BLOG AIDE
    S'inscrire ou Se connecter
    HOME > CATÉGORIE CRÉER ENTREPRISE > FICHE CREATION-ENTREPRISE > Comment faire du dropshipping : explications et astuces

    Comment faire du dropshipping ? Le guide pour se lancer

    Création d'entreprise
    Captain Contrat
    LE
    4min

    Le dropshipping ne désigne pas en soi une activité, mais plutôt un moyen. En effet, il s’agit d’une méthode qui consiste à la commercialisation d’objets sans les acheter et sans les stocker. Elle est très appréciée pour les e-commerces qui peuvent ainsi alléger leurs investissements et leurs frais de fonctionnement tout percevant des bénéfices sur les ventes.

    qu'est-ce que le dropshipping ?

    Définition du dropshipping

    Le dropshipping est un modèle qui permet la mise en place d’un commerce où le fournisseur gère lui-même la livraison à un client. Le commerçant-distributeur n’a pas besoin d’acheter au préalable un stock dont il devrait assurer la gestion. Il se rémunère alors en opérant des marges qui sont justifiées par son travail de sélection et de mise en place d’une plateforme d’achat. Aujourd’hui le dropshipping a pris un réel essor grâce au commerce en ligne. En effet, le e-commerce permet de créer des sites de vente où les clients commandent des articles selon une sélection préalablement faite. La commande est alors envoyée directement au fournisseur qui assure la livraison, tandis que le commerçant touche une marge de bénéfice. Les fournisseurs peuvent alors être domiciliés partout dans le monde, tant que la livraison est assurée.

    Le dropshipping est-ce légal ?

    Le dropshipping n’a rien d’illégal. En effet, rien n’oblige un commerçant à disposer des articles stockés dans ses propres locaux. De la même manière, il n’est pas demandé d’avoir déjà acheté un objet pour être en mesure de le revendre, tant que le client final en dispose dans les délais sur lesquels le vendeur est engagé.
    De nos jours, le dropshipping est pointé du doigt, non par sur son principe même, mais plutôt en ce qui concerne les acteurs qui en abusent pour ne pas être redevable de taxes comme la TVA, ou encore pour faire des économies de frais de douane lors de l’importation d’objets. Le marché en ligne a permis une augmentation monumentale des commerces qui utilisent ce mode de livraison sans stockage. C’est un terrain fertile pour ceux qui souhaitent mettre en place des actions frauduleuses notamment en permettant la circulation d’objets de contrebande. Cependant, vous ne serez pas sanctionné sur la simple information d’être un commerçant qui utilise le dropshipping pour mener son activité.

    Indépendance du commerçant qui ne gère pas les stocks

    Par définition, le dropshipping permet à ce qu’aucun stock de marchandise ne soit constitué dans les locaux du vendeur. Cette tâche est déléguée au fournisseur à qui les commandes sont transmises pour la finalisation des ventes. En tant que distributeur, il est donc possible de mettre en place un commerce en ligne sur lequel il faut se concentrer pour la génération de trafic et le remplissage des paniers d’achats. La logistique est alors entièrement sous la responsabilité du fournisseur.étapes de création

    Les frais engendrés par une activité de dropshipping

    Concrètement, deux solutions vous permettent de gérer la question des frais de douane. En effet, lorsqu’il s’agit de marchandise importée, il est plus que probable que des frais de douanes soient générés selon les pays de provenance et les types d’articles commercialisés.
    Les frais de douane doivent alors être pris en compte dans les dépenses nécessaires pour le fonctionnement de votre entreprise. Certains commerçants choisissent de faire payer les frais de douane éventuels par leurs clients. C’est une solution qui permet une gestion simplifiée des commandes, mais c’est un risque à prendre en terme de réputation. En effet, le client n’est pas toujours conscient des frais supplémentaires que peut occasionner son achat, et la réception a posteriori d’une facture par les services de douane limite vos chances de fidélisation.

    Mettre en place le contrat de dropshipping

    En parallèle des démarches de création de votre entreprise, vous êtes certainement déjà à la recherche de partenaires fournisseurs pour le lancement de votre activité commerciale en ligne. Il est très important de bien encadrer les conditions dans lesquelles vont se dérouler les transactions entre vous, le fournisseur, et le client final.
    En effet, le dropshipping implique des éléments qui pourraient vous porter préjudice en créant des conflits s’il n’y a pas d’éclairage sur la situation dès le départ. Parmi les modalités que vous devez négocier avec votre fournisseur, il s’agit entre autres de mettre en place des engagements en terme de délais de traitements des commandes et de leurs livraisons, ainsi que de la marge que vous allez appliquer à la vente. De la même manière, il est essentiel que vous fassiez accepter des conditions de vente à vos clients lors du processus d’achat. Afin de mettre en place des documents juridiques adéquats : contrat de dropshipping, CGA, CGV, etc., les conseils d’un avocat spécialisé ne doivent pas être négligé.

    Avantages et inconvénients du dropshipping

    L’absence de stock de marchandises à gérer est le principal avantage du dropshipping. Il ouvre la voie à d’autres faits qui encouragent à mettre en place ce type de commerce. En effet, la dématérialisation vous permet alors de disposer d’un vaste catalogue de produits, car il est plus aisé de faire appel à différents fournisseurs venant d’horizons divers.
    Vos investissements sont donc beaucoup moins importants que pour un commerce physique, et vous touchez l’argent de la vente sans avoir avancé l’achat de l’article. Cependant, la simplification du commerce en ligne apportée par le dropshipping porte aussi quelques inconvénients. En effet, il est nécessaire de répondre à des formalités juridiques complètes pour se protéger des potentielles défaillances du site Web, du fournisseur, ou encore de paiement du client.
    Il faudra bien prendre en compte les frais tels que la douane, la gestion des taxes notamment si les fournisseurs se situent à l’étranger et hors Union européenne. Vous êtes également extrêmement dépendant du fournisseur. Étant donné que c’est lui qui réalise les livraisons, vous contrôlez peu d’éléments de l’expérience client ce qui peut contraindre vos chances de fidéliser une clientèle. Par ailleurs, un manque de communication ou un système de commande incompatible avec votre logiciel de gestion client peut générer des quiproquos que vous devrez compenser financièrement.

    Malgré l’apparence facile de la mise en place d’un commerce en ligne avec dropshipping, il ne suffit pas de créer un site Internet utilisant une base de données de fournisseurs pour générer des bénéfices. En effet, la création d’une plateforme en ligne visible et attractive est un métier à part entière. C’est la raison pour laquelle il est indispensable de réaliser en amont une étude de marché. Analysez bien la concurrence, les canaux d’acquisition possible et lesquels vous pouvez utiliser pour générer du trafic. Enfin, ne sous-estimez pas les marchés de niches qui pourraient, selon la règle de la longue traine, vous permettre de générer autant de revenus qu’un marché très concurrentiel.

    Bénéficiez de l'expertise d'un professionnel pour votre activité de dropshipping Je parle à un avocat

    Donnez votre avis
      ARTICLES SIMILAIRES
      coffee_shop

      Création d'entreprise

      Ouvrir un coffee shop : le guide ultime pour vous lancer 

      devenir_sophrologue

      Création d'entreprise

      Devenir sophrologue : quelles sont les démarches ?

      creation_naturopathe

      Création d'entreprise

      Devenir naturopathe : toutes les étapes du métier

      objet_social

      Création d'entreprise

      Objet social d'une société : Définition

      immatriculation-entreprise-individuelle-formalites

      Création d'entreprise

      Immatriculation de l’entreprise individuelle : quelles sont les étapes ?

      Charlotte Senhadji
      A propos de Charlotte Senhadji

      Diplômée d'un Master 2 en droit des affaires et passionnée de nouvelles technologie. Charlotte a à coeur de vous apporter un maximum d'informations utiles et pratiques à destination de tous les acteurs du monde de l'entreprenariat.

      COMMENTAIRES