BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    RESOUDRE VOS LITIGES > MISE EN DEMEURE RECOUVREMENT > Qu’est-ce que l’affacturage ? 

    Tout savoir sur l'affacturage

    Gestion d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    En France, le règlement des factures s’effectue sous 30 à 60 jours. C'est aussi le risque d'être confronté à des impayés. Pour maintenir la trésorerie nécessaire au développement de votre activité et ne pas vous préoccuper du recouvrement des créances, vous pouvez recourir à l’affacturage. Alors, comment fonctionne ce dispositif ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Réponses !

    Au sommaire de cet article : 

    1. Définition de l’affacturage
    2. Les différents types d’affacturage
    3. Comment fonctionne l’affacturage ?
    4. Quelles sont les conditions pour faire de l’affacturage ?
    5. Quels sont les avantages et inconvénients de l’affacturage ?
    6. Autres questions fréquentes sur l'affacturage

    Définition de l'affacturage

    L’affacturage, aussi appelé factoring, repose sur un principe simple. Vous vendez votre créance à une société d’affacturage ou factor, qui s’occupe de la recouvrer, moyennant une commission. Celle-ci se découpe en fait en deux postes :

    • la commission de financement : elle sert à financer l’avance de trésorerie selon un pourcentage sur le total des factures transmises, un peu comme le taux d’un crédit. Elle varie en fonction de différents facteurs (montant des créances, situation financière de l’entreprise…) ;
    • la commission d’affacturage : elle rémunère le factor pour le service rendu et prend la forme d’un pourcentage sur les créances transmises ou d’un forfait. Le forfait est essentiellement réservé aux grosses entreprises qui réalisent un important chiffre d’affaires.

    Pour se prémunir contre les impayés, le factor affecte une partie de la créance à un fonds de garantie. Son montant représente en moyenne 10 % des créances transmises et est restitué à la fin du contrat d’affacturage. Une fois le fonds de garantie intégralement doté, vous pouvez obtenir le financement à 100 % de vos créances.

    Les différents types d'affacturages

    Il n’existe pas un affacturage, mais des affacturages, chacun ayant ses spécificités.

    L'affacturage classique ou affacturage standard

    Vous remettez vos créances au factor qui s’acquitte de leur montant, déduction faite du pourcentage affecté au fonds de garantie. Les clients sont au courant de l’existence d’un contrat d’affacturage et effectuent le paiement directement au factor.

    L'affacturage semi-confidentiel (affacturage notifié non géré) 

    Dans cette version, vous devez toujours vous occuper du recouvrement des créances. Même si les clients sont informés de l’existence de l’affacturage, ils vous paient vous et non le factor. Celui-ci vous avance simplement le montant des créances. Cette solution est recommandée aux entreprises dégageant un important chiffre d’affaires.

    L'affacturage confidentiel (affacturage non notifié)

    Vous aurez recours à ce type d’affacturage si vous ne souhaitez pas que vos clients soient informés du contrat qui vous lie avec le factor. Les paiements vous sont donc directement adressés.

    L'affacturage inversé (reverse factoring) 

    Il fonctionne sur le principe contraire de l’affacturage classique. Ce n’est pas vous, mais votre client qui décide de faire un appel à une société de factoring pour pouvoir honorer les factures plus tôt.

    L'affacturage ponctuel

    Vous n’êtes pas obligé de vous engager dans un contrat d’affacturage pour l’ensemble de vos créances. Vous pouvez ainsi opter pour l’affacturage ponctuel, qui consiste à transmettre seulement certaines factures. Notez que cette opération peut être confidentielle.

    L'affacturage import-export

    Comme son nom l’indique, cet affacturage se destine aux entreprises qui entretiennent des relations commerciales avec des sociétés étrangères. L’avance sera faite en devises.

    Comment fonctionne l'affacturage ?

    Dans un premier temps, vous allez livrer la marchandise ou le service à votre client.

    Dans un deuxième temps, vous communiquez la facture à la société de factoring. Le factor analyse la solvabilité et la santé financière de vos clients et vous donne ou on son aval pour l’affacturage de la créance.

    Dans un troisième temps, le factor vous avance 90 % de la somme correspondante si le fonds de garantie n’est pas doté, 100 % dans le cas contraire.

    Dans un quatrième temps, le client paie la marchandise ou le service à l’échéance prévue.

    affacturage

    Quelles sont les conditions pour faire de l'affacturage ?

    Toutes les entreprises peuvent recourir à l’affacturage, de la TPE au grand groupe. Il n’existe en effet aucune condition de taille, et cette solution de financement est ouverte à tous les secteurs d’activité.

    Vous devez seulement conclure un contrat d’affacturage avec un factor. Celui-ci est forcément un établissement de crédit ou un établissement financier.

    Notez toutefois que la convention d’affacturage ne peut porter que sur des créances entre professionnels (B2B). Les créances avec des particuliers consommateurs sont exclues du dispositif.

    Quels sont les avantages et inconvénients de l'affacturage ?

    L’affacturage présente bien des avantages pour l’entrepreneur, même si elle a un coût.

    Les avantages de l'affacturage

    • Le financement de la trésorerie grâce à l’affacturage

    Paiement à 30, 45 ou 60 jours : pendant ce temps-là, votre trésorerie peut se révéler insuffisante pour faire face à vos charges (salaires, par exemple) ou pour le développement de votre activité. Sans compter le risque d’impayés !

    L’affacturage vous permet de récupérer en quelques heures le montant de vos factures et d’améliorer ainsi votre trésorerie. Vous n’avez plus à attendre l’échéance de paiement.

    En outre, cette solution de financement vous permet de ne pas recourir à un crédit professionnel et donc de ne pas payer d’intérêts.

    • La sécurisation du poste client

    Avec l’affacturage, vous allez externaliser le poste client au factor. Ce dernier gère les tâches chronophages de suivi et gestion des factures, relances clients et recouvrements. Vous n’avez pas non plus à vous préoccuper de recueillir des informations sur vos partenaires commerciaux et leur solvabilité puisque : le factor s’en charge.

    • Du temps gagné

    En vous affranchissant des contraintes du financement de votre activité et du suivi du poste client, vous vous dégagez du temps que vous pouvez consacrer à votre cœur de métier.

    Les inconvénients de l'affacturage 

    • Coût de l’affacturage

    Le principal inconvénient de l’affacturage, c’est son coût. En fonction de la société de factoring choisie, les commissions peuvent représenter 5 % à 15 % du total des créances cédées. Il faut également ajouter les frais de dossier à la constitution du contrat d’affacturage.

    Pour diminuer la facture, vous pouvez opter pour une entreprise d’affacturage en ligne, ou e-affacturage. Les commissions sont en effet plus basses, de l’ordre de 1 à 5 % du chiffre d’affaires TTC. Examinez bien les conditions de l’offre, pour savoir :

      • s’il existe un seuil ou un plafond de financement ;
      • dans quels délais les fonds vous sont mis à disposition.

     

    • Le risque de dégradation de la relation client

    Sachez qu’il existe un risque de dégradation de la relation client en sous-traitant le recouvrement des créances à un factor. En effet, celui-ci ne se montrera pas forcément aussi souple que vous dans les discussions ou peut utiliser des méthodes de recouvrement plus musclées. En conséquence, il peut être judicieux d’informer vos clients de l’existence d’un contrat d’affacturage.

    En conclusion, l’affacturage est conseillé pour les clients que vous ne connaissez pas encore ou pour les opérations dont le paiement sera long à obtenir. 

    Vous souhaitez mettre en place un contrat d’affacturage ? Captain Contrat peut vous mettre en relation avec un avocat pour connaître les clauses à négocier.

    Autres questions fréquentes sur l'affacturage

    Quelle est la durée d'un contrat d'affacturage ? 

    Le contrat d’affacturage peut être signé sur une durée déterminée, le plus souvent d’un an. Vous pouvez aussi partir sur un contrat à durée indéterminée. Dans cette hypothèse, pour le rompre, vous devrez respecter un délai de préavis de 3 mois, sauf si une clause en dispose autrement. 

    Quelle est la différence entre une cession Dailly et l'affacturage ? 

    La cession Dailly est une avance de trésorerie temporaire négociée avec la banque. Un peu comme un découvert autorisé. Le montant est plafonné et doit être remboursé à l’échéance, même s’il n’a pas été recouvré auprès du client. L’affacturage est une externalisation des créances clients à un factor, qui vous paie la somme correspondante et s’occupe de les recouvrer.

     

    Vous faites face à des impayés ? Votre trésorerie est impactée et c'est la santé financière de votre société qui est en danger ? Ne tardez pas à mettre en place des actions afin de recouvrer vos impayés. Relances, affacturage sont autant de moyens de faire valoir vos droits. Vous pouvez également vous tourner vers la lettre de mise en demeure pouvant être signée par la main d'avocat. 

    Captain Contrat vous accompagne dans la gestion de vos impayés. 

    Captain Contrat vous offre votre lettre de mise en demeure et l'échange avec un  avocat Je profite de l'offre

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      combien de temps un huissier peut réclamer une dette

      Mise en demeure

      Combien de temps un huissier peut-il réclamer une dette ?  

      procédure de recouvrement de créances par un huissier

      Mise en demeure

      Faire une procédure de recouvrement de créances par un huissier 

      recouvrement de créances

      Mise en demeure

      Qu'est-ce qu'un recouvrement de créances ?

      Mise en demeure

      Les sanctions applicables en cas de factures impayées 

      Priscilla Cavaillé
      A propos de Priscilla Cavaillé

      Diplômée d'un master en droit des affaires, spécialité propriété intellectuelle, Priscilla a développé son expérience au sein de cabinets d'avocats en droit des sociétés et en droit des marques.

      COMMENTAIRES