Vous êtes avocat ? 👋 Pour rejoindre notre réseau, c'est par ici !
  1. Exercer un métier
  2. Artisanat
  3. Comment créer une entreprise de froid et climatisation ?

Comment créer une entreprise de froid et climatisation ?

J'ouvre mon entreprise de climatisation
J'ouvre mon entreprise de climatisation

Seuls 22 % des foyers français sont équipés de la climatisation en France, contre 90 % aux États-Unis. C’est dire le potentiel du marché ! Vous souhaitez en profiter pour créer son entreprise de froid et de climatisation ? Il vous faudra être formé sur le secteur, et respecter une réglementation stricte. Une fois votre forme juridique choisie et les formalités réalisées, vous pourrez enfin vous lancer !

 

 

En quoi consiste l’activité d’une entreprise de froid et climatisation ?  

 

Technicien du froid, le frigoriste indépendant est amené à intervenir sur tous types de systèmes réfrigérés (climatisation, camion frigorifiques, chambre froide…) pour les installer, entretenir et réparer.

Le frigoriste propose ses services tant aux professionnels qu’aux des particuliers. Dans le premier cas, il peut mettre en place et réparer les systèmes de production du froid dans la distribution alimentaire et la restauration. Il peut aussi travailler en collaboration avec le secteur de l’industrie ou de l’agroalimentaire.

Ainsi, le frigoriste réalise-t-il des missions très diverses comme :

  • vérifier que les systèmes de froid sont conformes aux normes ;
  • diagnostiquer les pannes des appareils et les réparer ;
  • installer ou enlever les équipements frigorifiques
  • conseiller les particuliers qui souhaitent installer chez eux une climatisation respectueuse de l’environnement…

 

Quelles sont les compétences à avoir devenir frigoriste ?

 

La profession de frigoriste appartient au secteur du génie civil et est réglementée. À ce titre, vous devez être titulaire d’un diplôme (CAP installateur en froid et conditionnement d’air, BEP froid et conditionnement de l’air, DUT génie thermique et énergie…) ou justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans sur ce secteur.

En outre, vous devez posséder des compétences techniques relatives à la mécanique des fluides, la domotique, les énergies (électricité et gaz) ou encore à la performance énergétique.

Vous devrez aussi faire preuve de :

  • rigueur : vous allez manipuler des installations qui présentent potentiellement un danger pour la santé des usagers ou pour l’environnement ;
  • mobilité et disponibilité: le métier de frigoriste impose des déplacements quotidiens, ainsi que des interventions en urgence, qui peuvent vous mener à travailler les week-ends et jours fériés ;
  • polyvalence : vos missions seront très variées, vous devez savoir vous adapter rapidement ;
  • curiosité : le secteur du froid et de la climatisation évolue sans cesse. Vous devez vous tenir à jour des nouvelles innovations et faire évoluer votre pratique le cas échéant.

 

Enfin, vous allez travailler dans le froid en permanence : une bonne condition physique est indispensable pour supporter les basses températures !

 

Quelles sont les attestations à obtenir pour devenir frigoriste à son compte ? 

 

Outre une formation de frigoriste, vous devez obtenir une attestation de capacité auprès d’un organisme agréé par le Ministère de la transition écologique et solidaire. Valable 5 ans, elle vous permet de manipuler des fluides frigorigènes, une compétence indispensable dans l’exercice de votre profession. En outre, vous devrez transmettre à cet organisme une déclaration mentionnant la quantité de fluides que vous avez utilisé pendant l’année.

La réglementation frigoriste vous impose également de collecter, stocker et remettre les fluides usagés à un distributeur. Pour chaque intervention portant sur des fluides frigorigènes, vous êtes tenu de remplir une fiche d’intervention récapitulant la mission que vous avez accomplie.

Enfin, l’entreprise de froid et de climatisation appartient au secteur du bâtiment, qui impose de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) ainsi qu’une assurance décennale. Elles couvriront les dommages que vous pouvez causer aux installations ou aux tiers lors de vos prestations

 

Quelle forme juridique choisir pour ouvrir une entreprise frigoriste ?

 

Vous avez le choix entre deux grandes familles de structures juridiques pour exercer votre activité de frigoriste : les entreprises individuelles et les sociétés commerciales unipersonnelles. Voici un aperçu de leurs spécificités et de leurs avantages et inconvénients.

 

L’entreprise individuelle (EI) 

 

Avec une entreprise individuelle classique, votre patrimoine personnel et votre patrimoine professionnel sont confondus. Pour protéger vos biens propres, vous pouvez créer une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL).

 

Votre activité de frigoriste générera des bénéfices, qui seront taxés à l’impôt sur le revenu directement entre vos mains.

 

Vous paierez également des cotisations sociales, et en contrepartie, vous serez rattaché à la Sécurité sociale des indépendants (SSI) en tant que travailleur non-salarié (TNS).

 

L’auto-entrepreneur frigoriste

 

L’auto-entreprise est une entreprise individuelle bénéficiant d’un régime fiscal spécifique, le régime micro-fiscal. Vous devez chaque mois déclarer le chiffre d’affaires encaissé sur lequel vous paierez :

 

  • de l’impôt sur le revenu dans le cadre du prélèvement à la source, après application d’un abattement pour frais. Autre option qui s’offre à vous si vous ne dépassez pas un plafond de ressources, le versement libératoire. Vous payez votre IR en même temps que vos cotisations sociales ;
  • des cotisations sociales : elles aussi sont calculées sur le montant du CA encaissé et elles vous donnent droit au statut TNS.

 

Pour rester micro-entrepreneur frigoriste, il faut que votre CA ne dépasse pas 72 600 € (plafond autoentrepreneur 2022). Notez qu’il n’est pas possible de déduire vos charges pour leur montant réel, c’est pourquoi ce régime est essentiellement adapté pour le démarrage. Pour le développement de votre activité, mieux vaut recourir à une société commerciale.

 

Les sociétés commerciales unipersonnelles

 

Pour créer votre entreprise de froid et climatisation, vous avez le choix entre l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) et la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU).

 

Ces sociétés présentent certains avantages :

 

  • votre responsabilité est limitée aux apports que vous réalisez dans le capital social en tant qu’associé unique ;
  • la loi n’exige pas de capital social minimum pour créer l’entreprise ;
  • l’EURL est de plein droit soumise à l’IR, la SASU à l’IS. Toutefois, la loi vous autorise à soumettre l’EURL à l’IS ou la SASU à l’IR pendant les 5 premiers exercices sociaux. 

 

Si la rédaction des statuts de la société est très encadrée en EURL, en SASU, vous pouvez organiser le fonctionnement comme vous l’entendez. Le régime social du dirigeant d’entreprise n’est pas le même pour les deux sociétés : le gérant d’EURL est un TNS, le président de SASU un assimilé salarié.

 

Vous devrez enfin composer avec quelques inconvénients :

 

  • la SASU comme l’EURL imposent la tenue d’une comptabilité rigoureuse ;
  • le formalisme de constitution est lourd et coûteux

 

 

Quelles sont les démarches à réaliser pour obtenir son Kbis d’entreprise de climatisation et de froid ?

 

Tout dépend du statut que vous avez choisi :

 

Pour devenir frigoriste climaticien en entreprise individuelle et micro-entreprise 

 

Pour créer sa micro-entreprise, vous devez remplir un formulaire P0 de déclaration de commencement d’activité. Comme vous exercez une activité artisanale, il vous faut en outre immatriculer votre entreprise au répertoire des métiers (RM). Si vous optez pour l’EIRL, vous devrez en outre remplir une déclaration d’affectation du patrimoine.

 

Pour devenir frigoriste en société

 

Comme nous vous le disions juste avant, le formalisme est lourd et impose notamment :

 

  • la rédaction des statuts juridiques de la société ;
  • la publication d’une annonce légale dans un journal d’annonces légales ;
  • la libération d’une fraction du capital et le dépôt des fonds correspondant sur un compte bancaire bloqué ;
  • la nomination du dirigeant dans les statuts ou un acte séparé ;
  • le dépôt d’un dossier d’immatriculation d'une micro entreprise ou d'une société auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) compétent, à savoir la chambre des métiers et de l’artisanat.

 

Quelques temps après, vous recevrez un Kbis (société), un extrait K ( équivalent du Kbis pour une entreprise individuelle) ou une attestation URSSAF avec votre numéro SIREN (micro-entrepreneur).

Vous aimeriez vous concentrer sur la recherche de vos premiers clients ? Les experts Captain Contrat réalisent à votre place les formalités de création d’entreprise de froid et climatisation.

 

Retrouvez aussi nos guides pour :

 

Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Créer une entreprise de construction immobilière : les étapes à suivre

Vous souhaitez ouvrir votre entreprise dans le BTP et avez opté pour une EURL ou SARL ? Cet article est fait pour vous ! Captain Contrat vous indique toutes les étapes à suivre et vous propose son aide !

5 min
Comment devenir dessinateur indépendant ?

Envie de vous lancer en tant que dessinateur indépendant en freelance ? Découvrez comment choisir sa forme juridique, les formalités administratives...

5 min
Devenir artiste indépendant : comment faire ?

Découvrez comment devenir artiste indépendant : on vous explique ce qu'il y a à savoir sur ce statut et comment lancer votre activité.

5 min
Tout comprendre sur l'EARL : définition, fonctionnement, avantages

Découvrez l'EARL, comment la créer, son fonctionnement et les avantages de ce statut juridique destiné aux sociétés agricoles.

5 min
Auto-entrepreneur dans le bâtiment : les démarches à suivre

Vous souhaitez devenir auto-entrepreneur dans le bâtiment ? Découvrez les avantages d'une création de micro-entreprise et les démarches à effectuer.

3 min
Ouvrir une biscuiterie artisanale : les 9 étapes à respecter

Prêt à ouvrir une biscuiterie ? On vous explique comment créer votre entreprise, devenir auto entrepreneur et lancer votre projet de vente de gateaux.

5 min
Les étapes à suivre pour créer son entreprise de menuiserie

Vous souhaitez ouvrir votre entreprise de menuiserie ? Cet article vous indique toutes les démarches à effectuer pour créer votre société facilement.

7 min
Comment créer sa marque de vêtements ?

Découvrez comment créer une marque de vêtements : on vous explique comment créer votre entreprise, protéger votre marque et lancer votre ligne de vêtements.

5 min
Micro entreprise agricole : définition et fonctionnement

Micro entreprise agricole : découvrez le régime micro-bénéfice agricole (BA), ce régime fiscal simplifié et comment en bénéficier.

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier