1. Exercer un métier
  2. Métiers de l'immobilier
  3. L'auto entrepreneur immobilier : le guide 2022

L'auto entrepreneur immobilier : le guide 2022

Devenir micro-entrepreneur
Devenir micro-entrepreneur
Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier

Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.


Il est tout à fait possible de devenir auto-entrepreneur lorsque l'on souhaite exercer l’activité d’agent commercial en immobilier.

Cependant, ce n’est pas le cas pour un agent immobilier qui est exclu du régime d’auto-entrepreneur. L’agent immobilier a une agence immobilière, il détient la carte professionnelle (carte T) pour réaliser les actes juridiques relatifs à des biens immobiliers.

A l’inverse, l’agent commercial immobilier ne détient pas la carte professionnelle, carte T. Il est un mandataire d’un agent immobilier (découvrez comment . Il va conseiller et accompagner les acheteurs et négocier les ventes pour le compte de son mandant. Il gère également les mandats locatifs ainsi que la gestion locative d’immeubles.

L’agent commercial en immobilier a un statut indépendant, c’est pour cela qu’il peut tout à fait opter pour le régime d’auto-entrepreneur. Découvrez comment devenir auto-entrepreneur.


Actualités : les changements pour les microentrepreneurs 

Voici les évolutions pour les auto entrepreneurs :
  • Les nouveautés de l'ACRE : Alors qu'elle était ouverte à tous depuis le 1 er janvier 2019, l'ACRE va être à nouveau soumise à des conditions à compter du 1 er janvier 2020 : parmi ces conditions : être demandeur d'emploi, bénéficier de minima sociaux, avoir moins de 25 ans, etc.
    Les nouveaux bénéficiaires de l’ACRE profiteront de cette aide pendant seulement 1 an (contre 3 ans auparavant).
    Le taux de l’exonération sera de 50 % (contre 75 % jusqu’en 2019). Pour ceux qui bénéficiaient de l’ACRE avant 2020, les taux d’exonération seront revus à la baisse : ils seront de 25 % la 2ème année (contre 50 % actuellement) et de 10 % pendant la 3ème année (contre 25 % actuellement).
  • Le prélèvement libératoire : l'autoentrepreneur pourra opter pour ce versement à condition que son revenu ne dépasse pas 27 519 € par part du quotient familial (27 086 € en 2019). Soit 55 038 € pour un couple sans enfant.
  • Revalorisation des seuils de chiffre d'affaires : il est d'usage de revaloriser ces seuils tous les 3 ans. Le projet de loi de finances 2020 prévoit de réhausser ces seuils sur 2020, 2021 et 2022  à :
    - de 170 000 € à 176 200 € pour les activités d’achat-revente et de fourniture de logement (micro-BIC) ;
    - de 70 000 € à 72 500 € pour les autres prestations de services commerciales, les prestations de loueurs en meublé (micro-BIC) et les prestations de services libérales (micro-BNC)
  • Revalorisation de certains seuils applicables en matière de TVA :
    La revalorisation des seuils de chiffre d'affaires s'accompagne naturellement d'une revalorisation des seuils permettant de bénéficier de la franchise de TVA : 
    - seuils classiques de la franchise en base de TVA : 85 800 € pour négoce (achat-revente) et fourniture de logement (82 800 € en 2019) et 34 400 € pour prestations de services et loueurs en meublé (33 200 € en 2019).
    - seuils majorés de la franchise en base de TVA : 94 300 € pour négoce et fourniture de logement (91 000 € en 2019) et 36 500 € pour prestations de services et loueurs en meublé (35 200 € en 2019).
    Le régime simplifié d’imposition réel de TVA pourrait s’appliquer au micro entrepreneuriat dont les recettes ne dépassent pas 818 000 € pour les activités de négoce et fourniture de logement (789 000 € en 2019) et 247 000 € pour les prestations de services et locations en meublé (238 000 € en 2019).

 

 

 

Le statut d’auto-entrepreneur

 

Le régime de l’auto-entrepreneur soulève de nombreuses questions. Celui-ci ouvre droit à un régime fiscal particulier ainsi qu’à un régime micro-social simplifié. L’activité d’agent commercial en immobilier est une prestation de services, donc l’auto-entrepreneur doit avoir un chiffre d’affaires hors taxes inférieur à 70 000 €. Par contre, le plafond de franchise en base de TVA est de 33 200 €.

 

Les avantages

 

L’auto-entrepreneur n’a aucune charge sociale à payer si son chiffre d’affaires est nul. L’auto-entrepreneur n’a pas besoin de tenir une comptabilité non plus. Il doit juste ouvrir un compte bancaire dédié à son activité.

L’auto-entrepreneur profite d’un régime fiscal avantageux puisqu’il profite d’un abattement de 34 % sur le chiffre d’affaires, c’est-à-dire que seul 66 % de son chiffre d’affaires sera imposé. L’auto-entrepreneur n’a qu’à déclarer son chiffre d’affaires mensuellement ou trimestriellement selon la période choisie. Par ailleurs, il peut opter pour le versement libératoire. Dans ce cas, le règlement se fait en un seul prélèvement comprenant l’impôt sur le revenu et les charges sociales.

A noter : Il existe un important inconvénient au régime fiscal de la micro-entreprise, le fait de ne pas pouvoir déduire les charges professionnelles. De plus, il ne peut pas récupérer la TVA sur ses achats s’il est en franchise en base de TVA.

Découvrez les différences en EURL et auto entrepreneur, entre micro entreprise et entreprise individuelle ou encore entre EIRL et auto entrepreneur.

 

Les formalités pour devenir auto -entrepreneur

 

Pour se lancer, les démarches d'auto-entrepreneur sont très simples. Il suffit de déclarer son activité auprès du Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de la Chambre de commerce et de l’industrie (CCI) à l’aide du formulaire PO AE, ce qui peut être fait en ligne.

L’inscription à l’aide du formulaire doit être accompagnée d’une copie de la pièce d’identité, signée avec la mention « Je certifie sur l’honneur l’exactitude de cette pièce justificative d’identité. Fait ..., le ... ».

L’auto-entrepreneur obtient alors :

  • un numéro SIRET,
  • une notification concernant le régime d’imposition auquel l’auto-entrepreneur sera soumis,
  • les coordonnées des interlocuteurs fiscaux que l’auto-entrepreneur devra contacter pour déclarer et payer ses impôts et la CFE,
  • les coordonnées d’un correspondant dédié pour obtenir des informations sur les exonérations et les allègements fiscaux disponibles.

Pour un agent commercial immobilier, il faut ajouter à la déclaration un mandat d’agent commercial, c’est-à-dire, un écrit par lequel une agence immobilière le mandate pour effectuer certaines missions.

Une fois les formalités pour créer sa micro entreprise effectuées, elle doit s’immatriculer au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC) auprès du Greffe du Tribunal de commerce. L’auto-entrepreneur, agent commercial immobilier, obtient son numéro SIREN et un numéro RSAC. Dès lors, il est possible de commercer l’activité d’agent commercial en immobilier.

L’immatriculation peut être effectuée sur les sites suivants :

  • www.greffes-formalites.fr
  • www.guichet-entreprises.fr

Cette immatriculation coûte environ 27 €.

 

L’agent commercial immobilier sous statut d’auto-entrepreneur

 

Légalement, il n’est pas possible de devenir auto-entrepreneur pour un agent immobilier car il est exclu du régime micro-BIC et du régime de franchise en base de TVA. Cependant, l’agent commercial en immobilier peut tout à fait bénéficier du régime d’auto-entrepreneur (découvrez la différence en micro entreprise et auto entrepreneur). Ainsi, il est possible de cumuler une activité salariée avec le statut de micro-entreprise. Il est aussi possible de conserver les allocations chômages.

Aucun diplôme n’est demandé pour devenir agent commercial immobilier en auto- entrepreneur. Le salaire d’un agent commercial immobilier avec le régime d’auto-entrepreneur varie selon les missions qui lui sont attribuées par l’agent immobilier. Ainsi, il n’aura aucun salaire s'il ne conclut pas une transaction immobilière.

L’agent immobilier qui mandate l’agent commercial immobilier va lui verser une commission sur les transactions immobilières.

Il existe deux catégories d’imposition qui pourraient convenir à l’auto-entrepreneur agent commercial immobilier :

  • les bénéfices industriels et commerciaux (BIC),
  • les bénéfices non commerciaux (BNC).

L’agent commercial immobilier doit normalement choisir le régime BIC car son activité a une dimension commerciale.

L’agent commercial en immobilier en tant qu’auto-entrepreneur doit souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle pour couvrir les risques qu’il encourt :

  • les risques financiers,
  • les dégâts matériels,
  • les éventuelles blessures.

L’agent commercial immobilier doit cotiser à la « Sécurité sociale des indépendants » pour les couvertures suivantes :
  • santé,
  • allocations familiales,
  • retraite,
    prévoyance,
    formation professionnelle,
  • CSG.

Un des avantages du statut de l’auto-entrepreneur est que le régime lui permet de valider des trimestres de retraite en s’acquittant forfaitairement des charges sociales et des impôts sur ce qu’il encaisse. Par ailleurs, les auto-entrepreneurs sont exclus de l’assurance chômage en cas de cessation d’activité. Cependant, il lui est possible de souscrire à un contrat d’assurance perte d’emploi.

Si vous souhaitez vous lancer dans l’activité d’agent commercial en immobilier sous le statut d’auto-entrepreneur, Captain Contrat peut faire toutes les démarches pour vous dont la création de la micro entreprise et l’immatriculation au Registre Spécial des Agents Commerciaux. Cette solution vous permet de vous concentrer sur le début de votre activité et d’être en règle. C’est une solution efficace, simple et rapide.

 

Découvrez tous nous guide pour devenir :

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
SAS immobilière : définition et fonctionnement

La SAS permet d’exercer une activité immobilière commerciale, c'est la SAS immobilière. Il est possible d'acheter puis revendre des biens immobiliers ou encore les mettre en location. Me Ouazan-Bouhours vous accompagne.

8 min
Le mandat immobilier : conseils d’avocat pour tout savoir

En tant que professionnel immobilier, un mandat doit être signé afin de vous permettre d'exercer votre mission d'agent immobilier. Quels sont les types de mandats ? Un avocat répond à vos questions

2 min
Comment devenir agent immobilier sans diplôme ?

Découvrez comment vous lancer en tant qu'agent immobilier sans diplôme : on vous explique comment obtenir votre carte professionnelle T sans faire d'étude.

7 min
La responsabilité de l'agent immobilier : dans quels cas est-elle engagée ?

En tant que professionnel, l'agent immobilier est tenu de respecter certaines règles : obligation de conseil, d'information... A défaut, sa responsabilité pourra être engagée à l'égard du mandat qui le liant au vendeur ou à l'acheteur.

6 min
Ouvrir une agence immobilière : 7 étapes pour y arriver !

Ouvrir une agence immobilière a des conditions spécifiques et une réglementation spécifique. Découvrez les 7 étapes pour vous lancer.

3 min
Comment devenir mandataire immobilier ?

Découvrez comment devenir mandataire immobilier : on vous explique ce statut, ses avantages et inconvénients et comment créer votre micro entreprise ou société.

5 min
Créer une SCCV (société civile de construction vente) : définition et fonctionnement

Découvrez avec Me Kassabi comment créer une SCCV, forme juridique permettant de construire un bien immobilier pour le revendre aussitôt.

4 min
Comment rédiger un contrat de partenariat entre agents immobiliers ?

Vous êtes agent immobilier et envisagez de nouer un partenariat avec un confrère ? Il vous faut rédiger un contrat de partenariat sur-mesure ! Captain Contrat vous propose un accompagnement.

5 min
Comment devenir notaire ?

Découvrez comment devenir notaire et ouvrir votre office notarial : on vous explique les conditions requises pour s'installer ainsi que comment créer votre société.

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier