1. Exercer un métier
  2. Artisanat
  3. Comment ouvrir une entreprise d'ébénisterie ?

Comment ouvrir une entreprise d'ébénisterie ?

Je crée mon entreprise
Je crée mon entreprise
Maxime Wagner
Écrit par Maxime Wagner

Cofondateur de Captain Contrat, Maxime a débuté en analyse de risque financier et a évolué sur des enjeux d'innovation dans la distribution. Il est diplômé de Centrale Lille et l'ESSEC.


Votre rêve est de devenir ébéniste. En quoi consiste l’activité d’ébéniste ? Quelles sont les compétences à avoir ? Quels sont les diplômes à avoir ? Comment exercer cette activité ? Quelle forme juridique choisir ? Comment créer votre entreprise ? Captain Contrat vous dit tout.

 

 

Comment devenir ébéniste ?

 

Vous êtes manuel et adorez travailler le bois. Vous souhaitez ainsi devenir ébéniste. En quoi consiste le métier d’ébéniste ? Un ébéniste est un artisan qui fabrique ou restaure des meubles.

Mais exercer en tant qu’ébéniste peut revêtir plusieurs aspects. En effet, le métier d’ébéniste peut s’exercer de différentes façons, vous pouvez être :

  • ébéniste-menuisier : celui-ci fabrique et pose des aménagements en bois, que ce soit à l’extérieur, comme des volets ou à l’intérieur, comme un escalier, des placards ;
  • ébéniste-artisan : il va créer des meubles en bois ;
  • ébéniste d’art : il est spécialisé dans la création d’œuvre en bois considérées comme de l’art ;
  • ébéniste restaurateur : il restaure des meubles en bois ;
  • ébéniste agenceur : il fait de l’agencement de meubles en bois sur mesure.

Un ébéniste peut ainsi avoir plusieurs fonctions, et les cumuler. Il travaille à la demande de clients. Ses prestations peuvent concerner de petites commandes, des pièces uniques ou alors l’aménagement entier d’une pièce à vivre, par exemple. Il choisit le bois à utiliser, réalise des plans, débite le bois, fait des assemblages, pose des placages, etc…

Pour être ébéniste il faut avoir une parfaite connaissance du bois, des meubles, de leur assemblage et des différentes époques du mobilier.

L’ébéniste peut travailler en entreprise comme salarié ou en indépendant.

Ses missions peuvent être de :

  • étudier la demande et les exigences du client ;
  • réaliser ou restaurer des meubles ou objets à l’unité ou en série ;
  • réaliser le plan ;
  • choisir les ornements ;
  • sélectionner le bois adéquat ;
  • découper les planches ;
  • assembler le meuble ;
  • procéder aux finitions : vernissage, cirage, ponçage, etc… ;
  • livrer le produit fini ;
  • utiliser des machines à commande numérique comme des outils manuels ;
  • réaliser des esquisses et dessiner un plan à l'échelle ;
  • scier, poncer et raboter chaque pièce. Il les assemble, fait les ajustements nécessaires et cire, vernit ou peint le bois. 

Il peut également collaborer avec des architectes d'intérieur, des designers ou des antiquaires.

Pour être menuisier il faut donc avoir le sens de la créativité mais aussi être rigoureux, avoir un sens des responsabilités, un bon relationnel. Il faut aussi avoir une bonne condition physique car cela nécessite souvent de porter de lourdes charges et parfois de rester longtemps debout pour travailler.

 

Quels sont les diplômes à avoir ? 

 

Les formations pour devenir ébéniste sont nombreuses.

 

Il est possible de devenir ébéniste sans bac avec un CAP :

  • CAP ébéniste qui est accessible après la troisième. Il se prépare en 2 ans à temps plein ou en apprentissage.
  • CAP art du bois, option marqueteur, accessible après la troisième. La formation dure 2 ans à temps plein ou en apprentissage.
  • CAP dessinateur industriel d'ameublement, accessible après la troisième. Il se prépare en 2 ans à temps plein ou en apprentissage. 

Avec le bac vous pouvez passer un :

  • BMA ébéniste : en 2 ans après un CAP des métiers d'art, principalement par l'apprentissage.

En bac + 2

  • BTMS Ebéniste. Accessible à tout titulaire d'un BTM ébéniste, il se prépare en 2 ans.
  • DMA Arts de l'habitat, option décors et mobiliers. Accessible à tout titulaire d'un BMA ou d’un Bac pro ou d’un Bac techno STD2A, il se prépare en 2 ans.
  • DMA Arts de l'habitat, option restauration de mobilier. Accessible à tout titulaire d'un BMA ou d’un Bac pro ou d’un Bac techno STD2A, il se prépare en 2 ans.

En bac + 3

  • DN MADE Diplôme national des métiers d'art et du design mention patrimoine ou mention objet. Accessible à tout titulaire d'un BMA ou d’un Bac pro ou d’un Bac techno STD2A, il se prépare en 3 ans.

En parallèle, des formations continues permettent une professionnalisation d’ébéniste. Vous pouvez ainsi devenir menuisier en construction nautique par exemple.

Ces formations sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes permettant une reconversion professionnelle :

  • CAP ébénisterie ; 
  • CAP arts du bois option marqueteur ;
  • titre professionnel restaurateur en mobilier d’art ;
  • formation découverte en ébénisterie.

Enfin, il est possible de compléter ces formations en intégrant une école prestigieuse telle que l’école Boulle ou l’ENSAD.

Comment exercer cette activité ?

 

Si vous souhaitez vous installer seul en indépendant, il faut choisir une structure juridique vous permettant de développer votre activité. Beaucoup d’ébénistes commencent en tant qu’auto-entrepreneur. La micro-entreprise vous permet de créer votre structure sans formalités, tout en ayant une gestion simplifiée de celle-ci. Cependant il existe des plafonds de revenus à ne pas dépasser. Ces plafonds sont de :

  • 176 200 € par an pour les prestations de service ;
  • 72 600 € pour l’activité d’achat revente et les activités libérales.

Or, selon la façon dont vous exercez votre activité d’ébéniste, vous dépendez de l’une ou l’autre catégorie.

Si vous dépassez ces seuils vous pouvez créer une entreprise individuelle (EI). Les démarches de création restent simples. Vous devrez déclarer votre EI auprès d’un CFE (centre de formalités des entreprises).

Mais avec la micro-entreprise et l’EI vos patrimoines personnels et professionnels sont confondus. Ainsi, votre responsabilité est illimitée. Il est alors possible de créer une EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) avec laquelle vos patrimoines professionnel et personnel seront séparés. En outre, retenez qu'en entreprise individuelle, vous ne pourrez pas vous associer avec une tierce personne. Pensez bien amont de la suite que vous souhaitez donner à votre activité, si vous souhaitez faire entrer des associés et la voir grandir. Dans ce cas il vous faudra opter pour une société unipersonnelle : EURL ou une SASU. 

Avec l’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée), outre la distinction du patrimoine personnel et professionnel, vous pouvez opter pour le régime d’imposition sur les sociétés.

Dans le cadre d’une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU), comme pour l’EURL, vos patrimoines personnel et professionnel sont scindés. Vous pouvez vous verser une rémunération en tant que président de votre société. En revanche, vos cotisations sociales seront élevées. Mais la SASU offre une grande liberté de gestion, ce qui n’est pas le cas de l’EURL. Vous serez assujetti à l’IS mais vous avez la possibilité d’opter pour l’IR.

Ainsi si vous disposez d’un capital important, ces deux formes de sociétés présentent des avantages pour l’ébéniste souhaitant se lancer. Cependant leurs formalités de création sont plus lourdes que pour la micro-entreprise ou les entreprises individuelles.

Vous êtes prêt à vous lancer en tant qu'indépendant et à exercer votre activité d'ébéniste ? Captain Contrat vous accompagne dans les démarches de création de votre entreprise individuelle. 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Comment créer une entreprise de froid et climatisation ?

Découvrez comment créer une entreprise de froid et climatisation : formations, matériel, choix de la forme juridique, assurances, création d'entreprise...

5 min
Créer une entreprise de construction immobilière : les étapes à suivre

Vous souhaitez ouvrir votre entreprise dans le BTP et avez opté pour une EURL ou SARL ? Cet article est fait pour vous ! Captain Contrat vous indique toutes les étapes à suivre et vous propose son aide !

5 min
Comment devenir dessinateur indépendant ?

Envie de vous lancer en tant que dessinateur indépendant en freelance ? Découvrez comment choisir sa forme juridique, les formalités administratives...

5 min
L’EARL : avantages et inconvénients

Découvrez l'EARL et les avantages et inconvénients de cette forme de société. On vous explique ce qu'il faut savoir sur cette société civile à objet agricole.

5 min
Ouvrir une société d'architecture rapidement en 5 étapes

Lorsque l'on crée sa société d'architecture, il faut prendre en compte que cette activité est réglementée et demande des formalités particulières. Le point.

5 min
Auto-entrepreneur dans le bâtiment : les démarches à suivre

Vous souhaitez devenir auto-entrepreneur dans le bâtiment ? Découvrez les avantages d'une création de micro-entreprise et les démarches à effectuer.

3 min
Ouvrir une biscuiterie artisanale : les 9 étapes à respecter

Prêt à ouvrir une biscuiterie ? On vous explique comment créer votre entreprise, devenir auto entrepreneur et lancer votre projet de vente de gateaux.

5 min
Les étapes à suivre pour créer son entreprise de menuiserie

Vous souhaitez ouvrir votre entreprise de menuiserie ? Cet article vous indique toutes les démarches à effectuer pour créer votre société facilement.

5 min
Micro entreprise agricole : définition et fonctionnement

Micro entreprise agricole : découvrez le régime micro-bénéfice agricole (BA), ce régime fiscal simplifié et comment en bénéficier.

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier