Le statut social de l'associé non gérant de SARL

par
5
Je crée ma SARL 

Sommaire

  1. Le REGIME social de l'associé non gérant de SARL
  2. La rémunération du dirigeant, expliquée en 2 minutes et en vidéo
Je crée ma SARL 

Le choix d’un statut social adapté est primordial puisqu’il a des conséquences à la fois fiscales et sociales, et que vos responsabilités peuvent évoluer selon le statut choisi. Le changement de statut social du dirigeant peut entraîner par exemple une modification du régime de protection sociale.

 

Pour bien comprendre le régime social de l’associé non gérant de SARL, et les différents cas de figure qui peuvent se présenter, il est important que vous compreniez bien les pouvoirs que peut exercer cet associé (l'exercice ou non de ces pouvoirs va avoir des conséquence sur le statut social).

Le fait d’être associé au sein d’une SARL donne accès à des droits, qui sont politiques, financiers, mais aussi patrimoniaux.

Les droits politiques de l’associé ouvrent :

  • Un droit à l’information permanente sur la vie de la société, ainsi qu’un droit d’information préalable à la tenue d’assemblées, du type approbation des comptes ;
  • Un droit d’alerte, lequel permet de poser des questions écrites au gérant de l'entreprise;
  • Un droit de vote, dont l’importance est fonction des parts sociales détenues par l’associé.

Les droits financiers permettent d’avoir accès à l’octroi des dividendes, réserves et autres boni de liquidation.

Enfin les droits patrimoniaux auxquels il convient de porter une attention toute particulière en cas de cession des droits sociaux. La situation de l’associé d’une SARL se sépare nettement de celle de l’actionnaire notamment quant au mode de cession et à la nécessité d’un agrément.

Le statut social du gérant de SARL, bien que relativement complexe dans l'appréciation du caractère majoritaire ou minoritaire de la gérance, est bien balisé. Il en va autrement du statut social de l'associé non gérant de SARL, qui mérite un tour d'horizon completebook création SARLebook création SARL

Le REGIME social de l'associé non gérant de SARL

Une SARL est une société constituée d’un minimum de deux associés., tous les associés n’étant pas affiliés au même régime de sécurité sociale. Le régime dépend de leur statut au sein de la société, et du fait qu’ils exercent ou non une activité rémunérée. L'associé peut être TNS au RSI ou Salarié affilié au régime général de la sécurité sociale. Voyons ensemble quels sont les cas possibles et leurs conséquences.

# 01 - L'associé non gérant qui ne fait rien de particulier dans l'entreprise, à part exercer ses droits à l'information, ses droits de vote et ses droits au dividende : ni cotisations sociales, ni protection sociale ! Le fait que l’associé soit majoritaire ou minoritaire n’a aucune incidence.

# 02 - L'associé non gérant qui s'immisce dans la gestion de la SARL et est rémunéré pour ce faire : affiliation au Régime Social des Indépendants, avec la couverture sociale et les cotisations que cela emporte. Soit une Assurance Maladie, une Assurance Maternité, les Allocations familiales, souscription au régime de base et complémentaire pour la retraite, invalidité et décès.

# 03 - L 'associé non gérant qui ne s'immisce pas dans la gestion de la SARL, n'est pas majoritaire, et réalise une activité rémunérée pour la société : celui-ci est assimilé à un salarié et affilié au Régime général de la sécurité sociale, avec la couverture sociale et les cotisations que cela emporte, au même titre que les autres salariés.

# 04 - L'associé non gérant qui ne s'immisce pas dans la gestion de la société, qui est majoritaire et qui réalise une activité rémunérée pour la société : affiliation au Régime Social des Indépendants.

# 05 - L'associé non gérant qui est marié ou en PACS avec le gérant de la SARL, qui participe à titre habituel et professionnel à l'activité de la société :

  • est affilié au RSI si son conjoint/partenaire est lui-même au RSI. L'assiette de calcul de ses cotisations est sa rémunération en tant qu'associé, c'est à dire son revenu d'activité non salariée si la SARL est soumise à l'IS (principe), ou sa part de bénéfices si elle est imposée à l'IR (exception, sur option seulement). Si le conjoint associé n'est pas rémunéré, il cottise sur la base forfaitaire des assiettes minimum.
  • est affilié au Régime général de la sécurité sociale si son conjoint/partenaire est au RSI mais que lui-même est en contrat de travail avec la société.
  • est affilié au Régime général de la sécurité sociale si son conjoint/partenaire est lui-même assimilé salarié (gérant minoritaire ou égalitaire de SARL).

Comme vous pouvez le voir, les situations peuvent être complexes et varier en fonction de critères à première vue surprenants.

La rémunération du dirigeant, expliquée en 2 minutes et en vidéo

 

NE RESTEZ PAS SEUL FACE À VOS QUESTIONS

Captain Contrat propose une solution simple et pratique pour obtenir des réponses fiables et solides : répondez à un court questionnaire pour nous préciser votre besoin, échangez gratuitement avec un avocat spécialisé et recevez un devis chiffré aux tarifs transparents et justes !

 

 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Le statut social du gérant de SARL

Connaître son statut social est probablement l'une des questions, avec le régime fiscal, qui ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Créer une SARL : quels sont les avantages et les inconvénients ?

Vous vous lancez dans une nouvelle activité professionnelle non-salariée ? Vous devez alors choisir ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

SARL de famille : quels sont les avantages ?

La SARL de famille est une société à responsabilité limitée (SARL) qui est composée uniquement par ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Associés d’une SARL : quelle est leur responsabilité ?

La SARL ou Société à Responsabilité Limitée est la forme de société commerciale la plus répandue en ...

Philippe

Philippe

Créer une SARL de famille : quelles sont les procédures ?

Basée sur la SARL classique, la SARL de famille est une option sociale et fiscale spécifique. Elle ...

Amélie Bernard

Amélie Bernard

SARL, SAS : comment éviter le RSI ?

La création de son entreprise demande une étude préliminaire des facteurs qui vont influencer son ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Statut SARL (Société À Responsabilité Limitée) : quels sont ses avantages ?

Vous ne savez pas encore quel statut choisir pour votre société et hésitez entre créer une SARL et ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Les caractéristiques de la SARL : définition et règles de gestion

Lorsqu’un professionnel décide de créer une entreprise pour démarrer ses activités, il doit ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Créer une SARL Unipersonnelle : avantages et inconvénients

La SARL Unipersonnelle, plus communément appelée EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier