Les étapes pour créer une société d’intérim

par
5
Je crée mon entreprise

Sommaire

Les agences d’intérim sont également appelées entreprises de travail temporaire (ETT). Elles proposent des contrats plus ou moins longs à des candidats dans des entreprises ayant des besoins ponctuels de main-d’œuvre. Cette activité est réglementée, cela signifie que certaines formalités sont obligatoires. Captain Contrat vous donne tous les détails pour savoir comment créer une société d’intérim.

 

Qu’est-ce qu’une société d’intérim ?

 

L’agence d’intérim met à disposition d’une entreprise un salarié, dit intérimaire, pour une durée déterminée à l’avance. L’agence sert donc d’intermédiaire entre l’employeur et le salarié, elle s’apparente à un chasseur de têtes et fait parfois office de cabinet de recrutement. Beaucoup d’employeurs utilisent l’intérim pour tester les compétences de futurs collaborateurs.

Pour les entreprises, l’intérim permet plus de souplesse que le recours aux contrats à durée déterminée, notamment lorsqu’il s’agit de missions courtes et irrégulières. La société d’intérim prend également en charge les formalités administratives concernant le salarié et gère le recrutement. Concrètement, le salarié signe son contrat avec l’agence de travail temporaire, qui le met ensuite à disposition de l’entreprise utilisatrice moyennant une commission.

 

Les étapes en amont de la création d’une agence d’intérim

 

Comme pour toute activité économique, il est vivement conseillé d’élaborer un business plan au préalable. L’objectif de ce document est d’étudier le marché et de valider la faisabilité avant de créer votre propre agence d’intérim. Il permet aussi de convaincre les partenaires financiers d’investir dans votre projet.

 

L’étude de marché

Elle consiste à analyser la demande sur la zone géographique ou le secteur d’activité :

  • Les entreprises recherchent-elles du personnel temporaire ?
  • Quels sont leurs besoins (cadres, ouvriers, techniciens…) ?
  • Quelles sont les tendances du marché de l’emploi en général ?

Il s’agit ensuite d’identifier les offres existantes et notamment la concurrence. S’il existe déjà des sociétés d’intérim, il faut essayer de connaître leurs spécificités, leurs points forts et leurs faiblesses. Ainsi, vous pourrez déterminer plus facilement la façon selon laquelle vous différencier. Par exemple, les entreprises apprécient en général d’avoir affaire à une agence d’intérim spécialisée dans leur secteur d’activité (BTP, transports, production…). Vous pouvez aussi décider de rejoindre un réseau d’agences d’intérim en franchise.

 

Le plan de financement

C’est l’élément indispensable du business plan. Vous allez y détailler votre budget prévisionnel et évaluer la rentabilité de votre agence d’intérim. Vous devez également proposer un calendrier provisoire des résultats, des investissements et de vos coûts de fonctionnement.

Grâce à ce document, vous pourrez obtenir des financements de la part des banques ou d’investisseurs privés. La création d’une agence d’intérim nécessite en effet des fonds importants, car votre trésorerie doit être capable de couvrir le versement mensuel des salaires des intérimaires, même quand les clients payent à 45 ou 60 jours. La loi du 2 janvier 1979 oblige notamment les entreprises de travail temporaire à souscrire une caution calculée en pourcentage du chiffre d’affaires et dont le montant ne peut être inférieur à un minimum fixé par décret chaque année.

 

La déclaration préalable

L’ouverture d’une entreprise de travail temporaire est soumise à une déclaration préalable à l’inspection du travail. Pour cela, vous devez remplir le formulaire Cerfa n° 61-2183. Il indique notamment :
  • ce que vous envisagez de créer (une succursale, une agence annexe, s’il s’agit d’une reprise d’activité) ;
  • le nom de votre société et son statut juridique ;
  • le siège social de l’entreprise ;
  • la date de création ;
  • les coordonnées du ou des dirigeants (nom, prénom, adresse et nationalité) ;
  • les zones géographiques et les secteurs d’activités concernés par la mise à disposition de personnel ;
  • le nombre de salariés permanents de l’agence.

L’inspection du travail du lieu où vous voulez ouvrir votre agence a 15 jours pour vous retourner un exemplaire visé. Vous ne pouvez commencer à exercer qu’après réception de ce formulaire.

 

Comment choisir le bon statut juridique pour sa société d’intérim ?

 

Le statut juridique que vous allez choisir pour créer votre agence d’intérim va influer ensuite sur le régime fiscal et votre protection sociale. Il faut tenir compte du nombre d’associés, de la taille envisagée de l’entreprise, de la responsabilité souhaitée…

 

Une entreprise individuelle

Le statut d’entreprise individuelle est indiqué si vous lancez votre boîte d’intérim seul. La microentreprise est une forme allégée de ce statut, elle simplifie notamment les obligations comptables et fiscales. Pour protéger le patrimoine personnel du dirigeant, il est recommandé d’opter pour la forme d'entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL).

L’avantage de l’entreprise individuelle réside dans sa simplicité de création et de fonctionnement. En revanche, vous serez soumis à la sécurité sociale des indépendants en tant que travailleur non salarié et vos bénéfices seront imposés sur le revenu.

 

Les sociétés uni ou pluripersonnelles

Si vous vous lancez à plusieurs associés pour créer votre entreprise de travail temporaire, vous n'aurez d'autre choix que d'opter pour une société pluripersonnelle : SARL (société à responsabilité limitée) ou SAS (société par actions simplifiée). Elles existent aussi sous forme unipersonnelle ( EURL et SASU), cela permet de passer d’un à plusieurs associés plus facilement, par exemple si vous démarrez seul, mais que vous envisagez de vous agrandir par la suite.

L’avantage de ces sociétés est de ne pas nécessiter de capital social minimum (sauf pour la SARL). La responsabilité des dirigeants n’est engagée qu’à la hauteur de leurs apports dans ce capital. L’EURL est la seule dont les bénéfices sont imposés sur le revenu. Les autres (SARL, SAS, SASU) sont imposables au titre de l’impôt sur les sociétés. Il est cependant possible d’opter pour une imposition sur les revenus les 5 premières années d’exercice.

En EURL/SARL, le dirigeant est un gérant considéré comme travailleur non salarié et relevant donc du régime social des indépendants. Il est moins avantageux que le régime général de sécurité sociale duquel relèvent les dirigeants de SAS/SASU. En effet, ces derniers sont assimilés salariés.

L’inconvénient des sociétés est leur complexité de création. Il faut en effet rédiger des statuts, déposer le capital, immatriculer la société… La gestion comptable et le fonctionnement sont également plus lourds que pour une entreprise individuelle.

 

Les autres démarches pour créer une agence d’intérim

Une agence d’intérim intervenant dans le domaine sensible de l’emploi, plusieurs autres démarches sont à faire :

  • déclarer l’ouverture de la société à l’URSAFF et auprès des agences Pôle emploi de votre secteur ;
  • vous déclarer auprès de la caisse de retraite dans les trois mois après la création ;
  • adhérer à un service de santé au travail de votre zone géographique.

L’agence d’intérim doit également cotiser à des organismes de formation, de prévoyance et de garantie :

  • Fonds d’assurance formation du travail temporaire (FAF.TT), Fonds de sécurisation des parcours des intérimaires (FSPI) et Fonds professionnel pour l’emploi dans le travail temporaire (FPE TT) pour la formation ;
  • Fonds d’action sociale du travail temporaire (mutuelle, fonds de garantie) ;
  • AG2R Réunica Prévoyance ;
  • Commission paritaire professionnelle du travail temporaire (droit syndical) ;
La création d’une entreprise de travail temporaire, bien que réglementée, est ouverte à tous. Si aucun diplôme n’est obligatoire, il faut posséder de bonnes compétences en ressources humaines, en gestion et en marketing. Pour vous guider dans vos démarches, Captain Contrat vous propose son assistance pour créer votre agence d’intérim. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur le démarchage des entreprises et le recrutement de vos premiers intérimaires en toute quiétude.

 

Les trois points clefs à retenir :

  • La création d’une société d’intérim est réglementée ;
  • Pour ouvrir une agence d’intérim, il est nécessaire d’avoir des fonds considérables en trésorerie.
  • Il est préférable de se spécialiser dans un secteur d’activité pour rentabiliser son agence d’intérim.

 

Philippe

Écrit par

Philippe

Diplômé d'HEC et bras droit d'un célèbre entrepreneur, Philippe a aidé plusieurs startups dans leur développement. Il accorde une grande importance à conseiller les entrepreneurs dans leurs problématiques juridiques pour les aider à faire les meilleurs choix.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Comment créer une agence de communication facilement ?

Publicité, marketing, communication, information… L’agence de communication couvre un nombre ...

Maxime

Maxime

Comment rendre une formation éligible au CPF en 2021 ?

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, adoptée en 2018, a engendré de nombreux ...

Me Justine Ouazan-Bouhours

Me Justine Ouazan-Bouhours

Comment devenir consultant indépendant : tout savoir en 5 minutes

En France, le marché du consulting connaît une croissance importante. Vous vous demandez comment ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouverture d'un établissement secondaire

Vous avez une société et souhaitez développer son activité dans un nouveau secteur géographique ? ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment devenir coach en développement personnel ?

Vous souhaitez devenir coach en développement personnel.En quoi consiste l’activité de coach en ...

Philippe

Philippe

Comment devenir courtier en assurances ?

Bon commercial et fin négociateur, le courtier en assurances est doté de qualités relationnelles ...

Maxime

Maxime

La convention de formation professionnelle : rôle, rédaction

La formation professionnelle continue est un droit qui concerne tous les actifs, qu’ils soient ...

Me Justine Ouazan-Bouhours

Me Justine Ouazan-Bouhours

Créer sa société de conseil en ingénierie

Vous avez envie de créer votre société de conseil en ingénierie. Qu’est-ce qu’une société de ...

Philippe

Philippe

Devenir formateur indépendant micro-entrepreneur : mode d'emploi

Vous souhaitez devenir formateur indépendant et pour se faire d'opter pour le statut de ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier