Devenir chargeur de trottinettes électriques : mode d'emploi

par
5
Créer une entreprise de transport

Sommaire

Bird, Lime ou Voi, la trottinette électrique est définitivement LE nouveau moyen pour se déplacer dans les grandes villes. Maniables et mobiles, les trottinettes en libre-service assurent en plus à ses utilisateurs d'être à l'heure, contrairement aux modes de transports classiques (transports publics, voitures, etc). Ceci étant, leurs batteries ont une durée d'autonomie limitée et nécessitent donc d'être rechargées. Pour ce faire, la plupart des entreprises leaders sur le marché font appel à des prestataires extérieurs. Vous souhaitez devenir chargeur de trottinettes ? Cet article vous explique tout ce qu'il faut savoir !

Quelles sont vos missions en tant que juicer ?

En tant que chargeur de trottinettes ou juicer, votre mission consiste à récupérer les trottinettes en libre-service pour ensuite les recharger.

En effet, les trottinettes électriques mises à la disposition des usagers possèdent des batteries au lithium qui nécessitent d'être régulièrement rechargées. En moyenne, ces trottinettes ont une autonomie d'une vingtaine de kilomètres, soit 1 heure si elles sont utilisées à une vitesse de 20 à 25 km/h. Les recharges sont donc fréquentes !

Votre travail consiste alors à rassembler les trottinettes et à les brancher pour recharger leurs batteries. Il faut compter entre 5 et 7 heures pour une charge complète. Une fois qu'elles sont rechargées, vous devez les repositionner dans l'espace public afin de les rendre disponibles pour les utilisateurs. Cette dernière étape doit, le plus souvent, se faire avant 7 heures du matin.

Quelles sont les conditions pour devenir chargeur de trottinettes électriques ?

Les prérequis pour être juicer peuvent être différents selon l'entreprise avec qui vous collaborez. Dans tous les cas, vous devez passer par le site Internet de la société pour vous inscrire en tant que chargeur. Ensuite, vous verrez que certaines conditions sont constamment demandées pour exercer cette activité. Il faut notamment :

  • Être majeur.
  • Avoir un numéro SIREN. Il s'agit d'un code à 9 chiffres attribué par l'INSEE et permettant d'identifier votre entreprise comme ayant une activité en France. Vous comprenez donc qu'il faut que vous ayez préalablement créé une entreprise.
  • Avoir un smartphone sur lequel est installée l'application de l'entreprise. Celle-ci vous permet notamment d'avoir accès à une carte géolocalisant les trottinettes à récupérer. Elle vous permet également de scanner le code de chaque trottinette rechargée. 

Certaines entreprises demandent également aux futurs chargeurs, après avoir pris connaissance des préconisations, de répondre à une série de questions portant sur le fonctionnement et le processus à suivre pour le chargement d'une trottinette.

D'autres sociétés imposent que chaque prestataire recharge un nombre minimum de trottinettes par jour (par exemple, 200 chez Voi). Pour arriver à un tel niveau, il faut sans doute penser à acheter un équipement adapté comme une camionnette pour transporter les trottinettes ou encore un local où les charger.

Une fois votre inscription validée par l'entreprise, vous êtes invité à récupérer les chargeurs fournis par la société. Vous pourrez ensuite commencer votre activité.

 

Le statut juridique pour exercer l'activité de juicer : le statut de micro-entrepreneur 

Comme indiqué précédemment, l'inscription en tant que juicer nécessite la transmission à l'entreprise d'un numéro SIREN. Vous devez donc créer votre propre entreprise avant de postuler. Mais quelle structure juridique choisir ?

La forme qui semble la plus adaptée pour exercer l'activité de chargeur de trottinettes est la micro-entreprise (ex régime auto-entrepreneur). Pourquoi ? Parce qu'elle vous permet d'avoir le statut d'entrepreneur sans vous imposer les formalités et la gestion complexes d'une société.

Elle est ouverte aux entrepreneurs qui exercent leur activité en Entreprise Individuelle (EI), en Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) ou en Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL).

Pour créer votre micro-entreprise, vous devez d'abord compléter le formulaire de déclaration de début d'activité sur le site dédié www.autoentrepreneur.urssaf.fr. L'immatriculation de votre micro-entreprise est gratuite. 

Une fois le formulaire complété et les documents transmis, vous recevrez dans les jours qui suivent vos différents numéros d'identification de la part de l'INSEE, notamment :

  • le code APE : composé de 4 chiffres et une lettre, il caractérise votre activité principale selon la Nomenclature d'Activités Françaises (NAF) ;
  • le numéro SIRET : composé de 14 chiffres, il permet d'identifier géographiquement le lieu de votre activité ;
  • le numéro SIREN : c'est ce numéro que vous devrez indiquer sur le formulaire d'inscription du site où vous postulerez comme chargeur de trottinettes.

Le statut de micro-entrepreneur vous offre de nombreux avantages.

En effet, vous n'aurez pas à tenir une comptabilité et à produire des comptes annuels, comme c'est le cas en société commerciale. Vous devrez uniquement tenir un livre des recettes encaissées et, dans certains cas, un registre de vos achats.

Par ailleurs, chaque mois ou chaque trimestre, selon le choix que vous aurez fait, vous devrez déclarer votre chiffre d'affaires.

D'ailleurs, vos cotisations sociales seront automatiquement calculées selon un pourcentage fixe appliqué sur votre chiffre d'affaires (22% pour les activités de prestations de service et 12,8% pour les activités de commerce).

Ceci étant, ce type de structure présente l'inconvénient de n'être applicable que si votre chiffre d'affaires ne dépasse pas certains seuils : 72 500 € pour les activités de prestations de service et 176 200 € pour les activités de vente de marchandises. Au-delà, vous devrez obligatoirement opter pour un autre régime.

Par ailleurs, en parallèle de l'inscription au régime de la micro-entreprise, et si vous en remplissez les conditions, vous pouvez demander à l'URSSAF de bénéficier de l'Aide à la Création et à la Reprise d'Entreprise (ACRE). Il s'agit d'un dispositif d'exonération de vos cotisations sociales vous permettant de bénéficier de taux réduits afin de pouvoir lancer votre activité. 

Soyez attentif car les conditions pour bénéficier de l'ACRE ont été modifiées en 2020 et sont désormais plus restrictives. En effet, elle n'est plus ouverte à tous les créateurs d'entreprise comme c'était le cas en 2019. Elle n'est accessible qu'à certaines personnes comme les demandeurs d'emploi, les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA) ou les jeunes ayant moins de 25 ans.

Un doute sur les démarches à effectuer pour lancer votre activité de chargeur de trottinettes électriques ? Les professionnels de Captain Contrat répondent à toutes vos questions et s'occupent des formalités nécessaires à la création de votre micro-entreprise. 

 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Carte professionnelle VTC ou capacité de transport : comment choisir ?

Vous souhaitez devenir chauffeur VTC et vous hésitez entre obtenir la carte professionnelle VTC ou ...

Philippe

Philippe

Obtenir sa licence de transport : quelle est la procédure à suivre ?

Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise de transport ? Vous souhaitez devenir chauffeur ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Création d'une Société VTC: Tout comprendre en 5 étapes !

Pour devenir chauffeur Uber, chauffeur privé, chauffeur Heetch, il convient désormais de justifier ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Micro-entrepreneur dans le secteur du transport : quelles démarches ?

Bien que compétitif, le secteur du transport et de la livraison (marchandises, colis, déménagement, ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment devenir chauffeur VTC : les 3 étapes à suivre pour vous lancer

L’émergence des plateformes de mise en relation des passagers avec des chauffeurs, Uber en tête, a ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Devenir livreur pour Amazon : comment faire ?

Vous souhaitez vous lancer dans la livraison de colis pour l’entreprise Amazon ? Que ce soit pour ...

Philippe

Philippe

Devenir coursier livreur uber eat : comment faire ? Le guide

Le service Uber Eats est aujourd’hui implanté dans toutes les grandes villes de France. Choisir sa ...

Philippe

Philippe

Devenir livreur Just Eat : comment faire ?

Vous souhaitez devenir livreur chez Just Eat et vous ne savez pas comment vous y prendre. Les ...

Sabrina Ait El Hadi

Sabrina Ait El Hadi

Coursier/livreur indépendant : les 5 avantages du statut de micro-entrepreneur

Le métier de coursier/livreur indépendant est en plein essor dans les grandes villes et notamment ...

Maxime

Maxime

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier