutefois, l'entreprise individuelle, outre la confusion des patrimoines, ne vous permet pas de vous associer si vous le souhaitez dans le futur. Vous pouvez alors opter pour les avantages des sociétés unipersonnelles : EURL ou la SASU.

L’EURL

L’EURL, en revanche, est une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée. Vous êtes seul gérant de votre société. Vous pouvez donc décider de votre rémunération. Vous allez devoir payer des cotisations sociales élevées (à hauteur de 45% de votre rémunération). Mais votre patrimoine personnel est dissocié du patrimoine professionnel ce qui est un avantage en cas de difficultés financières.

La SASU

Dans le cadre d’une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU)  vous êtes également associé unique. Vous aurez le statut de président de votre entreprise. Vous êtes affilié au régime général de la sécurité sociale. Les cotisations que vous devrez payer sont plus importantes encore. Elles sont équivalentes à 82% de votre rémunération mensuelle.

Captain Contrat vous a expliqué les démarches à effectuer avant d’ouvrir son magasin de jouets. Il est conseillé de s’adresser à un avocat spécialisé avant de créer votre structure. Il pourra également vous guider pour devenir franchisé.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Prêt à démarrer votre activité ?
Ouvrir un magasin de jouets
Sofia El Allaki
Ecrit par Sofia El Allaki

Diplômée d'un Master II en Droit des affaires de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Sofia a travaillé en cabinet d'avocats et en Maison d'édition juridique. Après avoir développé sa plume et ses compétences en édito, elle rejoint une agence de production de contenus parisienne en tant que Content manager senior, puis Account manager director. Aujourd'hui, elle est responsable contenu.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Ouvrir un magasin informatique : le guide
5 min
Ouvrir un magasin informatique : le guide
Comment ouvrir son magasin de vélo ?
3 min
Comment ouvrir son magasin de vélo ?
Toutes les étapes pour réussir l'ouverture d'un commerce
7 min
Toutes les étapes pour réussir l'ouverture d'un commerce
Ouvrir un dépôt vente : les étapes à respecter
5 min
Ouvrir un dépôt vente : les étapes à respecter
Ouvrir un site de vente en ligne : comment faire ?
3 min
Ouvrir un site de vente en ligne : comment faire ?
Créer son entreprise : les étapes pour réussir (2024)
10 min
Créer son entreprise : les étapes pour réussir (2024)
Les étapes pour créer une entreprise en France
3 min
Les étapes pour créer une entreprise en France
Comment ouvrir sa boutique en ligne ? (2024)
4 min
Comment ouvrir sa boutique en ligne ? (2024)
Entreprise de bâtiment : les étapes à suivre pour la créer
5 min
Entreprise de bâtiment : les étapes à suivre pour la créer
Création d'une entreprise d'organisation d'événements : les étapes
4 min
Création d'une entreprise d'organisation d'événements : les étapes