1. Créer son entreprise
  2. Choisir son statut
  3. Pourquoi rédiger ses statuts de société en anglais ?

Pourquoi rédiger ses statuts de société en anglais ?

Je rédige mes statuts en anglais
Je rédige mes statuts en anglais
Philippe Wagner
Écrit par Philippe Wagner
Cofondateur de Captain Contrat, Philippe a fait ses armes au sein du cabinet de Gilles Babinet, figure de proue de l'entrepreneuriat français. Il est diplômé d'HEC Paris.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

En tant que chef d’entreprise, les statuts de votre société sont un élément fondamental. Ce sont en effet ces statuts qui vont déterminer en partie le fonctionnement et l’organisation de votre société. En effet, ils correspondent à l’acte dressé par les associés au moment de la constitution de la société, afin d’en fixer la forme et les principales modalités d’organisation et de fonctionnement.

Ces statuts doivent prendre la forme d’un écrit et doivent déterminer les apports, la forme, l’objet, la dénomination, le siège social, le capital social, la durée de la société et les modalités de fonctionnement. Devant faire l’objet d’une publicité, ils comportement l’ensemble des droits et obligations liant les associés au sein d’une société à l’égard des tiers. D’autres informations comme le mode de nomination du gérant peuvent y être mentionnées.

A l’heure de la mondialisation, de l’anglo-saxonnisation des affaires et des interactions financières de plus en plus nombreuses avec les fonds étrangers (dont de nombreux anglo-saxons) il est légitime de se demander si il n’y a pas un intérêt à rédiger les statuts en anglais. Voici une fiche pratique qui vous en expliquera tout le processus.

 

 

Quel est l’intérêt de rédiger ses statuts de société en anglais ?

 

Le contexte de mondialisation intensifie les échanges à l’international, faisant de la langue anglaise la langue des affaires. Rédiger ses statuts de société en anglais permet donc logiquement 3 choses :

  • Développer son entreprise
  • Toucher un public international
  • Attirer potentiellement plus facilement des investisseurs ou partenaires étrangers

Une rédaction/traduction des statuts présente un grand intérêt notamment dans le cadre d’une vente avec une partie anglophone (Toucher un public international), ou bien dans le cadre d’un contrat de partenariat avec des interlocuteurs étrangers dans le but de faciliter les échanges (Développer son entreprise).

Si l’on évolue dans un environnement international et un domaine où le droit joue un grand rôle (si par exemple le rôle exact de chacun ou les possibilités de la société ou des assurances sur sa pérennité sont nécessaires).

Si vous décidez d’ouvrir votre capital à des investisseurs étrangers, la rédaction des statuts en anglais est recommandée puisque la partie étrangère aura plus de facilités à se renseigner sur le fonctionnement et l’organisation de la société.

Quel est le droit applicable en cas de traduction ou de rédaction de mes statuts en anglais ?

 

Le droit applicable est celui du pays de l’enregistrement de la société, donc le droit français. La langue des statuts n’a aucun impact sur l’exercice du droit en vigueur.

ATTENTION : Des statuts rédigés dans une langue étrangère peuvent être un motif de refus d’enregistrement au RCS (Registre des Commerces et des Sociétés).

En cas de traduction, il est plus que conseillé de faire une certification de la traduction car certains concepts ou mots, en droit, sont de vrais « faux amis » entre l’anglais et le français, et ceci d’autant plus que les notions juridiques n’ont pas les mêmes limites dans les 2 univers de droit.

Quelles sont les clauses statutaires à ne pas négliger ?

 

En cas de traduction/rédaction des statuts en anglais, il faut donc prêter attention au vocabulaire employé notamment lorsqu’il s’agit de :

 

Est-il possible de traduire soi-même les statuts de sa société en anglais ?

 

Il est possible bien sûr de traduire soi-même les statuts de sa société, mais cela est déconseillé. En effet, cette opération vous fera perdre beaucoup de temps au début et sûrement beaucoup d’argent à terme. L’objectif étant de rédiger des statuts traduits conformément au système juridique visé, il vous faut posséder non seulement une maitrise parfaite de la langue anglaise mais également des compétences juridiques (vocabulaire et terminologies différentes selon le système juridique) ainsi qu’une connaissance précise des différences entre les 2 mondes.

Par conséquent, il est recommandé de faire appel à un professionnel juridique pour réaliser une traduction ou rédaction de statuts de société.

 

 
✍️ En résumé
  • Rédiger ses statuts en anglais permet de développer son entreprise, de toucher un public international et d’attirer plus facilement les investisseurs étrangers.
  • Pour la rédaction des statuts en anglais, il faut être particulièrement vigilant aux notions de dénomination sociale, objet social, pouvoir des dirigeants, exercice social et clause d’agrément.
  • Il est conseillé de faire appel à un professionnel juridique qualifié pour réaliser la traduction de vos statuts en anglais.

 

 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

1 min
Quelle différence entre société et entreprise ?

Quelle est la différence entre une entreprise individuelle et une société ? Découvrez notre tableau comparatif des avantages et inconvénients.

4 min
Rénumération du gérant de SARL ou du dirigeant de SAS

La rémunération du gérant de SARL ou du dirigeant de SAS est un élément primordial pour tout entrepreneur qui se lance ou souhaite optimiser sa rémunération. Quelles sont les spécificités ?

4 min
EURL ou SARL : quelle différence entre ces deux formes juridiques ?

Découvrez les différences entre SARL et EURL : régime social, fiscal, clauses particulières, gérance. On vous explique tout.

10 min
Forme juridique d'une entreprise : faites le bon choix (2022)

Comment bien choisir la forme juridique de son entreprise ? Découvrez comment selectionner la forme correcte pour votré société.

8 min
TNS : le régime des travailleurs non-salariés : définition et fonctionnement

Assurance chômage, affiliations obligatoires, taux des cotisations... Découvrez comment choisir entre le statut TNS ou celui d'assimilé-salarié.

4 min
EIRL ou auto-entrepreneur : quel statut choisir ?

EIRL ou auto-entrepreneur : comment choisir ? Depuis la loi du 14 février 2022, l'EIRL n'existe plus. Toutefois, les questions se posent entre le statut de micro-entrepreneur ou d'entreprise individuelle classique

3 min
Statut juridique définition : comment faire le bon choix ?

Le choix du statut juridique ou de la forme juridique est une étape cruciale pour créer votre entreprise / société. Mais comment faire ce choix ? Entreprise individuelle ou société ? Le point ici

3 min
Tout savoir sur le statut d’intermittent du spectacle

Découvre notre fiche pratique sur le statut d'intermittent du spectacle, le CDD d'intermittent du spectacle et les obligations qui s'y rattachent !

5 min
Le statut d'apporteur d'affaires : comment choisir ?

L'apporteur d'affaires joue un rôle non négligeable dans les relations commerciales, comprendre son statut permet de mieux appréhender son spectre d'actions. Libre et à son compte, cet article vous dit tout sur le statut de cet intermédiaire indispensable dans le jeu des négociations

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier