Tout savoir sur la reprise d'une boulangerie

par
5
Droit des affaires

Sommaire

Vous maîtrisez la confection du bon pain et de la bonne viennoiserie, et vous rêvez de posséder votre propre boulangerie ? C’est le moment d’envisager la reprise d’une boulangerie bien placée au chiffre d’affaires confortable ! Chaque année, les redressements judiciaires, les départs en retraites ou les changements d’activité mettent sur le marché de la cession de commerce de nombreuses boulangeries : une opportunité à saisir ! Captain Contrat vous explique aujourd’hui tous les mécanismes de la reprise d’une boulangerie. Un focus précieux pour tous les repreneurs de boulangerie !


Dans quels cas une boulangerie peut-elle être amenée à être reprise ? 

 

Il est possible de reprendre une boulangerie dans plusieurs cas : un redressement judiciaire, une liquidation judiciaire, le départ à la retraite du gérant ; le choix du patron de se reconvertir dans une autre branche d’activité, un problème de santé ou des problèmes familiaux poussant le gérant à vendre son restaurant, etc.

Attention, la boulangerie-pâtisserie requiert des prérequis ! Concrètement, pour reprendre une boulangerie, il vous faudra justifier d’au moins 5 années d’expérience dans le domaine ou être titulaire d’un diplôme reconnu (CAP, BEP ou certification professionnelle). Si vous ne possédez ni expérience, ni diplôme reconnu, il vous faudra avoir un conjoint ou embaucher un salarié diplômé ou affichant au moins 3 ans d’expérience ou encore vous lancer en tant que franchisé ! Des prérequis exigés par la chambre des métiers de l’artisanat qui visent à garantir du pain et des pâtisseries de bonne qualité aux 12 millions de clients quotidiens des boulangeries françaises !

 

Bon à savoir : La loi distingue clairement la boulangerie du terminal de cuisson. L’article L.122-17 du Code la consommation stipule que l’appellation boulangerie est réservée aux professionnels qui assurent la totalité du processus de réalisation de leur production. De la confection et du pétrissage de la pâte à sa cuisson, tout doit être réalisé sur le lieu de vente. 

Reprise ou création d’une boulangerie : comparons !


Posséder votre propre boulangerie passe soit par la reprise d’une affaire existante soit par une création. Deux solutions aux logiques différentes qui méritent d’être comparées : 

  • Coût : la reprise est plus onéreuse que la création.
  • Complexité : le processus de reprise est plus complexe.
  • Outil de travail : le repreneur bénéficie d’un outil de travail immédiatement disponible.
  • Recrutement : le repreneur dispose immédiatement des salariés expérimentés déjà présents au moment de la cession. Il est tenu de conserver ces derniers.
  • Chiffre d’affaires : le chiffre d’affaires d’un commerce cédé est connu.
  • Rémunération : le repreneur peut immédiatement vivre de son activité.
  • Financement : grâce au moindre risque qu’elle implique, les banques financent plus facilement la reprise que la création.

 

Comment trouver une boulangerie à reprendre ?


Véritable projet de vie, la reprise d’une boulangerie doit correspondre à votre mode de vie personnel. Ville ou campagne, il vous faut définir une zone géographique qui vous correspond et qui est compatible avec vos contraintes. Ceci fait, vous pouvez vous connecter sur le réseau des chambres de commerce et de l’industrie et des chambres des métiers de l’artisanat. Le site www.transentreprise.com vous donne accès aux entreprises et commerces à reprendre. Son moteur de recherche analyse vos critères et sélectionne pour vous la liste des boulangeries à reprendre qui vous correspondent. Le meilleur moyen pour identifier depuis votre écran les affaires à regarder de près.

 

Existe-t-il des aides financières liées à la reprise d’entreprise ?


Selon votre situation, vous pouvez prétendre à des aides financières accordées aux repreneurs d’une boulangerie.

  • L’aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise (ACCRE) accorde, aux demandeurs d’emploi repreneurs de moins de 26 ans, une exonération partielle des charges sociales pendant un an.
  • Le nouvel accompagnement pour les créateurs et les repreneurs d’entreprise (NACRE) accorde un prêt à taux zéro et un accompagnement personnalisé.

 

Les 8 étapes du processus de reprise d’une boulangerie


Comme toujours en matière d’entrepreneuriat, la réussite de la reprise d’une boulangerie passe par un processus très méthodique. Captain Contrat vous conseille un cheminement en 8 étapes précises à mener l’une après l’autre :

  • la définition du projet : la situation géographique, l’importance de l’affaire ;
  • la recherche : identification des boulangeries à céder conformes au projet cadré précédemment ;
  • l’évaluation : audit complet de la boulangerie ciblée, inventaire de ses éléments corporels et incorporels ;
  • l’offre de reprise : calibrage et présentation de l’offre de rachat au cédant ;
  • la négociation : recherche d’un accord avec le cédant de la boulangerie sur le prix et les conditions de sa reprise ;
  • rédaction et signature de la promesse de vente : présence conseillée d’un avocat spécialisé ou d’un notaire ;
  • bouclage du plan de financement nécessaire : obtention du ou des prêts nécessaires et déblocage des fonds ;
  • signature de l’acte authentique : le notaire ou l’avocat désigné acte officiellement la cession du fonds de commerce.

L’accompagnement du repreneur de la boulangerie


Le processus de reprise et le début d’activité dans votre nouvelle boulangerie seront grandement facilités par la présence à vos côtés d’un ou plusieurs accompagnants qualifiés. Cela peut être :

  • Un comptable spécialisé : expert de la cession de commerce, ce dernier saura conduire un inventaire rigoureux et impartial des actifs. Vous aurez la certitude de payer le fonds de commerce à son juste prix !
  • Un avocat spécialisé : ce spécialiste du droit saura conduire la cession dans les respects de toutes les lois en vigueur.
  • Le cédant : ce boulanger expérimenté peut demeurer plusieurs mois à vos côtés en qualité de conseiller, de salarié ou de micro-entrepreneur pour vous mettre le pied à l’étrier. Le meilleur moyen pour prendre en main l’affaire en douceur avec celui qui l’a fait vivre durant de longues années.

Comme toute cession de fonds de commerce, la reprise d’une boulangerie mérite une implication totale du repreneur et un accompagnement de qualité. Bien conduite, la cession d’une boulangerie bien située s’avère immédiatement rémunératrice. C’est une solution plus complexe que la création ex nihilo d’une boulangerie, mais bien plus sûre !

Les trois points clefs à retenir :

  • Reprendre une boulangerie nécessite des prérequis ;
  • Il existe des aides pour la reprise d’une boulangerie : ACCRE et NACRE ;
  • Pour que la reprise se passe au mieux, il est conseillé au repreneur de se faire accompagner par un comptable, un avocat spécialisé et éventuellement par le cédant dans les premiers temps.

 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Comment créer une entreprise de froid et climatisation ?

Seuls 22 % des foyers français sont équipés de la climatisation en France, contre 90 % aux ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir son entreprise dans le BTP ?

Vous êtes un professionnel du bâtiment et souhaitez ouvrir votre entreprise dans le BTP ? ...

Sabrina Ait El Hadi

Sabrina Ait El Hadi

Comment devenir dessinateur en freelance ?

Vous êtes passionné par la conception industrielle et vous souhaitez devenir dessinateur ...

Philippe

Philippe

L’EARL (Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée) : création et fonctionnement !

L’EARL est une société civile à objet agricole, créée par la loi du 11 juillet 1985. Elle a pour ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir son cabinet d’architecte rapidement en 5 étapes

La profession d’architecte est règlementée, et ouvrir son cabinet d'architecte requière quelques ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Auto-entrepreneur dans le bâtiment : les démarches à suivre

Vous souhaitez devenir auto-entrepreneur ? Vous êtes maçon, plaquiste, plombier et vous souhaitez ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouvrir sa biscuiterie artisanale : les 9 étapes à respecter

Vous êtes enfin prêt à ouvrir votre biscuiterie artisanale. Comme tout projet entrepreneurial, ...

Maxime

Maxime

Les étapes à suivre pour créer son entreprise de menuiserie

Les Français sont nombreux à vouloir se faire construire une maison en bois ou des meubles de ...

Sabrina Ait El Hadi

Sabrina Ait El Hadi

Micro-entreprise agricole : définition et fonctionnement

Le régime micro-bénéfice agricole (BA) a remplacé le forfait agricole. Il est l’équivalent de la ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier