Ravis de vous revoir ! Votre démarche a été enregistrée 🚀 Reprendre ma démarche
  1. Ressources
  2. Créer son entreprise
  3. SAS
  4. La réserve légale en SAS : principes, montants et obligations

La réserve légale en SAS : principes, montants et obligations

Maxime Wagner
Maxime Wagner Co-fondateur de Captain Contrat. Diplômé de Centrale Lille et l'ESSEC. Relu par Pierre-Florian Dumez, Diplômé en droit

Les associés de la SAS doivent constituer une réserve en prélevant 5 % des bénéfices, sans dépasser un plafond de 10 % de leur capital social. Cette fraction des bénéfices doit être déposée sur un compte de réserve, souvent nommé « réserve légale ». Le fonctionnement, les obligations et le montant de cette réserve légale sont encadrés par le Code de commerce. En voici les grands principes. 

 

Qu’est-ce que la réserve légale d’une SAS ?

 

La réserve légale correspond à la part des bénéfices annuels reversés de façon obligatoire par les actionnaires d’une SAS sur le compte de réserve de l’entreprise. En d’autres termes, elle est la somme des bénéfices ne pouvant pas être redistribués aux associés. 

L’article L. 232-10 du Code de commerce précise notamment :

  • Le taux de la réserve légale : il correspond à 5 % des bénéfices de l’exercice, diminué, le cas échéant, des pertes antérieures. 
  • Le plafond de la réserve légale : ce prélèvement cesse d’être obligatoire lorsque le montant du compte équivaut à 10 % du capital social de l’entreprise.

 

Exemple : une SAS réalisant un bénéfice de 50 000 € sur l’exercice comptable devra intégrer 2 500 € dans le compte associé à la réserve légale. 

 

💡 Bon à savoir : D’autres plafonds sont-ils possibles pour la réserve légale ?
Le taux de 5 % sur les bénéfices et le seuil de 10 % du capital social constituent les sommes minimums imposées par la loi. Si les associés le désirent, ils peuvent fixer de façon statutaire d’autres montants et plafonds.

 

Pourquoi la réserve légale est-elle obligatoire en SAS ?

 

La raison d’être de la réserve légale est simple à comprendre : empêcher les actionnaires de se rémunérer au détriment de la pérennité financière de l’organisation. Puisqu’il augmente les capitaux propres de la SAS, ce compte est particulièrement utile pour :

  • Financer le développement de la société sans avoir à solliciter de nouveaux prêts.
  • Rassurer les créanciers et les clients quant à la solidité financière de l’entreprise.
  • Faire face aux fluctuations du marché entrainant des difficultés financières.

 

À peine de nullité de la délibération, la réserve légale est constituée lors de l’affectation du résultat décidée par l’assemblée générale ordinaire des associés. C’est alors que se déroule l’approbation des comptes.

 

Quelle différence entre la réserve légale en SAS et les autres réserves ?

 

En parallèle de la réserve légale obligatoire, les associés d’une SAS ont également l’opportunité d’affecter leurs bénéfices sur deux autres types de réserves : la réserve statutaire et la réserve facultative.

La réserve légale est la partie des bénéfices que les associés sont légalement tenus de verser sur le compte de réserve.

Dans le cas d’une réserve statutaire, les seuils et les principes de fonctionnement sont définis par les statuts de l’entreprise. Les actionnaires ne peuvent pas se verser de dividendes avant de l’avoir alimentée.

Les associés ont la possibilité d’allouer une partie des bénéfices de la SAS dans une ou plusieurs réserves facultatives. Ces réserves extraordinaires peuvent être employées dans différentes situations :

  • L’augmentation prochaine du capital social
  • Le règlement du passif
  • Le renforcement financier de l’organisation
  • Le rachat d’actions

 

Bien entendu, l’affectation de ces réserves extraordinaires doit se faire dans l’intérêt de l’organisation. Ce levier ne peut pas être actionné par les actionnaires majoritaires dans le but de discriminer ou de défavoriser les actionnaires minoritaires. On parle alors d’« abus de droit ».

       
Type de réserve Obligation légale Caractéristiques Fonctions
Réserve légale Oui
  • 5 % des bénéfices annuels
  • Obligatoire jusqu’à atteindre 10% du capital.
  • Elle peut être incorporée
     au capital social
  • Solidifier les finances de l’entreprise.
  • Absorber une perte à venir
  • Rassurer les créanciers
  • Augmenter la valeur nominale ou le nombre de parts d’une SAS
Réserve statutaire Non
  • Taux, seuils et plafonds librement décidés par les actionnaires lors de la rédaction des statuts.
  • Elle ne peut pas être incorporée au capital social
Réserve facultative Non
  • Taux, seuils et plafonds librement décidés par les actionnaires lors de l’assemblée générale.
  • Elle ne peut être incorporée au capital social

 

Comment se calcule la réserve légale en SAS ?

 

Le montant de la réserve légale équivaut à 5 % des bénéfices annuels. Si votre entreprise dégage un bénéfice de 100 000 € sur l’exercice comptable, 5 000 € devront donc intégrer la réserve légale. Vous devez uniquement respecter cette obligation si le montant total du compte de réserve n’excède pas 10 % du capital de la société. 

Exemple : Le capital social de votre SAS est de 150 000 €. Le montant du compte de réserve 

est de 14 900 €. Si, au cours de l’exercice comptable, votre entreprise réalise un bénéfice de 30 000 €, le montant du versement sera de 100 €, et non de 1500 € (5 % de 30 000 €). En effet, l’année au cours de laquelle le plafond est atteint, vous êtes simplement tenu de doter la réserve légale à hauteur du seuil maximal.

Comme nous l’avons vu, la réserve légale est obligatoire lorsque l’entreprise réalise de bénéfices. Mais que se passe-t-il en cas de pertes ? Les actionnaires auront 2 possibilités :

  • Imputer ces pertes sur les réserves (primes liées au capital social, réserve libre, réserve légale).
  • Laisser subsister ces pertes en report à nouveau. 

 

💡 Bon à savoir : La réserve légale dans les autres formes juridiques d’entreprise
Les sociétés anonymes (SA), les sociétés à responsabilité limitée (SARL), les entreprises unipersonnelles à responsabilité limitée (EURL), les sociétés par actions simplifiées unipersonnelles (SASU) et les sociétés en commandite par actions (SCA) sont également tenues de constituer une réserve légale.

 

La réserve légale en SAS en cas de modification du capital social

 

En cas de modification du capital social d’une SAS, les conditions de dotation de la réserve légale s’adaptent à la nature du changement.

  • En cas d’augmentation du capital social : le plafond à atteindre doit être recalculé. Il correspond toujours à 10 % de la valeur totale du capital. Si le capital social de votre SAS passe de 10 000 € à 20 000 €, le plafond à atteindre passera donc de 1000 € à 2000 €.
  • En cas de réduction du capital, deux situations se présentent :
    • La réduction est motivée par des pertes : vous devez reconstituer la réserve légale à proportion du montant du nouveau capital.
    • La réduction n’est pas motivée par des pertes : vous pouvez réemployer la fraction de la réserve excédant le seuil de 10%.

 

Comment effectuer la dotation de la réserve légale en SAS ?

 

D'un point de vue pratique, l’argent de la réserve légale d’une SAS n’est pas placé sur un compte bancaire spécifique. La constitution du compte résulte d’une opération purement comptable, consistant à transférer une partie du compte « bénéfice » vers le compte « réserve légale ».

Exemple : Votre SAS dispose d’un capital social de 2 000 €. Elle réalise un bénéfice d'un montant de 20 000 € lors du premier exercice comptable. Vous prenez la décision de ne pas redistribuer les dividendes entre les associés. L'écriture comptable associée à la dotation de la réserve légale prendra la forme suivante : 

Numéro de compte Dotation de la réserve légale Montant
Débit Crédit Débit Crédit
120   Bénéfice de l'exercice précédent 20 000 €  
  10611 Dotation de la réserve légale   200 €
  110 Report à nouveau   19800 €

 

Quelles sont les sanctions en l'absence de réserve légale ?

 

Il faut distinguer trois cas :

  • Si les dispositions relatives aux réserves légales ne sont pas respectées, les opérations qui en découlent comme la distribution des dividendes risquent d'être annulées.
  • Il en va de même si les règles relatives aux réserves statutaires ne sont pas prises en compte. 
  • En revanche, il n'y a pas de sanction prévue pour les réserves facultatives.

 

Deux actions sont envisageables :

  • Une action en nullité, à l'initiative de la société, l'un des associés ou du Ministère public.
  • Une action en responsabilité à l'encontre des dirigeants de SAS ayant autorisé la distribution des dividendes.

 

À l’image du capital social, la réserve légale constitue l’un des grands leviers de développement d’une SAS. Elle représente un facteur important de réassurance aux yeux de vos créanciers et de vos clients. Les experts Captain Contrat vous aideront à en tirer pleinement parti.

 
✍️ En résumé :
  • La réserve légale d’une SAS correspond à la part des bénéfices non redistribuée aux actionnaires à l’issue de l’exercice comptable.
  • Chaque année, 5 % des bénéfices générés par votre entreprise devront être reversés sur le compte de réserve.
  • L’obligation de dotation s’arrête lorsque le montant de la réserve légale atteint le seuil des 10 % du capital social.

FAQ


  • Les associés doivent affecter 5 % du montant des bénéfices en réserve légale. La réserve légale ne doit pas atteindre plus de 10 % du montant du capital social.

  • La réserve légale doit être dotée tous les ans, à la clôture de l'exercice comptable.
Sources :
Réserve légale : Article L. 232-10 du Code de commerce

Une question ? Laissez votre commentaire

Vos coordonnées sont obligatoires afin que l’on puisse vous répondre

Besoin d'aide pour gérer votre réserve légale ?
Gérer ma comptabilité
Maxime Wagner
Ecrit par Maxime Wagner
Maxime Wagner est diplômé de Centrale Lille et d'un MBA à l'ESSEC. Il démarre sa carrière dans la distribution, où il s'intéresse aux méthodes de management et d'organisation ainsi qu'aux problématiques d'innovation. Fin 2012, il quitte Carrefour et lance, avec Philippe, Captain Contrat. Son objectif : lancer une start-up à impact positif sur la société et dans laquelle chacun est heureux de travailler.

Ces articles pourraient également vous intéresser

La réserve légale d’une SASU : quelles sont les règles ?
5 min
La réserve légale d’une SASU : quelles sont les règles ?
Qu'est-ce que la réserve légale d’une SARL ?
3 min
Qu'est-ce que la réserve légale d’une SARL ?
Tout savoir sur la réserve légale en EURL
5 min
Tout savoir sur la réserve légale en EURL
Qu’est-ce que la réserve légale en SCI ?
5 min
Qu’est-ce que la réserve légale en SCI ?
Réserve légale et statutaire : définition et fonctionnement
4 min
Réserve légale et statutaire : définition et fonctionnement
Tout ce qu’il faut savoir sur la SAS : définition et fonctionnement
6 min
Tout ce qu’il faut savoir sur la SAS : définition et fonctionnement
Quel est l’intérêt de créer une SAS (Société par Actions Simplifiée) ?
7 min
Quel est l’intérêt de créer une SAS (Société par Actions Simplifiée) ?
Quel est le capital social minimum d’une SAS ?
5 min
Quel est le capital social minimum d’une SAS ?
Quelles sont les étapes de création d'une SAS ? (2024)
4 min
Quelles sont les étapes de création d'une SAS ? (2024)
Le capital social minimum d'une SAS
7 min
Le capital social minimum d'une SAS