Vous êtes avocat ? 👋 Pour rejoindre notre réseau, c'est par ici !
  1. Créer son entreprise
  2. Micro-entreprise
  3. Le compte bancaire auto-entrepreneur, ce qu'il faut savoir

Le compte bancaire auto-entrepreneur, ce qu'il faut savoir

Devenir micro-entrepreneur
Devenir micro-entrepreneur

Que vous envisagiez de créer une micro-entreprise ou que vous ayez récemment commencé votre activité en tant qu'auto-entrepreneur, vous vous êtes certainement interrogé sur l'ouverture d'un compte bancaire autoentrepreneur.

Si jusqu'à récemment vous aviez un délai de 12 mois à compter de la création pour ouvrir un compte bancaire propre à votre activité professionnelle. Mais depuis la promulgation de la loi Pacte en mai 2019, cette obligation ne vaut que pour certains micro-entrepreneurs. 

 


Un compte en banque obligatoire au-delà d'un certain seuil chiffre d'affaires

 

Depuis l'entrée en vigueur le 24 mai 2019 de la loi relative à la croissance et la transformation des entreprises, dite loi PACTE, l'obligation d'ouvrir un compte bancaire professionnel ne vaut que pour les micro-entrepreneurs dont le chiffre d'affaires a dépassé 10 000 € pendant 2 années consécutives (article L613-10 du Code de la sécurité sociale).

Aussi, et par déduction, si votre chiffre d'affaires annuel est inférieur à 10 000 € vous n'êtes plus obligé d'avoir un compte en banque avec le statut de micro-entreprise. Vous gardez toutefois la possibilité d'en ouvrir un si vous le souhaitez. 

 

Pourquoi ouvrir un compte en banque ?

 

Après avoir créé votre entreprise et en développant une activité professionnelle, vous allez être amené à encaisser et débourser régulièrement des sommes d'argent.

Qu'il s'agisse de payer vos charges sociales, les taxes, les impôts, et vos fournisseurs, ou d'encaisser vos clients, il peut être opportun de distinguer ces nouvelles dépenses et ressources de votre budget familial.

Que votre micro-entreprise soit dans l'obligation d'avoir un compte bancaire ou que vous ayez fait le choix personnel dans ouvrir un, cette solution peut présenter certains intérêts pour vous.

Cela vous aide également dans la gestion de votre micro-entreprise et la comptabilité de vos budgets personnels et professionnels en distinguant facilement vos comptes bancaires, avec un RIB (Relevé d'Identité Bancaire) et des moyens de paiement spécifiques pour chacun.

Vous pouvez ainsi suivre sans difficulté l'évolution des finances de votre micro-entreprise, en vous assurant du correct paiement des factures par vos clients et en vérifiant l'évolution de vos dépenses professionnelles.

 

Bon à savoir : Il existe des plafonds de CA pour garder le statut d'autoentrepreneur. Pensez à vous renseigner.

 

Compte bancaire professionnel ou compte bancaire dédié ?

 

Alors que l'ouverture d'un compte bancaire professionnel est nécessaire pour la création d'une société comme une SARL, une SASU ou une SA, il n'est fait mention que d'un compte bancaire dédié pour les micro-entrepreneurs.

L'article L613-10 du Code de la sécurité sociale précise ainsi que les micro-entrepreneurs dédient un compte à leurs transactions. Sans précision de la loi quant à la nature du compte, vous pouvez donc ouvrir un compte en banque professionnel ou particulier pour votre micro-entreprise. Mais quelles sont les différences entre ces deux types de comptes ?     

   

Les comptes bancaires professionnels

 

  • Ils sont utilisés par des entreprises.
  • Ils offrent des services adaptés à un usage professionnel et répondent aux besoins des sociétés avec, par exemple : des autorisations de découvert plus importantes que pour les particuliers, des assurances professionnelles, des moyens de paiement (chèques, cartes, virements à l'étranger, etc.) appropriés, l'accès à des produits spécifiques comme des prêts, ou encore la mise à disposition d'un terminal de paiement par carte bancaire.
  • Les frais d'ouverture et de gestion de ces comptes sont souvent plus élevés que ceux des particuliers.

Les comptes bancaires dédiés à l'activité professionnelle

 

  • Ils sont destinés à des clients particuliers et peuvent, sous réserve des conditions fixées par les banques, être ouverts par un micro-entrepreneur.
  • Ils proposent des produits bancaires dits « classiques » avec notamment des cartes de paiement aux plafonds plus limités et des découverts autorisés moins importants.
  • Le coût pour l'ouverture et la gestion de ces comptes est généralement plus faible que celui des professionnels.

 

En fonction de votre activité, un compte bancaire professionnel peut être plus opportun, malgré son prix plus élevé. C'est ainsi le cas si vous avez besoin d'un terminal de paiement pour carte, si vous faites beaucoup de transactions financières avec des pays étrangers, ou encore si vous avez besoin d'un prêt professionnel.

A l'inverse, si vous n'utilisez votre compte bancaire que pour encaisser vos clients qui payent essentiellement par virements, que vos dépenses sont limitées et qu'une simple carte de paiement, sans ou avec un faible découvert autorisé, vous suffit, alors l'ouverture d'un compte classique dédié à votre micro-entreprise sera suffisant.

Attention cependant car si la loi n'impose pas la détention d'un compte professionnel pour les micro-entrepreneurs, certaines banques limitent l'accès de leurs comptes classiques à une utilisation personnelle et privée, obligeant les micro-entrepreneurs à souscrire aux offres professionnelles plus chères.

Toutefois, prenant en compte les spécificités des microentreprises, certaines banques proposent désormais des comptes bancaires plus adaptés à ce type de structure. Celles-ci offrent des services intermédiaires, un peu plus développés que ceux des particuliers sans pour autant atteindre le niveau des comptes professionnels, et pour un coût inférieur à ces derniers.

 

Comment ouvrir le compte bancaire de votre micro-entreprise ?

 

Que la loi vous y oblige ou encore une fois, que ayez fait le choix d'en ouvrir un, il est indispensable de passer par une banque pour ouvrir votre compte (pour vous verser un salaire d'autoentrepreneur, par exemple).

Qu'il s'agisse d'un compte classique de type compte courant de particulier, ou d'un compte professionnel avec des moyens de paiement plus développés, l'offre bancaire est vaste. 

Banques classiques, banques en ligne, ou même banques mobiles également appelées néobanques (dont certaines sont dédiées aux micro-entrepreneurs), les possibilités sont nombreuses.

Pour faire votre choix parmi les différentes banques, faites le point sur vos besoins :

  • Un découvert autorisé vous est-il utile ? Si oui, de quel montant ?
  • Quel moyen de paiement utilisez-vous le plus pour votre activité (carte bancaire, chèques, espèces, virements internationaux, etc.) ?
  • Aurez-vous besoin d'un prêt bancaire pour créer et/ou développer votre micro-entreprise ?
  • Allez-vous faire beaucoup de retraits d'argent via des DAB (Distributeur Automatique de Billets), ou l'ensemble de vos transactions seront-elles des virements bancaires effectués sur internet ?
  • Quel type de banque est le plus adapté à votre fonctionnement ?

Souhaitez-vous un conseiller attitré que vous pouvez rencontrer sur rendez-vous dans une agence bancaire ? Dans ce cas, optez pour une banque classique avec des agences physiques.

Si au contraire vous gérez seul vos comptes via internet (sur ordinateur ou smartphone) et que la quasi-totalité de vos démarches d'autoentrepreneur sont dématérialisées, les banques en ligne et les banques mobiles vous conviendront certainement.

  • Quel est le coût de l'ouverture, de la gestion et des moyens de paiement ?

Selon le type de compte que vous ouvrez, les options sélectionnées (carte bancaire avec plafonds de paiement plus élevés, autorisation de découvert plus importante, assurance professionnelle plus étendue, accès aux services en ligne, etc.) et la banque choisie, les frais bancaires peuvent fortement varier : de 0 € à 500 € par an en moyenne. Vérifiez donc avant de souscrire auprès d'une banque, les éventuelles conditions à remplir pour bénéficier de la gratuité ou des tarifs préférentiels, ainsi que les prix des opérations que vous serez le plus amené à réaliser.

Maintenant que vous connaissez vos obligations bancaires en tant que micro-entrepreneur, vous pouvez vous lancer dans la création de votre entreprise avec l'aide de notre équipe de professionnels.

Besoin d'une banque pour déposer votre capital en ligne ? N'hésitez pas à vous rapprocher de notre partenaire Shine. 

En savoir plus : 

 

Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous vous lancez à votre compte ? 🚀
Déléguez en quelques clics votre création d'entreprise
Découvrir

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

3 min
Cotisation en micro-entreprise : les charges à prévoir

Comment calculer vos charges ? Découvrez dans cet article la liste des cotisations sociales à payer en micro-entreprise.

4 min
Redevenir auto entrepreneur après une cessation d’activité

Comment redevenir auto entrepreneur après avoir radié votre micro-entreprise ? On vous explique la procédure et les formalités à accomplir !

5 min
Plafond auto-entrepreneur 2022 : quelles sont les règles ?

Plafond auto-entrepreneur : découvrez le plafond de chiffre d’affaires à respecter pour conserver les avantages, fiscaux et sociaux, de ce régime.

3 min
La première année de l'auto-entrepreneur

Création, obligations comptables, impôts : découvrez tout ce qui vous attend en tant qu'auto-entrepreneur lors de la première année.

4 min
Facture auto-entrepreneur : quelles sont les échéances ?

Vous créez votre microentreprise ? Découvrez maintenant la manière de rédiger vos factures et les échéances à faire respecter.

6 min
Dépassement des seuils pour un auto-entrepreneur : et après ?

Le seuil de chiffre d'affaires de l'auto entrepreneur finit bien souvent par être dépassé...📈 Retrouvez dans cet article les conséquences et les choix qui vous attendent après le dépassement du seuil de chiffre d'affaire pour les auto entrepreneurs.

6 min
Auto-entrepreneur artisan : tout ce qu'il faut savoir

Auto-entrepreneur artisan : découvrez ce qu'il y a à savoir sur les formalités de création et le régime fiscal et social de la micro entreprise.

4 min
Profession libérale en auto entrepreneur : est-ce possible ?

Vous exercez une profession libérale ? Découvrez les démarches et conditions à suivre pour devenir auto entrepreneur. Captain Contrat vous guide pas à pas.

6 min
Travailleur indépendant : signification, statut, régime social

Qu'est ce qu'un travailleur indépendant ? Quelles sont les avantages et comment le devenir ? Découvrez ce qu'il y a à savoir sur ce statut.

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier