Comment devenir sophrologue ?

par
5
Devenir sophrologue
Devenir sophrologue

Sommaire

  1. En quoi consiste le métier de sophrologue ?
  2. Les formations nécessaires pour exercer comme sophrologue
  3. Créer son entreprise de sophrologie
Devenir sophrologue

Médecine douce ou alternative reposant sur la respiration, la sophrologie est de plus en plus pratiquée. Vous souhaitez ouvrir un cabinet de sophrologie et créer votre entreprise ? Voici nos conseils pour savoir comment devenir sophrologue.

En quoi consiste le métier de sophrologue ?

 

La sophrologie est une discipline inspirée de la philosophie orientale. Elle a été créée dans les années 60 par un neuropsychiatre, Alfonso Caycedo. Elle s’apparente à l’hypnose dans le sens où le praticien a seulement recours à la voix. Des exercices combinant respiration et visualisation conduisent le patient à un état de détente et de relaxation.

La sophrologie permet de gérer le stress et des troubles du sommeil ou de la concentration. Utilisée en complément d’un traitement médical lourd, elle peut réduire la douleur, mais aussi préparer à une intervention chirurgicale. Cette pratique est souvent utilisée pour les accouchements et la préparation aux examens. Une séance dure entre une heure et une heure trente et peut être soit individuelle, soit collective.

Vous pouvez exercer la sophrologie à domicile, celui de vos clients ou le vôtre. Au démarrage de son activité, un sophrologue peut ainsi économiser les frais liés à un local professionnel. Si vous recevez chez vous pour des séances de sophrologie, vous devrez remplir quelques obligations :

  • avoir l’accord de votre propriétaire si vous êtes locataire, ou de la copropriété le cas échéant (certains syndics interdisent l’exercice d’activités professionnelles à domicile) ;
  • souscrire une assurance adéquate.

Vous pouvez aussi ouvrir votre cabinet dans un local dédié, soit seul, soit en le partageant avec d’autres professionnels. Il est également possible d’exercer dans des structures comme des associations, des clubs sportifs, des établissements scolaires ou médicaux. La sophrologie en entreprise est une dernière possibilité. Les séances sont souvent organisées sur le temps de la pause déjeuner et permettent d’améliorer le bien-être des salariés.

Ultime option : proposer des exercices en ligne pour faire de la sophrologie chez soi. Les internautes sont très friands des cours en vidéos. Vous devrez pour cela créer une chaîne sur YouTube ou un site Internet dédié, et vous faire connaître par le biais des réseaux sociaux.

 

Les formations nécessaires pour exercer comme sophrologue

 

Le métier de sophrologue n’est pas réglementé, vous pouvez librement ouvrir un cabinet de sophrologie. Néanmoins, il est conseillé de suivre des formations spécialisées en fonction de l’école de sophrologie choisie.

Les écoles caycédiennes sont affiliées à la Fédération mondiale de sophrologie caycédienne. Certains établissements se sont écartés pour créer la Fédération des écoles professionnelles en sophrologie (FEPS). Les écoles non caycédiennes accordent une place importante à la psychothérapie. Enfin, les écoles de pseudo-sophrologie s’inspirent de plusieurs théories et techniques. Seules les séances pratiquées par des sophrologues formés aux techniques caycédiennes peuvent être remboursées par les mutuelles.

L’institut de formation à la sophrologie est l’établissement le plus connu, il donne accès à la certification professionnelle de sophrologue enregistrée au RNCP (niveau bac +2). Il n’existe aucun autre diplôme ou titre universitaire sanctionnant des études de sophrologue.

La société française de sophrologie est la chambre syndicale des sophrologues. Elle a mis en place un réseau de centres de formation.

Le sophrologue est une profession libérale. À ce titre, le salaire du sophrologue dépend de ses honoraires, du nombre de clients et de sa notoriété.

Créer son entreprise de sophrologie

 

Le code APE de la sophrologie est le 8690F (activités de santé humaine non classées ailleurs). Pour exercer votre activité et déclarer vos revenus, vous devez créer une entreprise ou une société. Le choix entre les différentes formes juridiques existantes va dépendre de votre situation.

 

L’entreprise individuelle pour être sophrologue

L’entreprise individuelle est le statut le plus simple en termes de création et de fonctionnement. Le régime de la microentreprise est sa forme allégée : il faut remplir un formulaire P0 pour s’immatriculer en tant que sophrologue auprès de l’Urssaf. Ensuite, vous serez imposé sur le revenu en fonction de votre chiffre d’affaires. Un abattement forfaitaire sera appliqué pour tenir compte de vos charges et vous ne pouvez donc pas déduire le montant réel de celles-ci. Cela peut être handicapant si vous louez ou avez acquis un local professionnel par exemple. Dans ce cas, l’entreprise individuelle classique ou l’EIRL (à responsabilité limitée) sont plus indiquées, car elles permettent de déduire les charges.

Dans tous les cas, vous appartenez à la catégorie des travailleurs non salariés. Vous dépendez donc de la sécurité sociale des indépendants. Les obligations comptables de l’entreprise individuelle sont assez légères et se réduisent à la tenue d’un livre des dépenses et des recettes pour la microentreprise.

Les 3 formes d’entreprises individuelles sont soumises à l’impôt sur le revenu. L’EIRL est la seule à séparer le patrimoine personnel de celui de l’entreprise : c’est intéressant si vous êtes propriétaire par exemple. Elle permet aussi de passer à l’impôt sur les sociétés.

 

Ouvrir une société unipersonnelle de sophrologie

Les sociétés unipersonnelles sont les SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) et les EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée). Ces formes juridiques sont déclinées des versions avec plusieurs associés, les SAS et les SARL. Elles protègent mieux le patrimoine personnel du dirigeant, puisque la responsabilité est limitée aux apports au capital social, pour lequel il n’y a pas de montant minimum.

Les bénéfices en EURL sont déclarés sur les impôts sur le revenu du dirigeant, tandis qu’en SASU, c’est l’impôt sur les sociétés qui s’applique. Néanmoins, vous pouvez passer à l’autre régime fiscal pendant les 5 premières années. Dans les deux cas, vous avez la possibilité de déduire vos charges pour réduire votre imposition. C’est intéressant si vous louez ou achetez un local pour ouvrir votre cabinet de sophrologie.

L’autre différence entre les deux, c’est le statut du dirigeant. En EURL, vous êtes gérant et travailleur non salarié, affilié à la sécurité sociale des indépendants. En SASU, vous êtes président et couvert par le régime général puisque vous êtes assimilé salarié.

Les formalités de création d’une société unipersonnelle pour exercer comme sophrologue sont plus lourdes et plus complexes que pour une entreprise individuelle. Vous devrez :

  • rédiger des statuts juridiques dont la forme est très encadrée dans le cas de l’EURL ;
  • déposer le capital social auprès de la banque ;
  • déclarer la constitution de la société dans un journal d’annonces légales.

Le fonctionnement d’une société nécessite enfin la tenue d’une comptabilité complète et rigoureuse.

Si vous hésitez sur la forme juridique à adopter ou si vous souhaitez un accompagnement, Captain Contrat peut vous aider. Nous prenons aussi en charge les démarches de création de votre entreprise ou de votre société, qu’il s’agisse d’une microentreprise, d’une EI classique, d’une EIRL, d’une SASU ou d’une EURL. Vous pourrez ainsi devenir sophrologue sans stress !

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Ouvrir un centre de massage : les démarches

Le marché de la relaxation, du bien-être, ne cesse de se développer. Vous voulez ouvrir un salon de ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Ouverture d'un institut de beauté : ce qu'il y a à savoir

Ouvrir son institut de beauté est une bonne opportunité, si l’on s’y prend de la bonne manière. Il ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un spa ?

Le spa est très tendance ces dernières années. On en compte plus de 3 000 en France aujourd’hui. De ...

Philippe

Philippe

Comment ouvrir une salle de sport ?

Passionné de fitness, de bien-être, de sport, vous aimez que ça bouge ! Vous rêvez d'ouvrir une ...

Maxime

Maxime

Comment devenir diététicien du sport ?

Vous souhaitez devenir diététicien du sport ? Sachez que cette profession est réglementée et ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Céder sa patientèle : toutes les étapes à suivre

Quand on possède un cabinet médical, on peut légitimement se demander quelle est sa valeur et ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Le marché du bien-être en vogue chez les entrepreneurs

Le Bien être est depuis quelques années un secteur en plein essor. Il connait une croissance ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Devenir taxi ambulancier : comment faire ?

Être taxi ambulancier vous intéresse ? Comment faire pour devenir taxi ambulancier ? Quels diplômes ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment devenir sexologue ou sexothérapeute ?

Près de 500 000 personnes consultent un sexologue chaque année. De plus en plus sollicité, le ...

Maxime

Maxime

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier