1. Exercer un métier
  2. Hôtellerie Restauration
  3. Ouvrir un café librairie : les étapes

Ouvrir un café librairie : les étapes

Ouvrir un café librairie
Ouvrir un café librairie
Amélie Gautier
Écrit par Amélie Gautier

Diplômée d'un Master II en droit des affaires de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en Yvelines, Amélie est responsable du contenu juridique de Captain Contrat depuis 2017.


Vous voulez vous lancer en tant qu’indépendant et ouvrir un café librairie.

Comment ouvrir un café librairie ? Quelles étapes doivent être respectées ? Quel statut juridique pour un bar et pour un café librairie ? Comment créer la structure juridique ? Autant de questions auxquelles Captain Contrat vous répond.

 

 

Comment ouvrir un café librairie ? 

 

Vous cherchez à savoir comment créer son entreprise pour ouvrir un café librairie. Il faut pour cela procéder avec méthode et respecter les étapes avant de choisir la structure juridique de votre entreprise.

L’étape indispensable et essentielle est de réaliser un business plan. En effet, ce document est fondamental pour la vie future de votre de votre entreprise.

Ce business plan doit vous permettre de :

  • étudier le marché des cafés librairie : la concurrence, les clients, les fournisseurs ;
  • faire une estimation du financement dont vous avez besoin pour vous lancer. Puis, établir un plan de financement ;
  • réaliser un compte de résultat prévisionnel.

Ainsi, le business plan permet de définir la façon dont vous allez vous lancer mais également de vérifier que votre projet est viable. En outre, c’est par ce document que vous allez convaincre des établissements financiers, des investisseurs de vous accompagner dans votre projet. En effet, vous allez présenter ce business plan à des établissements financiers afin de mettre en place un plan de financement. Le document doit convaincre un investisseur que votre projet est rentable.

Après avoir rédigé votre business plan vous devez trouver un local pour ouvrir votre commerce. Vous pouvez choisir une librairie existante et développer le côté « café » au sein de cette librairie. Mais il faut pour cela vérifier dans le bail commercial la nature des activités qui peuvent être exercer dans l’espace commercial.

Vous pouvez également choisir un local vide. Dans les deux cas il faut aussi savoir si vous souhaitez proposer de l’alcool dans votre établissement ou seulement des boissons non alcoolisées.

Ce point est important car la législation est très stricte pour les établissements où l’on peut consommer de l’alcool. Dans cette situation, vous devrez obligatoirement obtenir une licence de débit de boissons (la licence IV). Celle-ci s’obtient après avoir effectué une formation de 6 à 20 heures, selon votre expérience en restauration.

À noter : pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site du Ministère de l’Économie.

Ainsi, l’objet social de votre entreprise est déterminant. Il faut bien préciser les activités qui seront exercées dans le café librairie.

Si vous décidez de ne pas servir de boissons alcoolisées, il n’existe pas de législation sur la vente de ces produits. Il faut cependant respecter 

  • les normes de sécurité et d’accessibilité relatives aux établissements recevant le public ;
  • la législation sur l’affichage des tarifs. Tout commerce doit en effet afficher les prix TTC à l’extérieur et à l’intérieur pour les cafés-restaurant ;
  • les moyens de paiement doivent aussi être affichés à l’extérieur sur la porte d’entrée de votre établissement.

En outre, en tant que libraire vous devez créer des comptes auprès de vos principaux éditeurs, diffuseurs et distributeurs. Vous avez également des obligations à respecter :

  • vous devez respecter le prix unique du livre ;
  • les dates de mise en vente des ouvrages ;
  • vous devez accorder ou non à votre clientèle une remise de 5% sur le prix public TTC ;
  • vous devez accepter la commande à l’unité ;
  • vous devez vous plier aux conditions légales de solde des ouvrages. 

 

Quelle structure juridique choisir pour ouvrir un café librairie ?

 

La micro-entreprise

La micro-entreprise est un régime spécifique de l'entreprise individuelle, comme l'EI classique ou l'EIRL. Ce statut permet de créer son entreprise rapidement et facilement. C'est d'ailleurs l'un des avantages principaux de la microentreprise. A ce titre le statut d'autoentrepreneur est souvent utilisé afin de tester la viabilité d'un projet. De plus, contrairement à la création d'une société, vous n'avez pas de statuts à rédiger ou de capital social à déposer. Enfin, la microentreprise vous permet d'être exempté de TVA en vous faisant bénéficier de la franchise de TVA sous respect de certains seuils de revenus à respecter. 

Le principal inconvénient de la microentreprise est que vous êtes limité en chiffre d'affaires générés au seuil de 176 200€ pour les activités de prestation de services et 72 500€ pour les activités d'achat-revente. Au-delà de ces seuils, vous ne pourrez plus prétendre au régime de la microentreprise et tomberez sous le joug du régime classique de l'entreprise individuelle.   

En outre, vous ne bénéficiez pas d'une responsabilité limitée comme pour les sociétés. Vos biens personnels ne sont donc pas protégés (excepté votre résidence principale depuis la loi Macron de 2015. 

 

L’EURL

L’EURL ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée est la forme unipersonnelle de la SARL (on parle aussi de SARL unipersonnelle). Vous êtes seul gérant de votre société. Vous pouvez donc décider de votre rémunération. Vous allez devoir payer des cotisations sociales élevées (à hauteur de 45% de votre rémunération). Mais votre patrimoine personnel est dissocié du patrimoine professionnel ce qui est un avantage en cas de difficultés financières. En outre, la fiscalité de l'EURL vous permet de choisir entre la soumission au régime de l’impôt sur le revenu (IR) ou de de l’impôt sur les sociétés (IS). Enfin tant que gérant d’EURL vous pouvez cotiser également à la Sécurité Sociale. En effet, depuis le 1er janvier 2020, la Sécurité sociale des indépendants est intégrée au Régime général de la sécurité sociale. 

 

La SASU

La société par actions simplifiées unipersonnelle (SASU) est la forme unipersonnelle de la SAS. Il s'agit également d'une société au sein de laquelle vous êtes dirigeant unique, on parle de Président de SASU. Le président de SASU est assimilé salarié et relève donc du régime général de la sécurité sociale. En contrepartie de cette meilleure protection, les cotisations que vous devrez payer sont plus importantes que pour l'EURL. 

 

Et si vous souhaitez vous lancer à plusieurs : la SARL ou SAS

Si toutefois vous souhaitez vous lancer à plusieurs, avec des associés, il vous faudra alors vous tourner vers les formes juridiques pluripersonnelles (SARL ou SAS). Ces formes de sociétés vous permettent de vous lancer à plusieurs. Mais les formalités pour créer ces sociétés sont plus lourdes : rédaction de statuts, dépôt de capital...

Notez toutefois que les statuts de SAS offrent plus de souplesse et de liberté aux associés dans le choix du mode d'organisation de la société que pour la SARL. Cette dernière est plus encadrée par le Code de commerce. En outre, la SAS facilite l'entrée de nouveaux associés et vous permet de croitre plus rapidement (levée de fonds, cession de titres...). 

En revanche, la SARL permet de faire entrer son conjoint dans l’entreprise, comme conjoint collaborateur.

Avant de vous lancer dans l’ouverture d’un café librairie il faut donc bien respecter toutes les étapes avant et pendant la création de votre entreprise. Il ne faut rien oublier. Pour cela, Captain Contrat vous accompagne dans toutes vos formalités. 

Retrouvez tous nos guides pour :

 

Besoin d’aide ?

Tatiana - photo rappel sales (blog)
Nos coachs entrepreneuriaux sont à votre écoute
Besoin de conseils sur votre projet ? De poser toutes vos questions de vive-voix ? Contactez-nous 🙂
Prendre un rendez-vous

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

3 min
Comment ouvrir un gîte : les 9 questions les plus posées

Vous envisagez d'ouvrir un gîte ? Découvrez les démarches administratives à effectuer pour créer votre entreprise vous occuper de votre gîte rural

5 min
Comment ouvrir un restaurant : les démarches à effectuer

Découvrez comment ouvrir un restaurant : formalités, déclaration, réglementation, rédaction des statuts et exploitation de l'activité.

3 min
Convention collective restauration : quelles sont les règles spécifiques ?

Le droit social permet à certains secteurs d'activité de prévoir des règles de fonctionnement spécifiques. Quelques mots sur la restauration.

5 min
Comment ouvrir un snack ?

Découvrez comment ouvrir un snack : on vous explique les 7 étapes pour créer votre entreprise de restauration avec Captain Contrat !

5 min
Ouvrir un bar à chicha : comment faire ?

Ouvrir un bar à chicha impose des démarches : choix de forme juridique, législation, obtention d'un Kbis. Captain Contrat vous guide pour lancer votre projet.

4 min
Comment ouvrir un hôtel ? Les 5 étapes à suivre

Que préférer pour ouvrir un hôtel : créer son propre hôtel, en reprendre un ou en exploiter un sous contrat de franchise ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir.

4 min
Ouvrir un camping : zoom sur les étapes à remplir

Découvrez comment ouvrir un camping, de la création du camping, à sa gestion en passant par la réglementation et l'achat d'un terrain.

3 min
Ouvrir une pizzeria : le guide pour se lancer (2022)

Découvrez comment ouvrir une pizzeria : franchise ou création, choix du local, formation, réglementations. On vous explique comment créer votre entreprise.

6 min
Auto entrepreneur dans la restauration

Découvrez comment devenir auto-entrepreneur dans la restauration : on vous explique toutes les démarches pour ouvrir un restaurant et créer votre entreprise.

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier