Comment devenir ostéopathe ?

par
5
Devenir ostéopathe

Sommaire

Devenir ostéopathe suppose d’accomplir plusieurs démarches. Captain Contrat vous éclaire sur les principales étapes que vous devez mener avant d’accueillir votre clientèle.

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

 

L’ostéopathie est une médecine manuelle cherchant à comprendre les causes d’un symptôme rencontré par un patient. Pour cela, elle analyse le fonctionnement corporel dans son ensemble. Il s’agit d’une approche qualifiée de systémique, car elle permet d’agir à la fois sur les troubles fonctionnels et les symptômes.

L’ostéopathe réalise, en amont, un diagnostic, puis des manipulations pour soulager les maux et améliorer l’état de santé du patient. L’ostéopathie n’intervient pas sur les pathologies organiques. Ces dernières nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale ou médicamenteuse.

Quelles formations suivre pour être ostéopathe ?

 

L’ostéopathie est une profession réglementée depuis 2007, elle nécessite un diplôme. L’usage du titre d’ostéopathe exige une autorisation préalable délivrée par les services de l’État. Pour cela, il faut suivre une formation diplômante. Celle-ci est dispensée par un établissement d’enseignement supérieur privé agréé par le ministère de la Santé. Ces établissements préparent en 5 ans au métier.

Il est possible de devenir ostéopathe après avoir obtenu son baccalauréat ou un diplôme de professionnel de santé. Dans ce dernier cas, vous pourrez bénéficier de certaines dispenses de formation. Un médecin généraliste ou spécialiste peut tout à fait compléter son cursus par une formation en ostéopathie. Il doit pour cela obtenir un diplôme universitaire (DU) ou interuniversitaire (DIU) de médecine manuelle-ostéopathie.

 

Quelle forme juridique choisir pour lancer votre activité d’ostéopathe ?

 

L’ostéopathie est une profession libérale réglementée. Tout ostéopathe doit solliciter une autorisation d’exercice auprès de l’Agence régionale de santé (ARS). Il doit ensuite choisir le statut juridique sous lequel il veut exercer. Il peut décider de créer une entreprise individuelle ou opter pour la constitution d’une société. Pour vous aider dans ce choix, voici un petit aperçu des options qui s’offrent à vous.

Créer une entreprise individuelle

La création d’une entreprise individuelle s’effectue auprès de l’URSSAF qui est le centre de formalités des entreprises (CFE) des professions libérales. Vous devez remettre une déclaration d’activité à cet organisme dans les 8 jours suivant le début de votre activité professionnelle. Vous pouvez effectuer cette démarche en ligne, sur place ou par courrier. Vous recevrez, en quelques jours votre code APE d’ostéopathe. Les ostéopathes sont rattachés au code 8690E relatif aux activités des professionnels de la rééducation.

Bon à savoir : Il n’existe pas à ce jour d’ordre des ostéopathes :

En règle générale, les professions libérales appartiennent à un ordre. Ce n’est pas encore le cas des ostéopathes. Un projet de loi avait été examiné par l’Assemblée nationale pour créer un ordre dédié à la profession, mais le Sénat a jugé irrecevable cette proposition le 3 juin 2019.          

L’ostéopathe exerçant en tant qu’entrepreneur individuel est soumis à un régime social spécifique. Il est classé dans la catégorie des Travailleurs non salariés non agricoles (TNSNA).

Il est affilié à la Sécurité sociale des indépendants pour l’Assurance Maladie et à la section de la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL). Il relève de l’URSSAF pour le paiement de la CSG, la CRDS ou encore la formation professionnelle.

Concernant le régime fiscal applicable, les bénéfices générés par votre activité professionnelle d’ostéopathe sont soumis à l’imposition sur le revenu dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC). Vous pourrez opter :

  • pour le régime de la micro-entreprise si vos recettes annuelles sont inférieures à 72 600 € ;
  • pour le régime de la déclaration contrôlée si vos revenus annuels dépassent 72 600 € ou sur demande si vos revenus se situent en deçà.

En adoptant le régime juridique de la micro-entreprise, vos obligations comptables seront allégées. Vous devrez seulement tenir un livre des recettes encaissées. Concernant le régime de la déclaration contrôlée, vos obligations comptables seront les suivantes :

  • la tenue d’une comptabilité complète avec un livre-journal, un livre d’inventaire, un grand livre et un inventaire annuel ;
  • l’établissement des comptes annuels en fin d’année.

Vous devrez également facturer et déclarer mensuellement la TVA sur le site impots.gouv.fr.  

Bon à savoir : Vous pouvez opter pour le régime juridique de l’EIRL :

Le régime juridique de l’EIRL vous permet de protéger votre patrimoine personnel en cas de faillite. Les créanciers ne pourront alors saisir que votre patrimoine professionnel devant faire l’objet d’une déclaration d’affectation auprès du greffe du tribunal de commerce.           

Créer une société unipersonnelle

Pour exercer votre activité d’ostéopathe, vous pouvez également choisir de créer une société.

Plusieurs options sont possibles, des sociétés commerciales unipersonnelles ou civiles, plus spécifiquement réservées à l’exercice des professions libérales.

Deux formes de sociétés commerciales unipersonnelles peuvent être choisies :

Vous devrez rédiger au préalable des statuts et constituer un capital social. Un exemplaire de ces statuts devra être obligatoirement déposé au centre de formalités des entreprises (CFE). Elles font toutes deux l’objet d’une publication dans un journal d’annonces légales.

Concernant les sociétés civiles adaptées aux professions libérales, les plus connues sont :

Ces trois entités permettent de s’associer et de répartir les charges et les impositions en fonction des conditions prévues dans les statuts de la société. Chacune obéit à des règles spécifiques qu’il vaut mieux étudier en amont, car elles vous engagent aux côtés d’autres professionnels.

Pour créer ce type société, vous devez remplir un formulaire P0 Cerfa 13958*04 et l’envoyer au centre de formalités des entreprises (CFE) comme pour les sociétés unipersonnelles.

Les autres informations à connaître pour devenir ostéopathe

 

Acheter votre matériel d’ostéopathie

Pour exercer dans de bonnes conditions, l’ostéopathe a besoin d’une table de massage et de rééducation de qualité. C’est l’élément central de son cabinet. Cette table d’ostéopathie doit avoir un visage ouvert et assurer un confort optimal au patient. L’ostéopathe doit aussi acheter des coussins de massage et du matériel de gymnastique pour pouvoir, le cas échéant, effectuer un travail de posture.

Trouver un local conforme aux règles en matière d’accessibilité

Votre local doit être accessible aux personnes à mobilité réduite ou porteuses d’un handicap. Elles doivent pouvoir y accéder et y circuler avec la plus grande autonomie possible. Si vous trouvez un local dans le neuf, cela ne devrait pas poser de difficultés, car il intègre ces normes de construction. Pour l’ancien, il convient d’être plus vigilant. Les parties communes comme les parties privatives doivent être conformes à l’arrêté du 8 décembre 2014.

Le respect de la protection des données personnelles de vos clients

En tant que professionnel recevant du public, vous êtes tenu de respecter le Règlement européen sur la protection des données personnelles entré en vigueur le 25 mai 2018. Vous devez notamment dans ce cadre assurer la traçabilité et la confidentialité des informations que vous détenez sur votre clientèle. Il peut s’agir de l’identité, des coordonnées téléphoniques, ou encore de l’adresse de vos clients. Pour connaître vos obligations en la matière, vous pouvez consulter le guide dédié aux entreprises sur le site de la CNIL.

La souscription d’une assurance de responsabilité civile professionnelle

Elle vous protège contre les dommages subis par des tiers survenant dans le cadre de votre activité professionnelle. Vous avez tout intérêt à comparer les offres pour trouver celle qui paraît la plus adaptée à votre situation.

Captain Contrat peut vous accompagner dans la réalisation de vos démarches de création d’entreprise ou de société. Vous pouvez ainsi vous concentrer sur les autres éléments indispensables à l’ouverture de votre cabinet d’ostéopathe.

Amélie Gautier

Écrit par

Amélie Gautier

Diplômée d'un Master en droit des affaires et passionnée par le monde de l'entreprise, Amélie s'efforce de rendre accessible les informations juridiques nécessaires aux entrepreneurs tout au long de leurs projets.

Tous les articles similaires

Consultez nos articles pour parfaire vos connaissances

Ouvrir un salon de massage de bien être : les démarches

Le marché de la relaxation, du bien-être, ne cesse de se développer. Vous voulez ouvrir un salon de ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un institut de beauté ?

Ouvrir son institut de beauté est une bonne opportunité, si l’on s’y prend de la bonne manière. Il ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment ouvrir un spa : les étapes à suivre ?

Le spa est très tendance ces dernières années. On en compte plus de 3 000 en France aujourd’hui. De ...

Philippe

Philippe

Comment ouvrir une salle de sport : les étapes pour se lancer ?

Passionné de fitness, de bien-être, de sport, vous aimez que ça bouge ! Vous rêvez d'ouvrir une ...

Maxime

Maxime

Comment devenir diététicien du sport ?

Vous souhaitez devenir diététicien du sport ? Sachez que cette profession est réglementée et ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Céder sa patientèle : toutes les étapes à suivre

Quand on possède un cabinet médical, on peut légitimement se demander quelle est sa valeur et ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Le marché du bien-être en vogue chez les entrepreneurs

Le Bien être est depuis quelques années un secteur en plein essor. Il connait une croissance ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Devenir taxi ambulancier : comment faire ?

Être taxi ambulancier vous intéresse ? Comment faire pour devenir taxi ambulancier ? Quels diplômes ...

Amélie Gautier

Amélie Gautier

Comment devenir sexologue ou sexothérapeute ?

Près de 500 000 personnes consultent un sexologue chaque année. De plus en plus sollicité, le ...

Maxime

Maxime

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez démarré un dossier de chez nous… Vous pouvez le reprendre dès maintenant !

Reprendre votre dossier