Ravis de vous revoir ! Votre démarche a été enregistrée 🚀 Reprendre ma démarche
Accès client
  1. Ressources
  2. Exercer un métier
  3. Service à la personne
  4. Comment ouvrir une pension canine ?

Comment ouvrir une pension canine ?

Philippe Wagner
Philippe Wagner Co-fondateur de Captain Contrat. Diplômé d'HEC Paris. Relu par Sofia El Allaki, Diplômée en droit

Vous aimez les chiens et vous souhaitez développer une activité professionnelle en lien avec les animaux ? Découvrez nos conseils et la marche à suivre pour ouvrir une pension canine.

 


La formation obligatoire pour ouvrir une pension canine


Il n’est pas possible d’ouvrir un refuge pour animaux sans formation, car cette activité est très réglementée. L’objectif est de rassurer les maîtres et de garantir le meilleur traitement aux animaux.

Vous devez au préalable suivre une formation auprès de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF). Vous y apprendrez :

  • les bonnes pratiques alimentaires,
  • la législation relative aux animaux et à leur transport,
  • des rudiments de médecine et d’analyse comportementale.


À l’issue de la formation, vous recevrez l’attestation de connaissances pour les animaux de compagnie d’espèces domestiques (ACACED). Une certification professionnelle dans le domaine de l’agriculture ou vétérinaire peut remplacer l’attestation de la DRAAF.


La réglementation des pensions canines


La réglementation encadre strictement l’ouverture des pensions animalières. Si vous voulez ouvrir une pension canine familiale de moins de 10 chiens, vous devez faire une déclaration auprès de la DDPP (Direction départementale de la protection des populations) au moyen d’un formulaire (Cerfa n°15045*03). Si vous envisagez d’accueillir entre 10 et 49 animaux, vous devrez en plus localiser votre refuge à moins de 100 m de la première résidence voisine et accompagner la déclaration à la direction départementale d’une autre en Préfecture. Au-delà de 50 bêtes, vous devrez obtenir une autorisation de la Préfecture, elle fixera vos conditions d’installation et d’éloignement des habitations.

Votre garderie pour chiens devra, dans tous les cas, respecter le règlement sanitaire départemental. Les niches ou cages doivent répondre aux critères suivants :

  • Elles doivent être individuelles ;
  • Faire 5 m² ;
  • Mesurer 2 m de hauteur ;
  • Être lavées chaque jour et désinfectées une fois par mois.


Enfin, vous aurez à tenir un registre des entrées et sorties des animaux. Vous devrez aussi remplir un carnet de suivi sanitaire indiquant les différents soins prodigués aux chiens. Ces documents sont des formulaires officiels disponibles sous forme de Cerfa.
Enfin, vous devrez souscrire une responsabilité civile professionnelle couvrant les chiens que vous hébergez.


Les étapes à suivre pour l’ouverture d’une pension animalière


Faire une étude de marché préalable


Avant d’ouvrir votre pension canine, nous vous conseillons d’étudier le marché. Inutile de vous lancer dans la formation si vous constatez qu’il existe déjà beaucoup d’offres ou qu’il y a peu de propriétaires de chiens dans votre secteur. L’étude de marché consiste à analyser trois paramètres essentiels :

  • L’existence de clients potentiels et leurs besoins : combien y a-t-il de propriétaires de chiens dans la zone envisagée ? Quelles sont leurs attentes concernant une pension ?
  • L’existence de concurrents : qui sont-ils ? Que proposent-ils ? Quels sont leurs atouts et leurs points faibles ?
  • Les tendances du marché et les dispositions spécifiques (formation, législation…).


Vous aurez un panorama exhaustif qui vous permettra de prendre les bonnes décisions.


Établir un business plan


Vous pouvez établir ensuite un business plan. Ce n’est pas obligatoire, mais cela vous aidera à formaliser votre projet et à lever des fonds si nécessaire. Le business plan reprend l’étude de marché et détaille votre offre. Vous allez préciser comment vous envisagez la rentabilité de votre pension canine et quels sont vos besoins : matériels, bâtiments, formation, personnel...


Trouver le lieu pour créer votre refuge animalier


Avant de rechercher un lieu propice à la création de votre pension canine, vous devez d’abord savoir combien d’animaux vous allez accueillir. Il faut tenir compte de la taille réglementaire des niches (5 m² par chien), mais également leur ménager un endroit pour se dépenser, faire leurs besoins, etc. L’idéal est de disposer d’un espace clos afin de limiter les risques de fugue.

Votre pension canine devra aussi être proche de vos clients potentiels afin de ne pas freiner leur envie de vous confier leur chien. S’installer à proximité d’une grande ville est souvent l’idéal, mais attention à respecter la réglementation concernant l’éloignement des habitations.


Créer son entreprise pour ouvrir une pension canine


Plusieurs solutions s’offrent à vous pour créer une structure juridique, support de votre refuge pour chiens. Le choix dépendra de votre situation personnelle et de vos souhaits (nombre d’associés, régime social et fiscal, patrimoine…).


L’entreprise individuelle pour les pensions canines familiales


L’entreprise individuelle classique ou sa forme à responsabilité limitée (EIRL) peuvent être des solutions. Cependant, il faut savoir que votre patrimoine personnel ne sera pas protégé, sauf si vous optez pour une EIRL. Les bénéfices seront soumis à l’impôt sur le revenu et vous serez affilié au régime social des indépendants en tant que travailleur non salarié.

Pour créer une entreprise individuelle, les démarches sont assez rapides, puisqu’il faut remplir un formulaire de création pour déclencher l’immatriculation. Cependant, il faut être vigilant et bien choisir son régime fiscal.


Ouvrir un refuge pour chiens sous forme de société


La société, qu’elle soit unipersonnelle ou pluripersonnelle, est sans doute le choix le plus adapté à la création d’une pension canine. Votre patrimoine personnel sera complètement dissocié de la société, ce qui est intéressant si vous investissez dans des locaux, par exemple.

La SAS (société par actions simplifiée) s’applique si vous créez la structure à plusieurs. À l’inverse, si vous vous lancez seul, sa forme unipersonnelle (SASU) convient. La rédaction des statuts est plus souple et permet d’intégrer facilement de nouveaux associés a posteriori. C’est donc une structure particulièrement adaptée aux pensions canines d’une certaine importance. Les bénéfices des SAS/SASU sont soumis à l’impôt sur les sociétés, mais il est possible d’opter pour l’impôt sur le revenu pendant les 5 premières années. Le gros avantage se situe sur la protection sociale du dirigeant, puisqu’il est assimilé salarié et, de ce fait, affilié au régime général de Sécurité sociale, plus avantageux que celui des indépendants.

La SARL (société anonyme à responsabilité limitée) et sa forme unipersonnelle (EURL) sont aussi un choix intéressant si vous êtes plusieurs et notamment si vous vous lancez avec votre conjoint. Celui-ci peut en effet bénéficier du statut de conjoint-collaborateur (ce n’est pas possible avec la SAS ou la SASU). C’est donc une structure adaptée aux projets familiaux de pension pour chiens.

L’inconvénient des sociétés par rapport à l’entreprise individuelle est la lourdeur des démarches de création. Il faut rédiger des statuts, déposer un capital auprès d’une banque, nommer un dirigeant, publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales… Par la suite, les obligations comptables et déclaratives sont aussi un peu plus complexes.

Si vous souhaitez consacrer tout votre temps à la mise en place de votre pension canine, vous pouvez confier les démarches administratives de création d'entreprise à Captain Contrat. Nous vous accompagnons aussi pour choisir le statut le plus adapté à votre situation.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Prêt à lancer votre activité ?
Je crée mon entreprise
Philippe Wagner
Ecrit par Philippe Wagner
Philippe Wagner est diplômé d'HEC Paris. Il a travaillé comme consultant et banquier d'affaires avant d'être bras droit de Gilles Babinet - entrepreneur aguerri - qui lui a fait découvrir le monde des start-up. Fin 2012, il se lance avec son frère, Maxime, avec la volonté d’accompagner les TPE/PME dans leur développement.
Relu par Sofia El Allaki

Ces articles pourraient également vous intéresser

Créer son entreprise : les étapes pour réussir (2024)
10 min
Créer son entreprise : les étapes pour réussir (2024)
Toutes les étapes pour réussir l'ouverture d'un commerce
7 min
Toutes les étapes pour réussir l'ouverture d'un commerce
Les étapes pour créer une entreprise en France
3 min
Les étapes pour créer une entreprise en France
Ouvrir un refuge pour animaux : les étapes
3 min
Ouvrir un refuge pour animaux : les étapes
Comment créer son entreprise de formation ?
3 min
Comment créer son entreprise de formation ?
Création d'entreprise en ligne : quelles sont les étapes à réaliser ?
6 min
Création d'entreprise en ligne : quelles sont les étapes à réaliser ?
Forme juridique d'une entreprise : faites le bon choix (2024)
10 min
Forme juridique d'une entreprise : faites le bon choix (2024)
Ouvrir un magasin informatique : le guide
5 min
Ouvrir un magasin informatique : le guide
Ouvrir une animalerie : comment faire ?
4 min
Ouvrir une animalerie : comment faire ?
SAS : les questions les plus posées
11 min
SAS : les questions les plus posées