Comment devenir traiteur ?

Devenir traiteur indépendant
Devenir traiteur indépendant
Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier
Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.
Vous avez encore des questions ? 🤔
Image des coach CaptainContrat
Posez-les gratuitement à l’un de nos coachs entrepreneuriaux.
Parler à un coach

Passionné de cuisine et du contact client, vous envisagez de devenir traiteur ? Pour concrétiser votre projet, vous devez cependant vous poser quelques questions. Comment devenir entrepreneur ? Est-ce préférable de vous spécialiser en fixe ou en évènementiel ? Quelle structure juridique sera la plus adaptée à votre activité ? Connaissez-vous les normes d’hygiène à respecter ? Cet article fait le point sur les étapes à suivre pour devenir traiteur et créer son entreprise.

 

 

Quelles sont les qualités pour devenir traiteur ?

 

Vous le savez peut-être déjà, mais pour devenir traiteur, vous devez soit être titulaire d’un diplôme dans cette spécialité, soit disposer d’une expérience professionnelle d’au moins trois ans dans ce secteur.

Par ailleurs, afin d'assurer le meilleur service possible à vos clients, il est recommandé de posséder certaines qualités et compétences comme :

  • Une passion pour la cuisine : vous allez passer une grande partie de vos journées à élaborer des plats, donc il est impératif de maîtriser les techniques culinaires et de faire preuve d’inventivité pour fidéliser votre clientèle ;
  • Des compétences commerciales : la rentabilité de votre activité dépend de votre capacité à vendre vos plats et vos prestations de service, donc il est recommandé d'avoir la fibre commerciale ;
  • Être un bon gestionnaire : pour éviter le gaspillage et dégager des marges plus importantes, savoir gérer ses stocks est essentiel ;
  • Avoir le sens du contact client : quand vous ne serez pas en train de concocter de bons petits plats, vous serez en contact avec votre clientèle : soyez aimable, souriant et disponible !

Traiteur fixe ou traiteur itinérant : faut-il choisir ?

 

Si vous envisagez de vous lancer dans cette activité, vous savez sûrement déjà qu'il existe deux types de traiteurs : 

  • Le traiteur fixe : vous préparez différents mets à emporter que vous proposez à la vente dans votre boutique. 
  • Le traiteur itinérant : vous assurez différentes prestations évènementielles, sur commande.

Mais devez-vous choisir entre ces deux activités ? Dans les faits, en raison de la forte concurrence dans ce secteur, la plupart des traiteurs sont polyvalents. Vous avez donc tout intérêt à offrir un catalogue complet de prestations.

Ainsi, vous pouvez intervenir pour tous types d’évènements (mariages, baptêmes, banquets, séminaires d’entreprises, etc) et offrir tous types de services (repas, boissons, etc). Vous pouvez également proposer des prestations annexes comme la location de vaisselle, le rangement et le nettoyage, etc).

Dernière chose : pour mettre toutes les chances de votre côté et séduire la clientèle la plus large possible, adaptez-vous aux nouvelles tendances culinaires ! Plats végans, cocktails sans alcool, cuisine du monde, plats à base de plantes ou d’algues, ingrédients locaux, etc.

 

Quelle structure juridique choisir pour devenir traiteur ?

 

Vous vous en doutez, vous devez exercer votre activité de traiteur dans un cadre légal. Il vous faut donc à présent choisir une structure juridique. Concrètement, selon vos envies et vos besoins, trois options s’offrent à vous : la micro-entreprise, les sociétés commerciales unipersonnelles si vous vous lancez seul et les sociétés commerciales pluripersonnelles si vous souhaitez vous associer.

 

La micro-entreprise

 

Les avantages

 

Devenir traiteur sans trop de contraintes ? C’est possible grâce à la micro-entreprise !

Le statut de micro-entrepreneur, ouvert aux entrepreneurs individuels, vous permet en effet de bénéficier de démarches de création et d’un fonctionnement simplifiés.

Vous n'êtes pas tenu de rédiger des statuts pour immatriculer votre micro-entreprise. Vous devez payer vos cotisations sociales et un impôt en fonction du chiffre d’affaires que vous réalisez et déclarez chaque mois ou chaque trimestre. Vous n'avez pas à tenir une comptabilité aussi rigoureuse qu'en société commerciale : un simple registre des recettes et dépenses suffit.

Le régime de la micro-entreprise vous permet donc de vous concentrer sur votre activité.

 

Les inconvénients

 

Vous ne pouvez bénéficiez du statut de micro-entrepreneur que si votre chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 176 200 € HT pendant deux années consécutives. De plus, vous ne pouvez déduire ni vos charges réelles d’exploitation, ni la TVA.

 

Les démarches à accomplir

 

Les formalités de création sont très simples et peu coûteuses. Il vous suffit de déclarer le début de votre activité en remplissant en ligne le formulaire P0. Vous devrez joindre une copie de votre pièce d’identité ainsi qu’une déclaration sur l’honneur de non-condamnation.

 

Une société commerciale unipersonnelle

 

Pour devenir traiteur, vous pouvez préférer créer une société commerciale  unipersonnelle, c’est-à-dire qui ne compte qu’un seul associé (c'est vous !). Deux options s'offrent à vous : l’EURL ou la SASU.

Elles partagent plusieurs caractéristiques et avantages en commun :

  • Votre responsabilité est limitée au montant des apports (somme d'argent, biens mobiliers ou immobiliers, etc) que vous avez effectuez dans le capital social. En clair, si vous contractez des dettes au cours de votre activité, vos créanciers ne pourront pas se faire payer sur vos biens personnels. 
  • La loi n’exige pas de montant minimum ou maximum de capital social : vous vous lancez avec le budget que vous voulez ;
  • Vous avez le choix entre imposer vos bénéfices à l’impôt sur le revenu ou à l'impôt sur les sociétés.

En revanche, l'EURL et la SASU se distinguent sur plusieurs points :

  • L’affiliation du dirigeant au régime de sécurité sociale : si vous choisissez l’EURL, vous relèverez du régime des Travailleurs Non-Salariés (TNS). Avec la SASU, vous serez affilié au régime des dirigeants assimilés salariés. 
  • Si vous choisissez de vous verser des dividendes, l’imposition sera plus élevée en EURL qu’en SASU ;
  • Les charges sociales sur votre rémunération sont moins élevées en EURL qu’en SASU.

En revanche, la création d'une société commerciale suppose un formalisme plus lourd et implique des frais plus conséquents. Vous devrez rédiger des statuts, remplir un formulaire de création M0, publier une annonce légale dans un journal habilité, déposer un dossier au greffe du tribunal de commerce pour immatriculer votre société. Rassurez-vous, vous pouvez confier ces tâches à un expert Captain Contrat ! 

 

Une société commerciale pluripersonnelle

 

Vous pouvez également exercer votre activité de traiteur au sein d'une société commerciale pluripersonnelle. C'est le cas si vous décidez de vous associer à une ou plusieurs personnes. Dans ce cas, vous aurez le choix entre la SARL et la SAS.

Les avantages et les inconvénients de ces deux sociétés sont les mêmes que ceux qui ont été énumérés pour l'EURL et la SASU.

Cependant, il existe une différence notable quant au régime de sécurité sociale pour le gérant de SARL, selon le nombre de parts sociales qu'il détient :

  • S’il détient plus de 50 % des parts sociales, il relèvera de la sécurité sociale des indépendants ;
  • S’il détient moins de 50 % ou 50% des parts sociales, il sera considéré comme un travailleur salarié.

Quelles sont les normes applicables au métier de traiteur ?

 

En tant que traiteur, vous serez quotidiennnement amené à manipuler des denrées alimentaires et animales et proposer vos plats à des clients. Vous devez ainsi respecter un certain nombre de normes d’hygiène et sanitaires.

  • Les normes d’hygiène et dans le laboratoire de cuisine

Les règles de stockage des produits, de congélation et décongélation, ainsi que la chaîne du froid doivent être respectées.

Vous devez veiller à n’utiliser que de l’eau potable dans l’élaboration de vos plats. En outre, vous devez désinfecter les appareils et plans de travail avant et après la préparation.

  • L’agrément sanitaire

Si votre commerce dispose d’un espace mange-debout ou de places assises, vous devez au préalable obtenir un agrément sanitaire.

Bon à savoir : si vous optez pour une activité de traiteur en itinérance, vous devrez être titulaire de la carte de commerçant ambulant. Si vous proposez des boissons alcoolisées, vous devrez vous rapprocher de votre mairie pour obtenir une licence.

Vous savez désormais tout sur les étapes à suivre pour devenir traiteur. Captain Contrat vous propose un accompagnement sur-mesure pour mener à bien la création de votre entreprise.

 

Retrouvez nos guides pour :

 

 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

3 min
Ouvrir un gîte : les étapes et les questions les plus posées

Vous envisagez d'ouvrir un gîte ? Découvrez les démarches administratives à effectuer pour créer votre entreprise et lancer votre activité d'hébergement.

5 min
Comment ouvrir un restaurant : les démarches à effectuer

Découvrez comment ouvrir un restaurant : formalités, déclaration, réglementation, rédaction des statuts et exploitation de l'activité.

3 min
Convention collective restauration : quelles sont les règles spécifiques ?

Le droit social permet à certains secteurs d'activité de prévoir des règles de fonctionnement spécifiques. Quelques mots sur la restauration.

5 min
Comment ouvrir un snack ?

Découvrez comment ouvrir un snack : on vous explique les 7 étapes pour créer votre entreprise de restauration avec Captain Contrat !

5 min
Ouvrir un bar à chicha : comment faire ?

Ouvrir un bar à chicha impose des démarches : choix de forme juridique, législation, obtention d'un Kbis. Captain Contrat vous guide pour lancer votre projet.

4 min
Ouvrir un hôtel en 5 étapes : les démarches

Ouvrir un hôtel implique une procédure stricte : choix de la forme juridique, obtention des licences et autorisations d'exploitation, respect des règles de sécurité et accessibilité...

5 min
Ouvrir un bar à chat : les démarches à suivre

Découvrez comment ouvrir un bar à chat : réglementation, choix d'un local, business plan, création et immatriculation de la structure juridique...

4 min
Ouvrir un camping : zoom sur les étapes à remplir

Découvrez comment ouvrir un camping, de la création du camping, à sa gestion en passant par la réglementation et l'achat d'un terrain.

3 min
Ouvrir une pizzeria : le guide pour se lancer (2022)

Découvrez comment ouvrir une pizzeria : franchise ou création, choix du local, formation, réglementations. On vous explique comment créer votre entreprise.

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier