Devenir taxi ambulancier : comment faire ?

par
5
Devenir taxi ambulancier

Sommaire

  1. Devenir taxi ambulancier
  2. Quelle structure juridique choisir ?
Devenir taxi ambulancier

Être taxi ambulancier vous intéresse ? Comment faire pour devenir taxi ambulancier ? Quels diplômes sont requis ? Quelle est la réglementation ? Quelles sont les missions d’un ambulancier ? Quelle structure juridique choisir ?  

Au sommaire de cet article :

  1. Devenir taxi ambulancier
  2. Quelle structure juridique choisir ?

Devenir taxi ambulancier

Vous souhaitez devenir taxi ambulancier, il vous faut tout d’abord créer une entreprise de transport sanitaire. En effet, un ambulancier est considéré comme un auxiliaire de soin. Le taxi ambulancier a pour mission d’assurer le transport de personne malade, d’un blessé ou d’une personne handicapée entre son domicile et un hôpital, ou un établissement de santé, dans son ambulance ou dans son véhicule sanitaire léger (VSL).

L’auxiliaire ambulancier est le bras droit de l’ambulancier. Ainsi, dans le cadre d’une intervention d’urgence médicale ou bien de déplacement, en tant qu’auxiliaire ambulancier vous allez assister l’ambulancier. Vous pouvez l’aider pour le brancardage ou pour pratiquer des soins de première nécessité à prodiguer au patient.

Votre rôle principal sera d’être au volant du taxi ambulancier pendant qu’un ambulancier veille sur le patient. Le travail d’équipe est une part très importante du métier du être taxi ambulancier car vous êtes constamment en relation avec l’ambulancier mais aussi les infirmières, les médecins pour les prévenir de l’arrivée des patients que vous transportez.

Il faut être conscient que ce métier peut comporter quelques inconvénients. En effet, votre rythme de travail en tant que taxi ambulancier est assez contraignant car vous êtes amené à faire des gardes, des astreintes. Vous pouvez être appelé de jour comme de nuit. Il faut pouvoir concilier ce rythme avec sa vie personnelle. 

Ainsi, le métier de taxi ambulancier fait partie du secteur de la santé. Il faut avoir certaines compétences pour devenir taxi ambulancier :

  • cela va de soi : il faut être bon conducteur
  • il faut maitriser les règles de transport sanitaire
  • il faut maitriser les gestes de manutention
  • il faut avoir des connaissances en mécanique
  • il faut avoir un bon sens relationnel
  • il faut avoir de l’empathie
  • il faut être disponible et être réactif
  • il faut avoir une bonne résistance physique et nerveuse 

Ce marché est très concurrentiel, il est donc nécessaire de bien préparer sa structure avant de se lancer dans ce métier. Il faut avoir un large créneau de disponibilités. En effet, en exerçant ce métier on peut être appelé jour et nuit et le week-end.

Si vous souhaitez devenir taxi ambulancier vous devez :

  • posséder le permis de conduire B depuis au moins 3 ans ou 2 ans en cas de conduite accompagnée ;
  • avoir suivi la formation spécifique aux auxiliaires ambulanciers dans un institut habilité ;
  • posséder l’Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence (AFGSU) de niveau 1 ou 2 ;
  • posséder une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance ;
  • avoir son certificat de vaccinations à jour ainsi que celui de non-contre-indication à la pratique du métier d’auxiliaire ambulancier ;
  • avoir un matériel médical conforme aux règles d’hygiène et de sécurité ;
  • souscrire à une assurance tous risques, et à une assurance responsabilité civile professionnelle ;
  • participer aux missions d’alternance des gardes ambulancières.

À noter : lors de la formation pour devenir auxiliaire ambulancier, vous allez suivre des cours d’hygiène, de déontologie, d’apprentissage des gestes de manutention, des règles de transport sanitaire et des gestes de sécurité.

Une ou deux personnes dans le véhicule ambulancier doit posséder un diplôme d’État d’ambulancier.

Vous devez demander également auprès de l’Agence Régionale de Santé un agrément au titre de l’aide médicale urgente. Votre dossier doit comporter des informations sur le chef d’entreprise (vous), la société, les équipages, les véhicules et les installations matérielles.

Enfin, vous devez aussi obtenir une autorisation de mise en circulation pour chaque véhicule au directeur général de l’agence régionale de santé.

Votre véhicule doit aussi comporter :

  • des gyrophares ;
  • l’affichage d’une croix bleue à six branches ;
  • l’affichage du nom de l’entreprise ;
  •  le contrôle technique régulier chaque année.

 

Quelle structure juridique choisir ?

Être auto-entrepreneur est la solution la plus simple pour débuter en tant que taxi ambulancier. Il suffit de s’inscrire sur le site de l’URSSAF. L’inscription est simple et rapide. La comptabilité est également allégée. Il vous suffit de tenir un simple livre de recettes. Vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu et vous déclarez votre chiffre d’affaires mensuellement ou trimestriellement, ainsi que vos cotisations sociales. La limite à ce statut sont des revenus plafonnés à 176 200 € par an pour les prestations de services et 72 500 € pour les activités de vente de biens ou activités libérales.

Vous pouvez également exercer votre activité de taxi ambulancier au sein d’une entreprise individuelle. Vous pouvez ainsi monter une EI (entreprise individuelle) ou une EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée). Ce statut est cependant plus complexe que l’auto-entreprise. Avec l’EI votre patrimoine personnel est exposé car cette forme d’entreprise n’est pas dotée d’une personnalité juridique propre. Votre patrimoine professionnel et personnel ne forme qu’une seule masse de biens. Tandis qu’avec l’EIRL votre patrimoine personnel est protégé. Vous devez simplement déclarer votre patrimoine d’affection d’EIRL qui sera dédié à votre activité professionnelle. Dans ces deux formes d’entreprises vous êtes soumis à l’impôt sur les revenus.

Vous pouvez aussi choisir le statut de l’EURL. L’avantage est qu'il s'agit d'une société unipersonnelle, vous êtes seul associé. Vous pouvez déterminer votre rémunération. Votre patrimoine personnel est dissocié du patrimoine professionnel. Vous pouvez bénéficier du régime de la micro-entreprise et vous pouvez opter pour l’impôt sur les sociétés.

Enfin, vous pouvez créer une SASU qui peut être un statut bien adapté à la profession de taxi ambulancier. Mais cette structure est plus coûteuse. En effet, le coût des cotisations sociales est plus élevé que pour l'EURL. En contrepartie, vous bénéficiez du régime de la Sécurité sociale en tant qu'assimilé salarié. En outre, les formalités à accomplir pour la création de la SASU sont plus complexes que celles des entreprises individuelles.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces différents régimes juridiques, Captain Contrat peut vous recommander un professionnel spécialisé en la matière. Vous souhaitez vous lancer et devenir taxi ambulancier ? Captain Contrat vous accompagne dans vos formalités. 

 

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Ouvrir un salon de massage de bien être : les démarches

Le marché de la relaxation, du bien-être, ne cesse de se développer. Vous voulez ouvrir un salon de ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Professionnel de santé : quel statut juridique choisir ?

Vous vous installez en libéral : que vous pratiquiez seuls, en groupe, en cabinet, en maison de ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un institut de beauté ?

Ouvrir son institut de beauté est une bonne opportunité, si l’on s’y prend de la bonne manière. Il ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un spa : les étapes à suivre ?

Le spa est très tendance ces dernières années. On en compte plus de 3 000 en France aujourd’hui. De ...

Philippe

Philippe

Comment ouvrir une salle de sport : les étapes pour se lancer ?

Passionné de fitness, de bien-être, de sport, vous aimez que ça bouge ! Vous rêvez d'ouvrir une ...

Maxime

Maxime

Céder sa patientèle : toutes les étapes à suivre

Quand on possède un cabinet médical, on peut légitimement se demander quelle est sa valeur et ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment devenir médium ?

Vous voulez devenir medium. Qu’est-ce qu’un medium professionnel ? En quoi consiste ce métier ? ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Les points essentiels à connaître pour créer son cabinet médical

Ouvrir un cabinet médical peut vite s’avérer complexe. Outre les étapes indispensables de création ...

Me Amélie Robine

Me Amélie Robine

Comment devenir sexologue ou sexothérapeute ?

Près de 500 000 personnes consultent un sexologue chaque année. De plus en plus sollicité, le ...

Amélie Bernard

Amélie Bernard

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier