1. Préparer sa création d'entreprise
  2. Reprise d'entreprise
  3. Reprendre une entreprise artisanale : le mode d’emploi

Reprendre une entreprise artisanale : le mode d’emploi

Je crée mon entreprise
Je crée mon entreprise
Philippe Wagner
Écrit par Philippe Wagner
Cofondateur de Captain Contrat, Philippe a fait ses armes au sein du cabinet de Gilles Babinet, figure de proue de l'entrepreneuriat français. Il est diplômé d'HEC Paris.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Vous souhaitez vous installer en tant qu’artisan ? Pourquoi partir de rien alors que la reprise d’une activité artisanale à céder vous permet de vous appuyer sur un outil de travail opérationnel et une clientèle existante ? Chaque année, les chambres de métiers de l’artisanat accompagnent près de 30 000 reprises d’entreprises artisanales. C’est une vraie opportunité pour tous ceux qui souhaitent se lancer dans de bonnes conditions. Captain Contrat vous dit tout de cette solution et vous livre quelques conseils pour développer votre propre activité artisanale.

 


Qu’est-ce qu’une activité artisanale ?


Une activité artisanale est une activité de production, de transformation ou de prestation de service relevant de l’artisanat, grâce à un savoir-faire particulier. La Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) a répertorié la liste des activités artisanales. Voici quelques exemples par secteur :

  • Alimentation : boulangerie-pâtisserie, biscotterie-biscuiterie, pâtisserie de conservation (sauf terminaux de cuisson), fabrication de produits laitiers, conservation et transformation des produits de la mer, poissonnerie, transformation de viande, boucherie, charcuterie, fabrication de produits à base de viande ;
  • Bâtiment : menuiserie, serrurerie, maçonnerie et autres travaux de construction ;
  • Fabrication : fabrication d’articles textiles, fabrication et réparation de meubles ;
  • Services : réparation automobile cycles et motocycles, compositions florales, cordonnerie et réparation d’articles personnels et domestiques, etc.

 

✍️ Bon à savoir

 

Ne devient pas artisan qui veut ! Pour pouvoir exercer en tant qu’artisan, vous devez pouvoir justifier de compétences dans votre métier. Un diplôme ou une certification vous sera demandé lors de votre immatriculation auprès de la chambre des métiers de l’artisanat. Concrètement, il vous faut posséder un diplôme, du CAP à BAC +5, pour pouvoir vous établir, et parfois certaines certifications ou habilitations pour intervenir en toute légalité.


Reprise ou création d’une entreprise artisanale : la comparaison


Reprise d’une affaire existante ou création ex nihilo, les deux solutions différentes qui méritent une comparaison point par point :

  • Coût : la reprise exige un financement supérieur à la création.
  • Complexité : le processus de reprise est plus long et plus complexe.
  • Outil de travail : le repreneur accède à un outil de travail aussitôt opérationnel.
  • Recrutement : le repreneur dispose des éventuels salariés, formés et expérimentés, déjà présents dans l’entreprise reprise.
  • Chiffre d’affaires : le chiffre d’affaires de l’activité artisanale cédée est connu.
  • Rémunération : le repreneur peut sur la base du CA se rémunérer immédiatement.
  • Financement : les banques financent plus aisément la reprise que la création, compte tenu de ses moindres aléas.

 

✍️ Bon à savoir

 

tout repreneur est tenu de conserver les salariés présents dans l’entreprise au moment de la cession.

 

Comment trouver une activité artisanale à reprendre ?


Chaque année, les départs en retraite ou les mises en redressement judiciaire mettent des dizaines de milliers d’affaires sur le marché de la cession d’activité artisanale. Il s’agit d’une aubaine pour les repreneurs décidés à trouver l’entreprise artisanale à reprendre dans leur corps de métier et correspondant à leurs critères : importance de l’affaire, budget et situation géographique. Véritable cœur du corps artisanal français, les chambres des métiers de l’artisanat proposent chaque année plusieurs milliers d’opportunités. Des affaires à reprendre sont à découvrir sur le site www.entreprendre.artisanat.fr. Porteur de projet, il vous suffit de vous connecter pour accéder via un moteur de recherche aux entreprises artisanales à céder qui vous correspondent : des annonces très détaillées et surtout certifiées par la CMA compétente. Au besoin, vous pouvez créer votre alerte automatique pour ne pas passer à côté de la nouveauté taillée sur mesure pour vous ! La création de votre espace personnel vous donne en outre accès à un conseiller dédié qui saura accompagner vos différentes démarches.

 

✍️ Bon à savoir

 

Repreneur, ne négligez jamais l’étude de la zone de chalandise d’une affaire. Celle-ci doit permettre d’évaluer le potentiel de développement de cette dernière : un préalable indispensable à la prise de décision !


Existe t-il des aides financières à la reprise d’une entreprise artisanale


Tout comme il existe des aides à la création d'entreprise, en tant que porteur de projet de reprise, vous pouvez, selon votre situation personnelle, prétendre à différentes aides accordées par l’État ou les collectivités locales.


Aides accordées aux demandeurs d’emploi

 

  • Le nouvel accompagnement pour les créateurs et les repreneurs d’entreprise, NACRE : prêt à taux zéro.
  • L’aide au retour à l’emploi, ARE : maintien des allocations chômage durant 15 mois.
  • L’aide à la reprise ou la création d’entreprise, ARCE : versement d’un capital correspondant à 45 % du droit à allocation restant.
  • L’aide au créateur et repreneur d’entreprise, ACRE : exonération partielle des charges sociales la première année.


Aides accordées accessibles à tous

 

  • Prêts d’honneur,
  • Microcrédits,
  • Subventions et exonérations accordées par certaines régions (à rechercher au cas par cas).


La reprise d’une activité artisanale en 8 étapes



Réussir la reprise d’une activité artisanale passe par un cheminement méthodique. C’est un processus en 8 étapes :

  • la définition du projet : établissement du portrait-robot de l’activité artisanale idéale à reprendre.
  • la recherche : identification des opportunités conformes au projet défini précédemment.
  • l’évaluation : audit complet de l’entreprise artisanale ciblée, inventaire exhaustif de ses éléments corporels et incorporels.
  • l’offre de reprise : calcul précis et présentation de l’offre de rachat au cédant.
  • la négociation : recherche d’un accord de cession sur le prix et les conditions de sa reprise de l’activité artisanale.
  • rédaction et signature de la promesse de vente : présence vivement conseillée d’un avocat spécialisé dans la cession d’entreprise.
  • bouclage du plan de financement nécessaire : obtention du ou des prêts nécessaires à la reprise et déblocage des fonds.
  • signature de l’acte authentique : l’acte officiel de reprise de l’entreprise artisanale est signé.


Éléments à ne pas négliger lors de la reprise d’une entreprise artisanale


Certaines phases de ce processus, l’inventaire, l’évaluation de la valeur de cession et la rédaction des actes, s’avèrent particulièrement techniques. L’inventaire et la reprise du bail peuvent s’avérer particulièrement complexes au plan comptable et juridique. On ne saura trop vous conseiller un accompagnement professionnel. Un comptable et un avocat spécialisés vous permettront de les franchir sans difficulté !

Tout l’intérêt de la reprise d’une affaire artisanale existante repose dans l’accès à la clientèle constituée au fil du temps par le cédant. La conservation de cette clientèle est donc primordiale pour la réussite de la reprise. La solution réside dans l’accompagnement du repreneur par le cédant durant une période de transition de quelques mois. Une présence rassurante qui permet la présentation du repreneur aux clients !

Durant la période de transition, le cédant accompagnant peut agir en tant que salarié de l’entreprise ou conseiller indépendant. Dans ce second cas, le statut de micro-entrepreneur lui permet de facturer son repreneur.

La reprise d’une entreprise artisanale offre aux jeunes diplômés une solution très sûre pour posséder leur propre affaire. Un choix plus complexe, mais beaucoup moins incertain que la création d’entreprise !

 
✍️ En résumé
  • La Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) a répertorié la liste des activités artisanales.
  • Des prérequis sont souvent nécessaires à la reprise d’une entreprise artisanale.
  • La reprise d’une entreprise artisanale suit un processus en huit étapes. Certains éléments doivent faire l’objet d’une attention particulière : l’inventaire et la reprise d’un bail.

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

3 min
Transmettre ou reprendre une entreprise ? Préparez-vous

Fiscalité de la cession, transmission à titre gratuit, modalités et procédures d'une reprise. Comment se préparer pour cette étape dans la vie de l'entreprise ?

5 min
Comment reprendre une pizzeria

La reprise d’une pizzeria est soumise à une procédure spécifique. Captain Contrat vous éclaire à ce sujet.

4 min
Reprise d’entreprise en difficulté : le guide

Vous envisagez de reprendre une entreprise en difficulté ? Il s'agit d'une opération complexe mais qui s'effectue dans un laps de temps très court. Il est essentiel d'être bien accompagné.

3 min
Le rétablissement professionnel : définition et procédure

Un entrepreneur rencontrant des difficultés financières peut bénéficier de la procédure de rétablissement professionnel. Comment en bénéficier ? Quels sont ses effets ?

5 min
Direction Générale des Entreprises (DGE) : le point sur les événements prévus

Le point sur les évènements organisés dans la France dans le cadre de la cession / transmission et sur les changements apportés par la loi de finances pour 2018

5 min
Reprendre une franchise : comment faire ?

Reprendre une franchise existante a ses avantages. Vous bénéficiez d'une entreprise déjà en état de marche 🚀 Toutefois, une procédure stricte doit être respectée et un investissement financier anticipé.

5 min
Comment reprendre un fonds de commerce de bar ?

Envie de reprendre un bar ? Découvrez les avantages, inconvénients ainsi que comment faire : création d'entreprise, négociation du bail commercial...

5 min
Reprise d'une PME : la procédure à suivre

La reprise d'une PME existante peut s'avérer avantageuse et éviter de créer une entreprise de zéro. Découvrez maintenant les démarches à effectuer.

4 min
Tout savoir sur la reprise d'une entreprise

Vous êtes tenté par une entreprise plutôt qu'une créaton ? Le point sur les avantages et inconvénients de la reprise d'entreprise.

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier