Ravis de vous revoir ! Votre démarche a été enregistrée 🚀 Reprendre ma démarche
Accès client
  1. Ressources
  2. Exercer un métier
  3. Consultant
  4. Comment devenir coach en développement personnel ?

Comment devenir coach en développement personnel ?

Philippe Wagner
Philippe Wagner Co-fondateur de Captain Contrat. Diplômé d'HEC Paris. Relu par Sofia El Allaki, Diplômée en droit

Vous souhaitez devenir coach en développement personnel. En quoi consiste l’activité de coach en développement personnel ? Qu’est-ce qu’un coach de vie ? Quelles sont les compétences à avoir ? Quelles sont les formations à avoir ? Existe-t-il des formations certifiantes obligatoires ? Quelle forme juridique choisir ? Comment facturer les prestations de coach de vie ? Comment devenir coach ? Captain Contrat vous guide.

 

 

Comment devenir coach de vie ?

 

L’activité de coach s’est beaucoup développée depuis quelques années. Le coach de vie accompagne ses clients afin qu’ils réalisent leurs objectifs professionnels ou personnels. Il va offrir ses services de manière individuelle et adaptée à chaque demande particulière.

Ainsi le coaching peut s’appliquer à un grand nombre de domaines tels que :

  • la réorientation professionnelle ;
  • la formation managériale ;
  • les ressources humaines ;
  • la gestion du stress ;
  • la création et le suivi de projet ;
  • la communication.
  • et même la sexothéraphie.

 

Le coach suit donc son client de manière personnelle en fonction des objectifs fixés avec celui-ci. Cela débute par un long entretien avec le client afin de déterminer ses attentes. Le coach doit prendre en considération la personnalité du client, son environnement familial, professionnel, son passé. Cette première séance est appelée anamnèse. À l’issue de celle-ci des objectifs seront fixés. Les séances seront ainsi entièrement personnalisées. Le coach doit établir une stratégie, des exercices à accomplir afin de progresser vers les objectifs fixés. Selon le profil du client et le résultat à atteindre, le coaching est plus ou moins long. Il nécessitera quoi qu’il en soit plusieurs séances.

Pour devenir coach en développement personnel il est indispensable d’avoir certaines qualités :

  • être ouvert et tolérant ;
  • être patient ;
  • être bienveillant ;
  • être éthique ;
  • être organisé ;
  • avoir de l’empathie ;
  • avoir le sens du contact et de l’écoute active ;
  • savoir motiver, encourager ses clients ;
  • savoir s’adapter et adapter ses paroles et ses outils ;
  • savoir gérer les émotions fortes sans les minimiser ;
  • savoir cerner les objectifs des clients et leurs axes d’amélioration ;
  • avoir des connaissances en psychologie, etc…

 

En outre, il faut être déterminé et résistant car vous allez exercer en indépendant. Un coach en général ne compte pas ses heures de travail, même s’il est libre de son emploi du temps.

Vous devez également respecter une certaine déontologie. Il est indispensable de garder confidentielles les informations données par vos clients.

 

Quelle formation faut-il suivre pour devenir coach ?

 

En France la profession de coach n’est pas réglementée. Ainsi, vous pouvez devenir coach en développement personnel sans diplôme. Cependant, il est préférable de faire une formation avant de débuter. Plusieurs écoles existent qui vous permettent de choisir une spécialité dans le métier du coaching, tels que l’École supérieure de coaching, l’Institut Repère. Il y a plus d’une quarantaine d’organismes de formation au coaching. La plupart sont privés et sont d’une grande diversité d’enseignements. Il est conseillé de bien étudier les différents modules proposés dans ces écoles avant de vous engager.  

En outre, plusieurs universités proposent un cursus lié au coaching :

  • diplôme d’Etudes Supérieures d’Université (DESU) : Paris 2, 8, 10, DESU Coaching à la faculté d’Economie et de Gestion d’Aix-Marseille Université,
  • master à l’Université d’Aix-Marseille,
  • master coaching et développement professionnel (Université de Bordeaux)
  • DU : DU de Coaching de l’IAE de Toulouse, DU de Coach en entreprise à l’Université de Lyon III, DU Coaching Professionnel, pratiques de l’accompagnement à l’université Catholique de l’Ouest (Angers et Paris), DU Executive Coaching à l’Université de Cergy Pontoise

 

Il est aussi possible de détenir le titre de RNCP (Registre National des Certifications Professionnelles) coach professionnel certifié. Reconnu en France, il permet de valider vos connaissances.

Il existe aussi des formations à distance et en ligne.

 

Quelle forme juridique choisir pour devenir coach de vie indépendant ?

 

La micro-entreprise 

 

Pour créer votre entreprise, vous pouvez opter pour plusieurs formes juridiques afin d'exercer en tant que coach en développement personnel ou encore coach sportif.

La micro-entreprise a certains avantages pour débuter. Il s'agit d'un régime spécifique de l'entreprise individuelle :

  • la création est simple, rapide et peu coûteuse. Vous n’avez pas de statuts à rédiger, pas de capital social à déposer
  • la gestion au quotidien est simple. Votre comptabilité se fait rapidement.

 

Mais elle a aussi ses inconvénients :

  • le chiffre d’affaires ne doit pas dépasser 77 700€ pour une activité libérale.
  • votre responsabilité est illimitée. Vos patrimoines personnel et professionnel seront indifférenciés en cas de faillite et de réclamation de créanciers.

 

Si vous dépassez les seuils de chiffres d'affaires, vous basculez automatiquement sur le régime de l'entreprise individuelle classique. L’entreprise individuelle classique (EI) permet également de se lancer facilement dans les professions de l'accompagnement personnel que vous souhaitiez devenir sophrologue, coach en développement personnel ou même combiner les deux activités. S’agissant de votre régime fiscal vous êtes imposé sur vos revenus, mais vous avez la possibilité de choisir entre le régime réel normal et le régime réel simplifié.

 

L'EURL ou la SASU

 

Si vous souhaitez toujours exercer en individuel, mais que vous souhaitez profiter des avantages des sociétés unipersonnelles, vous allez pouvoir opter pour l’EURL est une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée.

Ses avantages sont :

  • vous êtes seul gérant de votre entreprise ;
  • vous pouvez toucher une rémunération ;
  • votre responsabilité est limitée au montant de vos apports ;
  • la fiscalité est allégée : seuls vos bénéfices réels sont imposés ;
  • vous avez le choix entre l'impôt sur le revenu et l'impôt sur les sociétés.

 

L'autre option pour exercer en société unipersonnelle est de vous tourner vers la SASU, société par actions simplifiée unipersonnelle :

  • vous êtes associé unique et considéré comme un dirigeant salarié ;
  • vous pouvez percevoir des dividendes en votre qualité d’associé ou une rémunération en tant que président ;
  • le capital social peut être seulement de 1€ ;
  • votre responsabilité est limitée à vos apports.

 

L’inconvénient de la SASU est que les cotisations sur votre rémunération seront plus importantes que pour l’EURL. En contrepartie, votre protection sociale sera plus élevée.

 

EURL ou SASU

 

Enfin, vous avez la possibilité de vous associer avec d'autres coachs pour créer ensemble une structure juridique. Dans ce cas de figure, la SAS ou la SARL peuvent être de bons candidats pour lancer ce projet. 

 

Voici un tableau comparatif des principales formes juridiques pour lancer son activité de coach en développement personnel :

  Responsabilité des associés Capital social minimum Régime Fiscale
Micro-entreperise Illimitée

Aucun

Régime micro-fiscal
EURL Limitée au capital social 1 euro Régime de l'impôt sur le revenu (avec une option pour l'impôt sur les sociétés)
SAS/SASU Limitée au capital social 1 euro Régime de l'impôt sur les sociétés (avec une option pour l'impôt sur le revenu)
SARL Limitée au capital social 1 euro Régime de l'impôt sur le revenu ou de l'impôt sur les sociétés

 

 

Chaque forme juridique présente des avantages et des inconvénients en termes de responsabilité des associés, de capital social minimum, de formalités de création, de régime fiscal et de tenue de la comptabilité. Le choix de la forme juridique dépendra des objectifs et des ressources du porteur de projet, ainsi que de son niveau de responsabilité et de sa situation fiscale. Il est important de bien réfléchir à sa stratégie et de se faire conseiller par un expert-comptable ou un avocat avant de choisir la forme juridique la plus adaptée à son activité de coach en développement personnel.

 

Le saviez-vous ?
number image icon
83 %

des coachs en développement personnel qui ont créé seuls, ont créé une SASU

Créer une SASU
number image icon
80 %

des coachs en développement personnel qui ont créé à plusieurs, ont créé une SAS

Créer une SAS

*Datainfogreffe, organisme opendata des Tribunaux de Commerce. Etude portant sur un total de 306 659 sociétés immatriculées en 2023.

 
✍️ En résumé
  • Lancer une activité de coaching en développement personnel est une entreprise passionnante, mais qui nécessite une bonne préparation pour réussir.

  • Pour devenir un coach en développement personnel compétent, il est important de suivre une formation reconnue et d'acquérir des compétences en communication, en écoute active, en psychologie et en coaching. Il est conseillé de se spécialiser dans un domaine spécifique, tel que la confiance en soi, la gestion du stress ou le développement de carrière.

  • Choisir une forme juridique pour son entreprise est une étape cruciale : il est important de bien cadrer son projet pour faire le bon choix. 

Group 26

 

🎙Le mot de l’entrepreneur :

“Captain Contrat fait vraiment preuve d’un accompagnement sur-mesure, je me suis sentie écoutée et comprise dès les premiers échanges. Beaucoup de réactivité et de professionnalisme, j’ai enfin pu voir mon projet de création d’entreprise avancer.”

Carole Personnier, Créatrice de SASU

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
100% des lecteurs trouvent l'article utile
Prêt à lancer votre activité de coaching ?
Devenir coach
Philippe Wagner
Ecrit par Philippe Wagner
Philippe Wagner est diplômé d'HEC Paris. Il a travaillé comme consultant et banquier d'affaires avant d'être bras droit de Gilles Babinet - entrepreneur aguerri - qui lui a fait découvrir le monde des start-up. Fin 2012, il se lance avec son frère, Maxime, avec la volonté d’accompagner les TPE/PME dans leur développement.
Relu par Sofia El Allaki

Ces articles pourraient également vous intéresser

Comment devenir coach ?
4 min
Comment devenir coach ?
Devenir coach de vie : comment lancer son activité ?
5 min
Devenir coach de vie : comment lancer son activité ?
Comment devenir coach sportif sans diplôme : nos conseils
5 min
Comment devenir coach sportif sans diplôme : nos conseils
Comment devenir coach sportif : formation et statut juridique
3 min
Comment devenir coach sportif : formation et statut juridique
Créer son entreprise : les étapes pour réussir (2024)
10 min
Créer son entreprise : les étapes pour réussir (2024)
Forme juridique d'une entreprise : faites le bon choix (2024)
10 min
Forme juridique d'une entreprise : faites le bon choix (2024)
Comment devenir son propre patron : les étapes
5 min
Comment devenir son propre patron : les étapes
Création d'entreprise en ligne : quelles sont les étapes à réaliser ?
6 min
Création d'entreprise en ligne : quelles sont les étapes à réaliser ?
Dropshipping et fiscalité : quel est l’impact de la forme sociale ?
8 min
Dropshipping et fiscalité : quel est l’impact de la forme sociale ?
EIRL ou SASU : notre guide complet pour faire votre choix
5 min
EIRL ou SASU : notre guide complet pour faire votre choix