Vous êtes avocat ? 👋 Pour rejoindre notre réseau, c'est par ici !
  1. Créer son entreprise
  2. Les formalités
  3. Comment obtenir un numéro SIRET ?

Comment obtenir un numéro SIRET ?

J'ai besoin d'un numéro SIRET
J'ai besoin d'un numéro SIRET

Le SIRET est un numéro d'identification à 14 chiffres de l'établissement de votre entreprise. Il constitue son acte de naissance et prouve son existence. Pour obtenir votre SIRET, il faut donc créer votre entreprise. Mais concrètement comment obtenir son numéro SIRET ? Le point avec cet article.

 

 

Qu'est ce qu'un numéro de SIRET ? 

 

Numéro de SIRET : Définition 

 

SIRET signifie Système d'Identification du Répertoire des établissements, il est constitué de 14 chiffres et il s'agit du numéro qui désigne l'établissement d'une entreprise. Il est délivré par l'INSEE au moment de la création de l'entreprise. 

 

A quoi sert le numéro de SIRET

 

Le numéro de SIRET est essentiel  et nécessaire lorsque l'on a une entreprise car c'est ce numéro qui prouve l'existence réelle et légale de votre entreprise et de ses établissements.  C'est ce numéro qui vous permettra de montrer à vos clients et fournisseurs que vous possédez une vraie structure. 

Ce numéro est également nécessaire dans le cadre de certaines démarches : 

  • pour faire la demande d'un extrait de Kbis auprès du greffe du tribunal de commerce 
  • pour faire la demande d'un extrait K  si vous avez une micro-entreprise immatriculée au RCS
  • ou encore pour faire la demande d'un extrait D1 si vous êtes artisan 


Où trouver le numéro de SIRET ?

 

Votre numéro de SIRET est disponible sur le site sirene.fr.

 Votre numéro SIRET est mentionné sur l'ensemble des documents officiels :

  • Devis
  • Factures
  • Déclaration de TVA
  • Fiches de paie

 

Vous pouvez également accéder facilement aux numéros de SIRET d'entreprises qui vous intéressent sur des sites comme Infogreffe et sirene.fr . Il suffit d'avoir le raison sociale de l'entreprise que vous cherchez et vous pouvez obtenir facilement la liste des établissements d'une entreprise. 

 

Comment obtenir son numéro SIRET ?

 

L'obtention du numéro SIRET nécessite l’immatriculation de l’entreprise.

Il faut donc adresser au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) le formulaire cerfa correspondant et les pièces justificatives demandées (les statuts, une photocopie des pièces d’identités, le certificat de dépôt des fonds,...).

 

L'obtention du SIRET pour les entreprises individuelles, les sociétés commerciales et les sociétés civiles

 

Pour obtenir un numéro SIRET, les SARL, EURL, SAS, SASU, etc, doivent d’abord déposer une demande d’immatriculation auprès du CFE compétent, c'est-à-dire la Chambre de commerce et de l’industrie pour les commerçants et sociétés commerciales et le greffe du tribunal de commerce pour les sociétés civiles.

Les demandes sont ensuite examinées par le CFE, puis, si tout est en règle, les documents sont transmis à l’INSEE et au RCS, qui procéderont à l’attribution des numéros SIREN, SIRET et APE.

La demande est établie via un formulaire cerfa, qui diffère selon la forme de l’entreprise.

 

Le formulaire P0 pour la création d'une entreprise individuelle

 

Pour une entreprise individuelle, le formulaire P0 rassemble notamment des informations sur :

  • l’identité de la personne physique ;
  • l’adresse de l’établissement ;
  • la date de début d’activité ;
  • le nom commercial et l’enseigne ;
  • l’origine du fonds de commerce ;
  • les options fiscales.

 

Le formulaire M0 pour la création d'une société

 

Pour une société, le formulaire M0 se décline suivant la forme juridique. Il comprend notamment :

  • l’identification de la personne morale ;
  • l’identification des représentants légaux, associés, et personnes ayant le pouvoir d’engager la société et dirigeants ;
  • le montant du capital social ;
  • la durée de vie fixée par les statuts ;
  • les options fiscales.

 

✏️ À noter
La création d'un nouvel établissement requiert une nouvelle déclaration (formulaire M2) pour obtenir un nouveau SIRET

 

L'obtention du SIRET pour les artisans

 

Pour créer son entreprise et obtenir ses numéros SIRET et SIREN, un artisan doit s’adresser au CFE de la Chambre des métiers et de l’artisanat, s’il est indépendant et si son entreprise emploie moins de 10 salariés.

Dans les mêmes conditions que pour les sociétés commerciales, le CFE va procéder au transfert des pièces justificatives et du formulaire auprès duRM et de l’INSEE.

 

 

Quelles sont les pièces justificatives nécessaires pour obtenir le numéro SIRET ?

 

Une fois le formulaire dûment rempli, il faut y joindre une série de pièces justificatives. Celles-ci diffèrent sensiblement selon la nature de la structure créée. De manière générale, sont demandés :

  • des justificatifs d’identité ;
  • une attestation sur l’honneur de non-condamnation et de filiation du  dirigeant ;
  • une copie du diplôme pour les professions réglementées ;
  • les pièces justificatives relatives à l'éventuel bail commercial et/ou au lieu de domiciliation de l’entreprise (siège social) ;
  • un exemplaire des statuts sociaux ;
  • un certificat de dépôt des fonds pour les apports en numéraire (la banque est compétente pour délivrer ce certificat) ;
  • le cas échéant, un justificatif d’inscription sur la liste des commissaires aux comptes ;
  • une attestation de parution dans un journal d’annonces légales.

 

A noter : L’attestation de non-condamnation concerne seulement les interdictions de gestion, d’administrer ou de diriger une personne morale.

 

Le cas particulier de la micro-entreprise

 

Comme n’importe quelle entreprise, la micro-entreprise s’identifie aussi par un numéro SIRET et un numéro SIREN.

Ceci étant, les micro-entrepreneurs sont dispensés de toute immatriculation au RCS ou RM. Ainsi, pour obtenir son SIRET, il suffit de déclarer en ligne son activité, en joignant :

  • une copie de sa pièce d’identité, certifiée conforme ;
  • éventuellement, une demande d’Accre.

 

Vous recevrez ensuite par Internet ou par voie postale la confirmation de votre inscription, comprenant vos identifiants SIRET et SIREN.

 

SIREN ou SIRET : quelles différences ?

 

Les numéros SIREN et SIRET sont des numéros d'identification attribués aux entreprises au moment de leur création. Délivrés par l’INSEE, ils doivent figurer sur les documents administratifs, les devis, les factures, etc. 

 

Qu’est-ce que le numéro de SIREN ? 

 

Composé de 9 chiffres, le numéro SIREN permet aux organismes publics d'identifier l’entreprise et en prouve la légalité.

Une fois immatriculée, chaque entreprise a son propre numéro SIREN, qui la distingue des autres. Il est attribué sans rapport avec l’activité et restera inchangé tout au long de la vie de l’entreprise. 

 

Qu’est-ce que le numéro SIRET ?

 

Le numéro SIRET est quant à lui composé de 14 chiffres, comprenant :

  • les 9 chiffres du SIREN ;
  • les 5 chiffres du Numéro Interne de Classement (NIC).

 

Le SIRET correspond au numéro d’identification d’un établissement, c’est-à-dire un numéro par adresse d’activité exercée. Une entreprise pourra donc avoir autant de SIRET que de lieux d’exercice. 

Ainsi, le SIRET doit figurer sur les fiches de salaire afin de rattacher le salarié à un établissement spécifique et aux organismes territorialement compétents.

 

Quels sont les autres numéros d’identification des entreprises ?

 

Le code NAF ou le code APE

 

Le code APE ou code NAF identifient l’activité principale exercée. Ce code, composé de 4 chiffres et d’une lettre, a une vocation principalement statistique. Il permet, par exemple, de déterminer la convention collective applicable à chaque entreprise. Il est déterminé en fonction de l'objet social rédigé dans les statuts ou de l’activité exercée par l’entrepreneur individuel

De même, si l’entreprise décide de recruter des alternants, le code va permettre de déterminer l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) compétent pour le financement de la formation de l’alternant.

 

Le numéro RCS

 

Le numéro RCS correspond au numéro d’immatriculation de l'entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés. Il est propre aux commerçants et sociétés commerciales. Il est composé du nom de la ville dans laquelle a été immatriculée l’entreprise et du numéro SIREN.

Lorsque l’entreprise exerce une activité artisanale et embauche moins de 10 salariés, l’immatriculation se fait au Répertoire des Métiers ; on parle donc de numéro RM.

 

Le numéro de TVA intracommunautaire 

 

Enfin, le numéro de TVA intracommunautaire correspond à l’identification fiscale pour toutes les entreprises redevables de la TVA.

Attribué par le Service des Impôts des Entreprises(SIE), il est composé de 2 lettres suivies de 11 chiffres, dont 2 qui correspondent à une clé informatique et les 9 autres au numéro SIREN.

Sont donc exclues les entreprises en franchise de TVA ou celles qui réalisent exclusivement des opérations ne permettant pas la déduction de la TVA.

A noter : Le numéro de TVA intracommunautaire doit obligatoirement figurer sur les factures comprenant de la TVA.

 

Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous hésitez sur la forme juridique à adopter ? 🤔
Notre questionnaire en ligne est là pour vous aider
Faire le test

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Compte courant d’associés débiteur d’une SCI : quels risques ?

Vous êtes associé d'une SCI ? Et vous avez un compte courant d'associés qui est débiteur ? Cela veut dire que vous devez de l'argent à la société mais est-ce possible ? On vous indique tous les risques d'un compte courant d'associés débiteur. Vous souhaitez savoir comment la société pourra se faire rembourser, cet article est fait pour vous !

5 min
Créer son entreprise : les étapes pour réussir (2023)

Vous souhaitez créer votre entreprise ? Découvrez ici les 7 étapes de la création d'entreprise : de l'idée à l'immatriculation de votre société.

5 min
Remboursement du compte courant d’associés : quand et comment procéder ?

L'associé d'une société a la possibilité de consentir un compte courant au profit de cette dernière en cas de difficulté de trésorerie. Il arrive cependant que l'associé souhaite céder ses titres. Comment peut-il alors se faire rembourser de ce prêt ? Quelles sont les formalités à respecter ?

5 min
Application pour l'organisation au travail : les 10 meilleures apps

De nombreuses applications d'organisation conçues pour aider les chefs d'entreprise existent. Découvrez maintenant notre top 10 !

5 min
Extrait Kbis auto entrepreneur : comment l'obtenir ?

Découvrez comment obtenir votre extrait Kbis auto-entrepreneur et les sanctions éventuelles en cas d'absence d'immatriculation de votre micro entreprise.

5 min
Régime social MSA ou Urssaf : les spécificités des régimes sociaux

MSA ou Urssaf : découvrez les spécificités de chaque régime social et auquel vous serez assujetti en tant que chef d'entreprise.

5 min
Comment créer une société (SARL) au Luxembourg ?

Créer une société au Luxembourg suit la même procédure que la création d'une SARL en France avec tout de même une réglementation particulière. Le point.

5 min
Quelles clauses mettre dans un pacte d'associés ?

Comment rédiger un pacte d'associés ? On vous explique tout dans cet article pour vous éviter bien des obstacles : le point sur les clauses essentielles.

5 min
Créer une société de conseil: avantages et inconvénients

Qu'est ce qu'une société de conseil ? Découvrez les avantages et inconvénients à la création d'une société de conseil et le statut juridique à choisir.

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier