1. Protéger vos créations
  2. Protéger ses créations
  3. Copyright © : définition, explications et exemples

Copyright © : définition, explications et exemples

Je consulte un avocat en propriété intellectuelle
Je consulte un avocat en propriété intellectuelle
Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

La mention copyright se retrouve dans le langage courant français sans que l’on ne sache vraiment ce à quoi cela correspond. Le signe © du copyright est connu de tout le monde entier mais que signifie-t-il vraiment ?

En réalité, cela signifie qu’une œuvre est protégée par les droits d’auteur et que seule la personne détenant ces droits pourra exploiter cette œuvre, c’est-à-dire la reproduire ou la commercialiser par exemple.

Les droits d’auteur ne sont pas protégés de la même façon dans tous les pays, chacun ayant ses propres règles. Alors ce signe a-t-il la même signification en France et à l’étranger ?

« Copyright » est utilisé dans les pays anglo-saxons mais en France, nos règles de protection du droit d’auteur sont différentes. Faisons le point ensemble sur ces notions particulières.

 

 
✍️ En résumé
  • Le copyright © s'applique dans les pays adoptant le "common law" comme le Royaume-Unis ou les États-Unis 
  • Le copyright n'a pas de valeur juridique en France, il est purement informatif. Il se traduit par le droit d'auteur 
  • Le droit d'auteur protège l'auteur par des droits moraux et patrimoniaux, dès la création de l'oeuvre, sans requérir de formalité. 
  • Le copyright ne s'applique dans les pays du common law que sur les oeuvres déposées. 

 

1. Pourquoi protéger ses œuvres ?

 

La notion d’œuvre est plus large que l’on pourrait le croire. En tant que chef d’entreprise, votre société peut être propriétaire d’un certain nombre d’œuvres, d'actifs immatériels.

Il se peut que votre startup développe une solution technique particulière : il vous faudra la protéger avec un brevet. Vos ingénieurs développent un logiciel unique, il faudra protéger cette création. Vos salariés rédigent des articles pour vous, il convient de s’assurer que vous pourrez utiliser leur travail sans qu’ils puissent vous opposer leurs droits d’auteur.

Le droit de la propriété intellectuelle permet de protéger vos œuvres et de vous assurer les droits exclusifs d’exploitation.

C’est dans cette optique de protection et d’exclusivité que l’on retrouve le copyright.

 

2. Le copyright des pays du commonlaw

(Royaume-Uni, Etats-Unis par exemple)

 

Qu’est-ce que c’est ?

 

Comme tout droit de propriété intellectuelle, le copyright permet à l’auteur de protéger son œuvre. L’auteur de l’œuvre est normalement celui qui l’a créée.  

En droit de la propriété intellectuelle, de manière générale, on ne protège pas l’idée en soit, on protège l’expression d’une idée.

Vous souhaitez écrire un livre, plus particulièrement une histoire policière (ou thriller). L’idée d’écrire cette histoire ne sera pas protégée. Ce qui va être protégé par le copyright, c’est le manuscrit final, expression de votre idée et fruit de votre imagination.

Il faut donc que l’œuvre en question soit originale, c’est-à-dire unique, qui n’existait pas avant sa création.

Par conséquent, votre manuscrit sera protégé uniquement si vous n’avez pas fait du copier-coller sur une œuvre existante.

 

Comment être titulaire du droit d’auteur ?

 

Dans le système du commonlaw, la protection du droit d’auteur passe par le dépôt d’œuvre auprès du Copyright Office.

Ce dépôt permet de protéger l’œuvre et de conférer à son auteur ou à son producteur les droits qui y sont attachés, notamment le droit de reproduction ou encore le droit de diffusion.

Ce dépôt est obligatoire pour intenter une action en contrefaçon par exemple ; le dépôt faisant office de preuve pour l’auteur qui pourra alors obtenir des dommages-intérêts en cas d’utilisation non autorisée de l’œuvre en question.

 

Que signifie le symbole © ?

 

Le symbole © du copyright ne peut être apposé que sur des œuvres déposées.

Ce sigle est l’illustration de la mention de réserve qui était auparavant obligatoire aux États-Unis, d’où l’expression « tous droits réservés ».

Il permettait d’avertir le public que l’œuvre avait été déposée et qu’elle ne pouvait être utilisée à des fins commerciales sans l’autorisation du titulaire du droit d’auteur.

Aujourd’hui, son utilisation n’est plus obligatoire mais il demeure fortement conseillé afin d’identifier une œuvre protégée.

Sans l’utilisation de ce signe, les contrefacteurs pourraient se prévaloir de leur bonne foi, c’est à dire plaider le fait qu’ils ignoraient que l’œuvre était protégée.

 

3. Copyright et droit d’auteur français : quelles différences ?

 

Copyright et droit d'auteur : quelles différences ?

 

Le copyright est une conception économique du droit d’auteur qui protège l’œuvre et uniquement l’œuvre. Le droit d’auteur français protège l’œuvre telle qu’elle est née dans l’esprit de son auteur, c’est le droit moral.

Le droit moral est très important car il va permettre d’associer à l’œuvre le nom de l’auteur (droit à la paternité) et de protéger l’œuvre contre toute dénaturation. Le droit moral est le lien particulier dont l’auteur dispose à l’égard de la création. Simplement, c’est dire que l’œuvre est l’enfant de son auteur.

Dans les pays du commonlaw comme aux Etats Unis ou au Royaume-Uni, le droit moral n’est pas reconnu par le copyright.

Pour expliquer cette différence, l’exemple du salarié est souvent repris :

  • En France, un salarié est créateur d’une œuvre, comme un article de presse par exemple. Pour que son employeur puisse exploiter la production du salarié, le contrat de travail devra contenir une clause spécifique de cession des droits d'auteur, de droit de propriété intellectuelle. Pour autant, le salarié restera toujours l’auteur.
  • Dans les pays du commonlaw, cela n’est pas nécessaire car l’employeur sera obligatoirement considéré comme l’auteur de l’œuvre.

 

 

  Copyright © Droits d'auteur
Différences
  • ne protège pas l'auteur
  • s'applique dans les pays adoptant le "common law" comme le Royaume-Unis ou les États-Unis 
  • l'oeuvre peut être modifiée sans le consentement de l'auteur
  • le copyright exige que l'oeuvre soit déposée
  • en France, le copyright n'a pas de valeur juridique à proprement parlé, il est surtout informatif
  • protège l'auteur en conférant des droits moraux permettant de s'opposer à la divulgation de l'oeuvre
  • prend effet dès la création de l'oeuvre et sans formalité (pas besoin que l'oeuvre soit déposée)
  • recommandé d'utiliser une enveloppe Soleau pour prouver le propriété de l'oeuvre
  • confère des droits patrimoniaux permettant d'interdire ou autoriser l'utilisation de l'oeuvre

 

 

Copyright : quelle valeur juridique en France ?

 

En réalité, la mention « copyright » et le sigle © n’ont aucune valeur juridique en France.

La protection d’une œuvre en France est plus simple. En effet, la simple création de votre œuvre fera naître votre droit d’auteur dès lors que vous pourrez apporter la preuve de votre création en cas de litige (action en contrefaçon ou concurrence déloyale par exemple).

Même si l’utilisation du copyright n’est pas reconnue, il n’est pas interdit de faire apparaître ce sigle et la mention « copyright – tous droits réservés » à titre indicatif.

Cela permettra d’avertir le public que l’œuvre n’est pas libre de droit, c’est-à-dire que son utilisation devra être autorisée par son auteur. 

 

Comment faire reconnaître son droit d’auteur français dans un pays du commonlaw ?

 

Pour harmoniser la protection des œuvres à l’échelle internationale, la Convention de Berne a été signée en 1886, et est applicable dans plus de 180 pays. 

Grâce à cette convention, vous n’êtes pas obligés d’effectuer un dépôt dans un pays étranger pour faire reconnaître votre droit d’auteur.

Si votre œuvre est protégée par le droit français, elle le sera automatiquement à l’étranger dans les pays signataires, c’est la règle du « traitement national » qui s’applique.

Cela simplifie la protection de vos œuvres et vos démarches.

En conclusion, le régime français est très favorable aux auteurs puisqu’aucune démarche formelle n’est nécessaire pour protéger leurs œuvres.

Il faut cependant faire attention car le droit d’auteur ne permet pas de protéger efficacement les marques, dessins et modèles et les brevets. Il convient pour ce type d’œuvres d’effectuer un dépôt à l’INPI car le droit d’auteur ne concerne que les œuvres littéraires et artistiques comme les livres ou manuscrits, les peintures, les œuvres musicales par exemple.

La solution la plus simple est de vous faire conseiller par des professionnels qui vous indiqueront la protection la plus efficace en fonction de vos besoins et vous aideront dans vos démarches. Pour cela, n’hésitez pas à faire appel aux équipes de Captain Contrat !

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

5 min
Contrat de licence d’utilisation de logiciel : les éléments à connaître

Vous avez créé un logiciel que vous souhaitez mettre sur le marché ? Découvrez le contrat de licence d’utilisation de logiciel. On vous explique les différences avec le contrat de cession. Cet article va vous indiquer toutes les clauses à prévoir et les droits que ce contrat accorde à l’utilisateur

5 min
Différences entre contrat de licence logiciel et contrat SaaS

Les logiciels SaaS sont de plus en plus présents dans les entreprises. Pourtant les différences entre contrat SaaS et licence sont souvent mal appréhendées

5 min
Liquidation judiciaire de l'EURL et biens personnels

Lors d'une liquidation judicaire d'EURL, il est important de protéger ses biens personnels. Découvrez le fonctionnement de la responsabilité limitée.

5 min
Les différences entre un avocat et un juriste

Les professions d’avocat et de juriste d’entreprise sont souvent confondues. Pourtant il existe des différences importantes entre ces deux métiers.

5 min
5 minutes pour tout savoir sur la cession de droits

Quelle est la procédure pour céder ses droits d'auteurs, dessins, modèles ...? Quelle rémunération pour l'auteur ? Nos conseils et astuces pour céder ses droits.

5 min
Changement d'adresse d'une entreprise : comment faire ?

Découvrez comment changer l'adresse de votre entreprise facilement : on vous explique toute la procédure pour transférer votre siège social.

5 min
La responsabilité civile professionnelle de l'avocat : 3 points essentiels à retenir

Les obligations de l'avocat ne se limite pas à rédiger vos actes juridiques ou vous conseiller. Ce faisant, il engage sa responsabilité civile professionnelle (RCP) en cas de manquements ou d'erreurs.

5 min
Qu’est-ce que la cession de propriété intellectuelle ?

Tout dirigeant est confronté à un moment ou un autre à des problématiques de cession de propriété intellectuelle. Mais que recouvre la propriété intellectuelle concrètement ? Et comment gérer les cessions ? Me Kouhana vous accompagne

5 min
Les 4 logiciels de paie les plus simples et les pratiques pour les PME

La gestion de la paie des salariés peut s'avérer extrêmement lourde pour les entreprises, au regard du nombre de formalités et de déclarations obligatoires. Les logiciels de paie permettent de s'en décharger facilement. Il en existe aujourd'hui beaucoup, comment s'en sortir en les distinguant ?

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier