1. Tous nos conseils pour vous aider dans la gestion de votre entreprise
  2. BSPCE/BSA/Actions gratuites
  3. Attribution d'actions gratuites : nouveau taux de contribution patronale

Attribution d'actions gratuites : nouveau taux de contribution patronale

Modifier le capital social de ma société
Modifier le capital social de ma société
Maxime Wagner
Écrit par Maxime Wagner
Cofondateur de Captain Contrat, Maxime a débuté en analyse de risque financier et a évolué sur des enjeux d'innovation dans la distribution. Il est diplômé de Centrale Lille et l'ESSEC.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Le taux de contribution patronale sur les actions gratuites est passé de 30 à 20 % en janvier 2018. Il s’agit en effet d’une des mesures votées par l’Assemblée Nationale dans le cadre de la loi de finances pour 2018. Ce retour au précédent taux satisfait de nombreux patrons.

 

 

Attribution d'actions gratuites : Un taux exigible à partir de fin 2018

 

Comme vous le savez déjà, la loi offre aux sociétés par actions françaises — qu’elles soient cotées ou non — la possibilité de distribuer gratuitement des actions à leurs dirigeants ou salariés. Il s’agit d’une opération exclue de l’assiette des cotisations de sécurité sociale, de la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale), de la CSG (contribution sociale généralisée)..., mais entraînant pour l’employeur le versement d’une contribution patronale.

Du 31 décembre 2016 au 31 décembre 2017, le taux de cette cotisation patronale était de 30 %. Mais comme nous le soulignions précédemment, la loi de finances pour 2018 a consacré sa diminution à 20 %. Étant publié au journal officiel le 31 décembre 2017, ce nouveau taux est entré en vigueur le 1er janvier 2018. Il est donc celui qui s’applique aux actions dont l’attribution gratuite est autorisée à partir de cette date.

Par ailleurs, les contributions patronales ne sont exigibles qu’après l’expiration de la période d’acquisition (période à l’issue de laquelle le bénéficiaire devient propriétaire). Et la loi prévoit que ladite période ne peut être inférieure à un 12 mois, à compter de la date d’attribution. On déduit que le taux de 20 % ne pourra être exigible qu’à partir du 31 décembre 2018.

 

Troisième réforme en moins de trois ans

 

Avec cette modification apportée par la loi de finances pour 2018, cela fait la troisième réforme qui se fait en trois ans pour ce dispositif de contribution patronale.

En effet, en 2012, la loi fixait à 30 % le taux de contribution patronale applicable aux distributions gratuites d’actions. Mais ce taux sera diminué à 20 % par la loi Macron du 6 août 2015. L’objectif à l’époque était de réformer la fiscalité autour de l’attribution d’actions gratuites afin de relancer l’actionnariat salarié.

Mais ensuite, lors des discussions pour l’adoption du projet de loi de finances pour 2017, le dispositif sera critiqué par les députés de la majorité. Ils évoquaient une utilisation abusive, estimant qu’il ne profitait essentiellement qu’aux dirigeants qui, parfois, étaient déjà bien rémunérés. Le dispositif s’est donc vu amendé de nouveau. Les députés avaient rétabli le taux précédent de 30 % ; un taux qu’ils viennent de ramener, encore une fois, aux 20 % de la loi Macron.

Rappelons ici que tous les employeurs ne sont pas soumis au paiement de contribution patronale. En effet, la loi exonère les PME n’ayant pas distribué de dividendes et répondant à la définition de PME européenne (moins de 250 salariés avec chiffre d’affaires annuel n’excédant pas 50 millions d’euros ou encore total du bilan annuel n’excédant pas 43 millions d’euros). Pour chaque salarié, cette exonération se fait dans la limite du montant annuel du plafond de la Sécurité sociale (39 732 € pour 2018).

 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Attribution d’actions gratuites : quelle est la procédure ?

L'attribution d'actions gratuites est un mécanisme intéressant pour fidéliser des collaborateurs. Mais qui peut en émettre ? Qui peut en recevoir et quelle est la procédure à suivre ?

5 min
BSPCE, BSA et Actions gratuites, comment choisir et qui peut en bénéficier ?

Outil de fidélisation des talents essentiels à la création de valeur, il existe de nombreuses différences entre BSA, BSPCE et AGA. Quelles sociétés sont éligibles et qui peut en bénéficier ? Comment se déroule l'attribution ?

5 min
Convention d’avance en compte courant : 4 points à retenir

Au sein d’une société, différents moyens existent afin de renforcer sa trésorerie; l’avance en compte courant en est un. Quels sont les points à connaitre ?

5 min
Bons de Souscription d'Actions (BSA) : caractéristiques, fonctionnement

Comprendre les tenants et les aboutissants des BSA en 5 minutes. Quels avantages ? Dans quels cas peuvent être attribués des Bons de Souscription d’Actions ? Maître David Smadja vous explique tout

5 min
BSPCE : définition et fonctionnement

Les BSPCE constituent un excellent moyen ouvert aux sociétés par actions pour fidéliser leurs collaborateurs : dirigeants, associés, managers... Découvrez les conseils d'un avocat d'affaire pour émettre et attribuer correctement les BSPCE dans votre société

5 min
BSA-AIR : définition, avantages, entretien avec Me Singelnstein

L’acronyme « BSA-AIR » signifie « bon de souscription d’actions – accord d’investissement rapide ». Qu'est-ce que cet outil ? Quels avantages ? Le point avec Me Singelnstein

5 min
BSA et BSPCE : comment choisir, quelles différences ?

Vous souhaitez mettre en place un mécanisme d'intéressement au capital au sein de votre société mais hésitez encore entre les BSA et les BSPCE. Me David Smadja, avocat spécialisé vous conseille sur la meilleure stratégie à adopter.

5 min
Comment estimer la valeur de son entreprise ?

Vous souhaitez estimer la valeur de votre entreprise ? Vous êtes au bon endroit ! On vous proposer 3 méthodes de calcul pour avoir une idée de la valorisation de votre entreprise ! Goodwil ou badwill, retenez ces notions pour pouvoir commencer à évaluer votre entreprise.

5 min
BSA Air : un mode de financement en vogue

Le BSA Air facilite les premières levées de fonds et offre un nouveau mode de financement permettant à la société d'obtenir rapidement de la trésorerie

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier